Art de la guerre monétaire et économique

Comprendre, c’est déjà lutter! Pour le capitalisme. A propos du capitalisme financier. Par Bruno Bertez

Comprendre, c’est déjà lutter! Pour le capitalisme. A propos du capitalisme financier.  Par Bruno Bertez

La stratégie du capitalisme pervers que j’épingle sous le nom de capitalisme financier est de réaliser pour ses élites ploutocrates le profit maximum. Cette stratégie n’est pas celle du capitalisme productif dont je suis un défenseur inconditionnel. En effet, la stratégie du capitalisme financier  se moque pas mal de la production de richesses réelles et de sa légitimité, elle accumule, un point c’est tout. D’ailleurs, si elle peut rejeter la production là-bas, au loin, hors de sa vue, elle ne s’en prive pas, elle applaudit. Et elle le fait par tous moyens, à la faveur d’un rapport de forces qui lui est donné par la maîtrise de la gestion de la monnaie, pourtant bien public. La spéculation financière est un raccourci qui va de l’argent à l’argent sans passer par la production.

Permalien de l'image intégrée

C’est à la faveur d’une extorsion que ce capitalisme financier prospère et finit par phagocyter le capitalisme de production. Extorsion du bien public qu’est la monnaie. La monnaie, rappelons-le,  comme le formule Menger, « n’a pas été engendrée par la loi, c’est une institution sociale, et non pas une institution de l’Etat ». La monnaie est une émergence qui vient du bas, elle s’établit peu à peu, au fil du temps comme équivalent dans les échanges, puis peu à peu également comme équivalent général des marchandises. Voilà ce qu’ils confisquent, à leur seul profit.

Permalien de l'image intégrée

Le capitalisme de production est légitime:

  • -il élève les niveaux de vie
  • -il met au travail par l’investissement productif
  • -il promeut, favorise l’ascenseur social par la méritocratie
  • -il élimine tout ce qui est dépassé et inefficace socialement et économiquement

C’est ce capitalisme qui nous a propulsé là où nous sommes en termes de confort, de progrès et de développement.

Le capitalisme financier est d’une toute autre nature, c’est une toute autre bestiole, c’est une bête abstraite encore plus sauvage que le capitalisme concurrentiel de production. Il n’a aucune mission ou fonction civilisatrice. Si le capitalisme est un monde de loups, le capitalisme financier est un monde de hyènes. Sa logique n’est pas celle de la production, mais celle de l’écart, l’écart entre les Valeurs. C’est une logique de prédation à armes inégales, grâce à l’alliance avec les Maîtres de la monnaie et les Maîtres du pouvoir politique. C’est cette logique qui est poussée à l’extrême dans le système anglo-saxon ou dans le capitalisme d’arbitrage, lequel s’oppose au capitalisme rhénan. Le capitalisme d’arbitrage ne prospère pas sur la création de richesses mais sur la création de « Valeur ». Ce qui est radicalement différent. Le capitalisme financier crée un droit de prélever sur les richesses réelles, les biens et les services, sans rien produire.

Permalien de l'image intégrée

Le capitalisme d’arbitrage, dont le plus bel exemple est le « carry » ou on achète une monnaie qui baisse et coûte peu pour acheter un actif qui rapporte, ce capitalisme d’arbitrage est organiquement lié à la maîtrise de la « printing press ». C’est parce que l’on a le contrôle de la « printing press », du bilan des Banques Centrales, que l’on peut jouer, spéculer sur les Valeurs en toute sécurité et maintenant, en toute impunité. Supprimez la maitrise de la « printing press », le « put » et ce capitalisme s’effondre; vous comprenez l’importance qu’il y a à mettre la BCE au pas et l’Allemagne à genoux. C’est un système de fuite en avant, de Ponzi. Celui qui rompt la chaîne du bonheur devient l’ennemi. Vous comprenez aussi pourquoi le risque de disparition des QE Américains fait vaciller les marchés.

Permalien de l'image intégrée Permalien de l'image intégrée

Ce système est conservateur, il veut, au profit d’une toute petite minorité préserver, reproduire l’ordre social existant, celui que nous appelons le désordre social. Sa tricherie basique, c’est le refus du progrès, ce progrès qui détruit les rentes, le capital périmé, celui qui est socialement dépassé et qui ne se maintient que par la « printing press ». Par exemple le secteur automobile. Ce système est rétrograde, car il refuse radicalement l’évolution et l’adaptation, il ne peut supporter ce que Schumpeter appelle la destruction créatrice. C’est un système ringard; nous pousserions à l’extrême et dirions que c’est un système de « vieux qui asphyxie le neuf ». Ce qui est bien le sens profond de ce qui se passe dans nos sociétés. Le vieux qui étouffe le neuf, par exemple, c’est la dette. Qu’est-ce que la dette, si ce n’est du vieux accumulé?

Permalien de l'image intégrée

Ce capitalisme financier produit une société qui est à son image et qui lui permet de prospérer et de durer. Il phagocyte la société civile, la restructure, l’acculture, selon sa logique à un point tel que la société civile, auparavant lieu et espace de la liberté est en train de devenir lieu et espace de servitude. Le conditionnement du capitalisme financier gagne la société civile, ce qui lui permet de s’enraciner. Il envahit l’économique, le politique et maintenant les mœurs. Plus il étend son emprise et plus il prône la libération des moeurs! Cela est possible grâce à la fameuse sociale démocratie laquelle est son masque politique. Ah les Macrons et DSK.

L’escroquerie de base, c’est l’identification entre le libéralisme financier et la liberté. Le libéralisme financier n’a rien à voir avec le libéralisme économique, et encore moins à voir avec la liberté et même les libertés puisqu’il en est la négation en tant que loi du plus fort truquée. Le libéralisme financier, c’est les renards avec les poules, c’est à dire celui qui a accès au capital bancaire au milieu de ceux qui n’y ont pas accès! Le libéralisme financier ne vit que grâce à la dissymétrie et grâce à la connivence avec le monde politique de la sociale démocratie. Quand ils rognent vos libertés, vous taxent, vous contrôlent et font de vous des tricheurs, c’est au nom de leur liberté! C’est une opération machiavélique que celle qui a consisté amalgamer les contraires, les antagoniques, la liberté et le libéralisme financier.

 

Le capitalisme financier a une stratégie pour sortir de la crise, à son profit, c’est cette stratégie que jour après jour, nous essayons de décortiquer, d’exposer au grand jour. Pourquoi? Parce que c’est le seul moyen de s’y opposer: elle ne peut marcher que si elle reste dans l’ombre, cachée, non comprise. La stratégie du capital financier doit être non formulée, nous irions plus loin, elle doit être inconsciente. Ses gestionnaires ne doivent pas l’appréhender, ils doivent agir malgré eux, au nom d’une logique à laquelle ils n’ont pas accès.

Au plan économique, la stratégie du capital financier c’est: l’austérité, le chômage, la productivité, l’inflation subreptice et bien sûr, la création monétaire en veux-tu en voilà.

