Art de la guerre monétaire et économique

L’Edito du Dimanche 13 septembre 2015: A propos du progrès, de l’ouverture, de l’immigration Par Bruno Bertez

L’Edito du Dimanche 13 septembre 2015: A propos du progrès, de l’ouverture, de l’immigration Par Bruno Bertez

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

Nos textes ne sont inspirés, ni par le refus de l’ouverture sur le monde, ni par le refus xénophobe de » l’autre ».

Non, absolument pas. Ils sont inspirés par l’analyse critique des évènements, des discours des uns et des autres, la recherche du sens des évolutions qui sont en cours. A qui elles profitent, qui en souffre, etc.

Nous défendons l’idée que l’ouverture est un progrès, que le repli est une régression.

Mais il y a un « mais », un colossal « mais ».

L’ouverture est un progrès, à condition que l’ouverture se fasse au rythme compatible avec les souhaits des peuples, soit compatible avec ce qu’ils peuvent supporter comme dose de changement. L’ouverture est perturbante, elle détruit des équilibres, elle broie des formes sociales anciennes dans la douleur.

Tout le monde n’a pas les mêmes capacités d’adaptation, tout le monde n’a pas les mêmes intérêts et les mêmes priorités. Le corps social a un rythme et une capacité de changement moyens qui ne sont pas ceux que voudraient imposer les « Dominants ». Qui ne sont pas ceux du Très Grand Capital qui veut toujours plus de ventes mondiales et de main d’œuvre peu payée. Qui ne sont pas ceux des Ponctionnaires qui pilotent et imposent cette ouverture à marches forcées. Qui ne sont pas ceux de la classe des politiciens qui sont les larbins des Puissants qui financent et tiennent les partis politiques.

Le rythme des changements qui travaillent nos systèmes domestiques, nationaux, est un rythme venu d’ailleurs. C’est le rythme qui convient au monde du capital financier, au monde de la marchandise « apple-isée », au monde du Pouvoir Médiatique mondial, au monde des marchands d’armes, etc. C’est un rythme imposé par une infime minorité dont on sent bien qu’elle recouvre plus ou moins celle des fameux 0,1%.

Permalien de l'image intégrée

Le respect du rythme de changement que peut supporter le corps social est déterminant pour l’acceptation du mouvement. Quand ce rythme n’est pas respecté, le corps social se fragilise, se disloque et évolue vers le rejet. Vers ce que nos « Dominants » – honte à eux- osent appeler le racisme, l’antisémitisme, et par glissement, le populisme et le fascisme. Ce glissement, ce sont eux qui le produisent en choisissant des rythmes incompatibles avec les capacités d’adaptation du corps social et en augmentant la masse des laissés pour compte, le nombre des trainards. Honte à ceux qui produisent ce phénomène, mais honte aussi à ceux qui en profitent pour en jouer les supplétifs. Car il y a des « harkis » qui prêtent leur concours à la destruction, au laminage de leur classe sociale pour quelques miettes.

Permalien de l'image intégrée

L’homme politique qui, au lieu de reconnaître ce phénomène, cherche à en tirer profit, comme le font Valls et Hollande, sont des criminels sociaux. Ce sont des criminels car ils profitent du fait que le nombre de laissés pour compte soit grandissant, du fait que ces laissés pour compte soient relégués en sous-classe de citoyens, pour, à la faveur de l’émiettement politique, se maintenir au pouvoir malgré leur absence de légitimité.

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

L’instrumentalisation par la fausse Droite et la pseudo Gauche de la coupure du peuple et le rejet de sa partie populaire, archaïque, attardée, est une honte. Honte morale qui devrait devenir honte juridique car cela mérite d’être sanctionné. Le peuple, la société telle qu’elle est, doit être respectée, elle mérite d’exister, elle qui a fait que ces pseudo élites sont ce qu’elles sont: des privilégiées. Ils ne sont privilégiés que parce que la France le leur a permis. Cette France qu’ils rejettent comme étant du passé, comme étant ce qu’il faut dépasser.

Ne vous y trompez pas, « attardée » n’est pas dévalorisant dans notre bouche. Non, car il n’y rien de négatif ou inférieur à reconnaître la dette que l’on a vis à vis de ce qui nous a précédé et a fait de nous ce que nous sommes. Il faut des gens qui aiment leur passé, qui le respectent, qui l’honorent et le projettent dans l’avenir. On ne construit que sur un socle; pour savoir où l’on va, il faut d’abord savoir qui on est.

