Art de la guerre monétaire et économique

L’économie américaine va bien plus mal qu’elle n’allait au pire moment de la dernière récession. Les 13 points clés/ L’économie américaine s’effondre, il n’y aura pas de hausse des taux en septembre !

L’économie américaine va bien plus mal qu’elle n’allait au pire moment de la dernière récession. Les 13 points clés.

us-flagSaviez-vous que le pourcentage d’enfants aux États-Unis qui vivent dans la pauvreté est en fait significativement plus élevé aujourd’hui qu’il ne l’était en 2008 ?

Quand je vous écris au sujet d’un “effondrement économique”, la plupart des gens pensent à un effondrement des marchés financiers. Et c’est sans aucun doute ce qui va arriver très prochainement, mais ne négligeons pas l’effondrement économique à long terme qui se déroule sous nos yeux.

Dans cet article, je vais partager avec vous un tas de graphiques et de statistiques qui montrent que la conjoncture économique est déjà sensiblement pire que ce qu’elle était lors de la dernière crise financière et pour tout un tas de raisons différentes.

Malheureusement, ce lent et régulier déclin de l’économie américaine ne produit pas beaucoup de titres très séduisants dans la presse actuelle. Ceux d’entre nous qui sont accros à l’information (moi compris) sont toujours à la recherche de choses qui nous surprendrons. Mais si vous prenez du recul et que vous remettez les choses en perspective, ce qu’il se passe sur l’économie américaine est tout a fait saisissant.

Ci-dessous, 13 points clés qui montrent que la situation économique américaine va encore plus mal aujourd’hui qu’au pire moment de la dernière récession…

# 1 Retour en 2008, 18 % de l’ensemble des enfants Américains vivaient dans la pauvreté. Cette semaine, nous avons appris que ce nombre est actuellement passé à 22 % …

De nouveaux chiffres choquants ont été révélés puisqu’il y a près de trois millions d’enfants de plus vivant dans la pauvreté aujourd’hui que lors de la récession,

Près d’un quart des jeunes aux États-Unis (22 %) soit environ 16,1 millions de personnes, ont été classés comme vivant en dessous du seuil de pauvreté en 2013.

Ce taux était monté à seulement 18 % en 2008 – en plein coeur de la crise économique, selon the Casey Foundation’s 2015 Kids Count Data Book .

kids

# 2 Au début de 2008, le taux d’accession à la propriété aux États-Unis se situait autour de 68 %. Aujourd’hui, il a plongé en dessous de 64 % à 63,4%. Aussi incroyable que cela puisse paraître, il n’a pas été aussi bas depuis plus de 20 ans. Il suffit de regarder le graphique ci-dessous – le taux d’accession à la propriété a continué de chuter tout au long de “reprise économique” d’Obama …

# 3 Depuis que Barack Obama a été élu à la Maison Blanche, la dépendance des américains vis-à-vis du gouvernement a grimpé en flèche à des niveaux que nous n’avons jamais vu auparavant. En 2008, le gouvernement fédéral dépensait environ 37 milliards de dollars par an pour le programme fédéral de coupons alimentaire. Aujourd’hui, ce nombre est supérieur à 74 milliards de dollars. Si l’économie est vraiment en “reprise”, pourquoi la dépendance des américains auprès du gouvernement est-elle beaucoup plus élevée qu’elle ne l’était lors de la dernière récession ?

snap

# 4 Sur le graphique ci-dessous, vous pouvez voir que la dette publique des États-Unis se situait autour de 9 000 milliards de dollars lorsque nous étions entrés en récession fin 2007, début 2008. Depuis ce temps, la dette publique américaine a doublé atteignant plus de 18 150 milliards de dollars. Nous prenons exactement le même chemin qui a fait tomber la Grèce, et ce que vous voyez ci-dessous l’est pour un suicide économique nationale programmé… …

Presentation National Debt
# 5 lors de la «reprise» d’Obama, le revenu médian réel des ménages a en fait diminué un peu. Juste avant la dernière récession, il était au-dessus de 54 000 dollars par an, mais maintenant il a chuté à environ 52 000 dollars l’année …

Median Household Income
# 6 Même si les revenus stagnent, le coût de la vie continue d’augmenter régulièrement. Ceci est particulièrement vrai pour des produits de base que nous achetons tous, comme par exemple la nourriture. Comme je l’écrivais plus tôt cette année, le prix du steak haché aux États-Unis a doublé depuis la dernière récession.

prix-steak-hache

Vous pouvez vérifier sur le site du département du travail américain (BLS) que le prix sur steak haché est toujours à 4,20 dollars au mois de juillet.