Au plan politique, c’est l’alternance qui permet la répartition des tâches entre la fausse droite et la fausse gauche pour gérer les différents moments de la crise. Quand un coté est usé, on prend l’autre. C’est bien sur le dépouillement des libertés réelles et leur remplacement par les libertés formelles, le droit de vote, les droits de l’homme et autres balivernes.

Au plan moral, c’est la permissivité, la destruction des valeurs et des principes, il faut libérer les désirs n’est-ce pas! Tout doit devenir un marché, y compris les déviances.

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

La stratégie du capital financier, ce n’est pas un Projet, ce n’est pas écrit, ce n’est pas une concertation, encore moins un complot, non c’est une pratique. Une pratique éclatée, sans logique apparente, sans but autre que le soi disant court terme et la solution des problèmes au fur et à mesure qu’ils se posent. L’atout de la stratégie du capitalisme financier c’est l’escamotage des fins, l’escamotage du sens et la dictature du court terme. C’est pour cela que nous utilisons souvent les concepts de la psychanalyse, de l’inconscient et de ce qui est refoulé. Le capitalisme financier c’est une structure, une logique inconsciente. Inconsciente, hors de portée de la conscience de celui qui en est le gestionnaire. Celui-là n’en sait rien et surtout, il n’en veut rien savoir, cela nuirait à son efficacité. Nous abandonnerons, pour une fois,  la psychanalyse pour conclure avec Bergson: le capitalisme financier, « c’est  une finalité sans représentation de fin ».

 Permalien de l'image intégrée

 BRUNO BERTEZ Le Dimanche 19 Octobre 2014

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON : 

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

45 réponses »

  1. Franchement… non mais franchement… très très franchement….BRAAAAVOOOOOO et surtout Merci…

    Mon dieu que ça fait du bien de lire cet article… ça me rappelle votre article sur « la nuance et l’enfumage »… (je ne me souviens plus du titre 🙂 )

    https://leblogalupus.com/2013/10/21/les-clefs-pour-comprendre-du-lundi-21-octobre-2013-lennemi-cest-la-nuance-la-nuance-est-larme-des-enfumeurs-par-bruno-bertez/

    Quand on lit certains blogs de « résistants »… de « patriotes »… les rebelles à 4 sous qui viennent cracher sur le « libéralisme », sur le « capitalisme » et qui montent le mou à des crétins en prétendant vouloir les sauver de ces politicards mafieux… c’est tellement désespérant !
    ça renvoi tous ces baltringues vers le parti de Mélenchon… grrrrrr, il n’a plus qu’à compter les prochains couillons de service qui vont rallier sa cause.

    La connerie n’est pas réservée à l’élite bien au contraire, ils l’exploitent et ça en devient tragique quand même.

    Ce qui me fait rire, c’est de voir à l’instant la Martine Aubry venir nous parler de son projet de « sociale-démocratie »… et qui concluait : « notre but n’est pas le Libéralisme économique, ni même la liberté des mœurs »…. Pffff

    oui, oui, Madame Aubry, on l’a bien compris… ça fait 40 ans (voir plus) qu’on vous supporte avec vos théories fumeuses et vos mensonges d’enfumeurs… Aubry qui fustige la politique de Hollande, c’est à mourir de rire quand on sait qu’elle a été en son temps, celle qui a fait exactement la même chose que ce que fait Valls et Macron… quelle bande d’enfoirés quand même… et quel aplomb pour oser se présenter devant des caméras pour venir nous rabattre les oreilles avec leur « humanisme » telle des « prostituées » vantant leurs charmes pour qu’on achète… beuuurk !

    En attendant, cet article, je vais le faire circuler partout, partout, partout… et jusqu’à l’overdose.

    et désolée si je ne viens plus trop commenter mais je vous lis et c’est l’essentiel… 🙂

    Merci encore Bruno…

    J'aime

  2. Décidément ….que dire? Merci et Bravo..Bravissimo!

    Le capitalisme financier est stérile et le confort que nous a procurées l’autre capitalisme a donné comme fruit notre propre stérilité. Par mi ses facteurs de stérilité c’est la passivité , et c’est terrible..oui , parce que le détachement c’est priver les gens de leur raison d’agir.

    Ce n’est pas contre le capitalisme que je jette la pierre au contraire, c’est contre toute cette monanclatura qui nous ment et nous a formaté pour ce résultat .Qui a fait que la plupart « succombe au poison de la quiétude , l’ignorance ou le syndrome de l’Autruche »

    Bien sûr que comprendre c’est déjà lutter , c’est pour cela que l’on étouffe on brime le savoir. Sans savoir on ne peut comprendre!

    Nous sommes Latins dit de sang chaud, j’en rigole…

    C’est la faute a nous tous pour avoir permis qu’une caste que nous mêmes avons catapultés au pouvoir nous « castre » de l’essence de nous mêmes.Contrain de penser « le politiquement correct »..de se fait les idées s’appauvrissent tout comme nous mêmes.

    Je suis profondément libérale , je crois, car tout Homme doit prendre son destin en main et ne dépendre de personne..et surtout pas de lÉtat.

    L’espagnole de service vous salue ..:-)

    Depuis Madrid ,

    Marian

    J'aime

    • Candide,

      Je ne peux que me joindre a vos dires.

      Ces « castes » vivent de l’enfumage et ce depuis si longtemps que dans le collectif de la grande majoritée c’est déjà gravé dans l’inconscient ..non pas l’enfumage NON, leurs paroles sans vergogne .

      Votre comparaison avec les prostitués est révélateur …mais je dirais qu’ils ont moins de « classe » car ils mentent sur le résultat in fine…tout le contraire des prostituées.

      Un grand Bonjour

      Marian

      J'aime

      • Et un bonjour d’Annecy Marian…

        L’enfumage en est quand même au stade où comme on peut le lire ici, il ne faut plus appeler le capitalisme par son nom, le libéralisme idem… c’est assez révélateur à mon sens du degré d’enfumage déjà réalisé et comment la propagande a fait son job… culturellement la France, on peut le dire : y’a du mal de fait.

        Face à maintes interlocuteurs, j’en suis arrivée à la conclusions que si le politique est comme un poisson dans l’eau, c’est aussi qu’il a construit son environnement et que contre ça, malheureusement on ne peut rien faire… et surtout, n’oublions pas la société dans laquelle nous vivons : tout le monde il est mignon, tout le monde il est gentil, mais quoi ??? la suite ??? rien… plus de tripes, plus de cœur, plus d’esprit.. pas d’âme dans l’enveloppe quoi ! juste des intellos et des égos qui courent après on ne sait quoi… n’essayez même pas de leur ouvrir les yeux sur eux mêmes. Ils ne connaissent que la « compétition »… ils veulent les bravos… alors démolir leurs convictions, pardon, mais j’ai fait le choix de les laisser patauger dans leur vide sidéral… je suis sur une autre planète depuis longtemps déjà et je n’ai plus envie de redescendre parmi la « multitude »… ça me saoule trop.

        je sais qu’on peut dire que je suis amère…. je le suis… j’en veux à ce monde d’être aussi bas.

