Espagne

Cartes bancaires occultes en Espagne: Rodrigo Rato, ex-patron du FMI, inculpé

Cartes bancaires occultes en Espagne: Rodrigo Rato, ex-patron du FMI, inculpé

Safaris, objets d’art, bijoux, maroquinerie de luxe et restaurants payés avec des cartes bancaires professionnelles: le dernier scandale judiciaire en date en Espagne touche quelque 80 personnalités de la classe dirigeante, y compris l’ex-patron du FMI Rodrigo Rato dont l’inculpation a été confirmée jeudi.
L’ex-directeur général du Fonds monétaire international (2004-2007) a été auditionné pendant environ deux heures jeudi après-midi par le juge Fernando Andreu de l’Audience nationale, la juridiction chargé des affaires financières à Madrid. Il a été accueilli à son arrivée par des manifestations qui l’ont traité de «voleur».
Le juge, après avoir confirmé son inculpation pour infraction au droit des sociétés, lui a donné trois jours pour verser une caution de trois millions d’euros, faute de quoi ses biens pourraient être saisis, a indiqué une source judiciaire.
Fernando Andreu a aussi entendu l’ex-directeur financier de Caja Madrid, Ildefonso Sanchez Barcoj, et l’ex-directeur de Caja Madrid de 1996 à 2009, Miguel Blesa. Rodrigo Rato lui avait succédé au moment où Caja Madrid fusionnait avec six autres caisses d’épargne pour donner naissance à Bankia en 2010.
M. Barcoj s’est défendu d’avoir mis en place ce système de cartes bancaires occultes et a expliqué au juge que l’argent dépensé l’a été uniquement pour des frais de représentation, selon une source judiciaire. M. Rato, qui aurait dépensé 99.000 euros, a lui déclaré qu’il considérait que l’usage de ces cartes faisait partie de sa rémunération et que les sommes tirées étaient déduites de son salaire, selon une source judiciaire.
Miguel Blesa, lui, doit régler une caution de 16 millions d’euros.
Le scandale éclabousse aussi bien la classe politique que des responsables syndicaux et du monde économique, mettant notamment en difficulté le Parti populaire (PP) au pouvoir (conservateurs), dont est issu Rodrigo Rato.
Il suscite aussi l’indignation dans un pays où un quart de la population active est au chômage et tombe mal pour le gouvernement près d’un an avant les prochaines élections générales.
Le chef du gouvernement, Mariano Rajoy a assuré mercredi avoir fait «tout ce qu’un gouvernement doit faire» dans cette enquête, qualifiée par le petit parti Izquierda plural (Gauche plurielle) de la plus grande faute de la démocratie».
– De grosses sommes d’argent retirés en liquide –
Quatre-vingt-six dirigeants et membres du conseil d’administration ont reçu entre 1999 et 2012 des cartes de crédits de Caja Madrid puis de Bankia et 83 d’entre eux les ont utilisé pour des achats d’un total de 15,5 millions d’euros.
Dans le cas des dirigeants, ces cartes «B», le nom donné par la presse, venaient s’ajouter à leur carte de crédit professionnelle officielle. Les membres du conseil d’administration, eux, ne disposaient que de cette carte pour payer leurs frais de représentation, selon une source proche du dossier.
Mais dans certains cas, leurs bénéficiaires s’en sont servis pour bien d’autres choses. Miguel Blesa, avec un salaire annuel d’environ trois millions d’euros, s’est offert des safaris en Afrique pour 9.000 euros et a dépensé 10.000 euros en vin, rapporte la presse.
D’autres ont retiré des centaines de milliers d’euros en liquide, acheté des bijoux, des vêtements de luxe, de l’électro-ménager, réglé restaurants et hôtels avec ces fonds dont l’origine reste inconnue, détaillent les journaux.
Certains ont remboursé les sommes dépensées. Les démissions se sont multipliées.
Rodrigo Rato a, lui, rendu près de 55.000 euros, sur 99.000 euros, selon un audit interne mené par Bankia. Cet audit a été transmis au parquet, entraînant l’ouverture d’une information judiciaire.
L’affaire pourrait coûter à l’ancien ministre de l’Économie ses postes actuels de conseiller dans plusieurs grandes entreprises. Il n’a cependant pas pour l’instant été écarté du PP, qui a créé une commission interne pour décider de l’avenir de ses 16 membres mis en cause. Le parti socialiste PSOE a fait le ménage en expulsant dix de ses membres.
L’ex-numéro un du FMI est aussi mis en cause dans un autre volet judiciaire touchant à Bankia. Il est poursuivi pour escroquerie, détournement de fonds et falsification des comptes lors de l’entrée en Bourse de la banque en juillet 2011.

