Art de la guerre monétaire et économique

Douce France : 14 Milliards en balade! La fraude aux numéros de « Sécu » : on continue…

Diable, nous y voilà! Cinquante et unième tissu de billevesées pour cette année 2018! L’avant dernier, en somme…peut être même le dernier, allez savoir… comme nous l’observions la semaine dernière, le vieillard apparaît comme une petite bricole fragile, un fétu (de paille, m’enfin, pas un fœtus, c’est le contraire!), un bibelot moche, poussiéreux et inutile susceptible de se casser au moindre choc…quid est homo, quolibet quassu vas, quolibet fragile jactatu?… (1) Cela dit, ne vous y fiez pas trop, la probabilité que votre serviteur calanche de façon naturelle d’ici la fin de l’année frise le zéro pointé, au vu d’analyses biologiques frisant, elles, la perfection. Mais comme je n’ai pas pour habitude de claironner mon bulletin de santé, je vous prie de bien vouloir considérer cela comme une simple information de nature à atténuer un propos dont le pessimisme un peu brutal pourrait vous conduire à changer de crèmerie blogueuse, ce qu’à Dieu ne plaise.

Cela dit, nous finissons une semaine pas très glorieuse, sans rien de vraiment saillant, sinon peut être l’adoption par les deux Chambres, à toutes blindes et sans respirer, des textes légalisant les promesses démago-macronnesques pour amadouer les insurgés en jaune. Alors que l’adoption de la moindre loi exige toujours des tas de semaines, émaillées de milliers d’amendements assortis de péroraisons politicardes à n’en plus finir, là, hop, en quarante-huit heures c’était plié!… Ils crèvent tous de trouille, on dirait, non? Parce que la Répupu leur assure leurs fromages respectifs -et d’ailleurs respectables puisque démocratiquement affinés- lesquels pourraient bien se dissoudre dans le bordel généralisé en cas de transmutation de la révolte des Six-Paille, enfin des Jaunes-Paille, en Révolution Franchouille new-age . On se souvient des parlements de l’Ancien Régime, pleins de morgue et de suffisance sous le pauvre Louis XVI, et dont la disparition totale et définitive après les évènements de 89, n’avait rencontré qu’une absolue indifférence. Donc, vite, vite, on se grouille de le lâcher, le lest à Présipède, des fois que ça finisse tout de même par calmer le jeu. Les gueux vont prendre une pincée de pognon au passage, c’est ce qu’ils veulent, donc ça devrait le faire, avec un peu de pot. Et là, comme ça, on va pouvoir passer les fêtes sereinement, dans la circonscription, pour les plus consciencieux, dans les beaux arrondissements parisiens pour les mieux pourvus et sous des cieux tropicaux autant que paradisiaques, pour ceux qui ont besoin de décompresser un max dans la perspective d’une rentrée parlementaire qui promet tout de même un certain grabuge. En tout cas c’est ce qu’ils espèrent, tous, parce qu’une situation démocratiquement acquise, fût-elle assise sur la Constitution de la Cinquième, ça reste toujours précaire quand le populo se met pour de bon à foutre la grosse panique. Et je pense, pour ma part qu’ils voient juste, tous ces politicards, parce que les braves-gens ont obtenu quelque chose. Comme ils n’espéraient, somme toute, rien de précis, cela devrait suffire à les faire rentrer rapidos dans leurs charentaises. Ne resteront plus alors que les acharnés, les types qui exigent la peau de Macrouille, les hard-gauchiards révolutionnaires et les petits « jeunes » des banlieues, toujours prêts à venir en fin de manif, pour ajouter leur petite touche primesautière à la grosse castagne anti-forcedelordres…avec si possible un joli butin à la clé.

