Cela se passe près de chez vous

Humour Gaulois réfractaire : Seuls les + de 50/60 ans peuvent comprendre que le mouvement écologie fait grincer les sans dents !

Seuls les + de 50/60 ans peuvent comprendre que le mouvement écologie fait grincer les sans dents !

 

A la caisse d’un supermarché, une vieille dame choisit un sac en plastique pour ranger ses achats.

La caissière lui reproche de ne pas se mettre à l’écologie et lui dit:

 » Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologique.

Seuls les jeunes vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources ! « 

La vieille femme s’excuse auprès de la caissière et explique :

– Je suis désolée, il n’y avait pas de mouvement écologiste de mon temps. »

Alors qu’elle quitte la caisse, la mine déconfite,

La caissière ajoute :

« Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à nos dépens.

C’est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l’environnement dans votre temps

Alors, un peu énervée, la vieille dame fait observer qu’à l’époque on retournait les bouteilles de verre consignées au magasin. Le magasin les renvoyait à l’usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau : bouteilles étaient recyclées, mais on ne connaissait pas le mouvement écologique.

Elle ajoute :

De mon temps, on montait l’escalier à pied : on n’avait pas d’escaliers roulants et peu d’ascenseurs.

On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu’il fallait se déplacer de deux rues :

On marchait jusqu’à l’épicerie du coin.

Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

On ne connaissait pas les couches jetables :

On lavait les couches des bébés.

On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde

On avait un réveil qu’on remontait le soir.

Dans la cuisine, on s’activait pour préparer les repas ;

On ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans efforts et qui bouffent des watts autant qu’EDF en produit.

Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boîtes ayant déjà servi, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.

On n’avait pas de tondeuses à essence autopropulsées ou auto portées :

On utilisait l’huile de coude pour tondre le gazon.

On travaillait physiquement; on n’avait pas besoin d’aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l’électricité.

Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

On buvait de l’eau à la fontaine quand on avait soif.

On n’utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter.

On remplissait les stylos dans une bouteille d’encre au lieu d’acheter un nouveau stylo.

On remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir entier après quelques utilisations.

Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologiste.

Les gens prenaient le bus, le métro, le train et les enfants se rendaient à l’école à vélo ou à pied au lieu d’utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi 24 H sur 24. Les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d’une année sur l’autre, les crayons de couleurs, gommes, taille- crayon et autres accessoires duraient tant qu’ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jetés fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rue,

Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique !

On n’avait qu’une prise de courant par pièce, et pas de bande multiprises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d’aujourd’hui.

ALORS NE VENEZ PAS ME FAIRE CHIER AVEC VOTRE MOUVEMENT ECOLOGISTE !

Tout ce qu’on regrette, c’est de ne pas avoir eu assez tôt la pilule, pour éviter d’engendrer la génération des jeunes cons comme vous, qui s’imagine avoir tout inventé, à commencer par le travail, qui ne savent pas écrire 10 lignes sans faire 20 fautes d’orthographe, qui n’ont jamais ouvert un bouquin autre que des bandes dessinées, qui ne savent pas qui a écrit le Boléro de Ravel…(pensent même que c’est un grand couturier), qui ne savent pas mieux où passe le Danube quand on leur propose Vienne ou Athènes,

etc. mais qui croient tout de même pouvoir donner des leçons aux autres,du haut de leur ignorance crasse !

MERDE à la fin !

Merci de ne pas imprimer ce message afin de préserver l’environnement, mais ne vous privez pas de faire suivre !

 Mario TONELLI

EN BANDE SON :

9 réponses »

  1. MERCI pour le grand bol d’air frais l’épinglage des petites punaises qui marchent a la grande illusion du réchauffement climatique.Foutaises et Green Market.

    J'aime

    • C’est le capitalisme qui nous a bourré le crâne pour faire de la rente (profit capitaliste).
      Vieux ou jeunes, nous sommes tous des animaux au cerveau absorbant, copieur, opportuniste. SI la TV le dit, le redit, le re-redit, ça imprègne. La pub marche aussi bien qu’autrefois la réclame.
      On a rien décidé, on a suivi les injonctions des marchands, des rentiers, des ultrariches qui DÉCIDENT, QUI MÈNENT LE MONDE.
      Les écologistes nous ont prévenu depuis très longtemps, nous et les décideurs. ILS ont choisi, NOUS n’en avons pas entendu parler sauf chez les marginaux, les absents de la Vérité que nous déverse la télé et la presse.
      LES SALAUDS, ce sont les tenants du capitalisme COMME MODE/MOTEUR de développement complètement dingue car ignore détruit dévaste TOUT, tout pour leur FRIC – la preuve: ils sont multimilliardaires et plus riches que le reste du monde.

      J'aime

      • Le capitalisme à bon dos, la providence aussi, quand il s’agit juste parfois de s’enlever le doigt que l’on a dans le cul et nettoyer la bouse qui nous fait office de cerveau ! Je sais cela demande quelques efforts et cela le capitalisme et sa multiplication des petits pains n’y pourvoira pas ! Pas plus dailleurs que la cuillère en argent que l’on a dans la bouche d’égout !

