Cela se passe près de chez vous

Les idéologues de la « diversité » sont sourds ! – Racines chrétiennes de l’Europe : réponse à Pierre Moscovici

Racines chrétiennes de l’Europe : réponse à Pierre Moscovici

13118945_545485288988242_7724959834216352701_n

Par Maxime Tandonnet Publié le 09/05/2016

11221583_1103264136351852_7987555892363653060_n

FIGAROVOX/TRIBUNE – Pierre Moscovici, commissaire européen en charge de l’économie, a déclaré le 8 mai qu’il ne «croyait pas aux origines chrétiennes de l’Europe». Pour Maxime Tandonnet, la négation de l’histoire, de la connaissance des faits et du passé est devenue l’un des piliers de l’Europe moderne.


Pierre Moscovici, commissaire européen en charge de l’économie, a déclaré le 8 mai qu’il ne «croyait pas aux origines chrétiennes de l’Europe». Le débat n’est pas nouveau. Il avait dominé les travaux de rédaction de la «Constitution européenne» en 2005. A l’époque, la France et le président Jacques Chirac étaient en pointe du refus d’inscription de cette notion dans le texte, s’opposant à la Pologne, l’Italie, l’Allemagne. Finalement, l’idée d’inscrire les racines chrétiennes dans la Constitution européenne avait été écartée. Puis, cette dernière avait été rejetée par les référendums français de mai et hollandais de juin 2005.

D’un point de vue historique, la négation des racines chrétiennes de l’Europe est une contre-vérité. L’Europe est née sur les ruines de l’empire l’Empire romain dont le christianisme était devenu la religion officielle à la suite de la conversion de Constantin en 312. Elle est issue d’une longue épreuve d’affrontement entre des peuples germains convertis au christianisme pour la domination politique sur le continent. Le baptême de Clovis en 532, puis l’alliance des Carolingiens avec le pape ont constitué des étapes décisives de l’apparition de l’Europe. L’Empire de Charlemagne, proclamé en 800, qui couvre grosso modo un territoire correspondant à l’Europe occidentale, se confond avec la chrétienté. Il en est le protecteur et le bras armé. Il se donne pour objectif la conversion des peuples voisins (saxons, Frisons, Avars) et le début de la reconquista de l’Espagne musulmane.

Jusqu’au XVIIIe siècle, pendant au moins treize siècles, le christianisme est, de fait, le ciment des sociétés européennes. Dans les périodes obscures du Moyen-âge, de chaos, d’invasions, de destructions, le savoir est préservés dans les monastères et les abbayes. Les croisades pour la reconquête des «lieux saints» obsèdent les esprits pendant deux siècles. La légitimité du monarque est «de droit divin». La féodalité est soudée par des liens de vassalité, d’essence religieuse. Le christianisme et ses rituels imprègnent profondément la vie quotidienne. Le clergé dispense l’enseignement, soigne les malades, assiste les pauvres, encadre l’existence quotidienne. L’intervention divine est l’explication de tout événement: épidémie, guérison, bonne ou mauvaise récolte, défaite ou victoire militaire… D’ailleurs, s’il est une caractéristique commune au patrimoine architectural de l’Europe, c’est bien la présence partout des églises.

Quand M. Moscovici affirme «ne pas croire aux racines chrétiennes de l’Europe», il se situe sur un terrain inapproprié. Le sujet ne relève pas de la croyance mais du savoir. De fait, il prononce des paroles de nature idéologique. Il porte un jugement personnel sur une question qui est de l’ordre factuel. Dans son esprit, la négation des racines chrétiennes de l’Europe vaut reconnaissance du caractère multiculturel de l’Europe et de sa vocation à intégrer la Turquie. Il opère une confusion, classique, entre histoire et idéologie. Or les deux ne sont pas forcément liées. Rien ne l’empêcherait d’admettre la vérité historique – l’Europe a des racines chrétiennes – et d’ajouter que de son point de vue, l’Europe doit changer, poursuivre sa déchristianisation et sa marche vers une société multiculturelle.