# 7 Dans une économie saine, beaucoup de nouvelles entreprises ouvrent leurs portes au lieu d’être forcées de les fermer. Mais pour chacune des six dernières années, il y a eu plus de liquidations que de créations d’entreprises. Avant 2008, cela n’était jamais arrivé auparavant dans toute l’histoire des États-Unis.

entreprises-création-liquidation

# 8 Barack Obama ne cesse de nous dire que le chômage est “en baisse”, mais la vérité est que le pourcentage de la population active a diminué de façon constante depuis la fin de la dernière récession …


# 9 Le taux de chômage aurait atteint un plus bas depuis 42 ans avec 5,3 % de chômeurs seulement. Or les Etats-Unis ont atteint un autre nouveau record historique puisque 93,77 millions d’américains (âgées de 16 ans et plus) sont exclus de la population active (américains sans travail et ne recherchant pas activement un emploi). Le taux de participation à la population active n’a pas été aussi si bas depuis Octobre 1977, lorsqu’il était de 62,4 %.

Presentation Labor Force Participation Rate
# 10 Certains ont suggéré que la baisse du taux de participation au marché du travail est due à un grand nombre de personnes âgées qui prennent leur retraite. Mais la réalité du problème est que nous avons connu un pic dans le taux d’inactivité pour les américains dans leurs premières années de travail. Comme vous pouvez le constater ci-dessous, le pourcentage d’hommes âgés de 25 à 54 ans qui ne travaillent pas et qui ne sont pas à la recherche d’un emploi a bondi à des niveaux records depuis la fin de la dernière récession …

Presentation Inactivity Rate
# 11 La raison importante pour laquelle nous ne disposons pas suffisamment d’emplois pour tout le monde aux Etats-unis est le fait que des millions et des millions d’emplois bien rémunérés ont été délocalisés à l’étranger. À la fin de la première année de la présidence des États-Unis de Barack Obama, le déficit commercial annuel avec la Chine était de 226 milliards de dollars. L’an dernier, il était de plus de 343 milliards de dollars.

def-commecial

# 12 En fonction de tous ces facteurs, nous constatons que la classe moyenne en Amérique est en train de disparaître. En 2008, 53 % de tous les Américains se considéraient comme faisant partie de la «classe moyenne». Mais en 2014, seulement 44 % de tous les Américains se considéraient encore en faire partie.

chart-americans-social-standing_614xa

Lorsque vous jetez un oeil sur les jeunes, les chiffres sont encore plus édifiants. En 2008, 25 % de tous les Américains de 18 à 29 ans, se considéraient appartenir à la “classe défavorisée”. Mais en 2014, le pourcentage stupéfiant de 49 % des Américains de cette même tranche d’âge se considéraient appartenir à la “classe sociale défavorisée”.

middle-class-young-adult

# 13 Maintenant, ce qui suit est quelque chose que j’ai déjà expliqué, mais il convient de le répéter. La vitesse de circulation de la monnaie est un indicateur très important de la santé d’une économie. Lorsque l’économie fonctionne bien, les gens se sentent généralement bien et l’argent circule librement à travers le système. J’achète quelque chose qui vous appartient, puis vous prenez cet argent et achetez à votre tour quelque chose à quelqu’un d’autre, etc. Mais quand une économie est en difficulté, la vitesse de circulation de l’argent a tendance à diminuer. Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessous, une baisse de la circulation de l’argent a été associé à chaque récession depuis 1960. Alors, pourquoi la vitesse de circulation de l’argent a continué de chuter depuis la fin de la dernière récession alors que nous serions en pleine phase de reprise ?


