Douce France

Quand la « diversité » enterre la diversité identitaire et culturelle des peuples…l’enfer n’est plus loin Par Master T

Quand la « diversité » enterre la diversité identitaire et culturelle des peuples…l’enfer n’est plus loin.

Photo published for Le réponse très claire de Daech au pape François

Par Master T Le 18 Aout 2016 

Jean Raspail dans son célèbre et polémique roman,le camp des saints, devenu entre temps prophétique, nous montrait à voir (1973) une allégorie de notre époque « entropisée ».

Il racontait dans une interview qu’un ami lui prêta une maison en bord de mer pour qu’il puisse écrire son prochain roman. Pendant plusieurs jours aucune idée ne lui vint quand, parcourant la plage, il vit un bateau échoué et delà, dans une sorte d’illumination (se traduisant par la suite en une « écriture automatique » -1-) il écrivit ce qui aujourd’hui nous apparait avec force évidence comme une « apocalypse »/révélation :

 « Dans le delta du Gange (Moyen-Orient et Afrique nous concernant), un million de « miséreux » prennent d’assaut des cargos (les routes aussi). Les immigrants voguent alors vers un Occident incapable de leur faire modifier leur route. Les bateaux s’échouent sur la Côte d’Azur, sous l’œil impuissant de pouvoirs publics désarmés face à la veulerie de la population autochtone et l’affaiblissement de l’armée française.( en fait promu par les politiques et soutenus financièrement par les Soros et consorts)

Dans ce roman, qui comporte de nombreuses références à l’Apocalypse de Saint Jean, la submersion de la France est décrite, qui résulte de l’incapacité tant des pouvoirs publics que de la population à réagir face à cette invasion pacifique mais lourde de conséquences pour une civilisation déjà ancienne.

Il y dénonce ce qu’il considère être un aveuglement de la part d’un clergé catholique trop favorable à l’accueil de populations immigrées devant les modifications que ces flux comportent sur la nature d’une civilisation.

Coxx_D3WIAAXf0o

Le livre d’origine comportait une citation datée. À l’occasion de chacune des deux réimpressions du livre, Jean Raspail a ajouté une citation, également datée, pour prendre acte de l’ampleur grandissante du changement des mentalités sur le sujet en quelques décennies, passant de l’incrédulité à la révolte, puis à une apparente résignation abattue.

Le 17 février 2001, s’échouait à Saint-Raphaël un vieux vraquier rouillé battant pavillon cambodgien, l’East Sea, avec à son bord 908 réfugiés kurdes. Cet échouage eut lieu sur la plage de Boulouris, à l’endroit même où en 1972, dans une villa prêtée pour l’occasion par des amis, Jean Raspail avait écrit Le Camp des Saints ». (wikipédia)

Raspail lors d’une interview à « le point » mentionne le paradoxe de la « diversité » -2- comme au contraire un processus d’uniformisation. Il exprime à quel point « les globalistes » (qu’il ne mentionne pas) tiennent en laisse les médias et les politiques qui ont tout fait pour étouffer la contestation légitime du principe idéologique dominant: « l’immigrationnisme », car celui-ci nous est vendu comme LA valeur humaniste et fraternelle auquel nous devons tous nous plier et que soutient d’ailleurs le pape François lui même -« droit de l’hommiste » et globaliste patenté- qui a fait de l’ »œcuménisme » un processus et un tremplin vers une réunification des religions conçus sur un même pied d’égalité, ce qui est louable et logique en soi puisque l’Humanité n’a qu’un seul Dieu/créateur/grand ancêtre…, mais qui prépare en sous-main le terrain à la grande dissolution, par l’affaiblissement de chacune d’entre elles (religions diverses).

C’est dans la perspective de l’établissement d’une nouvelle religion mondiale synthétique et foncièrement réformée, c.à.d dévitalisée car construite sur les artifices et oripeaux sémantiques du cartel oligarchique que l’objectif syncrétique permettra la jonction entre déréalisation identitaire, appauvrissement culturel généralisé, dénaturation des langages…

Ceci est d’autant plus facile à étendre et justifier que « libre échange » et consumérisme effrénés ont cet avantage hypnotique et faculté subversive sur les traditions enracinées qu’ils peuvent les détruire à petit feu avec le consentement éberlué des individus pris dans la toile de cette matrice conçu pour les endoctriner en leur faisant aimer leur servitude.