        J'aime

  3. Quand on appelle du même nom deux VALEURS aussi différentes on sert toujours le plus mauvais…le prédateur.
    Laisse le terme CAPITALISME à ceux qui le desservent,le salissent
    Tu défends un concept bien plus DIGNE que celui de CAPITALISME
    D’ailleurs les mots en isme sont souvent tordus
    Je pense à des propos du Général de Gaulle
    qui parlait de participation
    Tu t’inscris Bruno dans le sens de l’Equité,de la Participation,de l’inventivité
    Le mot RAYONNEMENT ou un Synoyme serait plus transparent . Cette
    NEBULEUSE SORDIDE qui veut faire croire à tant de gens de bonne foi qu’ils sont capitalistes
    Le terme CAPITALISME est marqué du chiffre de la bête 666
    Et je ne vois personne sur ce blog qui y correspond
    Trouvez vous tous Un terme qui sera votre ETENDARD.votre BANNIERE…mais pas « capitaliste »

    c’est une liste qui perdra le capital en perdant le « cap » 🙂

    J'aime

    • @ Robespierre,

      C’est vrai que les mots qui terminent en « isme » sont souvent tordus..comme par exemple ..égalitarisme , populisme , communisme..sectarisme..j’en passe et des meilleurs.

      Vous tiquez sur égalitarisme? je m’explique en quelques mots…
      On ne peut pas , a mon avis ..retirer aux travailleurs le fruit de leur travail pour le donner aux autres leur récompense.

      On ne peut pas retirer aux uns pour le donner aux autres. (sauf si c’est volontaire)

      Car a mon humble avis , plus il y a de riches dans un pays plus il y a des chances que les autres s’en sortent ..c’est un vase communiquant. On ne multiplie JAMAIS en Divisant, aux contraire c’est une « une machine à l’exclusion » voila qui pour moi est le 666.

      Un grand Bonjour Robespierre,

      Marian

      J'aime

      • ça fait très plaisir de vous lire Marian
        Pour suivre le blog à Lupus depuis plus de 2 ans…3?ou plus…?
        Voici traduite ma pensée
        C’est une équipe de pédagogues -des VRAIS
        Il ne sort de cette » école » que des gagnants
        dans le sens où tout le monde progresse
        et on apprend tous des uns et des autres
        Un blog qui compose avec les autres sites
        il ouvre les fenêtres vers d’autres réflexions
        Si ces gens ne méritent pas qu’on les cite en référence,qui prendrons-nous comme référence?
        Toutes leurs analyses sont le fruit d’un travail de recherche et le long terme ,ils s’en soucient
        Alors je confirme :LUPISME
        et si ce terme fait son chemin,c’est qu’il doit en être ainsi
        et pas usurpé
        Quant au différents « régimes »possibles nous sommes très nombreux à avoir le sens de la dignité
        qui permet tellement,grâce à notre conscience préservée
        Très amicalement Marian

        J'aime

        • Le plaisir est réciproque Robespierre,

          Je ne peux qu’aller dans le sens de vos paroles, ouvrir les fenêtres comme vous dites vers d’autres réflexions….qu’il y a t-il de plus important? Rien, car la réflexion est la basse de ce que nous sommes, j’aime me perdre dans la pensée, et surtout ci celle-ci est pertinente et me fais avancer.

          Je les prends tellement en référence que je me permet de traduire leurs magnifiques écrits .

          LUPISME fera unanimité.

          Le respect entre les internautes qui écrivent dans ce magnifique Blog en témoigne.

          Très amicalement , je vous salue.

          Marian

          J'aime

        • Pour le plaisir de jouer avec les mots et contribuer à perturber les « prédateurs »
          Les « prédateurs » sont au deux extrêmes de la société-ceux qui prennent tout,ceux qui ne font rien

          LUPISME
          LUPUS De Loups…sortis des bois…pour demander des comptes (abus)
          LUPUS qui donne des boutons aux « tordus » des deux bords
          LUPUS fait penser à LUPIN (Arsène) qui rétablit des équilibres
          et Le Blog à Lupus
          pour chacun,selon son mérite
          Celui qui travaille doit pouvoir vivre
          celui qui en cherche…en trouver
          et celui qui fournit « le carburant » reconnu , apprécié
          et distingué des félons qui pillent tout

          Nous sommes nombreux à relayer le Blog à Lupus
          Il propose ….UN AVENIR

          J'aime

    • Bonjour Candide d’Annecy,

      He oui, la propagande est l’arme des démocraties, les politiciens sont comme des poissons dans l’eau..parce que nous alimentons leur « bocal ».

      Je crois , peut être naïvement , que l’on peut changer les choses..nous tous ..ensemble..comme un cheval de Troie. Vous êtes amère , vous le dites, déçue ..fataliste je peux le comprendre.
      Moi je suis révoltée c’est un sentiment qui me fait avancer, je n’ai pas les capacités d´être sur une autre planète , de tendance rêveuse..mais très terre à terre.

      J’aime tout particulièrement cette phrase de Cioran  » Avec combien d’illusions ai-je dû naître pour pouvoir en perdre une tous les jours ». Nous en perdons une tous les jours..mais nous en gagnons une de temps en temps….voici un magnifique blog qui nous permets de nous parler…Madrid..Annecy, et vous désendez quand même par mis nous…et tant mieux.

      Heureuse journée à vous Candide 🙂

      Marian

      J'aime

    • Quand on ne se sépare pas du terme « CAPITALISME »
      on se doit d’assumer ,car c’est le piège dans lequel veut vous faire tomber la Haute Finance,
      dont la doctrine est
      « au moins on est, au mieux c’est! »
      on se doit d’assumer l’assassinat par la MAFIA US
      DU PRESIDENT DE TOTAL:De Marjorie
      comme la mise sur la touche du patron d’AREVA
      pour le plus grand profit de TAFTA

      Bruno Le LUPISME :c’est pas la MAFIA
      ce n’est donc pas « ce » capitalisme
      Le LUPISME est une CULTURE
      et l’affaire TOTAL « tout un symbole….TOTAL »….TUER
      des gens sans foi ni loi:….INCULTES
      ça c’est le CAPITALISME « FLAMBOYANT »…..
      des feux de l’enfer 🙂

      J'aime

      • Le Président de TOTAL est mort
        message entendu
        par TOUS les « CAPITALISTES » Purs et durs 🙂
        De Margerie est mort….on peut TOUS y passer
        si on ne remet pas au pot du « vrai »
        TOUTES les bourses ont remonté en flèche,hier
        « La Bourse ou la VIE!!!! 🙂
        C’est peut-être déplaisant mais c’est ainsi!
        Et bien le bonjour des « Blacks-Snowers »
        Nous irons fleurir à la Toussaint
        tous les banquiers qui sont passés par les fenêtres