De fait, la négation de l’histoire, au sens de la connaissance des faits, du passé, des racines, est devenue l’un des piliers de l’Europe moderne. Il n’est pas innocent que l’histoire chronologique ait été largement bannie de l’enseignement et des manuels scolaires. La droite au pouvoir n’est pas exempte de tout reproche. N’a-t-elle pas supprimé en 2010 l’enseignement de l’histoire en terminale scientifique au prétexte d’un rééquilibrage entre les filières? Aujourd’hui, le latin et le grec disparaissent du programme des collèges. La «mémoire» n’existe que pour aviver la mauvaise conscience. La connaissance de l’histoire, voire la simple curiosité historique, factuelle, bien au contraire, paraissent vouées à s’effacer. La logique dominante est celle de la table rase, héritée des idéologies totalitaires du XXe siècle. L’entreprise de déculturation bat son plein: l’histoire politique et littéraire, les langues anciennes, l’orthographe. L’idéal, conscient ou inconscient, est d’engendrer peu à peu un homme neuf, un Européen parfait, apuré de son patrimoine culturel, religieux, intellectuel. C’est-à-dire un homme réduit à sa fonction de consommateur et d’agent économique, privé des outils de l’esprit critique et qui se prêtera plus facilement à toutes les manipulations idéologiques y compris extrémistes, de droite comme de gauche.

Afficher l'image d'origine

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/05/09/31001-20160509ARTFIG00084-racines-chretiennes-de-l-europe-reponse-a-pierre-moscovici.php

Jean-François Revel a, comme souvent, visé juste quand il a écrit : « L’idéologie n’étant pas tirée des faits, elle ne se sent jamais réfutée par eux ». Le mépris bravache de Moscovici pour l’histoire, bonne à être balayée, et son plaidoyer pour une  collaboration avec la Turquie réislamisée et conquérante sont autant d’attitudes irresponsables qui ne peuvent que pousser les peuples inquiets à rejeter l’Union européenne amnésique et désarmée, soumise à la loi du plus fort. La révolte populaire qui traverse l’Europe – ce « populisme » qui effraie les faux démocrates – est le fruit de ces classes dirigeantes obsédées par la « diversité » qu’elles veulent imposer de gré ou de force. C’est parce qu’il est musulman que le nouveau maire de Londres,Sadiq Khan, est partout louangé. « C’est un symbole de progressisme et d’européisme », estime Moscovici, parmi d’autres. Ce genre de compliments ethniques ou religieux, venus de personnalités converties à la religion du multiculturalisme, sont autant de boulets que devra traîner le nouvel élu, qui semble mériter mieux que cela. Il aura beaucoup à faire, en tout cas, pour convaincre qu’il n’est pas l’homme d’un communautarisme, mais le produit d’une intégration réussie. En attendant, des islamistes pakistanais, son pays d’origine, se sont réjouis de l’élection d’un musulman contre le « juif millionnaire », Zac Goldsmith.
 
(1) Le procès de Rouen, lu et commenté par Jacques Trémolet de Villers, Les Belles Lettres
12932604_881934995262091_3246216970222352606_n
 http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2016/05/les-ideologues-de-la-diversite.html

EN BANDE SON

7 réponses »

  1. A reblogué ceci sur Cohus, bohus, chahut tout cruset a ajouté:
    Pauvre Moscovichi semble ne pas connaitre l’histoire de sa propre maison ,c’est grave ! Une ignorance ou une mauvaise foi …voulant occulter les origine de la France avec le Christianisme c’est un peu comme nier les racines Celtes des Gaulois . Donc pour remédier à cette lacune je lui conseillerai non pas Henri Guillemin (excellent historien ) non mais Fernand Braudel et ces 3 volumes de « L’identité de la France » ou des plus précisément des ,France ,comme aimait-il à préciser en préambule,de ces oeuvres. Lui l’amoureux de cette terre et de ces peuples .Comme Jules Michelet il l’aime avec une passion exigeante passionnée tout comme compliquée dans les deux cas ils veulent veulent comprendre le pourquoi des choses.qui forme ce merveilleux pays.
    En l’occurrence Moscovichi n’a aucune de ces qualités affectives envers ce pays unique à aucun autre.
    Comme son boss il a été propulser opportunément à son poste de consolation. Son patron Hollande lui c’est au poste de Président qu’il occupe par cette forme d’opportunisme accidentel d’un soir ou DSK a eu ses chaleurs … N’oublions pas que sans cet épisode jamais au grand jamais personne ne l’aurai imaginer à cette place.
    Que à l’époque du déclin mitterrandiste il n’avait jamais eu le moindre porte feuille ministériel ,contrairement à sa compagne Ségolène. Est ce un hasard,non pas avec le Sphinx ,non pas de hasard mais juste une certitude qu’il n’était pas à la hauteur tout bonnement. Et effectivement le présent lui donne sans doute raison.
    Depuis Mitterrand la France est en déliquescence accélérer et ce dès qu’il régularisa des milliers de « sans -papiers  » , une faute majeurs qui encore aujourd’hui ,nous avoir obliger à partager nos us et coutumes avec ces gents qui n’ont rien ou si peu d’ histoire avec la notre … D’autant que ces gents sont à l’heure actuel ceux qui procrées le plus au risque on le voir voler en éclat notre si beau model social .Donc nous voici avec deux clans . Les pro de cette théorie de la diversité est enrichissante ? On ce demande dans quel secteur ? Et ceux dont je suis qui ce désole de voir sa patrie ce dégrader jours après jours et qui comme d’autre est près à donner les clef de la maison France à Marine Le Pen et ses collaborateurs qui comme les
    Autrichiens,Hongrois,Danois qui eu ont compris cet impérieuse obligation de purger leurs pays des encombrants.En seront-ils capables? Nous devrons nous aussi nous résoudre à prendre cette voie thérapeutique au risque à terme de perdre sa propre identité . Si malheureusement cet espoirs ne pouvait voir le jours nous serons les derniers à avoir connu les deux mondes post guerre mondiales Européennes et ce grâce à des renégats tel que la C° Hollande,Mosco vitchi & consorts …