L’homme public qui aime son peuple et qui veut conquérir une vraie légitimité démocratique doit s’atteler à la solution de ce problème: comment ramener les laissés pour compte nationaux, français, dans le giron du pays, dans le Groupe. Comment trouver le bon rythme pour que tout le monde tire dans le même sens, pour que l’unité fondamentale, celle du vivre ensemble, soit préservée?

Permalien de l'image intégrée

Hélas, les criminels sociaux qu’ils sont, ne cherchent qu’à augmenter le nombre des « largués », par les réformes venues du dehors, par le chômage provoqué par la concurrence de l’étranger, par la précarisation, par l’immigration conçue, non comme un atout, mais conçue comme une punition du peuple français. Car c’est bien de cela qu’il s’agit, le peuple français, ils veulent le punir, il doit être puni, puni d’exister encore, puni d’avoir encore un petit avantage de niveau de vie. Ces Valls, ces Hollande, ces Macron et ces Gattaz peuvent-ils un instant mettre leur réflexion au service de ce qui existe concrètement, la France, et oublier les abstractions idéologiques venues d’ailleurs qu’ils cherchent à imposer? Quels intérêts servent-ils, se posent-ils au moins la question?

Permalien de l'image intégrée

L’ouverture, l’immigration, l’accueil des autres, le brassage, le métissage, la concurrence, et même la destruction de ce qui est dépassé, tout cela est positif, car c’est le sens de la vie. Cela va dans la direction d’une plus grande adaptation, d’une plus grande efficacité et de plus de bonheur finalement, mais à une condition, il faut que le corps social qui subit tout cela reste vivant, capable de survivre.

Permalien de l'image intégrée

Adaptation et survie sont indissociables. Pour qu’un système évolue, il faut à la fois qu’il change, mais aussi qu’il soit préservé. Pour qu’un système survive, il faut qu’il puisse supporter le changement.

Permalien de l'image intégrée

BRUNO BERTEZ Le 13/09/15

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON :  

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
Image d’aperçu

25 réponses »

  1. Merci beaucoup pour votre grande lucidité Mr BERTEZ.
    Mais désormais nous ne savons plus ce qu’est la POLITIQUE PROPRE. Le dernier a l’avoir pratiqué est le Général DE GAULLE, car ensuite HELAS pour la FRANCE que des gens intéressés, mais pas au service du peuple qui devrait pourtant être la première mission d’un POLITIQUE.
    Très amicalement.

    J'aime

  2. « L’ouverture est un progrès, à condition que l’ouverture se fasse au rythme compatible avec les souhaits des peuples, soit compatible avec ce qu’ils peuvent supporter comme dose de changement. L’ouverture est perturbante, elle détruit des équilibres, elle broie des formes sociales anciennes dans la douleur. »

    Les dirigeants européens et américains ne veulent pas du progrès pour les peuples.

    Cette fausse migration de faux réfugiés est organiée par les dirigeants Occidentaux de l’UE et des USA. Leur unique objectif est la destruction des nations européennes par la destruction de leur identité respective et de leur ethnie respective.
    https://unmondesansislam.wordpress.com/2015/09/11/djihad-contre-les-peuples-europeens-avec-la-complicite-des-dirigeants-europeens/

    Ils se moquent de détruire les nations européennes par la violence du djihad.
    72 % d’hommes, 13 % de femmes selon l’ONU. (soit 15% d’enfants). Des chiffres qui battent en brèche la thèse des « réfugiés ». Ces hommes sont des combattants qui utilisent les enfants et les femmes pour apitoyer les européens et envahir l’Europe avec l’aide de ceux qu’ils veulent exterminer.
    https://unmondesansislam.wordpress.com/2015/09/11/ils-ne-fuient-pas-la-guerre-ils-lapportent/

    Djihad contre l’Europe confirmé par la censure des vraies informations, et tout ce que les «grands» médias ne montrent pas. :

    – Un cargo d’aide aux « réfugiés » bourré d’armes et de munitions intercepté en Grèce. http://resistancerepublicaine.eu/2015/boum-un-cargo-daide-aux-refugies-bourre-darmes-et-de-munitions-intercepte-en-grece/