Si vous attendez qu’un “effondrement économique” se produise, vous pouvez arrêter d’attendre puisqu’il y en a un qui se déroule en ce moment même sous nos yeux.

Mais ce que la plupart des gens veulent savoir, c’est quand est ce que la prochaine grande crise financière va arriver. J’en discutais justement hier, les choses sont en train de se mettre en place dans cette perspective et pourrait se produire dans un avenir très proche.

Lorsque la prochaine grande crise financière frappera, tous les chiffres que je viens d’évoquer ci-dessus vont s’aggraver considérablement.

Donc, aussi mauvaises que les choses peuvent l’être actuellement, la vérité est que ceci n’est juste que le début des difficultés.

Permalien de l'image intégrée

Source: theeconomiccollapseblog

http://www.businessbourse.com/2015/08/21/leconomie-americaine-va-bien-plus-mal-quelle-nallait-au-pire-moment-de-la-derniere-recession-les-13-points-cles/

L’économie américaine s’effondre, il n’y aura pas de hausse des taux en septembre

août 19, 2015 OR-ARGENT.EU

Permalien de l'image intégrée

Article de IRD, publié le 19 août 2015 :

Tous les indicateurs économiques les plus importants, ceux qui sont les moins manipulés, sont en train de s’effondrer comme ce fut le cas en 2008/2009. Par exemple : l’Empire State Fed (activité industrielle) est retombé au même niveau qu’en 2009.

L’index des new orders (nouvelles commandes), le meilleur indicateur de la vente en gros, a plongé vers des niveaux que l’on n’avait plus vus depuis 2010, lorsque la Fed était sur le point d’injecter presque 4 trillions de dollars d’argent frais dans le système financier.

L’effondrement des cours des matières premières est largement accepté mais le baromètre le plus important de l’économie est le pétrole. Le cours du brut a démarré sa chute au milieu de l’année 2014 soit lorsque j’avais suggéré que l’économie américaine était en train de ralentir. Après le rebond du chat mort, l’effondrement a repris :

WTI-brut

Les grosses banques de Wall Street ont tout intérêt à soutenir le cours du brut. Pourquoi ? Car elles possèdent pour des centaines de millions de dollars d’obligations émises par les sociétés spécialisées dans la fracturation hydraulique qui sont en train de s’effondrer. Bien sûr, les amendes ridicules de la SEC et de la CFTC pour avoir enfreint la loi et s’être engagé dans des activités frauduleuses sont considérées comme des frais d’exploitation mais la perspective de perdre des centaines de millions sur de la dette sûre senior est considérée comme le prix du sang.

Si Wall Street avec l’aide des banques centrales ne parvient pas à soutenir le cours du pétrole cela signifie qu’un gros problème plane sur l’économie mondiale et particulièrement sur les États-Unis, le plus gros consommateur de pétrole du monde.

Enfin, le meilleur indicateur global montrant que la fin de la folie qui règne sur les marchés est terminée et à quel point les interventions de la Fed sur les marchés sont devenues grosses comme une maison. À chaque fois que le S&P 500 est sur le point de tomber de la falaise, comme aujourd’hui par exemple, un acheteur miraculeux sort du bois. Cette demande est identifiée et devancée par les algorithmes du trading à haute fréquence ce qui permet aux actions de s’éloigner de la falaise. Je connais beaucoup de gens qui sont passablement irrités par cette situation mais je serais encore plus choqué si Yellen et compagnie n’intervenaient pas de façon quotidienne sur les marchés actions.

Mais il y a encore pire : le marché obligataire, les taux d’intérêt sont quasi bloqués !!! En fait, je dirais même que les faits montrent que le marché des treasuries est en quelque sorte fermé. La Fed est de loin le plus gros porteur et, via son réseau de négociants principaux primaires et la banque du Japon, elle s’assure que la majorité de l’offre mise en vente n’atteigne jamais les marchés. Pour rafraîchir la mémoire de tout le monde, rappelez-vous que la banque du Japon achète les obligations japonaises aux fonds de pension japonais avec du yen fraîchement créé et que ceux-ci les remplacent par des obligations américaines. De façon indirecte, le Japon est devenu l’entrepôt des Treasuries « égarées » à savoir les titres dont se débarrassent la Russie et la Chine.