        J'aime

      • «  »On a rien décidé, on a suivi les injonctions des marchands, des rentiers, des ultrariches qui DÉCIDENT, QUI MÈNENT LE MONDE. » »

        C’est surtout parce que les gens sont cons….

        je suis un + de 65 ans né à paris mais qui est devenu paysan.Double expérience de la progression de la connerie humaine et je me suis fait rarement avoir avec les marchands de tapis et les sirènes de la consommation.
        je suis là assis sur ma pierre devant chez moi à regarder passer ces connards d’écolo en vélo couché( avec le petit fanion orange au dessus de la tête foutant la panique aux chevaux dans les champs) pour offrir moins de « résistance » aux éléments mais uniquement quand il fait beau, faut pas déconner non plus…ces même qui souhaitent ardemment que la charrue soit tirée à nouveau par ces mêmes chevaux. Les agri de + de 80 balais que je connais et qui ont connu cette époque n’ont qu’une réponse  » a queste coun ! »

        il y a 20 ans c’étaient 200 vaches dont les miennes qui passaient dans la rue chaque jours…plus une seule

        « mort aux vaches »? et bien voila c’est fait……

        J'aime

  2. Merci pour cet article 🙂 Ma grand-mère nous rappelait à chaque fois de fermer la lumière lorsque l’on quittait la pièce. Aujourd’hui, allez chez les gens. Toutes les pièces de vie sont éclairées en même temps et pourtant les gens râlent lorsqu’ils reçoivent leur facture d’électricité. Comprenne qui pourra. Dans l’entreprise ou je travaille (encore pour peu de temps car je pars à la retraite), les gens sont capables de râler contre les déchets dans les océans mais ils utilisent des gobelets en plastic pour boire leur café et… ils les jettent après usage ! alors même qu’il y a à disposition de tous, des tasses réutilisables que l’on peut très facilement laver sur place.
    J’en conclue que chacun est écolo à partir du moment ou cela ne demande aucun effort.
    Les Occidentaux de la classe moyenne et + (je fais abstraction bien sûr des personnes qui galèrent avec leurs petits salaires de misère) sont devenus des « feignasses » qui râlent dès que leur petit confort est menacé et qui veulent du pouvoir d’achat pour consommer toujours plus…l’écologie moderne ? elle brasse du vent sans remettre en cause ce Système du « produisez-consommez » . Son seul mérite, donner bonne conscience au citoyen qui trie ses déchets et fait son compost… à hurler de rire…

    J'aime

  3. on pourrait ajouter: de mon temps,…
    – on mettait de l’argent de côté avant d’acheter, on se méfiait de l’argent à crédit,
    – on recevait notre salaire en argent liquide à la fin du mois dans une enveloppe, on avait pas besoin de banquier pour vivre,
    – une famille de 4 (un papa, une maman et deux enfants) pouvait vivre correctement avec un seul salaire,
    – tous, petits et grands, pensaient que l’avenir serait meilleur que le passé,
    on continue la liste ?

    J'aime

    • ben oui je peux continuer avec par exemple le linky qu’on nous « vend » comme allant nous faire faire des économies. ben moi M’OBLIGER à accepter un truc qui est un bienfait je me dit en bon béarnais: « méfiat  »

      Si je fais des économies, eux perdent de l’argent et c’est obligatoire?Il y a un lézard…….

      quant à l’argent il vaut mieux l’avoir chez soi , a la banque on vous demande pourquoi c’est faire si vous voulez le retirer……autre lézard……

      J'aime

      • Le pourquoi est finalement assez simple et ce sont les anglais qui ont tiré les premiers avec une bonne grosse fuite (ils ont la même daube at home), c’est pour pouvoir à terme nous facturer par tranches d’une demi-heure.
        Inutile de dire que dès l’apparition de cela, il sera quasi-impossible d’être en mesure de comparer les tarifs entre fournisseurs, à moins de déjà connaître sa consommation par tranche demi-horaire sur le bout des doigts et il faudra également qu’elle soit très linéaire dans la durée.
        Et devinez quels sont ceux qui seront les plus impactés ? Les plus faibles financièrement parlant, œuf Corse…

        J'aime

  4. faire des conflits entre les gènerations accusez les vieux et les rendres responsables d avoire englouties la planet s est mieux que de dennoncer les vrais empoisonneures multinational le dieu mamon le buissnes du rechauffer et de sont oppresion et punitives les armes chimiques et batieriologiques chmitrail ogm car sa detruit l homme et la nature nous on allait a pied a l ecole on avait des bouteilles en verres on faisait un jardin on comsomait local et nos routes etais pas emcombres de camions du bout du mondes on vivais pas dans des logements en beton creant l effet de serre pas de smarphome pas d apparail electrik peu de vacances touristiques de masses qui detruit de monbreux pays pas de bateaux de croisieres de masses qui detruisent les resifs et la mer jamais prie l avion et ses degagage en vol de kerozene pas de douches car l eau et devenu une source de profit pour les multinational hort sol comme le gaze pas de voitures de luxes mai couster la carroserie comme actuelement ses voitures de luxes qui se plit comme du carton aux moins accrossages nous avions pas de chateaux comme ceux qui controles l escrologies nous vivions avec la nature nous en etions pas excluts comme actuelement

    J'aime

Répondre à sybile Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s