1984

Marchés : Est-ce que cette bulle financière qui a connu une croissance rapide depuis que Donald Trump a remporté l’élection présidentielle américaine implosera soudainement une fois qu’il prendra ses fonctions ?

Est-ce que cette bulle financière qui a connu une croissance rapide depuis que Donald Trump a remporté l’élection présidentielle américaine implosera soudainement une fois qu’il prendra ses fonctions ?Sommes nous à l’aube d’un effondrement financier dont la responsabilité sera entièrement attribuée à Donald Trump ? Hier, je partageais mon opinion sur l’incroyable euphorie à laquelle nous assistons depuis la victoire surprise de Donald Trump, le 8 Novembre 2016. Le dollar américain s’est envolé, les entreprises annoncent qu’elles relocalisent des emplois aux Etats-Unis, et nous assistons sans doute à la plus importante hausse boursière post-électorale de toute l’histoire de Wall Street. En fait, le Dow Jones, le Nasdaq et le S&P 500 viennent tous de battre encore de nouveaux sommets historiques jeudi. Ce à quoi nous assistons actuellement est absolument sans précédent, et beaucoup de gens pensent que cette période d’euphorie n’est pas prête de s’arrêter alors que nous nous dirigeons vers 2017.

Ce qui m’a le plus surpris, ce fut d’apprendre de combien avaient progressé les actions des plus grandes banques de Wall Street. Ce n’est pas un secret de dire que les banques ont versé une énorme quantité d’argent dans la campagne d’Hillary Clinton, et que Donald Trump avait dit les pires choses sur elles jusqu’au jour de l’élection.

Donc, n’importe qui aurait pensé que ce n’était pas particulièrement une bonne nouvelle pour les banques que Donald Trump ait remporté l’élection présidentielle américaine. Cependant, il semble que nous vivons dans un « monde bizarre » actuellement, et à bien des égards les choses se passent exactement dans le sens contraire de ce à quoi nous nous attendions. Depuis la victoire de Donald Trump, toutes les actions des grandes banques américaines se sont envolées

Les valeurs financières en particulier ont bondi littéralement. Citigroup (C) et JPMorgan Chase (JPM) sont en hausse de 20% depuis que Donald Trump a remporté l’élection présidentielle américaine face à Hillary Clinton – alors qu’elles étaient à la traîne!Morgan Stanley (MS) a gagné plus de 25%. Idem pour la banque Wells Fargo (WFC) en difficulté, et ce malgré les retombées liées à la création de comptes bancaires fictifs au nom de clients à leur insu. Bank of America (BAC) a augmenté de plus de 30%.

Mais la banque qui en a profité le plus, c’est la Goldman Sachs. D’une part, le cours de son action s’est aussi envolée et d’autre part, les deux prochains secrétaires au Trésor américain seront Steven Mnuchin, ancien dirigeant de la Goldman Sachs et Steve Bannon ancien banquier de cette même banque et stratège en chef de Donald Trump lors de l’élection présidentielle américaine.

Mais sincèrement, l’envolée du cours de ces valeurs bancaires est-elle justifiée face aux fondamentaux ?

Bien sûr que non, mais lors de périodes d’euphorie, les fondamentaux n’ont plus vraiment d’importance. Les actions étaient déjà incroyablement surévalués avant l’élection, mais alors depuis, c’est devenu complètement délirant.

Plus tôt aujourd’hui, un article de CNBC a signalé que le PER des actions n’avait été supérieur à celui d’aujourd’hui qu’à 3 reprises de toute l’histoire de Wall street

PER: La valorisation des indices est totalement déconnectée des réalités économiques

 « Selon la méthode du prix Nobel d’économie Robert Shiller qui a développé l’indicateur CAPE (cyclically adjusted price to earnings) ou PER de Shiller, qui correspond à la capitalisation boursière rapportée aux bénéfices, ajustés de l’impact du cycle économique, eh bien cet indicateur vient d’atteindre un sommet puisqu’il valorise maintenant plus de 27 fois les bénéfices et ce niveau n’a été dépassé uniquement qu’en 1929, en l’an 2000 lors de la bulle internet et en 2007 lors de la bulle immobilière et financière ». Voilà ce qu’a écrit Alan Newman dans sa lettre boursière à la fin du mois de Novembre.

Newman a expliqué que même si les marchés ont augmenté de 10 % sur le programme politique de Trump « nous sommes toujours dans la même situation, avec un marché littéralement surévalué. »

Et bien entendu, pour chacune de ces trois bulles, les marchés boursiers s’étaient ensuite effondrés.

Alors, allons-nous assister à un énorme effondrement dès le début de l’année 2017 ?

