Commentaire de Marché

Gestion de portefeuille et Environnement Déflationniste Par Charles Gave

De temps en temps, je ne peux m’empêcher de remettre ma casquette de financier pour tirer des conclusions pratiques à l’usage des lecteurs de l’IDL qui doivent gérer leur épargne. Cet article est à leur intention.Il faut savoir passer des grandes considérations sur la macro économie ou la philosophie du système de gouvernement à quelque chose de plus terre à terre, puisque c’est là et là seulement que l’on jugera si les idées ont de la valeur… ou pas.  

Dans le fond, historiquement, il n’existe que quatre scenarios d’investissement.

1-Le boom inflationniste (ou nous avons à la fois hausse des volumes et hausse des prix)

2-La récession inflationniste (hausse des prix, baisse des volumes)

3- La dépression déflationniste (baisse des prix, baisse des volumes)

4-Et finalement le boom déflationniste, typique au XIX siècle, marqué par une hausse des volumes et une baisse des prix.

Sans titre

Depuis pas mal de temps, j’entretiens les lecteurs de l’Institut des Libertés sur le fait qu’en ce qui concerne le monde développé, la probabilité est très forte que nous soyons installés durablement en déflation, c’est-à-dire que nous ayons à investir dans une période qui connaitra soit une dépression/déflation, soit un boom déflationniste, soit les deux , l’un après l’autre.Si tel est le cas, comment gérer son portefeuille, telle est la question à laquelle je vais essayer de répondre.

Commençons par le plus simple et essayons de déterminer comment bâtir un portefeuille diversifiéqui résistera aux chocs certainement violents qui ne vont pas manquer de se produire dans un tel environnement.

La première des choses à comprendre est que les économies déflationnistes peuvent passer brutalement d’un boom déflationniste à un bust déflationniste, sans crier gare, littéralement du Vendredi au Lundi suivant. Au XIX on appelait ce basculement « une panique » ou un « krach », mot d’origine Allemande. En fait, c’était la baisse du marché des actions qui donnait le signal de la récession et quelque part ce n’était pas le ralentissement qui amenait au Krach, mais le krach qui amenait au ralentissement.  

Pour que le lecteur ne souffre pas d’un effondrement de la valeur de son épargne et ne se fasse pas massacrer, il existe heureusement une solution fort simple.

Dans les périodes déflationnistes quand le marché des actions s’écroule, les taux longs sur les obligations d’Etat font de même, ce qui veut dire que si les actions baissent, les obligations montent.

La solution est donc de rester de façon constante investi, 50 % en actions, 50 % en obligations très longues (plus de 10 ans), émises dans une monnaie sous évaluée et cette recommandation a été la mienne depuis un certain temps.

Cela fait un peu plus d’un an que je recommande en effet à tous ceux qui veulent bien me lire ou m’écouter d’avoir 50 % de leurs actifs dans les actions qu’ils aiment bien et 50 % en obligations longues du Trésor Américain en dollar US. (Le dollar était et reste très sous évalué pour un investisseur Français).

Fort heureusement, un tel portefeuille, rebalancé de façon récurrente tous les mois a fait beaucoup mieux que tous les indices mondiaux des actions depuis l’été 2013, date à laquelle j’ai commencé à le recommander.

A titre d’exemple voici la variation d’un tel portefeuille depuis l’automne 2013 qui aurait été composé de 50 % d’actions Françaises (Indice de la bourse de Paris) et de 50 % d’obligations US

Voici le graphique

(Performance en euro)

graph_diversifiation

L’indice Français (noir), dividendes réinvestis est en baisse de 5% depuis Novembre 2013, la partie obligataire (bleue) du portefeuille est en hausse de plus de 20 %, tandis que mon portefeuille « équilibré » (rouge) enregistre une performance d’environ 10 % , ce qui me permet de dormir la nuit…

Le choc sur les actions Européennes qui a commencé fin Juin et qui est peut être loin d’être fini me laisse donc profondément indifférent, au moins au niveau de mes placements.

En tant que citoyen c’est une autre histoire, tant la dégringolade des bourses européenne me semble annoncer des jours économiques fort sombres.

Dans le petit article de cette semaine, je voudrais aller un pas plus loin et aider le lecteur à choisir les valeurs individuelles qu’il doit détenir sur le long terme, tant détenir l’indice est rarement une bonne solution.

Voici les critères de sélection qu’il faut retenir, à mon avis.

Dans le fonds, il y a deux sortes de sociétés dans le monde capitaliste

Celles qui « monétisent » les prix. Prenez Total et divisez son chiffre d’affaires par le cours du petrole et vous vous rendrez compte que presque toute la croissance de Total vient de la hausse des prix du petrole. Total monétise les prix.

Celles qui monétisent les volumes. Prenez Intel et divisez le chiffre d’affaires d’Intel par le prix d’un semi conducteur et vous verrez que le volume de production d’Intel a été multiplié par des millions depuis trente ans. Intel monétise les volumes

Comment reconnaitre les unes des autres ?

Dans une période inflationniste, c’est très difficile.

Dans une période déflationniste, c’est très facile.

En effet, dans une telle période, les sociétés qui monétisent les prix voient leur chiffre d’affairebaisser puisque les prix baissent..Et comme leurs couts fixes ne baissent pas, ou baissent avec beaucoup de retard, leurs marges bénéficiaires s’écroulent et avec elles leurs cours de bourse.

Mon conseil est donc simple.

Dans les 50 % d’actions que vous détenez, n’ayez que des sociétés dont le chiffre d’affaires est en hausse.C’est-à-dire n’ayez que des sociétés qui monétisent les quantités.Ce seront ces sociétés qui seront les grandes gagnantes de tout boom déflationniste et ce sont elles aussi qui survivront le mieux les périodes de bust, surtout si elles ont peu ou pas de dettes.Chiffre d’affaires en hausse, peu ou pas de dette.

Voila mes deux critères.

Bon nettoyage d’automne.

SOURCE ET REMERCIEMENTS: INSTITUT DES LIBERTES

http://institutdeslibertes.org/gestion-de-portefeuille-et-environnement-deflationniste/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s