    – Un « migrant » massacre un couple en Italie : Un crime sordide a eu lieu dans la ville de près Catania en Sicile. Un demandeur d’asile de 18 ans, Mamadou Kamara, a égorgé un homme de 68 ans et tenté de violer sa femme de 70 ans. Cette dernière a trouvé la mort en se jetant par la fenêtre pour lui échapper. – Suite de l’article sur TeaForTwo http://www.operationteafortwo.com/2015/09/07/un-migrant-massacre-un-couple-en-italie/

    « Ce qui s’est passé en Italie n’est pas un fait-divers, c’est un exemple de ce qui attend les Européens, qui, par milliers, par millions même peut-être finiront égorgés par des hordes de faux réfugiés. » Christine Tasin http://resistancerepublicaine.eu/2015/pourquoi-un-migrant-a-t-il-massacre-un-couple-de-paisibles-retraites-en-italie/

    – Migrant Crisis: The Footage the Media Refuses to Broadcast

    J'aime

  3. C’est là un chant du déclin! Bien sûr que les changements doivent être « voulus » plus qu’acceptés par le corps social. La diffusion des techniques, donc des changements, s’est toujours faite lentement à travers l’oikoumène (la terre habitée à différentes époques, dont des parties sont en interaction plus ou moins étroite), ce qui permettait l’arrivée des changements et leur absorption par le corps social sensiblement à la même vitesse; et en cas de différence importante on avait, rejet, violences et guerres. Aujourd’hui les changements sont devenus si rapides que certaines parties des corps sociaux comme le notre ne suivent plus. Les changements venus des autres parties de l’oikoumène s’imposent à nous néanmoins et de manière non échappables. Le problème c’est que nos gouvernants ne peuvent pas toujours anticiper les changements ni leurs conséquences pour l’organisation de la société, souvent figée sur son passé, et les avantages acquis de certains. Ils ne prennent donc pas les bonnes mesures pour s’y adapter (*).

    Notre pays fonctionne depuis 40 ans sur la dette contractée auprès d’épargnants de France, d’Europe et du Monde, pour satisfaire nos besoins de consommation, supérieurs à la production. La dette en soi n’est pas « mauvaise » même à 100% et plus du PIB. Ce qui compte c’est le montant des intérêts payés par rapport au PIB mais mieux par rapport aux recettes fiscales de l’État, donc leur part dans le budget. C’est à cette aune que l’on peut estimer si la dette est trop élevée. Aujourd’hui, en raison de manipulations monétaires de la BCE pour maintenir l’euro en baisse, et ainsi contribuer davantage aux excédents commerciaux allemands, les taux d’intérêts sont proches de zéro voire négatifs. Cela durera combien de temps? Si et quand les taux d’intérêt augmenteront et reviendront à des valeurs normales, la question de la dette reviendra. La dette ne sera jamais remboursée. À chaque échéance, l’État peut emprunter à nouveau pour rembourser. Mais quand la charge de la dette deviendra insupportable et non finançable par des impôts supplémentaires, alors il faudra bien spolier « quelqu’un ». Soit les détenteurs de la dette en réduisant la valeur de leurs créances, soit les citoyens en réduisant leur pouvoir d’achat par l’inflation. Le temps où les crises étaient de simples hocquets dans le système production/consommation est révolu. Nous sommes dans un système monde, l’oikoumène, différent. Plus aucun pays ne peut être autarcique. L’Allemagne fait des excédents énormes parce que sa production en prix et hors prix est fortement demandée dans le monde; elle s’approvisionne en produits intermédiaires dans son hinterland à l’est; ses achats en France ne sont pas suffisants; et ses excédents sont les déficits de la France, de l’Italie, Espagne et Portugal et Grèce. Le commerce extérieur de la zone euro est en équilibre et même en excédent http://bit.ly/1Qx5WJN. Celui de la France en fort déficit http://bit.ly/1Qx65Ni

    (*) exemple la TVA sociale voulue sous Sarkozy; écartée sous Hollande.

