Art de la guerre monétaire et économique

Meilleure performance de l’économie américaine depuis dix ans : la Davocratie approuve, sous réserve…

Hier, c’était la Suisse. Aujourd’hui, ce sont les États-Unis. Le pays détrône, en effet, la patrie de la démocratie directe dans le tout récent classement du World Economic Forum (WEF), célèbre matrice des rencontres de Davos. Si le Vatican du mondialisme le dit, c’est donc vrai. Un changement de méthodologie a ainsi fait descendre la Suisse au quatrième rang, tandis que les États-Unis sont passés du deuxième au premier rang, suivis par Singapour, l’Allemagne, la Suisse, le Japon, les Pays-Bas, Hong Kong, le Royaume-Uni, la Suède et le Danemark. La France est au dix-septième rang.

Faute de contrôle anti-dopage, il faut donc se contenter du résultat. Le Figaro Économie du 17 octobre précise : « Les experts du Forum ont démenti que l’étude ait été remodelée pour être au goût du président américain Donald Trump, qui a fait le déplacement à Davos en janvier pour vendre son slogan “America First” à l’élite mondiale réunie par le WEF dans la station alpestre suisse. » Car les critères ont été modifiés, faisant la part belle à la nouvelle économie technétronique californienne et aux services financiers, tout en ne jugeant plus la dette elle-même, mais plutôt la « dynamique de la dette ».

Et « dynamique » il y a depuis moins de deux ans. Avec une économie qui, selon la Banque centrale, devient « la meilleure de l’époque moderne américaine », à contre-courant de la doxa défaitiste de l’époque Obama, celle du « nouveau normal » : croissance à 1-2 % ad vitam, impôts élevés sur les créateurs de richesses « locaux » pris en otage parce que ne pouvant se délocaliser, profits et emplois à l’étranger des groupes transnationaux compensés à l’intérieur par de vastes programmes sociaux comprenant « du pain et des jeux » ou « un salaire pour tous », doublement de la dette par Obama après que Bush l’eut lui-même doublée, etc.

Aujourd’hui, la croissance a atteint les 4 %, il y a plus d’emplois créés que de main-d’œuvre disponible (emplois qualifiés) et l’on assiste à une renaissance des emplois industriels traditionnels, avec un taux de chômage en baisse, y compris dans les catégories traditionnellement sinistrées (Latinos et Afro-Américains), avec une diminution « automatique » de l’utilisation des coupons alimentaires par une masse importante de la population. Et le World Economic Forum d’embrasser l’idée qu’avec son nouveau moteur, l’économie mondiale s’engage à son tour sur la voie des 4 % de croissance pour 2018 et 2019.

Nul doute qu’en cette période d’élections législatives, ces nouvelles seront abondamment exploitées par le président américain, qui a lancé un trait des plus trumpiens : « Si vous votez démocrate, c’est que vous êtes fatigués de gagner ! » Certes, mais le WEF liste une série de points fondamentalement préoccupants, en matière de guerre tarifaire, propriété intellectuelle, de corruption, de santé publique, de sécurité et criminalité, sans oublier la persistante inégalité sociale (revenus et capital) en croissance exponentielle depuis les années 80. Autant de critères où les suivants du classement font mieux que l’Amérique.

S’agirait-il donc, ici, du rapport facilitateur d’une transition en souplesse pour celui ou celle qui succéderait à Trump ? Le futur « leader du monde libre » serait ainsi sacré leader économique mondial. Charge à lui de relancer le mondialisme des frontières ouvertes par ce trotsko-capitalisme qui a marqué la fin du XXe siècle.

À Davos, rien n’est gratuit.

http://www.bvoltaire.fr/meilleure-performance-de-leconomie-americaine-depuis-10-ans-la-davocratie-approuve-sous-reserve/?mc_cid=3a7ff51976&mc_eid=b338f8bb5e

OK+++++++++++++++++++++++++++++++++

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s