Comprenez bien que c’est l’argent créé qui a propulsé les marchés actions à leur plus haut historique. Il ne s’agit pas de « richesse ». Le chiffre d’affaires des sociétés du S&P 500 sont en déclin depuis quelques trimestres désormais. Si on utilisait les normes comptables de 2000 au lieu des standards trompeurs d’aujourd’hui, les ratios p/e (ratio entre le prix d’une action et les bénéfices d’une entreprise) seraient les plus élevés de l’histoire. (…) »

Permalien de l'image intégrée

http://or-argent.eu/leconomie-americaine-seffondre-il-ny-aura-pas-de-hausse-des-taux-en-septembre/

EN BANDE SON: 

14 réponses »

  1. Oui ok ça va mal. Mais ça fait déjà 3 ans que les Cassandre de tout poil, de Delamarche a Sannat nous préviennent : pas d’action, retirer son argent des banques, acheter un peu d’or et j’en passe !
    Au final la bourse a bien marche, la grece n’a pas quitté l’euro.
    Certes,on voit tous les jours que le chômage grimpe, que la paye ne suffit plus, que l’état nous rince en impôts et taxes… Mais tout l’été on a eu la meteo des plages, les reportages sur les vacances, les petits marchés de pays, et les bouchons autoroutiers.
    Franchement, la vie s’écoule comme d’habitude. On nous promet même une baisse d’impôt et la France fleure déjà bon une énième campagne présidentielle, ou nos politiques feront semblant de gouverner alors qu’ils bouffent tous au repas du Siècle pour servir les intérêts de la finance.
    A part les agriculteurs, qui défile dans la rue pour sauver les acquis sociaux, l’hôpital, la retraite, les conditions de travail?
    Qui se plaint de payer les patates 22 francs le kilo alors qu’en 2001 c’était moins de un franc? PERSONNE!
    Alors …

    J'aime

  2. Pourquoi tant de défaitisme. Les Américains ont toujours su faire payer les autres. Souvenez vous seulement qu’en moins d’un siècle le monde a connu 2 crises 1929- 2007. Qui est reparti en premier, ne cherchez pas le USA car ils ont toujours su exporter leurs vrais problèmes. Alors pourquoi changer, puis les autres dirigeants du monde laissent faire !!!
    Seul DE GAULLE a su faire face et dire leurs vérités aux américains, alors ne rêvons plus ???
    Bien à vous.

    J'aime

  3. Cela me semble particulièrement inquiétant, au-delà de l’aspect purement économique. Nous avons une population américaine touchée dans son quotidien les chiffres le montrent, . N’est-ce pas la circonstance idéale pour prêter l’oreille aux promesses les plus folles comme ce fût le cas dans les années 30 ? Un des effets de la crise en Europe est la montée des idées extrêmistes conservatrices. Il se pourrait bien qu’il en soit de même aux US. La peste et le choléra qui se présentent à la présidence derrière Obama ne laissent rien augurer de bon.

    Une autre question me tracasse et si quelqu’un a une réponse … Comment les US vont ils pouvoir continuer à entretenir économiquement leur suprématie militaire si leur économie s’effondre ? Si ils se retirent de ces couteux conflits qu’ils ont eux mêmes générés, ils laissent la place à la Russie et à la Chine : intolérable… L’on revient alors à l’hypothèse d’un grand reset mondial. Les foyers sensibles qui pourraient mettre le feu aux poudres ne manquent pas…

    J'aime

    • Bienvenue à la reine des Brindherbes
      Je pense que The Wolf t’apportera un avis éclairé
      Toute mon affection,à vous deux

