1984

Lénine l’inventeur du totalitarisme – le plus grand système de mort de l’humanité : “Le communisme, 1917 – 2017”

Courtois qui écrivait de temps à autres des chroniques dans La Vie Française est l’auteur du bestseller mondial: Le livre noir du communisme.

Il défend l’idée de la symétrie entre les crimes de l’idéologie de droite et ceux de l’idéologie totalitaire de gauche ce que refusent les gauchistes. IL récuse l’idée d’un Lénine qui aurait été un type bien par comparaison avec Staline, Lénine était un intellectuel , certes mais il était impitoyable. Dans ce livre Courtois affirme aussi que la soit doisant révolution bolchévique était en réalité une révolution soldatesque. Les ouvriers  étaient aussi réprimés que les paysans. Il assène quelques propos bien sentis sur les inttellectuesl français qui sont toujours « engrossés » de la Révolution.

Le totalitarisme politique ne fait plus recette chez nos intellectuels mais un autre bien plus sournois et plus radical et plus envahissant qui  l’a remplacé et ils sont alliés des Marchands du Temple  pour nous l’imposer: c’est le totalitarisme social. Plus besoin d’exterminer les sujets; on les reprogramme!

RT.com salue Lénine et la lutte anticapitaliste en Occident

Parlons des Zapatistes, justement. Direction, le Mexique. Là, l’équipe de vidéastes de rt.com ont rencontré une Chilienne victime de la répression du « régime de Pinochet » pour cause de communisme, atterrie là pour soutenir le combat indigéniste des Mayas pour le compte desquels elle vend des figurines tricotées de guérilleros encagoulés. Une vraie héroïne, cette Beatriz Aurora, on vous dit ! Quant aux commentaires politiques ou philosophiques, ils sont laissés aux soins d’un philosophe français filmé à Paris (on a droit à quelques images de brutale répression policière des manifestations ouvrières) : Alain Badiou, qui rêve de nouvelles formes de révolution communiste et qui, comme l’a souligné Philippe de Villiers dans son livre Les cloches sonneront-elles encore demain, espère pour la France l’arrivée du « sang neuf ». Villiers le cite : « Que les étrangers nous apprennent au moins à devenir étrangers à nous-mêmes, à nous projeter hors de nous-mêmes, assez pour ne plus être captifs de cette longue histoire occidentale et blanche qui s’achève, et dont nous n’avons plus rien à attendre que la stérilité et la guerre. Contre cette attente catastrophique, sécuritaire et nihiliste, saluons l’étrangeté de demain. » Philippe de Villiers commente : « Le renversement est total : Jules Ferry prétendait apporter la civilisation à l’Afrique. Jules Ferry est condamné par Badiou. Et voici que c’est le “Malien de la plonge” qui devient notre rédempteur. Il vient chez nous apporter sa civilisation à des peuplades fatiguées, éreintées, ventrues, repues. Il faudra encore un peu de temps pour faire accepter la rétro-colonisation, mais elle est en route. » 

Lénine et le communisme occidental qui s’en inspire

La voilà donc, la révolution selon Badiou : c’est la destruction de la civilisation occidentale par le jeu d’une classe contre une autre, immigrés contre autochtones. On ne saurait mieux décrire les variations de la dialectique qui passe d’une lutte des classes à l’autre. Un tel expert pour commenter un film réalisé par un média quasi officiel russe ? Cela ne manque pas de sel quand on sait la fascination d’une certaine droite nationale pour Poutine et ses semblables. En fait, l’idée est très claire : il s’agit de dénoncer un capitalisme en déroute, une globalisation qui a failli, comme le martèle par ailleurs le très globaliste Forum économique mondial en réclamant un meilleur partage de richesses, à l’unisson de l’ONU et ses Objectifs du développement. La révolution socialiste n’est pas terminée, et comme le note l’une des personnalités rencontrées pour les besoins du film, un autre communiste suédois, le dessinateur Artur Szandrowski, pour que cela fonctionne, il faut d’abord conscientiser le peuple. Comme sut le faire, dit-il, admiratif, La Pravda. Et c’est ainsi qu’on peut glorifier la révolution communiste, ses figures qui n’ont rien à envier à Hitler en termes d’horreur concentrationnaire, en annonçant de nouveaux lendemains qui chantent.

