Art de la guerre monétaire et économique

Douce France : Vendez vos Âmes pour de l’espoir et du bling-bling et du reste nous nous en occupons ! Par Master T

Vendez vos Âmes pour de l’espoir et du bling-bling et du reste nous nous en occupons ! Par Master T

Yves Cochet : « Par ailleurs, limiter nos naissances nous permettrait de mieux accueillir les migrants qui frappent à nos portes. » OUAH! C’est d’une profondeur…. comment dire? Abyssale de connerie et… criminel!!

Ce qui nous est demandé à nous Peuple de France c’est de sacrifier au nombre la qualité, c’est d’en finir avec son peuple de souche qui n’a même plus la possibilité d’absorber dans la masse toute une immigration injectée massivement depuis plus de 40 ans. C’est bien un crime qui nous est proposé et s’il devait y avoir incitation pécuniaire à ne pas faire d’enfants c’est bien chez les immigrés que cela devrait s’appliquer. En Ille de France, pour ne parler que de ce que je vois tous les jours défiler sous mes yeux catastrophés, ce sont de jeunes femmes -en particulier noires africaines- qui pondent comme on compte sur ses 10 doigts le bénéfice d’un coefficient familial généreux. Combien de jeunes femmes au foyer, enceintes, un gamin dans la poussette et 2 qui traînent derrière! Le pire c’est que l’on se demande si ce ne sont pas des faux jumeaux tant parfois leurs ages respectifs se confondent… et la mère n’a pas 30 ans!!!

L’argent qu’on semble attendre en retour d’un état Providence sénile et qui a hypothéqué la Démocratie, chier l’honneur et le sens de la cohésion nationale pour un calcul à la fois mercantile par le recours volontariste de la mise en concurrence des autochtones avec la pauvreté importée et servile et foncièrement criminel pour ce que ce cloaque d’Asmodée qu’on nomme par coutume désuète: l’état! Ce cloaque d’infâmes nous prépare des jours bien plus sombres… Ce pays n’aura plus que ses yeux pour pleurer quand la génération future contemplera l’immense désastre organisé en son N.O.M et que la génération précédente, celle de leur père et mère, mère et mère, père et père, trans-mère et trans-père, Médor et maman, Minette et papa… aura par son ignorance collective grandement contribué à avilir.

Je ne suis pas opposé à l’immigration mais je tiens pour criminel ceux qui nous vantent l’immigration sans borne au nom de la fraternité du village global mais qui vomissent, avec une énergie non dissipée, leur peuple et leur culture d’origine parce qu’ils ne sont déjà plus français, ni chrétien, ni juif… mais « sectarisés », idéologisés par le vide intestinal d’une philosophie luciférienne qui ne laisse échapper qu’une continuelle et généreuse éructation sonore dans nos médias échoiques, échoiques comme le sont les plus profondes fosses sceptiques. Les mouches médiatiques aiment la merde sulfureuse de nos élites mondialisées, elles abondent leurs pensées autant qu’elles savent se vendre au plus disant comme au moins offrant… en bonnes prostituées zélées, arpentant les studios bons chics bon Genre (LGBTQ), en quête inlassable du bon coup qui leur fera de l’audience écarlate. Nos putes aiment autant à se montrer hâbleuses que rabatteuses car tant qu’à jouir intensément de ces moments délicats ou elles peuvent s’offrir le luxe de l’autosuffisance face à des victimes malheureuses du micro. Le jaune est à la mode ces derniers temps, temps eschatologiques pour les uns, scatologiques par l’aisance des bons jous pour nos nymphes médiatiques, mais les modes passent et trépassent, finit de jouer! il faut que les gueux rentrent à la niche ils empêchent les bons sommeils réparateurs de nos chiens de garde et inquiètent l’élite de tant d’acharnement, pour ces gilets jaunes, à exiger la décence quand l’élite n’a jamais eu que de la condescendance à leur offrir… cela et quelques bons coups de tonfas pour marquer les tronches de ces sans-culottes 2.0; histoire sadique qu’ils n’oublient pas qui sont leurs maîtres et qu’à défaut de croquettes ils leur restera encore des os sans moelle.

Le « communautarisme volontaire », celui désiré par l’élite et son florilège de saltim-banques, signe la partition flagrante d’un pays qui a vomis son Histoire millénaire par les orifices béants et boursouflés d’une France vouée autant au « cocufiage » qu’ à la prostitution pour l’ONU au surplus d’une élite proxénète et profiteuse.

Je n’en voudrais jamais au migrants d’être là ou ils ne devraient pas être, ayant choisis inconsciemment de nous coloniser, faisant des enfants comme des poules pondeuses élevées dans des batteries HLM carcérales… Non, ils n’y sont pour rien, ils ont cru aux mirages occidentaux comme nous mêmes nous avons été bercés par cette chanson hypnotique du mondialisme bien heureux et enchanteur du meilleur des mondes… Meilleur des monstres surtout car il dévore ses enfants comme il dévorera les orphelins apatrides d’une Afrique trop féconde mais dont les terres si riches font saliver nos maîtres depuis bien trop longtemps.

Le deal tient simplement à la signature de Faust, vendez vos Âmes pour de l’espoir et du bling-bling et du reste nous nous en occupons!

MASTER T

EN BANDE SON : 

4 réponses »

  1. Je partage cette analyse au vitriol intellectuel, même en tant que fils d’immigré.Un regard un peu trop superficiel pourrait juger ces propos racistes en comparant les migrants à des animaux pondeurs qu’on observe avec des yeux catastrophés..Il pourrait juger caricatural, diffamatoire, le fait de mettre dans le même sac immonde de la criminalité l’ensemble des migrants. Mais il faut aller au delà de ce regard superficiel et y déceler la volonté de dénoncer le naufrage en cours d’une Nation ,la dissolution d’une l’ethnie blanche autochtone dans l’universalité d’un métissage sans réelle Patrie.La volonté de dénoncer le naufrage de la dignité humaine par la promotion systématique de la dépravation sexuelle sans limites.
    Au delà du ton péremptoire tranchant comme un sabre jedi on peut y discerner une forme d’appel au réveil, d’appel au secours.
    Les migrants sont désignés comme des idiots utiles et les victimes-pions d’une volonté oligarche de mettre en place une dictature universelle de sous humains robotisés implantés au front ou à la main droite, cette même main droite qui est déjà colonisée par les smarphones qu’on devrait requalifier de zombiphones.
    Oui, je partage cette analyse car la guerre en cours n’oppose pas les peuples mais oppose les peuples et l’oligarchie.
    Il ne faut pas se tromper d’adversaire dans un monde où l’illusion a remplacé la réalité, où les gens vivent dans un film en prenant les délires pondus par leurs élites pour leur réalité objective.
    Je partage ce regard désabusé même si j’y ajoute une touche d’espoir car apocalypse signifie révélation et non anéantissement.
    Le mensonge finit toujours par se déchirer et ce qui est raillé aujourd’hui sera l’évidence de demain.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s