Cela dit, attention: hier nous avons vu de très vilaines choses, de celles qui évoquent les Heures-Les-Plus-Sombres, vous savez, des horreurs racistes et antisémites, oui, je vous assure! Une vingtaine de clampins en gilet qui chantaient -faux- « La Quenelle », avec geste à l’appui, sur les marches du Sacré-Cœur! Et des Ch’tis bourrés comme des cochons qui hurlaient « on est chez nous-on est chez nous » du côté de Lille! Absolument! Vous vous rendez compte! 
A tel point que Tête à Claques, le porte-chose…parole, je crois, du Gouvernement…mais oui, vous savez bien, Griveaux enfin, le petit morveux au sourire mi-niais-mi-narquois qui ambitionne de piquer sa place à la Merde Paris …pour le coup ce serait plutôt mal barré avec tout ça… je vous disait donc que le freluquet en question tweeta dès hier soir: 
– « on » lynche des policiers, « on » chante la quenelle à Montmartre, « on » reprend les codes des années trente pour renverser la République, « on » décapite l’effigie du président. Derrière ces « on », un seul visage, lâche, raciste, antisémite, putschiste
Alors, hein, vous en pensez quoi vous, de ces « on » griveautesques? Ben oui, bien sûr, ça tombe sous le sens, c’est signé: l’extrême-droite, pas vrai, la peste brunel’horreur nazie, voilà ce que c’est devenu, le mouvement des Gilets Jaunes! Le retour des Croix de Feu, les nostalgiques de Pétain et de Laval, les Vendéens, les Frontistes, pire: les Identitaires! Plus méchant encore que l’extrême ou l’ultra nous avons affaires à la Droite Radicalisée… Mais non, voyons! Pas les Radicaux de Droite, qu’est-ce que vous allez chercher-là, les pauvres Radicaux-Valoisiens, des ventre-mous exemplaires, bien-pensants comme pas possible et maçonniques à bloc! Excusez moi mais là on parle sérieusement! La Droite Radicale, les fachos sanglants, les héritiers de Goebbels et de Mussolini, les amis de Pinochet, les admirateurs de Salvini et de Trump, les ordures plus ordurières que tout ce que le Républicain moyen imaginerait dans ses cauchemars les plus déments! 
En quelques mots lapidaires le petit trouduc réussit a décrire parfaitement l’ennemi résiduel en jaune fluo: un sale facho-réac, émule du sieur Dieudonné M’Bala M’Bala, mais aussi un véritable Ku Klux Klan lyncheur potentiel de noirs et de maghrébins…sans parler de l’horreur totale qui consiste à décapiter Présipède en effigie, avec la hache et le sang qui gicle, pour vous dire le souci du détail, tellement chiadé qu’on y aurait presque cru…même qu’après ils y ont foutu le feu, au mannequin Macrounette! Faire ça au Président de la Répupu, tout de même! Des méthodes d’islamistes! Pour ces anti-musulman faut chercher la logique, sacrebleu, même pas foutus de réfléchir aux procédures! Il ne leur reste plus qu’à lapider Bribri, partis comme on les voit! Vous captez maintenant c’est quoi les Gilets Jaunes (bon, attention, ça c’est pour causer comme le populo, qu’y comprennent bien) bande de ploucs? Ces mecs, si vous les suivez ils vous emmèneront au plus pire! Alors, bonnes-gens, bande de péquenots illettrés, ignares et incultes, démerdez vous comme vous voudrez mais lâchez nous les baskets, on en a assez fait pour vous! Maintenant on est dans les embrouilles avec Moscou-Vessie, de Bruxelles, qui fait rien qu’à appeler Manu Premier et Le Maire II, pour leur causer comme quoi les Ritals, violemment retoqués à 2,4%, comprendraient mal qu’on puisse foutre la paix aux Franchouilles qui vont dépasser les 3,3%. La moindre des choses, espèces de manants mal branlés, consisterait à vous montrer un peu reconnaissants, flûte! Fêtez les réveillons bien au chaud, retournez marner au boulot en Janvier et le Samedi, siouplaît, allez donc au supermarché cramer le blé qu’on vous a si généreusement refilé, au lieu de foutre le bordel en compagnie des sales nauséabonds de mes deux qui finiront tous en galère, promis juré, dès qu’on les aura identifiés! Et maintenant, laissez nous chercher les combines pour vous repiquer les sous qu’on vous a concédés, vu le montant hallucinant de la dette c’est bien le moins qu’on pourra magouiller pour calmer l’Europe, faut comprendre!

