Cela se passe près de chez vous

Le Billet du LUPUS : Le multiculturalisme moyen habile pour l’Etat d’exercer un contrôle des individus via le joug des communautarismes (Mise à jour du 10/6/2019)

Le multiculturalisme moyen habile pour l’Etat d’exercer un contrôle des individus via le joug des communautarismes

L’intuition c’est ce qui reste quand on a tout oublié et c’est forcément ce qui va vous différencier au sein de la masse, un peu comme les notes mineures en musique permettent au travers de la dissonance de s’extraire de l’harmonie de façade. A tel point que saviez-vous, que dans un passé pas si lointain l’Église catholique avait fait interdire la composition d’œuvres musicales en tonalité mineure prétextant qu’elle y voyait là l’œuvre du diable et ses tentatives pour rompre la marche vers l’harmonie et la félicité éternelle tant promise mais jamais prouvée. Promesse facile qui servait à l’époque de paravent Potemkine à l’inquisition papale en vue de l’acceptation masochiste par les populations de tous les malheurs du monde et de tous les abus de pouvoir de nos chers prélats.

Ceci étant posé je pose comme hypothèse intuitive, philosophique et religieuse que compte tenu que nous venons tous du même chaudron non pas cantiques mais quantiques,  les eugénistes de droite comme de gauche qui pose la race comme élément déterminant de l’humain alors que je la pose comme une résultante et un facteur d’adaptation environnemental, tendent à vouloir imposer un racisme d’état :

  • Les suprématistes de droite en prônant une hiérarchisation des races d’origine génétique impliquant du même coup une protection et une sauvegarde d’une race pure et parfaite aboutissement d’un continuum évolutionniste,
  • Les socialistes constructivistes privilégiant quant à eux ce que beaucoup nomment ici « mélangisme » et que je nommerais métissage et ceci dans l’objectif de création d’un homme nouveau, sans race, mais dont le prolongement scientifique serait le Transhumanisme.

Comme toute opposition binaire (masculin-féminin, spéciste-antispéciste, rechauffiste-climato septique) servant à masquer la réalité au travers d’une rhétorique visant à contester ou à sur-approuver des faits avérés ou aisément vérifiables, Racisme et Antiracisme sont les deux faces d’une même pièce nommé apartheid , un jeu de miroir ou les uns et les autres se renvoient « les balles », postulant du fait que le divisé pour mieux régner peut leur assurer la prise de pouvoir au nom du bien commun mais en réalité pour le leur exclusivement.

Dans tous les cas il y a négation de l’individu au profit du groupe, de la communauté et de l’oligarchie d’état. Il s’agit bien évidement à mon sens d’une régression sociétale et psychologique puisque l’occident s’est construit, via le protestantisme et son prolongement le capitalisme, sur et par l’individualisation ayant permis une libéralisation énergétique et de créativité tout azimut.

Le Multiculturalisme :  outil de contrôle social des individus

Pour faire court les déterminismes génétiques, la famille et la communauté d’origine est ce qui est donné à l’individu à sa naissance et il lui faut souvent plus d’une vie pour s’en extraire et faire ses choix d’appartenance, et exercer ainsi son libre arbitre. C’est cette possibilité pour l’individu de faire acte de préférence y compris sur le plan sexuel qui doit à tout prix être protégée. La liberté ce n’est pas de se voir imposer ses chaines c’est de pouvoir se les choisir. Fort de cela le multiculturalisme n’apparait au bout du compte qu’un moyen habile pour l’état d’exercer un contrôle des individus via le joug des communautarismes religieux ou non, et valoriser ainsi un retour au fonctionnement tribal des populations au détriment de leur autodétermination mais au profit du diviser pour mieux régner comme en Afrique naguère ! Entendons par là que le concept de race qui sous tend celui du multiculturalisme se réduit la plupart du temps chez ses zélateurs au concept ethnique recoupant des critères physiques et d’origine géographique. Ce qui somme toute se révèle assez faible en termes de structuration d’un individu.

Le Multiculturalisme : une construction idéologique

Ce qui signifierait qu’intercorrélation oblige et ceci quelque soit le facteur réellement signifiant en termes de surdétermination d’appartenance identitaire (La génétique, le Biologique, la nation, le clan familial et tribal…) et c’est là où je voulais en venir, que le multiculturalisme basé sur une appartenance à telle ou telle race et un vivre ensemble factice entre différentes communautés, s’avère être au final une complète vue de l’esprit  et une construction débouchant dans la pratique soit sur un apartheid caché et non-dit comme dans l’ensemble des sociétés occidentales soit sur un apartheid revendiqué y compris par des majorités autrefois dominées comme c’est le cas en Afrique du Sud. Reste à savoir quand même, à partir de quel QI le concept fallacieux de race ne devient plus réellement structurant dans la construction de l’individu, question légitime bien sur si comme moi on ne croit pas beaucoup au déterminisme génétique mais beaucoup plus au déterminisme social et à la pression communautaire d’origine.

Au final Racistes comme Antiracistes ils adorent tous le Multiculturalisme !

Le multiculturalisme c’est le moyen facile pour les antiracistes comme pour les racistes de s’assurer que l’assimilation des minorités ne puissent jamais se faire, puisqu’en mettant la notion de race en avant ils divisent plus qu’ils ne rassemblent et s’assurent ainsi un électorat corvéable à merci ou redevable économiquement. Le multiculturalisme voudrait nous faire croire qu’en matière de cohabitation tout le monde peut « coucher » naturellement avec tout le monde mais dans la réalité le noir vous dira que le blanc sent le cadavre et le blanc vous dira que le noir sent la transpiration ! C’était un peu le sens des propos de Jacques Chirac à une certaine époque.