    J'aime

  2. L’HYBRIS… PETIT PERE DES PEUPLES:

    L’Europe est chrétienne… les faits sont tétus et l’idéologie véhiculée par les Moscovici prend sa racine dans cette fange boueuse et pourtant nourricière d’une franc maçonnerie acquise totalement à sa lutte anti cléricale… mais de fait à ce qui fait le sel de la vie humaine en tant qu’elle propose l’élévation spirituelle.

    Au négationnisme, se cherchant une légitimité construite sur la mythification/mystification de l’Histoire, se sur impose une conception pseudo religieuse, spiritualité de pacotille, auto centrée de l’Humain/Homme Nouveau comme axis mundis horizontalisé, dégagé ainsi de son caractère éminemment transcendantal et ascendant de la pensée/action, puisque orienté aveuglément dans une perspective nihiliste et invertie qui engage l’Etre Total, et toute sa réflexion philosophique, sa « praxis », en un courant idéologique/perceptuel centripète, ramenant et renforcant à soi et sur soi l’idéal de puissance/jouissance, faisant ainsi, du « moyen d’action » comme de sa « finalité », le prolongement logique de son fanatisme… fanatisme qui contient en « substantifique moelle haineuse », souvent habilement contenue, tout ce que le sacré aurait avoir avec le christianisme… particulièrement catholique. La frustration ressentie à la fois pour sa solidité, sa résistance au temps et aux épreuves mais aussi pour ce qu’elle, l’Eglise, suscite encore comme adhésion fait d’elle l’ennemi à abattre.

    La destruction de l’Histoire et sa réécriture préfigurent du bouleversement des perceptions, c’est le syndrome de l’Hybris victorieux qui s’offre comme trophée de victoire le droit de puissance/jouissance souverain du maitre vis à vis de l’esclave… L’Etre qui s’abandonne sacrifie son potentiel évolutif pour se contenter d’Avoir, puisque Avoir devient le moyen ultime d’Etre.

    C’est le peuple profané, violé de son identité naturelle/culturelle/cultuelle, qui fait le sacrifice du sens pleins de son existence terrestre au profit (foncièrement et irréductiblement limité) d’une existence convertie entièrement au consumérisme béat.
    A l’idéal libérateur et salvateur d’une existence chargée d’espoir qui renvoient, de manière réflexive, vie et mort dans l’axe d’une responsabilité pleinement conscientisée , ceci, dans l’expectative d’une continuité de conscience au delà du mondain pour un au delà prometteur, se substitue un virtualisme lénifiant consacré à l’hédonisme qui nous pousse à engranger les plaisirs comme on enfilerait les perles d’un collier sans fin… sans finalité.

    Ils nous chantent la fraternité autour du feu des événements qu’il occasionnent… dans le cercle d’une communauté réduite au profane mais revendiquée comme sacrée, déracinée, enterrant l’Histoire comme ils le firent des vendéens assassinés par eux.
    Là ou ils font le vide, ils le remplissent de leurs mensonges, et de leurs mensonges ils font les vérités de demain… Le processus de déculturation consiste à déraciner de la mémoire collective tout ce qui constituait le terreau (im)mémoriel à partir duquel naissent les générations et se prolongent les futures pousses. De ce terreau bouleversé, charrié, par la main de l’homme, on constatera la mise en jachère de toute critique, qui pour etre efficace et correctement formulée a besoins de s’appuyer sur une mémoire véridique et non trafiquée par des alchimistes faustiens.