    J'aime

    • je partage votre point de vue que je trouve sensé et équilibré. Rien ne sert d’ aller trouver des boucs émissaires, de croire à je ne sais quel complot. La réalité est plus simple nous sommes entrés dans une phase de croissance lente et nos politiques n’ ont pas le courage de dire aux citoyens: faîtes une croix sur vos rêves de prospérité, il va falloir redevenir modeste. De fait nos hommes politiques ont trouvé la parade, cette dette qui nous pend au nez et qui a fait des politiques l’ otage de la finance et des idées allumées d’ hommes de pouvoir pour qui le néolibéralisme est bon pour les autres( mais pas pour eux),. Une partie la moins préparée de la population est laissée à la dérive dans des zones économiques qui se meurent. Or dans un monde marchand ..sans argent que fait -on? dans un monde où toute la presse est détenue par le capital financier qui vous éclaire ?C’ est plus facile de dire que c’ est la faute aux étrangers d’ ailleurs tous des djihadistes en puissance… Arrêtons, cela ne fait pas avancer le débat , au contraire et pendant ce temps nos démocraties se vident de leur vitalité. Beau gâchis!!!

      J'aime

  4. C’est aussi la question que je me pose: quel intérêt y a t’il à délaisser son propre peuple? En vertu de quoi? Pourquoi vouloir à tout prix ce changement de population qui ne fait qu’introduire ce dont on s’était enfin éloigné: la religion? Pourquoi cette -à ce qu’il me semble- régression idéologique?? Car après tout, les politiques sont aussi mortels, et leur action s’établit sur du court terme (le temps de leur élection). Par contre les conséquences peuvent avoir un impact sur le long terme.
    Quel dessein servent ils alors, si il y en a un?

    J'aime

  5. « C’est aussi la question que je me pose: quel intérêt y a t’il à délaisser son propre peuple? »

    Mais parce que c’est ce que fait le PS depuis Jospin! Un « think tank » proche du PS (Terra Nova?) recommendait dans les années 90 d’abandonner la classe ouvrière au FN et d’aller draguer les minorités (ethniques sexuelles). Ainsi on abandonnait de facto le « peuple de gauche » à la famille Le Pen.

    Aujourd’hui on change d’échelle et c’est le peuple français tout entier que l’on abandonne au profit de ces migrants… ou de ces « nouveaux Français »? Après la Carte Vitale nul doute que c’est la Carte d’Identité qu’on se prépare à leur donner. Déni de démocratie? Au point où on en est…

    De toute façon Hollande est prêt à se faire réélire par effraction : il compte se retrouver face à MLPen au second tour des présidentielles de 2017 et bénéficier d’un sursaut républicain.

    J'aime

      • « e ne peux pas imaginer que ce soutien soit du à la présence dans le corps électoral Français de 10 % de Musulmans, tous Sunnites et dont une part non négligeable a été gangrenée par cette horreur intellectuelle. Apres tout monsieur Hollande n’a été élu que parce que plus de 90 % des Musulmans ont voté pour lui …mais je ne peux croire à une telle abomination, quelle que soit le mépris que m’inspire ce personnage. Et cela n’explique ni Sarkozy, ni Chirac. »

        http://institutdeslibertes.org/ode-a-un-proche-orient-defunt/

        J'aime

    • Tant que les Français accepterons la médiocrité socialiste, il en sera ainsi pour le peuple de FRANCE. Souvenez vous de la création de la RDS-CSG créé par MITERRAND pour plus de justice sociale alors qu’elle a évité aux plus riches de payer leur part. Avant 1981 le taux d’imposition pour la tranche la plus élevée était de 65 % pour revenir ensuite à 45 %. Pas étonnant que les plus riches ont trouvé plus juste cette fiscalité puisqu’ils étaient largement gagnants. Heureusement que nous étions sous gouvernance socialiste proche du peuple. Enfin…

      Très amicalement..

      J'aime

  6. Il y a une autre théorie sur les réseaux car on instrumentalise un fait l’immigration venant d’Afrique et surtout en ce moment du moyen orient alors que justement en ce qui concerne la Syrie c’est depuis 4 ans que l’exode à commencé.

    EN France avec 200 000 milles entrées par an depuis Sarkozy on approche les deux millions de personnes qui sont venus officiellement sur le territoire et encore sans compter les clandestins qui ne rentrent pas dans les statistiques mais qui ne sont pas refoulés au frontière donc pourquoi aujourd’hui ce mouvement médiatique d’empathie et bien parce qu’il faut accélérer la guerre en Syrie pas contre l’État Islamique mais toujours le bien nommé Assad, les Alaouites, les Chiites et les Chrétiens plus quelques Sunnites qui le soutiennent, pour quoi accélérer alors que Daesch faisait bien le boulot et bien la Russie s’implique militairement contre Daesch construction d’une base d’aviation armement lourd livré à l’armée régulière plus de nombreux « conseillés militaires »

    Mais pour intervenir militairement faut l’assentiment de la populace et donc toute cette mise en scène jouant sur la peur et l’empathie…

    Le chaos en Europe pour une guerre au moyen orient soit ils sont dos au mur soit ils se sentent tout puissant à vous de choisir !….