        J'aime

  4. Et si vous arriviez à imposer le mot
    LUPISME
    puisque vous développez un concept clair,sain,équitable
    à voté 1 🙂

    J'aime

  5. çà m’a fait plaisir de lire çà . Je souscrit tout à fait . Dans l’ensemble je juge çà juste et méritoire parce peu répandu .
    C’est quand méme affligeant d’en étre à regretter le capitalisme productif . Mais au fond ce ‘capitalisme financier ‘ est ce vraiment du capitalisme ? Parce que çà sert quoi au fond ? Si ce n’est les états , les étatistes , méme si ce n’est qu’une partie d’entre eux . Au final çà s’appelle peut étre la rente .
    Un autre point me chagrine aussi , c’est l’idée que ce capitalisme financier finalement triomphe , qu’il a manigancé sa sortie de crise , au dépend de nous tous . Je pense que non . Il a sa limite , surtout s’il va à l’encontre du capitalisme productif , va arriver un moment où ce sera l’un ou l’autre . S’il gagne ( le ‘financier’ ) , à mon avis on va direct vers une regression biologique de l’humanité , au sens strict . Ce n’est pas inconcevable , mais alors anti-économique , au sens absolu . Il y aura alors guerre entre oligarques et pas seulement concurrence . y en aura bien alors pour vouloir alors réhabiliter le capitalisme productif , au pire .

    J'aime

  6. Le capitalisme financier ce n’est peut être pas un complot mais c’est un réseau organisé et derrière ce réseau il y a des hommes et des femmes, des familles et des clans de leurs donner un nom et une image serait la bienvenue car de l’ombre il passerait à la lumière au yeux de tous…..

    J'aime

    • non non… le capitalisme financier sans parler de complot est dans tous les cas, une « association de malfaiteur »… une mafia… la plus importante porte le nom de « Carlyle »… ce groupe détient + de 260 entreprises dont : Mosantos, Goldman Sach, JP Morgan, Bill Gate, Bundesbank, et cerise sur le gateau : UNITED DEFENSE… en résumé, cette « pieuvre » détient les secteurs de l’aéronautique, l’électronique/informatique, l’agro-alimentaire, la pharmacopée, l’énergie, et surtout l’Armement… Ce groupe est entrain à cette heure ci de piller la France et notamment ses actifs (locaux de la banque de France, bibliothèque nationale etc)…mais pas seulement… le Médoc est sur la sellette, et un tas d’autre truc tout aussi louche.. avec bien sûr la complicité des dirigeants qui ont déjà financé avec le Crédit Lyonnais, l’acquisition par Carlyle d’United defense… la connivence ne date pas d’hier.

      Vous trouvez tout sur internet… et même des noms célèbres comme Olivier Sarkozy à la tête de Carlyle Europe… 🙂 mais aussi la famille Rockfeller, Rotchild, Soros et toute cette racaille… c’est contre ça, que se bat Poutine et c’est aussi Carlyle qui détient des dettes souveraines notamment celle de la Lybie gérée par un consortium avec l’Arabie saoudite… 🙂

      Bref, on est dans d’beaux draps…

      J'aime

  7. « Comprendre, c’est déjà lutter! »

    Et surtout de comprendre qu’il y aussi rien à comprendre parfois…

    L’Euro s’envoie en l’air, et ce n’est hélas pas qu’un simple problème entre les Allemands (un peuple) et une banque centrale (une institution).

    C’est aussi le problème d’une charrue avant les bœufs, un problème de conception imposée sans scrupule et portée par une idéologie erronée.

    J’attire votre attention que le passage en force actuel monte en puissance et rien à l’horizon pour stopper la dérive.

    Que Robespierre ferrait mieux de se détendre, car c’est tout le contraire de ce qu’il dénonce qui se passe en ce moment.

    Comprendre, dénoncer, c’est bien et si nous sommes toujours en zone rouge vermillon, mais pas cramoisi, la suite logique ne sera certainement pas une sinécure.

    La fraude, comme concept, est illusoire sur la durée, à cause d’un problème de vase communicant et de fuites plus importantes que la production du liquide…

    Or, il y a conjonction d’éléments avec des flux non maîtrisés qui rentrent en collision frontale. L’arbitraire reste de mise. Et ce sont toujours les responsables de ce micmac qui sont en chargent de trouver la solution. Aïe !

    Les semaines qui viennent s’annoncent décisives, la France reste en position hors jeu.

    J'aime

  8. Article à graver dans le marbre. Il comble une faille intellectuelle rarement prise en compte. Les gauchos s’ en prennent bêtement « au capitalisme et au libéralisme », tandis que les libéraux ne distinguent pas toujours quel type de capitalisme ils défendent… parfois contre leurs propres valeurs.

    Encore plus fort que le novlangue orwellien/1984, le novlangue réel et actuel supprime tout bonnement les mots décrivant les concepts qu’ il veut camoufler. « Capitalisme financier », « Corporatisme », « Kleptocratie », « Ploutocratie »… ce serait un bon début que de créer un terme universel pour désigner ce contre quoi on se bat… axe de travail en vue ? Il est nocif de voir encore trop de gens parler de « crise du capitalisme ».

    Même si je ne vous suis que depuis 2 ans, même si cet article est simple et facile à comprendre, AMHA il s’ agit là d’ une clé de lecture d’ importance majeure.

    MERCI et puissiez-vous continuer longtemps.

    J'aime

  9. Humour
    Ce qu’on peut lire parmi les commentaires sur les Moutons Enragés
    http://lesmoutonsenrages.fr/2014/10/20/vos-infos-news-liens-et-autre-du-20-octobre-2014/comment-page-1/#comment-320712
    extrait
    robertespierre20 octobre, 2014 à 14 h 05 min

    à la mi-course
    le peloton a 1’50 de retard sur la tête de la course
    Tête qui est posée en évidence sur la plage arrière de la voiture du directeur de course
    Les coureurs grimacent,on ne comprend pas car :ça descend http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif
    c’est communicatif!!!
    la tête de la course aussi ,grimace!
    Dans 1 heure ils affronteront le célèbre « MUR »
    une autre « trouée d’Arenberg »
    Fameux secteur pavé de bonnes intentions

    Ceux qui ne franchiront pas le « MUR » dans les délais,seront à la RUE

    J'aime

  10. Cher Monsieur Bertez,

    Bien que cela ne soit pas votre tendance – mais comme vous êtes un vrai libéral, cela ne pose pas de problème – je vous signale comme nouveau signe du craquement du système les très beaux scores de Podemos en Espagne qui s’est imposé dès l’année de sa création comme la 4ème force politique du pays.
    Je suis frappé de la montée en puissance rapide de formations politiques jeunes, certes placées à des places différentes sur l’échiquier politique, mais qui ont en commun un rejet du consensus systémique : UKIP, AfD, Podemos. Dans un même sens, le référendum écossais avait autant à voir avec le rejet de la « clique Tory-travailliste de westminster » vendue aux Banksters qu’avec l’identité écossaise (le lecture des commentaires des lecteurs de la presse britannique était particulièrement éclairante)
    En France, malheureusement, ce rôle est joué pour l’instant par le FN, le Front de Gauche, malgré des scores honorables, n’ayant jamais réussi à trouvre sa place.
    L’Espagne étant périphérique et dominé dans le système actuel, on porte peu d’attention à ce qui s’y passe. J’y suis un peu plus sensible pour des raisons personnelles. J’aime bien ce pays et cette langue et je suis particulièrement choqué par l’humiliation qu’on fait subir à ce peuple (et à leurs petits cousins portugais).