      J'aime

    • De mon point de vue vous commettez l’erreur de regarder la situation US à l’aube du prisme français (faute de démocratie véritable attente de l’homme providentiel)… Le futur Président US sera le produit de l’opinion majoritaire américaine, il ne remettra en rien en cause les institutions et le cadre juridique US….Les Américains sont « ethnocentriques » et leur monde est un monde en soi… Peu importe ce qui se passe à l’extérieur tant que leurs intérêts vitaux sont préservés, leur politique étrangère est donc à géométrie variable et réellement pragmatique… Quant aux guerres et bon nombre d’avancées économiques elles sont financées par le dollar et le seigneuriage de la finance…c’est-à-dire prioritairement par le reste du monde…

      Ce que met en lumière avec brio Snider c’est l’affaiblissement constant de la classe moyenne US et donc une remise en cause/fragilisation du système/modèle américain dans ses fondements même…et là on marche sur des œufs… D’où mon hypothèse suivante: le futur Président US pourrait être celui de la dé globalisation et du retour au made in america !

      J'aime

  4. Les américains ne se rendent même pas compte de leurs grosses erreurs. Les affaires sont mondialisées, mais les écoles aussi. Alors les Chinois qui sont allés aux U.S.A. faire leurs études, ont bien compris eux, que les Américains pour faire repartir leur économie, avaient sous valorisé le dollar au détriment de l’EURO, pour relancer leur économie alors ne faisons pas les surpris de voir que les chinois dévaluent leur YUAN. Les U.S.A. qui dominent le monde occidental ont bien mis en place à la tête de l’EUROPE un des leurs Mr DRAGHI, alors ne faisons plus les surpris de les voir tant dominer le MONDE. Le monde a fonctionné a peu près correctement après la 2° guerre mondiale, car les Américains et les Russes se neutralisaient réciproquement, mais maintenant qu’ils ont réussi à disqualifier les Russes ils sont les seuls à vouloir dominer le monde, et pourtant si nous regardons leur histoire, les Américains ne sont pas une race pure, mais un mélange de nations, alors….
    Bien à vous.

    J'aime

    • Merci pour votre éclairage. Cependant, nous savons bien que l’élu US, n’est que le pur produit du financement de leur poulain préféré par les puissances économiques en place. Chez eux aussi, le choix est un leurre. On est dans la formule blanc bonnet et bonnet blanc. Les deux candidats qui sortiront du chapeau seront ceux choisis et les plus largement financés par l’oligarchie, non ? .
      J’ai du mal à penser que les élections US, comme les nôtres maintenant, soient autre chose qu’un théatre pour donner une illusion de démocratie.

      Je doute du poids réel de l’opinion américaine dans l’affaire surtout lorsque l’on sait à quel point cette opinion peut être manipulée et orientée par toutes le techniques marketing utilisées par la politique, y compris par l’utilisation opportuniste d’un événement violent pour créer un état de choc nous avons déjà vu ça quelque part….

      Ce que vous suggérez, est,, si je ne me trompe pas, le programme du Tea Party : déglobalisation et made in America. Le ciel vous entende, mais quelle chance a ce parti de franchir les barrières des primaires et d’arriver au pouvoir ? Faudrait-il pour cela que la violente crise financière mondiale annoncée précède les élections ?

      J'aime

      • Pour préciser : aux US le président n’est qu’un pur produit du système US, sa fonction est une fonction de com et de public relation, elle se doit d’être avant tout représentative…A tout moment il peut être bloqué par le congrès et même destitué….

        Pour qui connait un peu les US derrière tout cela il y a une vrai démocratie locale, des vrais contrepouvoirs et des courants alternatifs très puissants et c’est là qu’on discute des véritables choix…Dailleurs un parti minoritaire peut l’être au niveau fédéral mais majoritaire au niveau d’un état et à même de mettre en pratique certaines idées politiques…

        Et puis surtout là-bas personne ne remet en question les fondements de la constitution américaine…Ils se vivent comme un peuple d’élu sous protection divine d’où souvent leur arrogance…

        Rien de tout cela dans la France Jacobine… qui se cherche et qui est incapable de s’inventer….

