1984

Douce France – Presse Mainstream contre Mainstream : Le Canard entre affaires bidon et indignation sélective ! France d’en bas, France d’en haut : c’est Soros qui pète, c’est Fillon qui pue !

 Pendant que les affaires de François Fillon excitent l’acharnement du Canard, les largesses et le népotisme de la gauche le laissent coi. La délation vertueuse épargne certaines cibles, l’indignation est sélective. Un journalisme bidon au service du politiquement correct. On ne va pas refaire le film, le feuilleton Fillon ressortit plus aux affaires bidon qu’au grand banditisme : oui, l’ancien premier ministre a bien profité sans élégance particulière du système, mais à ce stade on ne relève rien de manifestement illégal, sauf si la rémunération de Pénélope à la Revue des deux mondes, qui paraît excessive, devait prendre un parfum troisième république, Jules Grévy et Daniel Wilson. Cependant le Canard tire sur ce mince canevas comme un palmipède affamé sur un ver de vase, et file laborieusement la délation comme le mauvais écrivain file la comparaison. Pourquoi tant de haine ?

Le Canard est de gauche, son indignation forcément sélective

Il s’agit moins de haine que d’appétit affiché pour la morale, au service du politiquement correct. C’est normal, la plupart des informateurs du Canard appartiennent à la gauche éthique et narquoise, fonctionnaires saisis d’un prurit de délation (ils se voient en « lanceurs d’alerte ») ou ministères jouant au billard politique par les biais des affaires. Cela induit nécessairement une indignation sélective. Le Canard utilise trop d’énergie contre Fillon pour s’occuper d’autres affaires. Ainsi les frais de bouche et les particularités fiscales d’Emmanuel Macron le laissent-ils froid. Le coût de la protection rapprochée de Mademoiselle Gayet (400.000 euros) aussi : il est vrai qu’en France l’art ne saurait être trop protégé.

c3xvra5w8aafnj4

Une bonne délation est politiquement orientée

Rémunérer son épouse ne peut « plus être accepté », selon François Fillon lui même, parce que flotte dans l’air du temps, en plus du soupçon de rémunération pour un emploi fictif, celui de népotisme. On peut employer, comme le font des dizaines de parlementaires, sa maîtresse ou son amant, mais ni sa femme ni ses enfants, telle est la loi sélective de la république, telle la règle imposée par le politiquement correct. Dont acte. Et le Canard n’a pas mesuré son indignation quand Jean Sarkozy, le fils de l’ancien président, a prétendu à une fonction trop élevée pour ses compétences.

Le Canard sait être correct quand il faut

c3b_eyvwyaezdoi

Mais le népotisme suscite moins d’indignation quand il est pratiqué par la gauche pour la simple raison que la gauche entend démanteler la famille traditionnelle : puisque l’humanité entière est sa famille, on ne saurait lui reprocher d’embaucher sa famille. Ainsi le Canard n’a-t-il pipé mot quand Jean-Marc Ayrault, alors premier ministre, faisait entrer son épouse à l’Assemblée nationale comme chargée de mission. Il ne s’est pas ému non plus quand François Hollande pistonna son ancienne concubine Ségolène Royal vice présidente de la banque publique d’investissement. Quand Mazarine Pingeot devint administratrice de la Grande Bibliothèque de France, et quand Clémentine Aubry, la fille de Martine elle-même fille de Jacques Delors, fut nommée administratrice de l’auditorium du musée du Louvres, le Canard garda une réserve admirable.

Un journalisme bidon mais bon en affaires

De même ne posa-t-il aucune question intempestive quand Thomas Le Drian, élève moyen d’une école de commerce moyenne, décrocha un poste de premier plan à la Société nationale immobilière. Et il a su se taire quand Salomé Peillon, la fille d’un père qui prend pour modèle l’incorruptible, a trouvé une niche confortable de chargée de mission à l’Institut français d’Israël. Il a eu raison. Le piston est vieux comme l’homme, et si la République s’acharne contre la famille, elle s’accommode depuis ses débuts des petits arrangements entre tribus. J’allongerais sans profit la liste des exemples qui l’illustrent, le lecteur en a certainement quelques uns sur le bout de la langue. Ce qui agace chez les charognards qui retouillent sans cesse la vieille cuisine de l’indignation sélective et de la délation positive, ce n’est pas tant qu’ils soient bidon, mais qu’ils prétendent à la morale, et que cela marche : ils imposent ainsi leur politiquement correct aux Français.