Tout cela pour dire que si l’on n’est pas habitué très tôt à l’odeur, l’air entre communautés devient très vite irrespirable, chacun cherchant à couper la voie respiratoire de l’autre, surtout quand depuis plusieurs décennies la société bourgeoise française de droite comme de gauche et son état nation « super sympa » qui a toujours aimé les ghettos, rejette les plus pauvres et les migrants derniers arrivés en périphérie des centres villes créant ainsi de fait aux abords des grandes métropoles des apartheids non reconnus. La droite au nom d’une supériorité raciale justifiant le pouvoir économique, la gauche au nom d’une fausse compassion électoralement intéressée ! C’est exactement le même schéma à l’œuvre aux Etats-Unis depuis plus longtemps encore puisque daté de la fin de leur guerre de sécession au 19eme siècle.

Le Multiculturalisme générateur de « stress racial »

L’échec du multiculturalisme que l’on observe partout ou il a été imposé  parfois depuis plusieurs décennies comme aux Etats-Unis tendrait à prouver si besoin était que le critère de race n’est pas un critère surdéterminant quant à la manière de réagir et sur réagir à son environnement social et sociétal mais à renchérir sur l’idée que le fait d’être en position majoritaire ou minoritaire en fonction de critères discriminants à un temps donné et dans une société x renforcerait grandement la propension de tout à chacun à l’agressivité générée par ce qu’il serait convenu d’appeler un « stress racial ». Je m’explique : le racisme ou l’antiracisme parcequ’il est donné comme fondamental par beaucoup finit par obtenir ce à quoi il est sensé s’opposer : politique de l’excuse contre-productive chez les antiracistes, xénophobie chez ceux pour qui l’étranger représentait déjà au départ une menace potentielle.

Agressivité et stress renforcés aussi , et ce n’est pas là le moins paradoxal, du fait des politiques de discrimination positive qui accompagnent souvent les minorités raciales que l’Etat tend à vouloir aider en les favorisant comme dans l’accès aux études supérieures par exemple.  Biais psychologique connu sous le nom de Mismatch (match inégal) : Parce qu’ils ont bénéficié d’un traitement préférentiel, les étudiants issus des minorités n’apprennent pas aussi vite que leurs pairs, et ils sont donc découragés par les études et in fine décident d’abandonner tout en criant à l’unisson : Oh race ! Oh désespoir !

LE LUPUS

EN BANDE SON :

8 réponses »

  1. « L’intuition c’est ce qui reste quand on a tout oublié et c’est forcément ce qui va vous différencier au sein de la masse, un peu comme les notes mineures en musique permettent au travers de la dissonance de s’extraire de l’harmonie de façade. A tel point que saviez-vous, que dans un passé pas si lointain l’Église catholique avait fait interdire la composition d’œuvres musicales en tonalité mineure prétextant qu’elle y voyait là l’œuvre du diable et ses tentatives pour rompre la marche vers l’harmonie et la félicité éternelle tant promise mais jamais prouvée. Promesse facile qui servait à l’époque de paravent Potemkine à l’inquisition papale en vue de l’acceptation masochiste par les populations de tous les malheurs du monde et de tous les abus de pouvoir de nos chers prélats. »

    Rare cette élément.,.nous permet de comprendre aussi quels sont les moyens d’emprisonnement de nos esprits pour les empêcher de percevoir d’autres d’autres « sons » et peut -être s’évader de leur monde
    Je vous met en lien cette auto conversation d’un auteur qui perçoit et essaie de dénouer les mailles du filet subtil ou les religions principalement nous retiennent …
    ainsi que leurs « amis »et bénéficiaires.

    ..
    ..

    J'aime

  2. le discours gnostique de cet intervenant dans la vidéo est alambiqué, abscons, dénué de sens car non incarné. Un beau catalogue de préjugés sans utilité autre que celui de faire plaisir à ceux qui pensent que la Vérité est affaire d' »initiés ».

    J'aime

    • La gnose a du bon dans la mesure ou elle ne prétend pas convertir mais avertir et faire réfléchir, le reste est effectivement affaire de chemin, d’ouverture d’esprit et d’initiation.Les références du bonhomme sont rock and roll et on ne peut plus actuelles et ravigorantes. Open your mind my friend !

      J'aime

  3. @MURANTI -CON

     » La Vérité est affaire d’ »initiés » »

    Seuls les idiots peuvent penser cela en l’écoutant……. c’est un chercheur il parle de sa démarche en tout cas on dirait qu’elle vous interpelle ..c’est déjà cela………

    Quant a ceux qui savent il y a une devise :Vouloir -Apprendre -Savoir-Se Taire.
    Bon courage.
    .
    .

    J'aime

    • Merci pour le qualificatif idiot que j’accepte bIen volontiers car lorsque je vais sur le blog http://www.pacomethiellement.com de ce « chercheur », j’ai vraiment l’impression d’être un crétin et en même temps, il me revient en mémoire la phrase : « Des chercheurs qui cherchent, on en trouve. Mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche… »
      Je lui souhaite de se trouver et surtout de s’incarner dans de réel s’il veut arriver jusqu’à l’étape du:xxxxxxx-xxxxxxxxx-Savoir

      J'aime

      • Cela vaut toujours mieux en tous les cas que les faux prophètes qui prétendent détenir la vérité aux travers de livres 100 fois falsifiés ! Quant au scientisme, la preuve par Saint Thomas, sans âme ni conscience il n’est qu’inconscience !

        J'aime

  4. @Muranti -con
    Possible pour l’incarnation dans le réel …on peut changer la formule:Savoir, Vouloir, Oser Se Taire
    Beaucoup plus difficile ..une question d’Echelle ..!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s