A Chaud!!!!!

Douce France : Contre l’hyperprésidentialisation, Macron aussi est faillible

Contre l’hyperprésidentialisation, Macron aussi est faillible

By Brunobertezautresmondesbrunobertez.com juillet 24, 2018

L’affaire Macron Benalla part dans toutes les directions. Nous voudrions n’en pointer qu’une seule/ celle qui devrait faire réflechir nos concitoyens et les inciter à remettre en question les pleins pouvoirs du président et de son exécutif godillot. C’est le moment, on parle de réformer nos textes de base, ceux qui sont le sous bassement de notre vivre ensemble politique.

L’affaire Macron Benalla part dans toutes les directions. Mais ce n’est rien d’autre qu’une affaire Macron. « Pour grands que soient les rois … »

Chacun , dans cette affaire y touve son compte. Et c’est normal, car les interrogations qu’elle soulève sont multiples, il y en a pour chacun selon ses préoccupations. Elle est d’autant plus difficilement circonscrite qu’elle sert de prétexte, de défouloir, d’arme pour affaiblir Macron. Elle est instrumentalisée. Même par l’étranger que Macron a agacé.

Si en elle même l’affaire n’est pas vraiment interessante , plutot minable et médiocre comme ses protagonistes, elle trace tellement de voies de critiques de Macron lui même qu’elle devient une affaire d’état.

Parmi les différents aspects relevons, sans ordre de gravité:

  • -les faits eux mêmes, ces sont des violences, pire des violences d’état! Or si l’état a le monopole de la violence, cela doit rester secret et discert, comme les guerres lointaines
  • -le caractère politique, fascisant de ces violences car ce sont des répressions , la comparaison avec le SAC n’est pas fortuite
  • -la présence de Benalla sur les lieux alors qu’il n’avait rien à y faire, elle autorise toutes les interrogations
  • -les usurpations de fonction et missions
  • -les passe droits dont jouirait Benalla, ils suggèrent des missions secrètes, des blanc seings du prince, l’arbitraire, l’Ancien Régime, d’ou le rappel de Macron comme Jupiterien.
  • -la non transparence sur les fonctions et responsabilités de Benalla, elle suggère des débordements louches, façon cellule secrète ou officine  comme les utilisait Mitterrand pour son compte personnel et familial
  • -la proximité avec le couple Macron qui fait présumer des services rendus, des utilisations de moyens publics au service des particuliers. La présence de Brigitte sur les photos est vicieuse, elle construit un amalgame
  • -les mensonges initiaux officiels et officieux, les contrevérités, idioties et invraisemblances qui sont autantde verges pour se faire fouetter
  • -les sanctions bidons qui suggèrent que le Macron et Benalla sont complices et connivents, que Macron est faible, ou a une dette vis à vis de Benalla

On pourrait allonger la liste, jouer les moralisateurs ou les effarouchés, il y a de quoi. Mais pour nous qui en avons vu et connu d ‘autres encore plus scandaleuses, cette affaire prend un relief particulier car elle met en cause une personne particulière qui se prétend différente,  intelligente, qui se vante de savoir raisonner, qui ne cesse d’affirmer avoir un jugement meilleur que celui de tous les autres, nous voulons dire que cette affaire fait tomber Macron de son piedestal de sujet supposé savoir, de sujet supposé tout savoir.  Et tout mieux juger que tout le pays réuni. Macron donne des leçons de tout!  Macron gouverne comme si nous étions tous des cons. 
Ce scandale , cette petite pierre qui fait trébucher Macron est la pichenentte qui fait ce que personne n’a fait: elle le fait tomber par terre, dans le caniveau: il a démontré qu’il n’avait aucun jugement, aucune capacité d’appréciation face à une situation pourtant banale.

Il n’a pas vu l’imporantece cette affaire, il l’a négligée, pas prise au sérieux. Il s’est embarqué dans une voie idiote ou il ne peut que prendre des coups et surtout aggraver les dégats. Dans cette voie on sait comment on commence, on ne sait pas ou on arrive.

Cete affaire montre que Macron n’est pas infaillible, qu’il peut être aveugle et aveuglé et qu’il peut persisetr dans ses erreurs.  Et cela est grave car il assure la conduite des affaires péremptoirement, de façon régalienne, sans possibilité de rattrapage. Et singulièrement, il conduit la politique étrangère, avec le droit de faire la guerre.

Cette affaire devrait , dans un pays raisonnable, mature, conduire à s’interroger sur les pouvoirs du Président sur leur nécessaire limitation et sur l’organisation des contrepouvoirs.

BRUNO BERTEZ

OK++++++++++++++++++++++++++++++++

2 réponses »

  1. Un chef d’entreprise arrogant à la tête de la startup nation France. Et des réseaux sous-terrain qui n’attendent que de détruire les faibles et les amateurs qui pensent détenir le pouvoir. Les méthodes de ces réseaux ? C’est si connu et tellement prévisible que c’est pitoyable. On peut même retrouver des gens qui devraient être en prison alors qu’ils sont en pleine lumière en ce moment même.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s