    Au fond, Moscovici est le produit putréfié d’une idéologie qui fait son tourniquet depuis des siècles et s’offre comme conséquence grisante le vertige virtualisant et grisant de la déraison… de celle qu’on décèle chez les psychopathes de toutes les époques: les fanatiques, les zélotes d’hier et d’aujourd’hui.

    J'aime

  3. L’empereur romain Constantin avait parfaitement compris que le christianisme pouvait être le ciment de son immense empire. On pouvait être romain, gaulois, germain, on était tous chrétiens, tous avaient des valeurs communes, et c’est ce christianisme qui a permis un échange de valeurs entre les nations européennes, et permettant à l’Europe d’être en avance sur le reste du monde. La chrétienté à longtemps définie les limites géographiques de l’Europe avant l’invasion de l’Europe orientale par l’empire ottoman, donc les turcs.
    On tente de fabriquer en quelques années une nouvelle société basée sur les valeurs du multiculturalisme qui n’est pas une culture mais une espèce de mélange de tout dans l’espoir de bâtir une nouvelle idéologie collectiviste, une nouvelle utopie socialiste basée sur les valeurs du  » vivre ensemble ».
    Comme vous le dites, une opération de déculturation est en cours, négation de notre Histoire, de notre langue, de notre culture pour la remplacer par la nouvelle société mondialiste qui un mélange de toutes les cultures.
    C’est aussi cela qui génère la montée des mouvements identitaire partout en Europe, l’arrivée de Trump aux USA, la montée du régionalisme.
    L’affrontement entre Moscovici et Dupont-Aignan montre le décalage entre les pseudos-élites de la bobocratie européiste et les anti-Europe. Cela me fait plaisir de voir Moscovici péter les plombs, s’énerver, devenir agressif.
    Ce sont des utopistes, ils sont obsédés par la création de leur paradis terrestre comme l’étaient d’autres collectivistes ( les communistes par exemple). Leur système intellectuel est comme un entonnoir, ils ne comprennent rien en dehors de leur idéologie.
    Trump vient de gagner la primaire républicaine aux USA et devrait être investi. On voit les bobos à la télé qui disent  » comme c’est possible ? »  » C’est horrible », ils ne pensaient pas que cela puisse arriver car ils ne voient plus le monde réel, comme Moscovici.
    Voyant que leur « rêve » est en train de tourner au cauchemar, ils deviennent de plus en plus agressifs, plus violents, plus intolérants, révélant leur vrai visage, qui n’est pas très démocratique…

    J'aime

  4. beaucoup à dire sauf que je serais censuré ou porterais préjudice à ce site

    Aujourd’hui le crédit d’établissements bancaires français, de la bce, de la deutsche bank repose sur la parole de moscovici, de hollande & de black M, de merkel bartolone hidalgo draghi

    autant dire que le public va bientôt comprendre que ce crédit est mort.

    sans les banques eurosystem (-iques) plus de merkel
    sans merkel plus de banques eurosystemes

    Comme la cie du mississipi sous la Régence, l’un ne peut plus aller sans l’autre.
    Ce fait historique est bien la preuve que la France n’a pas commencé à nuremberg: mosco devra sous peu , comme john law déguisé en prostitué définitivement se barrer, dans sa patrie la commission de bruxelles intra muros.

    J'aime

  5. De toute évidence , cela dénote une volonté de gommer l’Histoire de ce vieux continent ,judo chrétien , et de la réécrire en conformité avec LEURS objectifs. ILS rabâchent des âneries sans relâche ses professionnels ploutocrates …moralistes ils se prennent!

    Nous sommes en plein égarement aujourd’hui et que la tromperie dans la quelle ILS veulent nous enterrer…upss ..entrainer peut faire beaucoup de victimes , qu’in porte ILS sont prêt a tout pour nous sacrifier , ILS distillent le poison avec ambivalence , favoriser une autre religion prolifique et prosélyte …

    Ils aiment confondre , l’humble citoyen , avec leurs manigances , le vrai savoir avec le faux savoir , les lumières avec les ténèbres .

    Señor Moscovici et tous vos acolytes vous devriez avoir Honte, mais bon.. peine perdue c’est un sentiment que vous ne pouvez pas connaître …vu votre passé.

    Ne nous laissons pas entrainer un peu plus dans la servitude volontaire, dans notre propre destruction , il faut absolument sortir de cette europe complètement déboussolée , pour ne pas dire criminelle …envers son propre peuple.

    J’en ai marre de tous ces cons qui nous dirigent , qui vivent confortablement sans jamais avoir a répondre de leurs actes et méfaits .