    J'aime

  7. Bonjour,
    Merci de la justesse, de la pertinence de vos analyses.
    Par rapport au tintamarre, aux mensonges relayés par les divers médias, les « invisibles » (SDF, travailleurs pauvres,etc) sont totalement occultés en permanence.
    La preuve :
    Le Collectif des Morts de la Rue
    http://www.informaction.info/cqfs-2014-460-deces-de-sdf-ont-etait-appris-au-23-janvier-2015
    Groupe de Secours Catastrophique Français (pompiers)
    http://www.gscf.fr/
    http://www.gscf.fr/Description-du-sac-version-2014-2015_a1183.html
    Ce n’est plus de l’indifférence, mais une volonté politique et je ne fais pas de différence entre les uns et les autres, ils font tous partie de l’espèce humaine (bien mal partie)
    Très amicalement à tous

    J'aime

  8. c’est la stratégie du choc de klein

    si la grece était sortie jamais on n’aurait entendu parlé de cette histoire à dormir debout

    (je rappelle que merkel a a « arreté » le nucleaire dans la crise pour avoir le soutien des verts afin de reflouer les banques)

    merkel est tres mauvaise, c’est schroeder l’artisan de l’allemagne actuelle

    J'aime

    • à propos des Naomi

      Naomi Prinz nouveau livre: Artisans of Money will probe the global central bank driven system and its players.

      J'aime

  9. sinon tout ceci revele les tensions en haut (dans toute l’europe et ca c’est bon pour soutenir le dollar).

    au rythme ou ca va je pense que si lepen fait un score à 40%, le second tour sera annulé en France

    J'aime

  10. L’un après l’autre, les pays européens violent les accords de Schengen.

    1- D’abord, la Hongrie.

    La Hongrie a achevé samedi 29 août la pose de la clôture de fils de fer barbelés destinée à empêcher l’entrée des milliers de migrants qui se pressent à sa frontière avec la Serbie.
    « La première partie de la clôture frontalière a été achevée deux jours avant la date fixée au 31 août », a indiqué le ministère de la défense. Une palissade de quatre mètres de haut doit ensuite être construite sur les 175 kilomètres de frontière, fermée le 17 juin par les autorités hongroises.

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/08/29/le-mur-anti-migrants-acheve-entre-la-hongrie-et-la-serbie_4740275_3214.html

    2- Ensuite, l’Autriche.

    Trois jours après la découverte d’un camion charnier contenant 71 cadavres, probablement des Syriens en provenance de Hongrie, l’Autriche a annoncé, lundi 31 août, son intention de renforcer les contrôles sur ses frontières orientales. Une manière de durcir le ton à l’encontre des migrants qui affluent quotidiennement sur son sol.
    La ministre de l’intérieure autrichienne, Johanna Mikl-Leitner, a détaillé à la radio ces nouvelles mesures qui ont été mises en place dimanche dans l’Etat du Burgenland, en étroite collaboration avec les autorités hongroises, slovaques et allemandes :

    « Nous allons effectuer pendant une période de temps non limitée des contrôles à tous les points de passage frontaliers importants dans la région est, et vérifier tous les véhicules pouvant être utilisés comme cache pour des personnes victimes de trafic. »

    3- Ensuite, l’Allemagne.

    L’Allemagne a annoncé dimanche 13 septembre la réintroduction de contrôles à ses frontières face à l’afflux de réfugiés, suspendant de facto la libre circulation prévue dans l’espace Schengen européen et marquant une nouvelle aggravation de la crise migratoire sur le continent.

    4- Ensuite, la République tchèque.

    Migrants : la République tchèque renforce les contrôles à la frontière avec l’Autriche.

    La République tchèque va renforcer les contrôles à sa frontière avec l’Autriche, à la suite de la décision de l’Allemagne de réintroduire des contrôles frontaliers en raison de l’afflux de migrants, a déclaré dimanche le ministre tchèque de l’Intérieur.

    http://www.romandie.com/news/Migrants-la-Republique-tcheque-renforce-les-controles-a-la-frontiere-avec-lAutriche/629539.rom

    Conclusion :

    Aujourd’hui, les accords de Schengen n’existent plus.

