Cela se passe près de chez vous

Un nouveau suicide démographique recommandé par les féministes : faire l’amour aux arbres

Les féministes écosexuelles font l’amour aux arbres

Féministes Ecosexuelles Amour Arbre

Les pratiques dites « écosexuelles » sont tendance. Une étude américaine montre que la chose se répand particulièrement dans les milieux féministes. En faisant l’amour aux arbres, elles communient avec la nature, sauvent l’environnement et luttent contre le patriarcat.
 
Cela n’a rien d’un canular. Les Anglo-Saxons sont friands de ce qu’ils nomment des études « académiques », comme le montre le bonnet carré qu’ils arborent à la fin de leurs études. Un texte de cette nature vient de paraître dans le journal Feminist Theory, publié par le professeur Lauran Whitworth du St. Mary’s College of Maryland et porte sur les préoccupations et pratiques « écosexuelles », terme qu’on nous dit de plus en plus répandu dans les conversations d’outre-Atlantique.
 
Le professeur donne trois acceptions au terme. 1. Une personne qui trouve la nature sensuelle, sexy. Cela, ce n’est pas neuf. Le Tityre de Virgile aimait à se reposer sous le couvert des hêtres dans la chaleur de l’été, y jouer de la flûte en pensant à sa belle, certainement en respirant des fleurs et mangeant des framboises. 2. Une nouvelle identité sexuelle. Je le note dès aujourd’hui, cela aura des conséquences politiques, il sera bientôt interdit de discriminer les écosexuels (exemple : je ne pourrai pas refuser de louer à des écosexuelles, et tant pis pour les arbres du jardin). 3. Personne qui prend la Terre pour son amoureuse. C’est là que ça se corse, et Madame Withworth nous explique.
 
L’aventure écosexuelle a selon elle commencé avec les écologistes, qui recommandaient l’usage de produits écolo-friendly pendant l’acte sexuel, par exemple des capotes issues du commerce équitable ou des gels entièrement naturels. Mais les véritables écosexuelles vont beaucoup plus loin. Mme Withworth décrit ainsi une première rencontre amoureuse entre une jeune fille et les séquoias géants du Yosemite Park en Californie : » J’aimais le parfum du tronc, vanille mêlé de terre. Je me souviens très fort d’être tombée sur un séquoia arraché par une tempête. Je l’ai contourné et j’ai goûté ses racines fraîchement sorties de terre. Si douces, si sensuelles, si sexy. Il fallait que je les touche. » 
 
En fait, tout est dans le passage du « sensuelle », chacun sait que la nature l’est, au « sexy ». Mme le professeur Withworth semble en connaître là-dessus un rayon. Pour elle, faire caca dans la nature est une pratique écosexuelle. Selon elle, « l’écosexualité magnifie le charnel et le grotesque ». Peut-être est-ce en cela qu’elle plaît aux féministes, qui doivent se délasser de leurs incessantes études et de leurs veilles austères. Le site Breitbart relevait ainsi en 2016 que des féministes écosexuelles prenaient un plaisir sérieux à se masturber sous les cascades et à l’ombre des arbres pour sauver la planète. En septembre 2017, on apprit qu’un professeur de l’Université de Californie Sant Cruz exhortait ses étudiantes à faire l’amour avec la Terre dans le dessin de la préserver. Et en avril de cette année, c’est un enseignant de l’université du Michigan qui écrivait sur l’importance de « parler érotiquement aux plantes ». Pendant ce temps-là, les Chinois et les Subsahariens font des enfants. Il y a quarante ans, les pacifistes étaient à l’Ouest et les SS 20 à l’Est, aujourd’hui la bombe démographique est au Sud et les féministes au Nord.

Pauline Mille

https://reinformation.tv/feministes-ecosexuelles-amour-arbre-mille-87260-2/

OK++++++++++++++++++++++++++++++

EN BANDE SON : 

6 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s