    Bonsoir depuis Madrid,

    Marian

    J'aime

  6. Les idéologues sont sourds… oui, mais TOUS les idéologues… qu’ils soient politiques, religieux, ou autres… Une idéologie, c’est la pensée d’un autre et ces pensées pour être défendues face aux philosophes, deviennent des zones de non droit…

    Le problème c’est justement que le monde est un monde d’idéologue… c’est sans doute pourquoi je me réfugie dans la philosophie… mais peu importe…

    Si beaucoup, dont moi, on rejette la faute de tout ce chaos sur l’élite capitaliste, personnellement, j’en veux aussi à tout ceux qu’on qualifie de « mouton »…

    Le pire étant que ceux qui voient l’allumette dans l’œil du voisin, ne voient pas la poutre qu’ils ont dans le leur…

    Moi, j’en suis arrivée à la conclusion, que rien ne changera… RIEN;

    Vous avez d’un côté ceux à qui le système qu’ils ont instauré profitent, et ceux qui subissent le système mais ne veulent pas s’en passer… du coup, tout le monde profite de tout le monde et ainsi va la vie.

    Si vous prenez le con de base… lui, il est né avec deux bras, deux jambes et une tête… et tout le monde se penchait sur le berceau avec des « hooo, il est mignon, il est gentil »… et 40 ans après, en voyant ce qu’est devenu le nourrisson, c’est la même chose : « oui, mon mari, il est mignon et il est gentil »… et voilà, tout le monde est content…

    Durant ces 40 ans d’espace temps, le nourrisson a voulu (comme tout le monde) avoir ce qu’il y avait de mieux pour lui… il est parti de chez papa maman… a pris son envol, le crédit aidant… et le crédit aidant, un jour, il se réveille et voit qu’il est haut socialement, mais bourré de dette, d’impôts, de taxes etc… et le « mignon/gentil » commence à l’être un peu moins… mais c’est pas sa faute… non… lui, il voulait juste le meilleur pour lui… quitte à rester un gros con, c’est toujours mieux dans une belle maison avec une grosse voiture et 3 gosses, 5 IPhone et 3 ordis à la maison…

    Bref, le mignon/gentil, ne veut pas redescendre… non, sinon entre ce qu’il veut et ce qu’il peut… y’aurait « dissonance cognitive »… et ça !! surtout pas… faut pas que le mignon/gentil soit frustré… « Jouir sans entrave » c’est rien à côté du « pas « jouir du tout »…

    C’est envers et contre tous, que le mignon/gentil continuera à défendre son « rosbif »… et il criera « à mort les capitalistes financiers ».. mais lui, le mignon/gentil, il ne changera pas… il veut changer le monde mais sans en payer le prix..

    Il faut afficher sa réussite, sa beauté, ses richesses etc… jouer les supermans, les working-girls.. faut que le mignon/gentil devienne le super mignon/gentil riche…

    Au final, l’élite financière se met au service des peuples et les peuples leur crachent à la figure que l’argent c’est pas bien surtout quand ça ne va pas dans leur poche…

    Pour que tout le monde soit content, on continue les QE, et on trouve toutes les combines pour faire prospérer la croissance…

    Faut croître vous comprenez… !!!! Faut rester con, mais faut croître quand même.

    Au final, la grande gagnante de l’histoire, c’est la connerie humaine dans son ensemble…

    J’en pleure tout les jours de ces mentalités de crétins asservis à leurs idéologies… à leurs désirs de grandeur superficielle… La prétention c’est le mal du siècle.

    Quand la vie, dès notre plus jeune âge, nous a appris à renoncer à l’essentiel, je peux vous dire qu’on ne se sent pas de ce monde… C’est comme si on tombait à la cave, qu’on se dit qu’on veut voir le soleil comme tout le monde, on s’élève aussi mais contrairement aux autres, s’il fallait retourner à la cave, ça ne pose plus de problème… Le bonheur c’est cette invinsibilité.

    Je n’espère pas la cave pour tout le monde, mais en fin de compte, je me dis que ça aurait le mérite de leur montrer que leur superbe condition est malgré tout plus que précaire… tout le monde est victime mais surtout responsable de tout ça.

    A ce monde je dis : apprenez bien sur les théories du survivalisme…. Moi, j’ai déjà expérimenté, je suis désormais à l’abri de tout mais une chose est sûre : je rirais de vous voir pleurer.

    Aujourd’hui, je dois être en mode : « dégoutée de tout et de tous »….

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s