Cependant, on pourrait bien leur suggérer un truc, à ces chers petits macronniens qui cherchent des subsides. Voilà de quoi il retourne. Selon un magistrat spécialiste des fraudes fiscale et sociale, un certain M. Prats, il existerait 1,8 millions de Cartes-Vitale délivrées sur la base de documents d’état-civil bidons, principalement en provenance d’Algérie, du Maroc, du Congo et du Mali. Rien d’étonnant à cela puisque le petit monde de la Sécu a, depuis fort longtemps, eu vent des spécificités de ces pays-là, à l’occasion notamment du paiement de pensions de vieillesse dont les titulaires dépassent très souvent les cent ans et parfois les cent-vingts… la longévité africaine est bien connue, mais à ce point-là…  Donc, rien d’étonnant à ce qu’on immatricule à tours de bras des zombies munis de papiers tout ce qu’il y a de plus réguliers. En revanche, là où ça devient croustillant c’est que le trafic en cause engendre environ quatorze milliards de dépenses annuelles… vous voyez à quoi elle sert, votre CSG, pas vrai? Alors, cet honorable M. Prats, qui fonctionnait en 2011 au Ministère du Budget, avait remué ciel et terre, à l’époque, pour que l’Administration puisse engager des contrôles et mettre un terme à cette petite fantaisie ruineuse. Hélas, rien de sérieux n’a été fait depuis et la brave « Sociale » continue de raquer allégrement le produit de nos cotisations… ça va dans le bon sens, pas vrai, on aide les pays pauvres…Mais tout de même, quatorze milliards qui se baladent, ça vaudrait peut être le coup de s’en occuper! Pas vrai M. Macron, M. Philippe, MM. Le Maire et Darmanin (Gérald-Moussa de son prénom), Mme. Buzin du Restachargezéro? D’accord y a du boulot pour un bon millier de contrôleurs, au bas mot, mais pour une fois qu’on pourrait embaucher à la Sécu des gus qui feraient quelque chose d’utile…Et pourtant, vous savez, je crois que ce pognon-là nous allons continuer à nous asseoir dessus: on ne va tout de même pas mettre le nez dans leur caca à nos bon amis de là-bas, dis!

Et faites moi penser, le prochain coup, à vous raconter pourquoi la limitation de vitesse à 80 KM/H va nous coûter quatre milliards.

Joyeux Noël à tous et faites vous bien gras.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

(1) Comme disait Sénèque, un contemporain de Jésus mais qui est mort à soixante-cinq balais, dans son lit…faut dire qu’il était stoïcien, ça explique.

https://nouratinbis.wordpress.com/2018/12/23/14-milliards-en-balade/

Quatorze milliards d’euros par an, ce n’est pas rien. C’est 40 % de plus que le coût total des mesures annoncées, depuis début décembre, par l’exécutif pour calmer les gilets jaunes. Ou 300 % du dernier ISF. C’est pourtant ce que coûtent, selon la sénatrice centriste Nathalie Goulet, les presque deux millions de numéros de Sécurité sociale attribués sur la base de faux documents ! La fraude est simplissime. Il suffit de ne pas être né en France, puisque dans ce cas, votre numéro de Sécurité sociale n’est pas attribué automatiquement selon le lieu de naissance mais manuellement sur la production d’actes d’état civil étrangers aisément falsifiables, voire forgés de toutes pièces par un cousin bien placé…

Se pourrait-il que nos invités fraudassent, Boniface ? « À 80 %, ce sont des documents d’origine algérienne, marocaine, congolaise et malienne », vient de déclarer Charles Prats, ex-magistrat de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF) au ministère du Budget et ancien juge d’instruction. Sous Sarkozy, l’homme avait déjà levé le lièvre, et Fillon Premier ministre avait fait voter, fin 2011, une disposition qui suspendait immédiatement le paiement de toute prestation à ceux ayant obtenu l’attribution frauduleuse d’un numéro de Sécurité sociale. Trop tard ! Hollande vint et la sécurisation passa aux oubliettes, dans le droit fil de la doctrine Terra Nova visant à remplacer par l’immigré l’électorat du prolétariat passé à droite. C’est un tic, chez ces gens-là : quand Pasqua suggéra la carte d’identité infalsifiable, il se trouva déjà des députés socialistes pour estimer que la proposition était trop radicale !

Dès la mise en service de la carte Vitale (à l’époque sans photo), les professionnels de santé remarquèrent de curieux partages, voire des locations, de cet objet fétiche. L’apposition d’une photo ne changea pas grand-chose, puisque le secret professionnel interdit de révéler toute chose vue, entendue ou comprise, à l’occasion d’un colloque médical singulier.

Pour être honnête, il faut reconnaître que les patients ne sont pas les seuls à téter les mamelles du système : certains médecins, kinés, infirmières, ambulanciers, établissements hospitaliers publics et privés utilisent quelques ficelles pour optimiser la présentation de leurs activités. Mais, comme disaient les Soviétiques, « quand tout est interdit [ou encadré], on ne peut plus vivre que dans la délinquance ».

Il est douteux que, dans les pays où on jouit de la liberté de s’assurer où on veut, une fraude aussi industrielle soit possible. Mais ça, ce sont des pays normaux…

http://www.bvoltaire.fr/la-fraude-aux-numeros-de-secu-on-continue/

2 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s