    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/podemos-ou-quand-un-groupe-d-158229

    J'aime

  11. En conclusion de votre article, on pourrait dire que le néo-libéralisme est au libéralisme ce que le communisme fut au socialisme.

    J'aime

  12. SOCIALISME FINANCIER
    Voila le terme honnête à employer.

    Parce qu’une banque centrale, pour ceux qui l’ignore:
    C’est un organisme de planification centrale de direction de la production monétaire.
    Elle n’a rien à envier aux commissariats aux plans quinquennaux de production de voitures ou de logements des pays socialistes… à ceci prés que le plan est… trimestriel….

    MÊMES causes MÊMES effets !

    J'aime

    • non, on ne peut pas dire ça… le néolibéralisme ça n’existe pas.
      Revoyez vos fondamentaux… soit on est « socialiste, soit libéral… tous les termes inventés par ces politicards.. pour marquer des « pseudos tendances » d’un côté ou de l’autre, ça n’est sert qu’à l’enfumage… qu’on arrête avec ça.

      Le socialisme, c’est la domination de l’économie par des « idéologues » prétentieux qui sous prétexte de « de réduire les inégalités, s’octroient le rôle de « patron des patrons », se pensent les « dieux » à la place de Dieu… ils prétendent pour la propagande, être les mieux à même de régenter le pays pour une plus juste répartition des richesse.

      Ils se sont accaparés l’ensemble des « richesses » de ce pays.. au travers de leurs lois à profusion, ils sont devenus ceux qui décident de tout et en tout..

      Aujourd’hui, on entends la moitié des français qui sont contre la gauche mais qui veulent renationaliser les entreprises.. Quelle bande d’ânes… toutes les entreprises de France sont nationalisées… toutes sont nourries de subventions dénommées : CICE, Aides en tous genres pour l’embauche etc… ) Prenons le cas Heulliez, entreprise Privée maintenue en vie par l’apport de fonds publics et quoi ? cette boîte a sombré corps et biens engloutissant l’argent du contribuable.. Il est où le néo-libéralisme là dedans…??? c’est bien du socialisme de pur jus.

      Recommençons à appeler un chat un chat.. parlons de capitalisme financier ou productif, de libéralisme économique ou sociétal..

      Marre de cette gauche dans ce pays… et franchement, comment garder de l’optimisme, plus on avance et plus on s’enfonce dans cette idéologie de merde.. Hollande s’en sortira en créant des pauvres et il est plutôt bien parti..

      à 13% de côte de popularité, l’injure suprême : Valls et Macron font une politique « Libérale »..

      Cette fois, on aura tout entendu… au s’couuuuuuuuurs !!!

      J'aime

    • @ Gus,

      L’humiliation qu’on fait subir aux espagnols? Par qui ? par nos propres gouvernements successifs , je ne me sens aucunement humiliée par contre je me sens arnaquée. ..il y a nuance.

      Si l’on regarde par exemple Andalucia, plus de 30 ans de socialisme , la même caste au pouvoir …qui les volent , mentent, et ils continuent a voter les mêmes tout en le sachant.
      Pourquoi? parce que ils vivent de subventions dans la plus part des cas, parce ce que le Black on aime..parce que s’il faut mettre une « peseta » dans l’économie réelle on métra deux dans la souterraine .

      Ce- ci est valable pour toutes nos régions avec quelques exceptions,comme le Pays Basque, en Asturies par exemple …je suis Asturienne, cette région a reçu des milliers de millions durant ces 30 dernières années pour ces mines de charbon , qu’ont-il fait ? ..a part se « bourrer la geule ? et que les syndicats et la Principauté ont pris une grande part du gâteau, on a mis les travailleurs et ingénieurs a la retraite à partir de 40 ans…j’ai un cousin ingénieur de mine qui a 46 ans, el a du descendre une dizaine de fois ..il est pensioné a 40 ans…il perçoit une pension de 2856 euros mensuels pour ne rien faire, il ne peut chercher du travail parce que il perçoit une pension (il ne veut pas travailler non plus). C’est un système établi et encrée , a 40 ans…tout le monde pensionné. Qui paye? Vous et moi.
      Voilà a quoi a servi tout cet argent , on ne crée pas de l’industrie ..NON..on vegéte.
      On pille!

      J’aime l’Espagne mon pays mais je SAIS que si nous sommes là aujourd’hui c’est la faute a TOUTE la corruption qu’il y a dans tout le pays.

      Je dirais, J’AFFIRME que mon pays a été l’enfant chéri de EU dans les années 80 , 90. nous avons reçu des dizaines voire centaines de milliards d’euros (avant on payait en ECU) ..où est passée cet manne? dans les poches des syndicalistes, organisations, Etat…ect. On achète le vote comme on achète le pain.

      Podemos..ha la belle affaire! être subventionné par le Venezuela et partager les mêmes visions…me semble plus tôt dangereux ..l’extreme gauche je n’aime pas..tous les extremes me horripilent …ils se ressemblent.. finissent par se rejoindre.

      Nous avons des hommes politiques médiocres dans tous les partis, peut m’importe la couleur de celui-ci.

      Le sens commun est le moins commun des sens!

      Un grand Bonjour depuis Madrid,

      Marian

      J'aime

        • je ne sais pas si ce que je dis est parfait… j’ai le sentiment que je vomis beaucoup de chose contre cette gauchiasserie française… il est vrai que je suis plutôt tendue comme un string en ce moment et pour cause..
          Je vais vous donner un exemple que ce que je subit depuis 20 ans et 15 jours en particulier… vous allez comprendre tout de suite comment entre les communistes et les socialistes, la France s’est « empêguée » dans un merdier sans nom…

          Les paies du BTP…. (toujours entravées par les « zacquis » du front populaire entre autre)
          Je fais 20 paies chaque mois et je vais tenter de vous faire la démonstration de ce que je vis et qui me conduit tout droit à la « phobie administrative »… pour ne pas dire « pulsion de meurtre à l’endroit des « zadministrations fronçaises »…

          Un salaire dans le BTP c’est comme pour tout le monde :
          Salaire de base/151.67 hrs/mois
          Heures de trajet pour le retour du chantier (hrs ni complémentaires, ni supplémentaires puisque ne sont pas considérées comme du travail effectif)
          Heures supplémentaires (variables selon temps de trajet)

