Aristote contre Platon

Le Billet – Essentialisme contre constructivisme : Les Deux mon Général !

Essentialisme contre constructivisme : Les Deux mon Général !

Les Idéologues de tout poil, tout en se gardant de toute idéologie, n’ont de cesse que d’opposer l’essentialisme au constructivisme selon le vieux principe du Divide and Conquer, diviser pour mieux régner : diviser, diviser il en restera toujours quelque chose…

  • Sachant que l’analyse du Monde ne peut se comprendre que du point de vue du paradoxe nous argons du fait que c’est la dialectique entre essentialisme et constructivisme qui créer, du point de vue de la relation au Temps, « l’évolution ou la réévolution ».
  • Sachant que cette linéarité est circulaire et non causale : Ainsi la passation entre générations est un mythe au même titre que le positivisme d’Auguste Comte…Les Grecs étaient par exemple beaucoup plus avancés que nous du point de la pensée philosophique et de l’appréhension de la multi réalité du Monde. Seul Nietzsche a su relever l’analyse de notre société dite moderne en s’appuyant entre autres sur les travaux D’Héraclite, le Pape de la circularité…
  • Sachant que du point de vue de l’entropie énergétique on peut par exemple dire que la vie au travers de ses progrès scientifiques et de ses sélections naturelles, pousse les générations à se bousculer, se renverser, se détruire, et qu’à l’inverse la néguentropie peut se traduire comme dans l’Art de la Guerre Moderne comme le moyen de sacrifier les générations qui suivent au profit de la génération qui reste…

Ces trois principes posés l’on peut définir le constructivisme comme notre mode d’apprentissage à notre réalité première au milieu du chaos de nos pulsions, et l’essentialisme comme un rappel à l’ordre de quelques lois naturelles et principes fondamentaux, et ceci quel qu’en soient l’origine : physiques, biologiques, éthiques ou moraux. Et c’est de ce renvoi quasi permanent entre ce que nous sommes, ce que nous avons été et ce que nous allons être que né un apprentissage harmonieux et une initiation constante vers notre devenir…avec à la clef le développement de capacités d’adaptation permanente à notre environnement du moment, que ce dernier soit choisi ou subi…

C’est par notre relecture du Passé au Présent que nous construisons notre Futur

Tant que nous nous acharnons à ne pas relire notre passé à la lumière du présent mais à faire l’inexacte démarche inverse : lire le présent à la lumière du passé nous nous condamnons à reproduire les mèmes erreurs, les mèmes schémas et à illustrer l’adage populaire : les mèmes causes engendrent les mèmes effets…Ce que Freud illustra parfaitement du point de vue psychanalytique par sa théorie de la compulsion de répétition et Nietzsche du point de vue philosophique par le concept d’éternel retour….

Ceci nous amène à croire que chez l’homme se côtoyant en permanence pulsion de vie et pulsion de mort, ces deux dernières peuvent se définir de la façon suivante :

  • La Pulsion de Mort comme ce qui est né pour mourir ne peut prétendre à l’Eternité ! et la Pulsion de Vie comme : Ce qui meurt ne peut que renaitre de ses cendres !

Dans ce contexte le mouvement historique ne peut se comprendre qu’au travers d’une réécriture permanente de l’Histoire et dans la relation parfois ténue qu’elle entretient avec ses Mythes fondateurs d’un côté et les faits qui les sous-tendent…Nous sommes là bien évidement très loin du matérialisme historique cher à Marx, et à la mécanique quasi malthusienne qu’il engendre, ou la fin (celle de l’histoire) justifie les moyens (la Fin du Capitalisme). Analyse marxiste que l’on voit en ces temps de crise réapparaitre régulièrement y compris chez des analystes qui font visiblement du marxisme sans le savoir.

La fin de l’histoire certains messianistes et non des moindre la verraient bien au travers d’un gigantesque krach financier qui viendrait balayer tout sur son passage permettant ainsi une renaissance rapide d’un nouveau système qu’ils appellent de tous leurs vœux…

Patrick Artus -Natixis

On observe une baisse des rendements. Cela signifie en d’autres termes que les investissements que les entreprises font rapportent de moins en moins et qu’elles ne parviennent pas à améliorer la productivité. Sur les deux graphiques suivants, on voit que les investissements ont généré un ROI (retour sur investissement) toujours décroissant après 2010.

Les salaires diminuent. Les entreprises réagissent en ajustant les salaires à la baisse, ce qui signifie que le profit est plus important que la répartition des revenus. Ce mécanisme est intensifié par la capacité de négociation réduite des salariés et des exigences plus élevées en termes de flexibilité dans le travail.

La phase de spéculation est atteinte. Cette stratégie a ses limites, parce que les salaires ne peuvent pas descendre au-dessous d’une certaine limite (salaire minimum). Lorsque cette limite est franchie, les « capitalistes » spéculent pour maintenir des profits stables. Cela se fait par le rachat d’actions propres pour faire monter les cours (graphique 5), la spéculation immobilière (graphique 6) et les investissements dans les actifs risqués, les matières premières rares, des technologies non éprouvées, Bitcoin, etc …)
Conclusion
« Nous trouvons sans équivoque la dynamique du capitalisme telle que décrite par Karl Marx dans les récents développements:

– Un déclin de la rentabilité des entreprises, qui pourrait réduire le retour sur capital ;

– Une réaction à la chute du retour sur capital par la distorsion de la distribution de revenus en faveur des profits et au détriment de ceux qui perçoivent des salaires ;

– Lorsque cette distorsion aura atteint sa limite, l’emploi d’opération spéculatives pour augmenter le retour sur capital.