http://reinformation.tv/canard-affaires-bidon-indignation-selective-delation-politiquement-correcte-mille-65956-2/

c4kd8u9wcacsxj1

Le Canard jouit depuis de nombreuses décennies d’une rente de situation. Les fonctionnaires de gauche lui donnent incognito les informations confidentielles qu’ils veulent faire fuiter. Le ministère de l’intérieur aussi. C’est l’organe de délation officiel de la république française. Pas besoin de longues enquêtes ni de journalisme d’investigation, les scandales lui tombent tout rôtis dans le bec. Dans cette fonction, il a été rejoint depuis quelque temps par Médiapart. Le patron de ce site, Edwy Plennel, trotskiste, ami naguère du ministre de l’intérieur Pierre Joxe, avait utilisé des informations de celui-ci dans les affaires du Rainbow Warrior et de Carpentras. Dans le cadre de l’opération Macron, le Canard et Médiapart remplissent fidèlement leur mission de délation positive.

France d’en bas, France d’en haut : c’est Soros qui pète, c’est Fillon qui pue

16427805_10212567924939618_8599660933900227100_n

beokf61x

L’affaire Fillon profite d’un vice commun dans la France d’en bas, l’envie, et d’un autre propre à la France d’en haut, le besoin de se défausser sur un bouc émissaire du discrédit où l’on est tombé. Au bénéfice des commanditaires du mondialisme.  Soros pète, Fillon pue.
 
Fillon est sûrement maladroit, peut-être malhonnête, je n’en sais rien, je ne suis ni le juge chargé du dossier, ni Dieu le Père. C’est en outre un homme politique dont les ambiguïtés et les repentirs ne me plaisent pas. Mais il faut reconnaître qu’il a des ennemis organisés et des concurrents avides, que son naufrage réjouit. On a tous aimé voir un premier de classe se vautrer dans une mare de boue ou se faire gauler la main dans le pot de confiture. L’affaire Fillon stimule les plus bas instincts, comme on dit, de la politique française. 

Fillon pue parce qu’il incarne la France d’en haut

En prime, elle offre une issue de secours à ceux qui se lavent de leurs péchés dans son sang. Hier, plus personne ne croyait ni n’estimait en France ni les politiques ni les journalistes : aujourd’hui, le plus honnête d’entre eux a les menottes mentales aux mains, c’est cent fois mieux que DSK. Tout le monde est égal, tout le monde racheté : comme il n’y a plus d’honnêteté, il n’y a plus de malhonnêteté. Les malfrats ordinaires de la presse et de la politique jubilent.
 
C’est donc tout le système commandité par le mondialisme qui se trouve rédimé, d’autant que Fillon, dans le jeu de rôles politicien, avait choisi une pose gaulliste et chrétienne, c’est à dire plutôt souverainiste et traditionnaliste du point de vue « sociétal ». On n’a pas manqué de relever la réflexion d’une bonne dame, « Faire ça quand on va à la messe le dimanche et qu’on en appelle au général de Gaulle ».
 

La famille Fillon pète plus haut que son cul

 
L’opération n’est pas très subtile, mais elle marche : elle discrédite pêle-mêle la méchanceté, l’hypocrisie, la nation et le « conservatisme moral ». Et Odette, puisque la bonne dame s’appelle Odette, comme tout le monde, en oublie que si elle est dans la mouise, c’est à cause du mondialisme de monsieur Soros.
 
Mais ladite opération n’exonère pas seulement la France d’en haut de ses méfaits, elle défigure la France d’en bas. Car que reproche-t-on d’abord à François Fillon ? Des emplois fictifs ? Peut-être, mais depuis plus de dix jours, on n’avait pas la queue d’une présomption avant la vidéo de Pénélope. Ce qui fait le buzz, et l’indignation du populaire, ou du moins des médias, ce sont les montants dont on parle. Pensez donc, la famille Fillon s’est mis un million dans la poche parce qu’elle pète plus haut que son cul et a le goût du lucre. Alors que le salaire médian, patati…
 