          Tout ceci nous donne le « salaire brut » mais pas la base de cotisation puisqu’on cotise sur le « brut abattu » (brut -10%)…
          Donc,
          « brut abattu » pour urssaf déplafonnée
          ‘brut abattu » pour urssaf plafonnée
          « brut abattu » pour allocation familiale
          « brut abattu » pour Assedic…
          Puis :
          « brut abattu » majoré de 11.50% mais plafonné pour FNAL
          « brut abattu » majoré de 11.5% mais déplafonné pour Transport
          « brut abattu » pour les prévoyances exonérées
          « brut abattu » pour les prévoyances non exonérés
          « brut abattu » pour les Garantie Arrêt de travail exonérées
          « brut abattu » pour les Garanties Arrêt de travail non exonérés
          « brut abattu » + indemnité congés payés (versées par la caisse cp) pour prévoyances exo
          « brut abattu » (versées par la caisse cp) pour retraite
          « brut abattu » pour les prévoyances exonérées
          Cotisations patronales prévoyance + Mutuelle (part patronale) + Garantie Arrêt de travail non exo pour le forfait social de 8%
          « brut abattu » majoré de 13.14% pour la formation continue (sauf apprentis)
          Tva sur formation continue
          « brut abattu » majoré de 13.14% pour la formation continue (apprentis inclus)
          « (brut * 0.9825) + 100 % part patronales prévoyances sauf exonéré et sauf 0.71% de la prévoyance seulement ) pour les CSG / RDS / CSG non déductible

          et Cerise sur le gateau : l’allègement fillion

          La formule : (0.281/0.6)*(1.6 smic x smic reconstitué(les smic proratisé en prenant en compte le nbre hrs supp mais sans le nbre d’hrs de trajet – les hrs d’absence / salaire cotisé (soit le brut abattu +le montant des hrs supp majorée mais abattu + le montant des hrs de trajet abattu et – le montant des absences) -1)

          voilà, je viens de me prendre un contrôle urssaf et je me prends 3500 € de redressement…

          ALORS MOI CETTE PUTAIN DE GAUCHE, je voudrais bien qu’elle vienne faire un tour dans mon bureau que je lui foute le nez dans sa merde…

          Rassurez vous… je n’attends pas que vous y compreniez quelque chose… même moi, je me fais des nœuds dans la cervelle après 20 ans d’expérience… je voulais juste vous montrer ce à quoi l’entreprise est confrontée… c’est tellement inimaginable que je doute que quiconque se rende vraiment compte de nos difficultés…

          ah oui, pour conclure, en 2015 on parle de simplification du bulletin de salaire…. le bulletin ne devrait contenir que 6 lignes… oups, j’ai plus de 6 assiettes de cotisations !!!! ça promet non ?

          J'aime

  13. Vous faites bien de ne pas attendre que je comprenne….effectivement je ne comprend NADA!

    Toutefois je remarque qu’il y a tellement d’abattus ….pour mieux vous abattre, la cerise est d’une logique tordue qu’il fallait la trouver , il faut faire l’ENA c’est zûr, un vrai casse tête .

    Peux de choses ont la puissance de l’évidence elle s’impose d’elle même.

    Attention vous n’avez pas le monopole du « savoir faire » ici aussi on à des spécimens qui nous concoctent du n’importe quoi.

    Mais j’ai ri entre le string et les zadmistrations fronçaises. Votre vomi est libérateur, un cri poussé venant des tripes.

    Bonsoir Candide,

    Marian

    J'aime

      • @ Candide,

        On va vous imposer de financier directement les syndicats? ..c’est complètement fou . Il est clair qu’il faut maintenir ses gens dans leurs train de vie ..a vos dépends.

        Donc la fiche de paye sera Simplifié …elle sera allégée d’une centaine d’euro pour le travailleur et pour le patronat augmentée . Tous les deux vous êtes b…….z

        Le socialisme …c’est magnifique , Non? jaja

        Notre quatrième force le Parti Podemos, qui est mentionnée par Mr Gus plus haut monte dans les sondages, communistes purs et durs …extremistes pur set durs ..en faveur de ETA, en faveur de squatter les logements, en faveur d’un salaire maximum pour tous. Le REVE je vous dit!

        En train de chanter l’international…poing en l’air…en chemise blanche Pablo Iglesias, le líder de Podemos, un rapeur qui fait l’apologie du terrorisme a ses côtés…, et un magnifique drapeau de Lenin. Reçu quelques millions du défunt Chavez de Venezuela, et pour courroner le tout PROF Honorifique a L’université Complutense de Madrid.

        http://www.gaceta.es/blog-josef/pablo-iglesias-canta-borracho-internacional-21102014-0957

        Un grand Bonjour depuis Madrid,

        Marian

        J'aime

        • Marian… juste pour info sur la baisse des cotisation « SALARIALES » qui serait prévue en 2015…
          En effet, il est prévu que les bas salaires bénéficient d’un allègement de cotisations salariales… environ 500 € de salaire en plus donc… et les travailleurs s’en réjouissent malheureusement.

          Personne n’a compris le stratagème en fait…

          Or, si vous baissez les cotisations salariales, vous augmentez effectivement le « Net à Payer »… mais surtout, vous augmentez le « Net Imposable »… du coup, si vous n’étiez pas imposable… vous allez le devenir… 🙂

          Cette mesure n’est que de l’enfumage une fois de plus…

          Bon dimanche à tous…

          J'aime

        • Non, je ne pourrais pas vous expliquer le calcul de l’ISF… trop de paramètres à prendre en compte avec son lot d’exceptions…

          En revanche, après 10 ans de gestion locative, je peux vous expliquer comment la plupart des bailleurs ont constitué leur patrimoine sur le dos du contribuable..

          Et comment votre déclaration de revenu foncier peut être déficitaire et vous ouvrir droit aux allocations en tout genre… c’est un fait.

          Légalement, vous pouvez disposez d’une fortune personnelle, avoir plusieurs biens en location, et en investissant votre fortune personnelle dans la « rénovation d’un immeuble » destiné à la location, vous généré automatiquement un déficit foncier… ce déficit foncier vous le reporté sur votre 2042… et hop, soit vous recevez votre crédit impot, soit vous le reporté… mais entre temps, vous êtes « non imposable »… et vous avez droit aux allocations en tous genres et même le RSA…

          Mais pitain… que demande le peuple ???? 🙂

          J'aime

    • @ Candide :

      Zébété » ? Je suis hébété au lu de cette description ubuesque de la « chose » !

      Vivant « ailleurs »(au Canada) je me plains souvent de nos administrations ?
      Mais lorsque je lis ce que la française arrive « à pondre » ?
      Et bien ma foi, je me dis que … J’AI FICHTREMENT BIEN FAIT
      DE FOUTRE LE CAMP !

      Sincères (TRÈS SINCÈRES) condoléances et BON COURAGE À VOUS !

      J'aime

      • Oui, je comprends que vous soyez « zébaté »… pourtant je n’ai donné ici que la version « édulcorée » de la paie du BTP…

        Si je devais vous donnez l’ensemble des « contorsions » que je dois faire pour sortir une paie juste… on y passerait la nuit.