    Dans les faits, les accords de Schengen sont morts.

    J'aime

  11. Merkel fait n’importe quoi,Hollande la suit.Les Allemands sont débordés(la France ça fait déja quelque temps)C’est bien beau d’écouter le Medef allemand qui veut réajuster la pyramide des ages artificiellement,mais on attend une autre vision d’un chef d’état.L’allemagne n’accueillera pas 800000 réfugiés cette année.En France on entend déja les réfugiés africains,de l’est ou les gens du voyage s’inquiéter,il n’y en aura pas pour tout le monde,les français sont rincés.

    J'aime

  12. Du délitement du systeme comme condition de transmutation du monde moderne.

    Ce que nous observons depuis de nombreuses années est une reconfiguration globale de nos sociétés qui court transversalement de superstructures en infra structures pour s’échouer jusqu’à la tres logique sphère de la sensibilité culturelle et cultuelle de notre civilisation post-moderne.

    Cette transmutation de la corporité sociale passe par une dissolution des repères anciens qui nous permettait de mettre en mots nos vues et en actes nos pensées. Le technologisme par ses incessantes innovations, sa course folle, délégitime l’Humain, dans un long mais inéluctable processus d’érosion, en lui refusant la place qui lui revient. Le technologisme froid est cette érosion qui dissolve et stratifie la société dans une perspective révolutionnaire du travail et remise des métiers au registre des souvenirs sociologiques. Cette société en remodelage s’appuie sans conteste sur une ré invention culturelle et cultuelle au moins sur 3 axes:
    – l’argent comme idéal de réussite sociale
    – la conformité comme reconnaissance collective dans le moule social selon le processus de déréalisation enfanté par la contre culture. (la liberté sans entrave comme idéologie post 1968, la destruction de toutes les frontières géographiques sociales et morales sur le pivot de l’égalitarisme…).
    – le narcissisme: comme le prolongement logique d’un occident qui se voit missionner pour convertir le reste du monde à sa propre religion du modernisme technicisé, dévidant au passage les particularismes traditionnels et culturels/cultuels par le flamboiement hypnotique d’une science lumineuse, mais mondaine, réduisant ainsi l’humain à une raison d’Etre enclavée dans une sphère émotionnelle au versant abrupte de ses plus bas instincts… l’égalité fondue dans le matérialisme, la fraternité dans le consumérisme globalisé.

    Le grand n’importe quoi qui agite nos politiques, dont le parcours pathologique singe à l’évidence celui des schizophrènes, ne s’explique que par l’état de corruption morale et intellectuelle qui les frappe.
    La caractérisation de notre monde tient complètement à son état de subversion… subversion qui résonne encore comme la formule de Nietszche: « Une transvaluation des valeurs », celle-ci s’appuyant sur le sentiment de puissance qu’instille la position dominante de la classe de maitres, ceux là meme qu’elle éblouie et endoctrine avant de s’étendre jusqu’au pied de la pyramide sociale..

    « L’immigrationnisme » est un des nombreux symptomes/idéologies politiques qui accompagne ce mouvement général de reconfiguration des sociétés puisque il s’agit de saper les fondements culturels en y injectant un flux d’immigrants si conséquent que la société, organisée organiquement, ne peut plus assimiler ceux-ci, par défaut de moyens comme de temps.

    Les sociétés sont naturellement ou artificiellement délimitées géographiquement, il en est de la tribu comme des nations, de la famille dans son cercle comme de l’individu.
    Hors, le libre échangisme, comme conception extreme des rapports d’échange et de situation entre les gens, les peuples et ses institutions, fait sauter toutes les barrières qui comme pour un organisme, ont une fonction régulatrice et/ou permissive qui empeche les congestions, les deséquilibres par l’infestation et la maladie d’apparaitre avec la mort au bout du chemin; Mort en l’occurence des peuples compris culturellement, c.à.d en lien à ce qui les cimentent et donnent ce sentiment d’appartenance et de fierté nationale…
    Hors, l’immigration massive que nous subissons ces dernières années ne permet plus l’élaboration d’un tel recouvrement, bien au contraire l’espace est investis selon un temps sacrifié a tirer le maximum de profit en vue de quoi on se ménage une voie royale avec retour au pays… les enfants issus du déracinement de leurs parents choisiront de rester car quitte à avoir le cul entre 2 chaises autant choisir la plus confortable.

