Art de la guerre monétaire et économique

La Malédiction des Incas : Amérique du Sud – 8% de la population mondiale, 38% de tous les meurtres et l’eldorado se fait toujours attendre !

La Malédiction des Incas : Amérique du Sud – 8% de la population mondiale, 38% de tous les meurtres

Une Cortez chasse l’autre mais la malédiction demeure !

Depuis le début du siècle, plus de 2,5 millions de personnes ont été tuées dans la vague de meurtres qui a frappé l’Amérique latine et certaines parties des Caraïbes. C’est ce que montrent les chiffres de l’Institut Igarapé, un groupe de recherche qui surveille la violence dans le monde entier.

La région abrite 8 % de la population mondiale, mais avec 38 % de tous les meurtres dans le monde, elle est le berceau d’une violence insensée. La région compte 17 des 20 pays les plus meurtriers du monde.

Le Honduras est l’un de ces pays :

« Dans l’une des villes les plus meurtrières du monde, un groupe de jeunes hommes assiégés contrôle à peine plus qu’un petit bout de terre – mais ils sont prêts à mourir pour la défendre. »

En savoir plus dans le New York Times (lien en anglais)

Toujours à la recherche d’un nouvel Eldorado monétaire  Ocasio Cortez croit en la théorie monétaire moderne

Les médias ont découvert une pseudo-« théorie monétaire moderne » qui consiste tout simplement, comme Macron et la BCE, à raser gratis en faisant fonctionner la planche à billets, en augmentant les dettes et les déficits, en baissant les taux d’intérêt, alors que la monnaie, l’investissement et la vie économique ne peuvent reposer que sur la confiance dans la monnaie, la non-banqueroute à venir d’un État. Une variante de cette « TMM » est la plaisanterie de l’hélicoptère monétaire, l’« assouplissement quantitatif pour le peuple »», qui consisterait, pour une banque centrale, à créer de la monnaie et de la distribuer aux citoyens sans avoir aucun actif en contrepartie. En fait de miracle économique, ce serait le début de la faillite et de l’hyperinflation. Le président actuel de la BCE, l’acrobate italien Mario Draghi, plutôt que de la rejeter purement et simplement, a pu dire que cette éventualité serait examinée. Le nouveau miracle du XXIe siècle avant la catastrophe, ce ne serait plus Jésus multipliant les pains mais la BCE qui verserait 150 euros par mois à tout le monde !

EN BANDE SON :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s