        Je vous ai juste parlé de la paie des ouvriers… mais pas de la paie des cadres et des Etams… là, c’est encore autre chose…

        Et surtout, je ne vous ai pas expliqué que les salariés du BTP sont rémunérés par l’entreprise et par la caisse des congés payés… et que moi, je dois remettre dans mes comptes, l’ensemble des données après les avoir régularisé. Et oui, la caisse des congés paie certaines cotisations mais pas d’autres et ce, en calculant des cotisations sur des tranche A et B alors que les salariés ne doivent que les tranches A…

        Bref, j’irais pas plus loin… je ne vais pas vous « Re-zébéter »… je prends sur moi !!! 🙂

        J'aime

  14. Le retournement sur la Vol se confirme, rien n’est réglé, mais le jeu se poursuit en laissant la zone UE sous pression. Manifique, somptueux, hivers très rigoureux en vu.

    Nous sommes toujours dans le vermillon, mais pas cramoisi, et à ce rythme, seuls ceux qui possèdent le joker « too big to fail » survivront.

    J'aime

  15. A propos des frondeurs: honte à eux !

    La presse présente le comportement des frondeurs socialistes qui se sont abstenus lors du vote du budget comme un acte de bravoure; moi je les trouve méprisables. Comment peut-on, dans leur situation, ne pas voter contre? Telle est la seule question car la Sagesse des Nations ne se trompe pas quand elle énonce: « qui ne dit mot consent ».

    S’abstenir c’est avaliser par défaut. Celà est scélérat, c’est un déni de démocratie, c’est un déni de dignité personnelle. Ce qui était en cause, ce n’était pas une mesurette de circonstance qui n’engageait chacun qu’en son âme et conscience, non c’était l’orientation générale de l’action du gouvernement. Nous étions dans le fondamental, au coeur du sujet, au coeur du choix démocratique. Et la conscience, la fidélité au mandat qui a été donné à ces gens imposait de voter contre.

    C’est la même chose avec la sortie de la fille de Delors il y a quelques jours, elle fait comme Marchais en son temps? Un pied en dehors et un pied en dedans. Qu’est ce que cela veut dire si ce n’est qu’elle joue « bon flic-méchant flic » pour tromper le peuple? Nous sommes au temps soviétique ou à l’intérieur des institutions le pouvoir organisait sa propre contestation pour canaliser les mécontents!

    Ce sont des procédés abjects qui montrent la nature réelle de ces pouvoirs, nature réelle qui est celle de l’illégitimité et de l’usurpation.

    Dans la conception politique pourrie actuelle le dialogue est conçu comme un défouloir, comme un spectacle pour jouer au jeu de la démocratie. il n’est pas destiné ou conçu pour produire des effets.

    L’organisation des partis en tendances ou en écuries présidentielles est objectivement un attrape-nigaud, car il y a un « deal » à la base, le gagnant remporte toutes les mises, sans discussion, sans contestation et ceux qui ont voté pour les perdants sont cocus. La preuve, les perdants se couchent systématiquement devant les gagnants sans même avoir l’honneur de maintenir leur opposition.

    Ce que l’on appelle la discipline républicaine, ce que l’on appelle l’unité, tout cela ce sont de moyens de b….r les gens. Camus qui était ce que j’appelle un type bien disait, « une démocratie, cela se reconnait au fait qu’elle respecte sa minorité; Il avait vu juste.

    Ces gens détruisent non seulement tout, au plan économique et social, mais également tout au plan de la morale politique. La seule chose qui les intéresse, c’est l’assiette au beurre, « pourvou que ça doure »!

    La Cinquième République était conçue pour donner certes beaucoup de pouvoirs au Président, mais c’était à condition que, de temps à autre, il vérifie sa légitimité. Ici on voit le pouvoir, ses détournements, mais pas la vérification de la légitimité. On gouverne, on fait des choix fondamentaux qui engagent les générations à venir avec 14% d’approbation!

    J'aime

    • quelle mascarade… encore de la poudre aux yeux tout ça…

      Le socialisme à visage découvert grâce aux réseaux sociaux… alors on nous dit que ce socialisme là, ça n’en ai pas, que c’est du libéralisme (des fois qu’un libéral se présente au prochaines élection, on sait déjà que c’est mort pour lui)…

      Et d’un autre côté, les magiciens nous sortent de leur botte, le socialisme frondeur du pseudo libéralisme socialiste…

      Aie aie aie… ils sont tous entrain de se raccrocher aux branches cette fois…

      Donc si j’ai bien compris… Hollande s’est mort pour lui en 2017 et les socialos le savent, donc, ils vont devoir réinventer le mensonge pour avoir une chance d’être là en 2017…
      Aubry c’est le chevalier blanc dans l’histoire… ???

      Pitain, mais ça fait 30 ans qu’on voit leurs « gueules » à ces pourritures… il faut faire quoi pour s’en débarrasser ??? on les bute ??? arghhhh… j’en peux plus de ces gens là.. j’en peux plus. 🙂

      Et puis la question du vote des pseudos « frondeurs »… ça ne vous rappelle pas le vote sur l’interdiction du port du voile »…

      Ils ont tous crié au fascisme et au moment de voter, ils se sont abstenus… ils ont laissé faire ceux qui proposaient la loi… et en catimini, les socialistes ont fait voter des amendements qui durcissaient la loi…

      Les faux culs ont encore de beaux jours devant eux… ils ont un avantage énorme : ils ont le culot…

      J'aime

  16. Pour empêcher un effondrement bancaire généralisé, les européistes ont créé une coquille vide : le Fonds de résolution.

    Pour remplir ce Fonds de résolution, les banques européennes devront y verser 55 milliards d’euros.

    Qui va payer ces 55 milliards d’euros ?

    Réponse :

    Fonds de résolution : la France paiera un lourd tribut.

    La Commission européenne a présenté mardi un texte très attendu : la méthode pour calculer la contribution de chaque banque européenne au fonds de résolution unique, qui sera progressivement doté de 55 milliards d’euros, et qui doit permettre à l’avenir de faire face à toute défaillance bancaire sans faire payer le contribuable. Elle a refusé de décliner cette facture pays par pays ou banque par banque mais, in fine, les deux Etats appelés à le plus contribuer seront forcément la France et l’Allemagne.

    Globalement, les grandes banques qui passent sous la supervision de la BCE, et dont font partie la quasi-totalité des acteurs français, paieront l’essentiel de la facture. Alors qu’elles représentent 85 % des actifs bancaires, ces établissements régleront 90 % de la facture.

    http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0203878284099-fonds-de-resolution-la-france-paiera-un-lourd-tribut-1056051.php

    La construction européenne, c’est un mécanisme perdant-perdant.

    La construction européenne, c’est un mécanisme qui appauvrit tout le monde.

    La construction européenne, c’est des banques surendettées, qui se surendettent encore plus pour aider des banques en faillite qui ne rembourseront jamais leurs dettes.

    La construction européenne, c’est un suicide collectif.

