1984

Le remplacisme est la racine du fascisme Par Bruno Bertez

Le remplacisme est la racine du fascisme Par Bruno Bertez

Renaud Camus sur Boulevard Voltaire, nous donne une leçon d’humanisme et de bon et beau langage. Le lien entre la dignité de l’espèce humaine et le caractère irremplaçable, unique des individus qui la composent est magistral.

Les gens qui peuplent les couloirs de l’ONU sont de dangereux fascistes au sens que je donne à la fascisation comme processus de massification, processus qui rend les gens indistincts, non différenciés, face à une autorité morale ou politique ou même religieuse pour laquelle l’être humain est sommé de se sacrifier.

Toute autre définition du fascisme est la porte ouverte … à la fascisation ; la massification, l’indistinct sont les moteurs de la fascisation d ‘une société. Le fascisme est une machine à broyer les individus au profit de la foule, de la masse et pour le bonheur/la jouissance du chef, des chefs ! Il n’y pas de fascisme sans les grands mouvements fusionnels de communion des foules.

Comprenez bien l’essence du fascisme, c’est l’affirmation suivante : face au chef, face à l’état, en homme en vaut un autre. Autrement formulé : je ne veux voir qu’une seule tête. Le fascisme repose sur l’indistinction des sujets face à celui qui commande. Une société, une nation ne sont pas des masses. Ce sont des ensembles structurés, différenciés.

Les deux composantes essentielles du fascisme sont :

  • -1 la massification
  • -2 le sacrifice

Ici le sacrifice serait le sacrifice à la déesse « démographie ». Avant on disait au nom de la Nation. La référence à la Nation a bien sur disparu (on est dans le repaire du NOM) puisqu’il s’agit de la détruire et on la remplace par une entité « la démographie » qui est un faux nez du « marché ». Car ce dont il s’agit, on le voit bien en filigrane, c’est d’avoir le marché le plus large possible d’une part et le plus de main d’oeuvre possible à exploiter. C’est en admettant ma thèse que le comportement de Merkel devient intelligible.

C’est d’ailleurs un comble qui donne raison à des gens comme Orwell que de voir l’intégration, sinon le métissage, être imposés par un procédé fasciste de massification. Le monde moderne est « un monde de mystification ou les fascistes eux même prétendront désigner et faire faire la chasse aux fascistes ».

brunobertez

L’ONU vient de publier un rapport sur les « migrations de remplacement ». Selon l’Organisation, « le concept de migration de remplacement correspond à la migration internationale dont un pays aurait besoin pour éviter le déclin et le vieillissement de la population qui résultent des taux bas de fécondité et de mortalité ». Cela rejoint votre idée de « Grand Remplacement » ?

Renaud Camus sur Boulevard Voltaire, une leçon d’humanisme et de bon et beau langage. Le lien entre la dignité de l’espèce humaine et le caractère irremplaçable, unique  des individus qui la compose est magistral.

Les gens qui peuplent les couloirs de l’ONU  sont de dangereux fascistes au sens que je donne à la fascisation comme processus de massification, processus qui rend les gens indistincts face à une  autorité morale ou autre ou même religieuse pour laquelle l’être humain est sommé de se sacrifier.

Tout autre définition du…

Voir l’article original 618 mots de plus

2 réponses »

  1. Une vidéo extraordinaire :

    Une journaliste de RMC a retrouvé une amie d’Hasna Ait Boulahcen.

    Le prénom de cette amie a été modifié : « Sonia ».

    Devant la journaliste, « Sonia » avoue que c’est elle qui a dénoncé le réseau djihadiste à la police en novembre 2015.

    Ce qu’elle raconte est ahurissant :

    Abdelhamid Abaaoud est arrivé dans l’Union Européenne en se cachant au milieu des migrants : il était accompagné de 90 autres djihadistes.

    http://rmc.bfmtv.com/emission/document-rmc-attentats-du-13-novembre-sonia-celle-qui-a-permis-de-neutraliser-abaaoud-948754.html

    J'aime

  2. Séisme politique au Royaume-Uni !

    Au Royaume-Uni, dans les semaines qui viennent, il y aura un référendum sur le maintien ou la sortie de l’Union Européenne.

    Dans le sondage du vendredi 5 février 2016, les partisans de la sortie de l’Union Européenne explosent leur record !

    Pour rester dans l’Union Européenne : 36 % des personnes interrogées.

    Pour sortir de l’Union Européenne : 45 % des personnes interrogées.

    Ne veut pas voter : 2 % des personnes interrogées.

    Ne sait pas : 18 % des personnes interrogées.

    Ensuite, l’institut de sondage pose la même question en excluant ceux qui ne savent pas et ceux qui ne veulent pas voter. Résultat :

    Pour rester dans l’Union Européenne : 44 % des personnes interrogées.

    Pour sortir de l’Union Européenne : 56 % des personnes interrogées.

    C’est la page 3 :

    https://d25d2506sfb94s.cloudfront.net/cumulus_uploads/document/4mzy46afe7/TimesResults_160204_EUReferendumDay1.pdf

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s