1984

Syrie : Le rapport de la CIA sur l’incident de Khan Shaykhun est grossièrement faux

| 15 AVRIL 2017

Dans un rapport diffusé le 13 avril 2017, le professeur Theodore Postol, expert du Massachusetts Institute of Technology (MIT), observe que le rapport des agences de Renseignement diffusé par la Maison-Blanche comporte de grossières erreurs.

Par exemple :

Selon la CIA, l’incident chimique de Khan Shaykhun serait une dispersion de gaz sarin. Or, les photographies diffusées par la source unique de la CIA, les Casques blancs, montrent des personnes relevant des dépôts dans un cratère créé par une bombe syrienne. Mais la contamination au gaz sarin ne s’effectue pas par voie respiratoire. Ce gaz traverse la peau. Il met plusieurs semaines à se dégrader au contact de l’air et de la lumière. Si la photo est authentique comme le prétend la CIA, il ne peut s’agir de gaz sarin, car les personnes prélevant les échantillons et les badauds les regardant seraient immédiatement gravement contaminés.

* *

Khan Shaykhun est une localité située dans le gouvernorat d’Idlib, occupé par divers groupes jihadistes et administré de facto par l’Otan. L’unique source sur l’incident chimique du 4 avril 2017 est Les Casques blancs, une organisation composée de membres d’Al-Qaïda et encadrée par des officiers du MI6 britannique, sous le commandement de James Le Mesurier.

Le 21 août 2013, un incident chimique avait provoqué entre 322 et 1 729 morts dans la ghouta de Damas. À l’époque, les Occidentaux en avaient tenu pour responsable la République arabe syrienne. Cependant, quatre mois plus tard, un député turc du CHP, Eren Erdem, rendait publics des documents attestant que le gaz utilisé provenait de Turquie et avait été acheminé à Damas sous le commandement d’Ilhami Bali (actuel leader de Daesh en Turquie), avec la complicité d’autorité turques. Accusé de haute trahison par le Premier ministre de l’époque, Recep Tayyip Erdoğan, pour avoir révélé ces documents (et non parce qu’il aurait falsifié les faits), Eren Erdem vit son immunité parlementaire levée. Il fut arrêté et condamné à 350 jours de prison.

http://www.voltairenet.org/article196015.html

Le professeur émérite au MIT, Theodor Postol, ancien conseiller scientifique de la marine militaire américaine, expert sur les missiles, a analysé la « preuve » que la Maison Blanche a présenté. Le court rapport préliminaire est disponible ici. (J’ai vérifié et c’est bien l’original.) [Traduction française du rapport faite par Les Crises.fr, NdT].

Postol n’a rien trouvé dans l’évaluation de la Maison Blanche qui lui permette de croire que l’accident chimique provient d’une attaque aérienne. Il trouve plutôt des signes que l’explosion a été lancée depuis le sol, en faisant intentionnellement exploser des munitions de 122 mm avec d’autres explosifs.

Il trouve que l’évaluation de la Maison Blanche est du travail d’amateur et n’a pas été correctement vérifié par des analystes des renseignements compétents qui, selon Postol, ne l’auraient pas signé dans sa forme actuelle (comme je l’ai dit plus haut).

Postol présume que l’accident était du au Sarin. Il n’analyse pas cette revendication de la Maison Blanche (ce n’est pas son domaine). Je ne suis pas d’accord avec l’histoire du Sarin. Beaucoup d’autres substances organo-phosphatés (pesticides) seraient « compatibles avec » les symptômes affichés ou joués dans les vidéos et les images. Certains symptômes attendus avec le sarin, par exemple de fortes  convulsions, une défécation spontanée, ne sont visibles dans aucune des vidéos ou des images.

Je ne suis pas non plus d’accord avec Postol concernant la photo du prétendu cratère d’impact de l’attaque. J’ai vu plusieurs « versions » du cratère d’impact sur les réseaux sociaux avec différentes pièces métalliques, ou aucune, répandues à l’intérieur. Postol semble n’avoir vu qu’une seule version. Ses conclusions sur cette version semblent correctes. Mais la « preuve » du cratère est faible et il n’est pas facile d’en tirer des conclusions générales. Je suis d’accord cependant pour dire que le cratère ne provient pas d’un impact aérien mais d’un événement au sol. Je ne suis toutefois pas sûr du fait qu’il soit lié à l’accident.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par M pour le Saker Francophone

http://lesakerfrancophone.fr/le-rapport-des-services-de-renseignement-nen-est-pas-un

2 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s