Certains pensent que tout ceci est délibérément orchestrée. Par exemple, Mike Adams du site « Natural News » estime que « les marchés vont délibérément s’effondrer sous la présidence de Donald Trump »

Pour l’instant, le marché boursier américain est en pleine progression, avec un Dow Jones qui se rapproche des 20.000 points, ce qui représente un niveau complètement délirant. Aujourd’hui, les fondamentaux économiques ne peuvent ni expliquer, ni soutenir ce seuil des 20.000 points sur le Dow Jones, mais les fondamentaux ne veulent plus rien dire depuis longtemps, dans un monde financier inondé de tombereaux de liquidités, reposant sur des modèles économiques utopiques qui se révéleront stupides très bientôt aux yeux de tous à défaut de créer de la richesse.Aujourd’hui, je vais partager avec vous ce que je pense avec une certitude absolue: Les marchés qui semblent dorénavant défier les lois de la gravité, vont délibérément s’effondrer sous la présidence de Donald Trump pour toutes ces raisons évidentes. Nous assisterons alors à un chaos financier sans précédent: Les investisseurs sauteront du haut de grands buildings, les banques étendront les périodes de gel sur les transactions financières, et les retraités en Californie seront obligés de se retrousser les manches lorsqu’ils découvriront que leurs fonds de pension se sont tout simplement vaporisés à cause de bureaucrates incompétents.

D’autre part, il y en a d’autres qui croient que Trump arrive au plus mauvais moment et qu’un effondrement est inévitable, et ce peu importe le président qui prendrait sa place.

L’histoire nous enseigne que les marchés actions ne pourront pas rester indéfiniment à de tels niveaux irrationnels. Mais pour l’instant une vague d’optimisme déferle sur la nation américaine, et beaucoup de ceux qui se laissent emporter par elle, tomberont rapidement en colère contre vous si vous essayez de leur injecter une dose de réalité durant une conversation.

Mais comme je l’ai expliqué hier, espérons que les optimistes aient raison. Récemment, un sondage a été effectué auprès de 600 dirigeants d’entreprises, et il a révélé que 62% d’entre eux étaient optimistes quant à la situation économique américaine pour les 12 prochains mois.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce pourcentage se situait à 38% seulement au trimestre précédent.

Pour le moment, les chefs d’entreprise semblent être très satisfaits d’avoir maintenant un chef d’entreprise à la Maison Blanche.

Espérons que l’expérience acquise par Donald Trump dans le milieu des affaires se traduira à nouveau en réussite à son nouveau poste. Et j’espère sincèrement qu’il aura autant de succès que possible.

Mais rappelez vous que même lors de la campagne à l’élection présidentielle américaine, Donald Trump avait expliqué que les actions évoluaient déjà au sein d’une énorme bulle, or l’euphorie à laquelle nous assistons sur les marchés depuis sa victoire électorale vient de rendre cette énorme bulle encore plus grosse qu’elle ne l’était précédemment.

Tout au long de l’histoire américaine, à chaque énorme bulle financière, ça c’est toujours très mal terminé, et cette fois-ci aussi, ça ne fera pas exception.

Lorsque la crise éclatera, toute la responsabilité sera rejetée sur Donald Trump, mais la vérité, c’est que toute cette crise qui se profile découle de décisions irresponsables qui ont été prises il y a très, très longtemps déjà.

Source: theeconomiccollapseblog 

http://www.businessbourse.com/2016/12/19/alerte-les-indices-viennent-datteindre-un-niveau-jamais-observe-depuis-les-bulles-de-1929-2000-et-2007/

cz0nh2wuuaaafig

EN BANDE SON : 

3 réponses »

  1. Bonjour, en complément des informations de Lupus, nous vous proposons avec son autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce mardi 20 décembre 2016

    Est disponible dans la section Revue de presse de Crashdebug.fr
    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse

    Merci Lupus,

    Amicalement,

    f.

    J'aime

  2. « Lorsque la crise éclatera, toute la responsabilité sera rejetée sur Donald Trump, mais la vérité, c’est que toute cette crise qui se profile découle de décisions irresponsables qui ont été prises il y a très, très longtemps déjà. »

    Remplacez « Donald Trump » par « Marine Le Pen » et vous avez un aperçu de ce qui risque de nous guetter en France en 2017…
    Le Système ne peut laisser des outsiders gérer la boutique. Il convient donc de leur savonner la planche pour ensuite envoyer les experts (Krugman là-bas Attali ici) expliquer qu’on ne devrait jamais le pouvoir à des amateurs.
    Il est vrai que les « pros » (Obama Sarko ou Hollande) cad les larbins du Système ont tellement « bien » oeuvré pour le bien commun…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s