    J'aime

  13. « merkel est tres mauvaise, c’est schroeder l’artisan de l’allemagne actuelle »

    Absolument! Je me demande quand se dérouleront les élections générales là-bas mais j’espère que le peuple allemand aura la sagesse de mettre fin à l’expérience Merkel…

    J'aime

  14. De toutes façons, nous n’avons pas d’autre choix que l’adaptation  »Adaptation et survie sont indissociables ». Exact. L’Europe sera de toutes façons à majorité musulmane, c’est ainsi, le processus est déjà en cours, nous changeons déjà de civilisation. Alors que faire? Rester et s’adapter ou s’exiler et s’adapter?

    J'aime

  15. En fait, nous récoltons ce que nous avons semé: guerres en Irak, Libye, Syrie… à la botte des U.S qui n’ont trouvé que ce moyen pour sauver (combien de temps encore?) leur tête. Nous vivons un moment grave historique pour les générations d’après 2ème guerre mondiale, plus rien ne sera comme avant et tout s’accélère. La civilisation occidentale s’écroule sous nos yeux. C’est une fin de cycle, comme l’a déjà dit Bruno Bertez.
    Quand tout se sera écroulé, autre chose se construira sur d’autres bases … ce fameux principe de vie et mort… avec ce qui restera de la 6ème extinction de masse qui elle aussi s’accélère sous nos yeux.

    Adaptation et survie.. les maîtres mots, car c’est ce qui compte, survivre, ne serait-ce que pour le plaisir de voir l’éclat du soleil et ses rais de lumière entre les nuages. Essayons de balayer la peur. D’abord elle n’évite pas le danger; et ensuite, elle empêche de jouir de l’instant présent….Ok, facile à dire mais… avons nous le choix…?

    … Il y a aussi…peut-être…la possibilité d’une île…..

    J'aime

      • Je ne cesse de le dire. Ce sont les Américains qui sont responsables de nos problèmes. Quand il a guerre, surprenant ils ont toujours été présents, souvenez vous de l’IRAK…
        Si nous savons analyser l’économie, depuis un siècle, il y a eu 2 crises mondiales : 1929, 2007. Qui était derrière : les U.SA. Et chaque fois qui est reparti avant les autres : les U.S.A.
        Le monde a pu vivre équilibré quand les U.S.A. et les RUSSES se craignaient l’un et l’autre. Depuis que les U.S.A. ont mis les russes sur le banc des accusés, ils dominent seuls, ce qui coûtent très cher au monde entier.
        Pas étonnant qu’ils savent placer leur pion en EUROPE, car même d’où vient DRAGHI, surprenant des U.S.A. de chez GOLDMAN SACH, alors pour ce qui est de leur neutralité à revoir.. Je crois qu’il est nécessaire que le monde regarde les choses en face, ce sont quoi les Américains, TOUT, sauf une race pure. : un mélange des pays qui les ont envahis. Alors ne cherchez plus où est le problème.
        Très amicalement.

        J'aime

  16. Jim Rickards ‏@JamesGRickards 16 hil y a 16 heures
    .@traderlindo QE & helicopter money both involve #Fed printing, but QE money goes to banks, helicopter money goes straight to the people.
    24 Retweets 20 favoris
    Répondre Retweeter 24 Favori 20
    Plus
    Ainsley To ‏@Ainsley_To 11 hil y a 11 heures
    @JamesGRickards What are your views on #Corbynomics ?
    1 Retweet 3 favoris
    Répondre Retweeter 1 Favori 3
    Plus
    Jim Rickards ‏@JamesGRickards 2 hil y a 2 heures Voir la traduction
    .@Ainsley_To He sees the future.
    3 Retweets 2 favoris
    Répondre Retweeter 3 Favori 2
    Plus
    Ainsley To ‏@Ainsley_To 1 hil y a 1 heure
    @JamesGRickards I assume by « the future » you mean inflation? 😉
    1 Retweet 0 favoris
    Répondre Retweeter 1 Favori
    Plus
    Jim Rickards ‏@JamesGRickards 59 minil y a 59 minutes
    .@Ainsley_To I mean socialism.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s