Mais c’est aussi structurée certainement sur le modèle vaticanais… modèle, d’ailleurs, qui représente de manière réflective celui politique de la commission européenne que l’on se nommera en conclave un « grand patriarche » (pape 2.0) et autour duquel les peuples n’auront pas leur mot à dire, seulement à se soumettre.

Non seulement l’immigrationnisme nous dessert collectivement, mais il condamne dans un même processus ceux qui viennent à nous, car le temps et les pressions joueront contre Nous Tous!!.

L’oligarchie a des intérêts « religieux », tout comme les eurodolatres ont la religion de l’Euro et du « plus d’Europe » comme dogmes et leitmotivs chevillés au corps.

Ils sont habités du désir de leur hybris,… mais l’Hybris qui est la composante de chacun d’entre eux, est aussi ce qui les divisera… Désir de puissance/jouissance qui rend incompatible la réalisation du globalisme unifié, sauf à faire le pari gagnant d’une guerre mondiale (nappée de guerres civiles éparses sur fond d’effondrement systémique) qui soit suffisamment destructrice/réductrice et in-fine éducatrice des peuples pour que puisse émerger un Nouvel Ordre Mondial investis d’une mission messianique pour un Age d’Or de pacotille… c.à.d luciférien… subversif et contrôlé par des oligarques devenus enfin les Grands Prêtres effectifs de la Pensée (religieuse) Unique.

-1- rechercher son interview vidéo qui est assez ancienne.

-2-  «  Le camp des saints n’aurait pas pu être publié si les lois Gayssot, Lellouche et Perben avaient déjà existé. Des avocats m’ont ainsi signalé 87 motifs passibles de poursuites judiciaires. » Pourquoi cette vision apocalyptique du métissage ? « On ne cesse de vanter la diversité, alors qu’un métissage généralisé des cultures et des sangs est justement une attaque frontale contre cette diversité. »

Visage taillé à la serpe, moustache et sourcils broussailleux qui donnent du crédit à sa conviction de descendre des Wisigoths, Jean Raspail, 85 ans, nous reçoit dans son appartement parisien situé dans une partie cossue du 17e arrondissement, où le choc des civilisations relève du domaine de la science-fiction. Dans sa bibliothèque, des ouvrages sur les Vendéens rappellent ses opinions royalistes, tandis que des maquettes de bateaux et des cartes témoignent de son passé d’explorateur. Mais l’écrivain-voyageur, autoproclamé consul général de la Patagonie, navigue avec ce sujet dans des eaux plus troubles que les écumes du cap Horn. » Le camp des saints n’aurait pas pu être publié si les lois Gayssot, Lellouche et Perben avaient déjà existé. Des avocats m’ont ainsi signalé 87 motifs passibles de poursuites judiciaires. » Pourquoi cette vision apocalyptique du métissage ? « On ne cesse de vanter la diversité, alors qu’un métissage généralisé des cultures et des sangs est justement une attaque frontale contre cette diversité. Chacun fait ce qu’il veut, mais il faut savoir qu’en brassant les origines on engage une parcelle de son pays. » Il marque une hésitation sur le mot « sang », maniant nerveusement son fume-cigarette. « Nous sommes tous formatés par le politiquement correct, même moi. » On lui signale que sur Internet les sites d’extrême droite ont canonisé son Camp des saints. Il feint la surprise, assurant qu’il n’appartient à aucune faction et que de nombreux responsables politiques de tous bords – dont François Mitterrand – l’ont remercié pour l’envoi du livre. »Si j’étais un type infréquentable, ils ne m’écriraient pas. »

source: http://www.lepoint.fr/livres/raspail-la-polemique-22-02-2011-1298295_37.php

MASTER T

EN BANDE SON

   NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

4 réponses »

  1. Dans la deuxiéme partie de son interview face aux autres il donne une belle définition du sentiment qui il me semble, résume bien ce que nous pouvons ressentir: »…une sorte de conscience charnellel et presque sacrée de ce qu’est la France »..la réaction du linguiste -propagandiste résume ce contre quoi cette » caste »se bat.
    A noter la disparition de cette émission qui était la derniére en direct et ou de temps en temps des gens encore libres pouvaient s’exprimer.
    Et hop a la trappe et au placard.

    • ce soir ou jamais: il fut naif…

      a noter que le comportement du vatican fut similaire avec hitler… aujourd hui le discours marketing est du nazisme inverse: cela reste donc fanatisme nazi

Laisser un commentaire