Cette dynamique mène inévitablement non seulement à des inégalités de revenus grandissantes, mais aussi à des crises financières ».

Note : Marx concluait également que tout ceci ne pouvait aboutir qu’à une révolution.

Vous l’aurez compris on nage là en plein messianisme quasi religieux au travers d’une prophétie que l’on espérerait auto réalisatrice et au travers d’une logique que l’on voudrait implacable, la rage prenant parfois des allures de désespoir…Il n’en sera bien évidemment rien, les autorités monétaires quoiqu’on en dise ayant pris en 2008 la mesure de toutes choses et  l’univers financier ne pouvant se lire à la seule lumière des critères propres à la réalité première si krach il y a il ne prendra certainement pas les contours de 1987 ou de 2008 ou mieux encore ceux de 1929…Mais pendant qu’il est fait mention explicite et quasi permanente d’un éventuel krach financier à titre d’enfumage et de diversion l’agenda des Banquiers Centraux se poursuit et se précise dans l’édifice d’une future monnaie mondiale.

En résumé et en synthèse l’on peut affirmer sans craindre qu’à notre multi réalité et à chaque univers émanant de celle-ci : premier, financier et mathématique, traditionnel-initiatique ou bien encore artistique, l’essentialisme pose ses limites que le constructivisme ou volonté de puissance tente de repousser….et c’est dans ce dialogue permanent entre les deux que s’inscrit le libre arbitre de l’homme au sens existentialiste et Sartrien du terme….
Mais comme nous aimons à le répéter à l’envie : Nous vivons une époque nietzschéenne marqué du sceau de la volonté de puissance dans un monde qui ne veut croire qu’au messianisme religieux et marxiste !

LE LUPUS

OK+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

EN BANDE SON :

4 réponses »

  1. 1 Le battement. Le cycle. Le vortex. La spirale ?…
    Autant de figures plus moins moins tridimensionnelles peuvent-elles ajouter au propos ? Quel mouvement se dessine.

    2 Tant que le soleil brille, l’apport d’énergie est garanti. Très structurant. Des phases d’alignement planétaires ou d’incident célestes ne sont évidemment pas exclues, semant des perturbations parfois très chaotiques.
    Pour référence, je n’ai de dicible que Stephen Jay Gould (Les Racines du temps). Notion de temps profond, débattue et établie assez récemment.

    3 Après la lecture de Michel DRAC de son dernier livre, le propos direct de Claire Colombi apporte du grain à moudre, basé sur le Moyen Age occidental : https://www.youtube.com/watch?v=rDWIrBMUxDs

    4 Les camps de l’essentialisme et du constructivisme sont entretenus dans ce champ, pas forcément pour la clarté de l’entendement, et des conclusions à tirer sur ce qui est et fut.

    5 Article du jour à lire et relire en ce qui me concerne (première réaction sur première lecture). Merci au sire au poil.

    J'aime

    • Très bel article clairvoyant qui nous permet de voir et de comprendre ce qui s’élabore au delà des apparences
      de la réalité première par nos chers Maîtres….bien peu accepte d’ouvrir les yeux
      C’est un peu comme la mort ou le soleil certain y perdrait leurs illusions ou le sens de le leur vie…(la belle phrase de Nieszche)
      « Des phases d’alignement planétaires ou d’incident célestes ne sont évidemment pas exclues, semant des perturbations parfois très chaotiques. »….la roue tourne…. .peut-être et puis quand?..
      On nous assomme de chiffres alors qu’il faudrait parler des nombres:les chiffres ne sont que la représentation graphique des nombres ..qui eux ont un sens a tout les niveaux.
      Dés lors les dés sont pipés pour mieux brouillés le sens les sens et l’essence de toute chose…
      Essence du ciel …
      https://www.editions-pantheon.fr/catalogue/les-maitres-chanteurs/
      Une maison d’édition qui n’est pas inféodée aux pouvoirs des marchands d’armes…
      le livre d’un auteur qui décrit un dialogue avec celui qui se pense faire le travail de Dieu
      le mec en haut de sa tour Golman Sachs!!!
      A propos de tour…. après Babel il y a bien eu le déluge si mes souvenirs sont bon …mais cela aussi est une illusion qu’il nous font miroiter, .en étant messianistes nous avons encore l’espoir qu’il va se passer quelque chose….!!!!!
      Hors il ne se passera rien sinon effectivement la mise en place comme vous le décrivez de l’édification d’une monnaie mondiale et du gouvernement qui ira avec..et de l’étouffement progressif de nos libertés.
      Il ne nous reste plus qu’a tracer notre chemin personnel au travers du mince espace de libre arbitre qui nous reste!!!
      Bonne route.


      https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

      J'aime

  2. de toutes façons possibles , tant que l’humain ne comprendra pas que moins il donne , moins il recevra , rien ne se fera pour son mieux !
    ici il est question de rentabilité : OK ! allons sur la rentabilité ! ici même constat , quand l’industriel ou son homologue financier donnera moins , les gens achèterons moins , la productivité se ralentira , voir s’arrêtera doucement laissant la production en ruine ainsi que la ruine totale des financiers .
    il faut trouver un juste milieu : non pas fabriquer des matières à obsolescence programmer , mais du durable , réparable qui donnera naissance à des nouveaux artisans etc..etc.. et bien entendu planifier un système de naissance un contrôle , et des suivis de ces naissances .


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s