Une OPA de Soros sur la France d’en bas

32288910900_3073c85f66_b

 
Cette campagne a pour but d’attiser l’envie de la France d’en bas et de l’absoudre à ses propres yeux. Quoi qu’elle fasse, ce sera moins mal que de posséder un château dans la Sarthe. Posséder un château dans la Sarthe pue, c’est beaucoup plus mal que de se faire couper les cheveux à 9.000 balles par mois, de se goberger pour 120.000 en 8 mois, ou de spéculer sur les monnaies. Beaucoup plus mal aussi, surtout, que de vivre d’absentéisme, de vol d’électricité, d’abus de sécurité sociale, etc. Tous les trafiquants et les profiteurs poussent un ouf de soulagement, il n’est plus légitime de leur demander le moindre sacrifice, c’est Bayrou qui l’a dit.

c3nsw4zwiai7q4q

Tous les escrocs à la sécu, les demandeurs d’asile bidon, les faux chômeurs se trouvent absous par la rhétorique anti-Fillon.

Il y a une vraie France d’en haut, cette hyper caste mondialiste qui n’a ni feu ni lieu, elle vient de se défausser sur les châtelains de la Sarthe. Et il y a une vraie France d’en bas, celle que méprise la France d’en haut, des Français de rangs sociaux et revenus divers, mais qui tous aiment la France, travaillent, déplorent son déclin et ne sont jamais entendus : cette France d’en bas réelle, on l’escamote au profit d’une France d’en bas virtuelle, un amas de petites magouilles cosmopolites et de privilèges du vivre ensemble que finance et promeut le mondialisme de monsieur Soros, et qui se trouvent justifiés d’un coup par la mise à mort de François Fillon.

http://reinformation.tv/france-bas-haut-fillon-soros-pete-pue-mille-65684-2/

c35gonvwmaiki3l

5 réponses »

  1. Bonjour, en complément des informations de Lupus, nous vous proposons avec son autorisation notre Revue de presse quotidienne :

    Revue de presse du jour comprenant l’actualité nationale et internationale de ce jeudi 9 février 2017

    Est disponible dans la section Revue de presse de Crashdebug.fr
    https://www.crashdebug.fr/revue-de-presse

    Et toujours des documentaires exclusif en intégralité :

    La Stratégie du Choc (Naomi Klein) : Le documentaire
    https://www.crashdebug.fr/dossiers/10685-la-strate-gie-du-choc-naomi-klein-le-documentaire

    Merci Lupus,

    Amicalement,

    f.

    J'aime

  2. Tout cela est très déconcertant. A lire les blogs, et non la presse mainstream bien sûr, tous les candidats sont nuls ou presque. Ca me fait penser à 2012, on avait le choix entre 2 personnes nulles ou presque. A-t-on choisi la moins nulle?. Moi j’ai décidé de ne plus voter.

    J'aime

  3. Macron ? A éjecter.
    Hamon ? A éjecter.
    Melenchon ? A éjecter.
    Fillon ? A éjecter.

    Vendredi 10 février 2017 :

    Affaires Fillon : huit Français sur dix n’ont pas été convaincus par la défense du candidat, selon un sondage Odoxa pour France Info.

    Après deux semaines de silence, François Fillon, au cœur d’une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics, s’expliquait face aux Français, lundi 6 février. Mais cette conférence de presse n’a pas eu l’effet escompté : quatre jours plus tard, 79% d’entre eux avouent ne pas avoir été convaincus par la défense du candidat Les Républicains à la présidentielle, selon un sondage Odoxa pour France Info. Les sympathisants de droite ne font d’ailleurs pas exception (61%).

    Pire, les trois-quarts des Français (74%) et la moitié des sympathisants de droite (53%) ont désormais une « mauvaise opinion » de l’ancien Premier ministre.

    « L’ex-favori des sondages a chuté de 29 points depuis novembre auprès des Français, et de 15 points à droite depuis le 27 janvier dernier après les premières révélations du Canard enchaîné », pointe Gaël Sliman, le président d’Odoxa.

    http://www.francetvinfo.fr/politique/francois-fillon/francois-fillon-accelere-sa-chute-8francais-sur-10-n-ont-pas-ete-convaincus-par-sa-defense-selon-un-sondage-odoxa-pour-franceinfo_2055369.html

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s