http://reinformation.tv/revolution-100-ans-rt-hommage-lenine-lutte-anticapitaliste-smits-77263-2/

Entretien avec Armel Joubert des Ouches

Bernard Antony, ancien conseiller régional, député européen pendant 15 ans, auteur de nombreux ouvrages, vient de terminer l’écriture de son dernier livre « Le communisme 1917 – 2017 ». Ce livre de 224 pages, publié aux Editions Godefroy de Bouillon et préfacé de Guillaume de Thieulloy, revient en détail sur le régime de terreur qui s’est imposé en Russie après l’assassinat de toute la famille impériale, la famille Romanov. C’est en effet le 17 juillet 1918 sous l’ordre de Lénine qu’un groupe de bolcheviks conduit par un certain Lakov Lourovski massacra le Tsar, son épouse, leurs cinq enfants et cinq de leurs domestiques dans la résidence d’été des tsars à Ekaterinbourg. Les survivants furent achevés d’une balle dans la tête et à coups de baïonnette. Un épisode sanglant sur lequel va s’appuyer le régime communiste pour imposer sa dictature.

Le communisme ? C’est le plus grand système de mort de l’humanité

C’est ce qu’affirme Bernard Antony dans cet entretien de 17 minutes. « 100 millions de morts, au moins ! Les chiffres ne sont pas de moi. C’est le travail irréfutable mené par les grands historiens tels Stéphane Courtois, Volton etc. Soljenitsyne parle quand à lui de 150 millions de morts ! » Pour rédiger son ouvrage, Bernard Antony a relu près de 300 ouvrages traitant des ravages provoqués par les régimes communistes de l’Union Soviétique, de Cuba, du Vietnam ou de Corée du Nord. Au cours de ses recherches, il a notamment retrouvé le discours tenu par Jules Moch le 16 novembre 1948, à l’Assemblée Nationale. L’ancien Ministre socialiste de Léon Blum qui, toute sa carrière durant, refusera toute alliance avec le parti communiste affirmera que « Le bolchevisme moderne fut la plus gigantesque entreprise de dépravation de l’homme qui ait jamais existé ».

Lénine, Staline, Mao Tsé-toung… Un système d’extermination

Dès le début de sa prise de pouvoir, Lénine affirme qu’il ne s’agit pas d’éliminer seulement des individus « mais des classes sociales entières ». Pour ce faire, Lénine va recruter un certain Félix Dzerjinski. Il deviendra le grand maitre de la terrible Tcheka, une organisation qui, forte de ses 240.000 membres, va semer la terreur en déportant, torturant, et massacrant des centaines de milliers de personnes, paysans, ouvriers, « contre révolutionnaires ».

« La France révolutionnaire a été la matrice de tous les grands génocides »

A Lénine, succèdera ensuite le monstre Staline. Ce dernier – presque adulé par une certaine presse française comme le journal l’Humanité, en témoigne les unes de l’époque, va d’ailleurs s’inspirer du génocide Vendéen. Ce sera l’époque de la « Terreur rouge » et l’installation, bien avant le régime nazi, de camps de concentration. « On va innover tant dans les méthodes de tortures que dans la stratégie d’extermination des peuples. De gigantesques famines seront en effet « organisées ».

Le livre de Bernard Antony Le communisme, 1917 – 2017 est disponible ici.

EN BANDE SON : 

3 réponses »

  1. Et on n’oublie pas aussi l’islam qui a fait plusieurs centaines de millions de morts depuis 1400 ans et avec aussi des génocides très meurtriers et en grand nombre.
    ( Les bouddhas d’Afghanistan qui ont été dynamités par les talibans,
    étaient les vestiges d’une ancienne haute civilisation bouddhiste paisible,
    qui a été exterminée il y a plusieurs siècles par les musulmans,
    entre autres victimes de l’islam….
    Les prochains sur la Liste ce sont Nous ici-même en Europe et en France )
    Si la Gauche extrême de France, dont les « FI » (qui drainent à eux tous les nouveaux « citoyens de papier » africains) récupérait les islamo-électeurs, on irait tout droit à une catastrophe avant 5ans.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s