    J'aime

  17. Nous voyons sur Boursier.com une alerte qui s’interroge: « Faut-il vraiment vider son Livret A?».

    La question ne se pose même pas, bien sûr que non, absolument non. Le livret A est le dernier sanctuaire, c’est pour cela qu’il est limité. En sortir est un piège, même si il venait à ne plus rien rapporter du tout. Le livret A est sacré, on n’y touchera pas, même en cas de bail-in généralisé; et c’est pour cela que tout est fait pour que l’argent en sorte!
    Il faut comprendre que nous sommes en guerre, non seulement en guerre économique et financière, mais en guerre des Pouvoirs contre les citoyens.

    Les pays souverains sont surendettés, ils ne pourront jamais, absolument jamais rembourser et même honorer leurs dettes. Ce n’est pas parce que les journaux n’en parlent plus que les problèmes sont réglés, non. Les journaux n’en parlent plus parce que ceux qui contrôlent les journaux, les kleptos et les banques font en sorte que l’on n’en parle plus!

    Les kleptos sont en train de se refaire une santé sur les marchés grâce aux politiques des Draghi et autres. Les kleptos ont tordu le bras de Draghi en 2012 afin qu’il lance son « coûte que coûte », c’est à dire qu’il dilue la monnaie par le gonflement du bilan de la Banque Centrale. Comme ils ont obtenu gain de cause, ils ont cessé de faire baisser les prix de emprunts souverains, c’est à dire qu’ils ont cessé de faire monter les taux auxquels les pays pouvaient augmenter leurs dettes ; bref ils ont cessé de faire la grève du financement des Etats.

    Nous sommes dans la situation d’après-guerre : tous les Etats sont surendettés et il faut trouver les moyens, sans révolution ou révolte de réduire, sur la durée, la dette des Etats. Lors de la dernière guerre, on l’a fait, tenez-vous bien sur 30 ans. Il a fallu 30 ans pour ramener les ratios de dettes à des niveaux gérables ; on l’a fait grâce à l’inflation des prix des biens et de services, grâce à l’inflation monétaire, planche à billets, grâce aux taux d’intérêt négatifs, grâce à l’accroissement des ponctions fiscales ; On l’a fait aussi grâce aux jeux sur les marchés et à la technique financière.

    Ici, le choix n’est pas encore fait. On fait un peu de tout en même temps ; c’est la répression financière généralisée avec un accent particulier mis sur les taux d’intérêt négatifs et l’inflation monétaire réprimée, mais potentielle très forte.

    Dans la panoplie de la répression financière, les économistes énumèrent tout ce que j’ai énuméré ci-dessus, mais ils oublient l’essentiel, la technique financière, le jeu sur les bulles. Il faut comprendre que la suppression du rendement sur les placements sans risque a pour objectif de canaliser l’argent vers les placements à risque, c’est à dire vers les placements dont la vocation en période de surendettement et de répression est d’être soit détruits, soit amputés.

    L’entonnoir qui dirige vers le risque n’est pas innocent, il a pour finalité de rendre bio-dégradable par le bais des marchés, gigantesques pompes à aspirer l’argent, les capitaux du public. Cela va plus loin que les bail-in dont on vous a parlé.

    Le bail-in c’est quand on utilise l’argent des déposants dans les banques pour sauver les banques. il est prévu de le faire pour les dépôts au-dessus de 100 000 euros en Europe. Attention il n’est pas sûr que vos titres en dépôt dans les banques soient protégés, nous pensons que votre portefeuille bancaire lui aussi est saisissable, et peut être entraîné dans la faillite de l’établissement qui est censé le garder en sécurité! A vérifier.

    Au-delà des bail-in, d’autres prédations sont sinon probables, du moins possibles, c’est notre scénario préféré. Nous pensons que l’on pratique les taux zéro pour :

    -améliorer la situation des banques, les réenrichir sur votre dos
    -réduire le coût des dettes des Etats souverains
    -inflater la valeur des créances et dettes sur les marchés

    Tout cela n’est que temporaire car cela ne constitue pas des solutions, mais des moyens de repousser les échéances.

    Pour que ce soient des solutions il faudrait que les pays souverains connaissent une accélération de leur croissance à des niveaux inimaginables, comme par exemple 6à 7% pour l’Italie! Alors que ce pays n’a pas de croissance depuis 10 ans. Donc nous sommes dans des situations d’attente, on prépare les solutions que l’on mettra en œuvre quand la situation du système bancaire le permettra.

    Et les systèmes bancaires importants, ce sont ceux des pays qui détiennent les créances sur les pays très très endettés. Un jour ou l’autre, un de ces jours, quand par exemple les banques allemandes seront en mesure de le faire on envisagera de restructurer les dettes des pays du sud, de faire des « haircuts », des rééchelonnements, des conversions, des moratoires. Et bien sûr, il faudra que tout le monde participe, soit mis à contribution. Sous quelle forme? On verra, mais le fameux risque se concrétisera, c’est sûr.

    Admettez que l’on monte les taux, ou que d’eux-mêmes en fonction de circonstances non maîtrisées, les taux montent, la valeur de tous les assets cotés sur les marchés s’ajustera aux nouveaux taux, ils chuteront. Cela correspondra à un gigantaesque transfert de richesse à votre détriment, au détriment de ceux qui ne sont pas, comme on dit, hedgés. Les banques, elles, sont hedgées. Votre épargne sera purement et simplement amputée du montant de la dépréciation constatée sur les marchés. L’obligation achetée 100, cotera 40 par exemple et on vous proposera généreusement de vous la racheter 45, selon l’opération qui a été envisagée un moment pour la Grèce. Mais à notre avis on n’aura pas le choix. On pourra aussi vous proposer la conversion contre un titre à très long terme qui sera remboursé en monnaie de singe.

    La question est complexe mais retenez que les moyens pour les Etats de sortir, comme après la guerre, de leur situation de surendettement sont très nombreux et qu’ils passent par votre spoliation. Ce sont des prédateurs et vous êtes le gibier. La répression financière est plus vaste que ce que l’on croit et l’imagination de ces gens est sans limite quand il s’agit de prendre votre argent.

    Le gonflement de bulles qui attire les capitaux vers le risque est un des moyens, car après il suffit de gérer l’éclatement. Les restructurations de dettes et « haircuts »en sont un autre.

    Dans tous les cas, avoir un livret A dit d’épargne populaire est un must; une poire pour la soif.
    Un mot sur un sujet voisin, l’immobilier. Ne vous laissez pas intoxiquer, il faut mettre son argent à l’abri dans l’immobilier également. Il faut être sélectif, bien choisir, surtout ne pas se laisser piéger par les attrape nigauds fiscaux et les défiscalisations.

    J'aime

  18. A reblogué ceci sur politiquesocialet a ajouté:
    Il y a tant d’imposteurs puissants que les pauvres qui n’ont ni instructions ni vécues ni grandes volontés ce font happer et recracher comme des pépins de raisins par ces salopards.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s