        J'aime

        • Merci pour ces précisions. Lorsque l’on a des US que les images d’Épinal des mainstream ou au contraire très noires de l’alternatif, on a un vrai soucis d’objectivité dans les analyses, particulièrement en ce qui concerne le fonctionnement interne du pays. Ce que vous dites me remonte le moral.. Il semblerait que le peuple américain soit moins touché que nous par cet inexplicable et inquiétant état de sidération qui a saisi les populations européenne et particulièrement la France.

          Je suis de la génération 68 – Événements que j’ai largement révisés depuis… J’ai eu la « chance (?) de finir mes humanités comme on disait dans un lycée privé assez huppé.. Autant que je me souvienne, tous les fils à papa qui envisageaient soit de se lancer dans les affaires, soit de faire S Po, et l’ENA, projetaient de faire une partie de leurs études aux US.

          Je ne crois pas que l’imagination et l’invention soient ce qu’ils ont ramené de leurs formations et de leurs participations à des cercles et think tanks franco-américain. J’ai tendance à croire que c’est même l’inverse, le résultat est là aujourd’hui. Nous avons des « inventeurs », en France, notre problème de colonisés par la pensée ultra-libérale est qu’il n’ont pas voix au chapître. Les seuls qui parlent sans barrage média d’indépendance et de souveraineté sont les idiots utiles du FN qui servent de repoussoir. On est pas sorti de l’auberge !

          J'aime

  5. Le long et inexorable délitement que le spectacle US nous offre de contempler de la classe moyenne, mais aussi de sa jeunesse prise dans les mailles des crédits étudiants par exemple, n’est que le reflet de choix incestueux qu’ont entretenus une oligarchie et un monde politique fossilisé dans ses conflits d’interets. Cet ensemble gigantesque s’effondre au ralentis… ralentis si décomposé qu’il est moins évident qu’il y parait d’en saisir, de par sa mosaique complexe, toute l’étendue.

    A la crise du systeme, dont le berceau originel est anglo-saxon, la progéniture US n’a pas encore totalement réalisée que les corps sociaux sont métastasés par le crédit/dette et que les flux nourriciers se tarissent du fait que le cerveau (l’oligarchie) et le coeur (politique) sont corrompus dans leur structure comme dans leur nature.

    En mode « absurde », les décisions deviennent contre-productives, mieux elles enfantent des désastres couteux et rétroactivement dispendieuses en énergies…. C’est le cercle vicieux par excellence, car ce qui empeche les USA de se dégager de ce bourbier, est aussi ce qui les y a emmené. C’est cette pathologie bien humaine mais bien trop directrice des actes/pensées du cerveau/coeur, dont on a diagnostiqué la sénéscence par prolifération métastasique, je veux encore une fois la nommer : l’HYBRIS.

    Il existe pourtant une probabilité pour que, tout en se gavant et respectant les us et coutume du pyramidon hiérarchique, on n’ait pas songé à la suite des affaires quand le casino sonnera le reset global par manque de jetons et de punch… Il s’agit d’etre bien préparé à « l’après » en ne changeant quasiment rien à ses habitudes quotidiennes, si ce n’est justement de façon subreptice, mais… en ayant bien pris soins d’avoir pris certaines dispositions juridiques et financières quand le systeme, dans ses dernières convulsions, des cocktails de solutions concoctées dans l’arriere cuisine des alchimistes nous seront enfin servis en guise de digestif… A maladie mortelle, remède de cheval!… Le fascisme.

    J'aime

  6. Les indicateurs , sont encore , à mon avis en dessous de ce qu’il y a à indiquer . Un exemple , une nounou, une créche , c’est indispensable , aujourd’hui dans le budget des ménages et çà pése lourd , par contre en Chine par ex , c’est la grand mére ou autre qui fait çà et gratis . C’est pas dans l’indicateur . Il est vrai qu’en Chine c’est moins important qu’en Occident , où les deux du ménage doivent travailler , contre un seul là où c’est moins developpé , c’est le progrés …
    On a l’impression comme çà que çà a bien marché jusqu’à maintenant , toutefois il existe quelques dérangeurs qui nous annonçent que çà va clasher et sous peu , et que çà va pas faire dans le médiocre ordinaire . Merci à Lupus d’en étre .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s