110705-christine-lagarde-fmi

 Jamais deux sans trois… indécents financiers, empêtrés dans des malversations financières, et donneurs de leçons aux gouvernants de la planète…

http://resistanceinventerre.wordpress.com/2014/10/20/cartes-bancaires-occultes-en-espagne-rodrigo-rato-ex-patron-du-fmi-inculpe/

Résistance Inventerre

Libération.fr – 16/10/2014 – AFP
L'ex-patron du FMI, Rodrigo Rato, quitte le 16 octobre 2014 le tribunal à Madrid, dans le cadre d'un scandale de cartes bancaires L’ex-patron du FMI, Rodrigo Rato, quitte le 16 octobre 2014 le tribunal à Madrid, dans le cadre d’un scandale de cartes bancaires (Photo Dani Pozo. AFP)
Safaris, objets d’art, bijoux, maroquinerie de luxe et restaurants payés avec des cartes bancaires professionnelles: le dernier scandale judiciaire en date en Espagne touche quelque 80 personnalités de la classe dirigeante, y compris l’ex-patron du FMI Rodrigo Rato dont l’inculpation a été confirmée jeudi.
L’ex-directeur général du Fonds monétaire international (2004-2007) a été auditionné pendant environ deux heures jeudi après-midi par le juge Fernando Andreu de l’Audience nationale, la juridiction chargé des affaires financières à Madrid. Il a été accueilli à son arrivée par des manifestations qui l’ont traité de «voleur».
Le juge, après avoir confirmé son inculpation pour infraction au droit des sociétés, lui a donné trois jours pour verser une caution de trois millions d’euros, faute de…

Voir l’article original 570 mots de plus

2 réponses »

  1. Haha..Voilà nos « chorizos » , ici nous sommes dans un pays dont la corruption est absolument a tous les niveaux…même Royale.

    Bankia , les contribuables ont a du la sauver avec 20 mil millions d’euros, et ces messieurs avec des « tarjetas negras » …(Cartes bancaires Black….le noir on aime…, travail en noir, crédit en noir..envelopes..en noir) mais CE QUE JE CROIS que ses petites bagatelles était des pourboires pour fermer les yeux sur d’autres malversations au sein de Bankia.

    En effet tous ceux qui devaient « surveiller »..le mot me fait rire…, la bonne tenue et pratiques financières …upsss ont leur donne le droit de piquer dans la caisse..mais pas trop en une fois, la gourmandise est un vilain défaut!!.

    Bien sûr dans le coup on trouve Deloitte, tiens..tiens.C’est très très grave car ceux-ci ont trafiqué les comptes de Bankia avant de faire leur « audit » , sans blague!

    Le PIRE c’est que les responsables de la CNMV ne se sentent aucunement coupables, ils ont agi de bonne foi…ceux qui ont perdus leurs économies qui étaient « en preferentes »..sont des dommages collatéraux. Les Fraudes sont institutionnalisés.

    Notre ancien Ministre de justice, qui a démissionnée, Mr Gallardon disait ce- ci sur RATO,
    Mr Rato fait partie de l’Histoire de l’Espagne , Rodrigo est une personne des plus importantes de l’Espagne Constitutionnelle ..il est le propulseur du « miracle économique espagnol » et un expert dans le monde des Finances, un EXEMPLE de l’administration de l’argent Public.

    Déjà Cervantes le disait…pays de cocagne et picaresque!

    Un grand Bonjour depuis Madrid,

    Marian

    J'aime

    • Un peu près 300 personnes VIP. avait ses  » Black card » , avec elles rien que des avantages…confidentialité, pas impositions fiscale, et bien sÛr on ne paye jamais ce que l’on achète. C’est pas beau, hein?..une « Black card …Aladin ».

      Elles ne figurent dans aucun registre comptable, seul les VIP connaissaient leur existence ..of course!. Avec ses cartes ils ont payés plus de 15 millions de euros, et retirer en effectif plus de 5,5 millions . Les patrons des syndicats aussi.

      Il y aussi les « black card de Caja Madrid » qui ont été fusionnées avec Bankia quand Rodrigo Rato était président.

      Un grand Bonjour,

      Marian

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s