Art de la guerre monétaire et économique

La promotion de la démocratie à l’étranger ne fait que la détruire Par Ron Paul

La promotion de la démocratie à l’étranger ne fait que la détruire Par Ron Paul  paul_crimea.jpg (361×240)

C’est il y a près de dix ans que, devant le Comité de la Chambre pour les relations internationales, j’objectais au financement d’ONG par le gouvernement américain pour se mêler des affaires internes de l’Ukraine. A l’époque, la Révolution orange avait forcé un changement de régime en Ukraine, grâce à des millions de dollars offerts par Washington.

Voici ce que j’ai dit au Comité :

« Nous ne savons pas exactement combien de millions – ou de dizaines de millions – de dollars les Etats-Unis ont dépensé dans le cadre des élections présidentielles en Ukraine. Nous savons qu’une grande partie de cet argent a été utilisé pour soutenir un candidat en particulier, et qu’au travers d’une série d’ONG – américaines comme ukrainiennes – des millions de dollars ont été utilisés pour assister le candidat présidentiel sortant ». 

Je m’inquiétais des millions de dollars que National Endowment for Democracy (NED), une organisation financée par le gouvernement des Etats-Unis, et d’autres organisations, ont dépensés pour se mêler aux affaires internes de l’Ukraine. Il semblerait pourtant que ce n’ait été que la partie visible de l’iceberg.

En décembre dernier, l’Assistance du Secrétaire d’Etat Victoria Nuland a prononcé un discours au cours duquel elle a admis que depuis 1991, le gouvernement des Etats-Unis a investi plus de 5 milliards de dollars pour venir en aide à l’Ukraine, développer des institutions démocratiques et promouvoir des sociétés civiles et des gouvernements.

C’est ce même membre du Département d’Etat qui a été pris la main dans le sac et enregistré en train de planifier en détail le renversement du gouvernement ukrainien.

Ces cinq milliards de dollars semblent avoir apporté une révolution en Ukraine. Mais qu’en tirent les contribuables américains qui ont été forcés de payer pour cet interventionnisme ? Rien de bon. L’Ukraine est une nation en banqueroute qui aura besoin de dizaines de milliards de dollars pour survivre ne serait-ce que jusqu’à la fin de l’année. Le premier ministre sélectionné par les Etats-Unis s’est déjà rendu à Washington pour demander plus d’argent.

Et qu’en tireront les Ukrainiens ? Leur démocratie a été renversée par le coup de Kiev, financé par les Etats-Unis. Dans une démocratie, le pouvoir est transféré dans la paix au moment des élections, et non saisi par des rebelles descendus dans la rue. C’était du moins le cas autrefois.

Le FMI imposera à l’Ukraine un autre de ses plans de sauvetage, qui ne fera qu’enrichir les banquiers internationaux aux dépens de la population locale. Le FMI ne fait qu’accumuler de la dette, organiser des accords pour les corporations étrangères, et demander à la population d’accepter des mesures d’austérité en échange de réformes qui semblent ne jamais pouvoir produire les effets désirés.

Les fondations de ce désastre ont été coulées par NED, USAID et l’armée d’ONG financées en Ukraine au fil des années.

Les défenseurs de NED et des organisations qui y sont liées pensent qu’il n’y a rien de mal à envoyer des dollars pour promouvoir la démocratie à l’étranger. Le fait est que NED, USAID et les autres n’ont rien à voir avec la promotion de la démocratie, et ne font que la détruire. 

Il n’est pas démocratique de dépenser des milliards de dollars pour soutenir un changement de régime à l’étranger. Il n’est pas démocratique d’envoyer des OGN réécrire les lois et la Constitution de pays comme l’Ukraine. Ce ne sont pas nos affaires.

Comment pourrions-nous promouvoir la démocratie à l’étranger ? Nous devrions en premier lieu arrêter les isolationnistes – ceux qui cherchent à imposer des sanctions, des blocages et des restrictions qui entravent nos engagements à l’étranger. Nous pourrions utiliser un secteur privé américain chargé d’agir à l’étranger. Une société qui prospèrerait au travers de ses liens commerciaux avec les Etats-Unis aurait bien plus de chances d’adopter les pratiques et les politiques susceptibles de maintenir la prospérité et d’encourager la paix.

En 2005, en m’opposant au financement de NED, j’ai dit :

« Le National Endowment for Democracy n’a pas grand-chose à voir avec la démocratie. Il est une organisation qui utilise les recettes fiscales des Etats-Unis pour subvertir la démocratie en arrosant de financements ses partis favoris à l’étranger. Il est responsable de révolutions aux codes-couleurs qui ressemblent plus aux pages écrites par Lénine sur l’usurpation de pouvoir qu’à des mouvements démocratiques indigènes ».

Malheureusement, la situation ne va que de mal en pis. Pour promouvoir la démocratie à l’étranger, NED et les autres ONG fondées par le gouvernement des Etats-Unis devraient disparaître immédiatement.

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-la-promotion-de-la-democratie-a-l-etranger-ne-fait-que-la-detruire.aspx?contributor=Ron+Paul.&article=5318270648H11690&redirect=False

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s