Art de la guerre monétaire et économique

Les bacheliers de la vodka : Tristes Tropiques !

Les bacheliers de la vodka

Haro sur Salvini! Ils lui tombent tous dessus, les ONG, la grande famille de gauche, les humanitaires de tout poil, la presse bien-pensante et, comme il se doit, les juges! Les juges Ritals, en l’occurrence, mais bon, la justice occidentale se vautre dans le politiquement correct…sa consœur Saoudienne se garde bien d’en faire autant, bien au contraire, mais nous autres, les mecs de l’Ouest Européen, on fait dans les droidlom, pas dans la Charia. Enfin pour le moment, parce qu’au train où vont les choses… 
Donc, nous assistons depuis quelques jours, à une concentration d’artillerie sur le Ministre de l’Intérieur transalpin. Tout se passe à Lampedusa, cette petite île italienne située à quelques milles des côtes de la Tunisie. Bizarrement, lorsqu’un navire d’ONG, récupère en pleine mer une embarcation remplie d’Africains candidats à l’invasion de l’Europe, c’est toujours sur Lampedusa qu’il met le cap. D’ailleurs, les embarcations truffées de migrants, bien que censées venir de Libye, c’est tout le temps dans ces parages qu’on les secoure, entre les côtes tunisiennes et Lampedusa! Ensuite, le cap, c’est toujours au Nord, dans la direction de l’Union Européenne, jamais de l’autre côté…ben oui, on veut bien leur sauver la vie, enfin on va dire comme ça, mais en aucun cas les ramener en Afrique. Y a bon, l’Europe! 
Ainsi donc, la semaine dernière, le Sea-Watch 3, un fier vaisseau affrété par l’organisation allemande éponyme, forçait les barrages de gardes-côtes italiens et entrait triomphalement dans le port de Lampedusa où débarquait aussi sec une cargaison de quarante-deux pauvres hères fatigués de dégueuler tripes et boyaux. Là où ça devient médiatiquement croustillant, c’est quand on découvre la commandante du barlu: une petite chleue de trente et un ans nommée Carola Rackete! Pour faire un max de buzz on aurait difficilement pu trouver mieux! Il faut savoir, tout de même, que cette jeune effrontée, après avoir embarqué ses petits protégés à l’endroit précis que lui avaient indiqué les passeurs, quelque part au large de la Libye, a fait route délibérément vers Lampedusa. Bien sûr fraulein Rackete savait comme tout le monde que l’accès audit port lui était interdit, c’est même pour cela qu’elle s’y est précipitée. Arrivée sur place, évidemment, pas moyen de toucher terre, verboten! La mutine a donc mouillé (mais non, enfin! au sens maritime du terme, mouillage! oh et puis flûte, ce que vous pouvez avoir l’esprit mal tourné!) à quelques encablures de Lampedusa et ce pendant dix-sept jours! Elle avait largement le temps de mettre le cap sur Monastir ou sur Mahdia, les ports tunisiens les plus proches, atteignables en quelques heures, mais non! La donzelle mouilla pendant dix sept jours, que cela vous plaise ou non! Et au bout du délai, considérant que les braves noirs risquaient de partir à la nage alors même qu’ils ne savent pas nager, ce qui effectivement comporte des risques sérieux de noyade, Carola décida de forcer le barrage. C’est du Rackete, sans doute mais ça a fonctionné à merveille! Arrêtée et jugée dare-dare, elle s’est retrouvée en liberté aussi sec (d’ailleurs à ce moment là elle ne mouillait plus, le Sea Watch, sous séquestre, étant désormais à quai pour un bon bout de temps). La Juge macaroni considéra sur le siège (ben oui, on dit comme ça!) les décrets de Salvini comme inapplicables en l’espèce vu qu’il s’agissait de sauver des vies humaines…sans doute en raison des insuffisances natatoires de l’Africain migrant jointes à son désir effréné de fouler le sol européen. Et voilà donc le premier épisode bouclé, au grand dam de Salvini, lequel ne décolère pas, mais à l’immense  bénéfice de l’idéal humanitariste dont l’objectif essentiel semble consister en la submersion de l’Europe par les envahisseurs du Sud. 
Et patatras, pas plus tard qu’hier, un second transporteur de blacks envahissants qui force encore le blocus! Que voulez vous, s’ils veulent passer, ils passent, on ne peut tout de même pas tirer dessus, qu’est-ce qu’il dirait Papa Francesco, hein? Ce coup là, nous avons affaire à l’Alex, un chouette voilier de dix-huit mètres armé par Méditerranéa, un « collectif » gauchiard d’Italie. Même topo, même motif et, forcément, même absence de punition, la jurisprudence Rackete va jouer à plein! Et voilà encore une bonne quarantaine de « migrants » qui nous déboulent sur les endosses! Parce que la France, bien entendu, s’est tout de suite engagée à en récupérer quelques uns…probablement qu’on n’en a pas assez! L’idée saugrenue autant qu’utopiste, serait que la France demande quand même un peu l’avis de ses ressortissants avant de lancer comme ça des appels appuyés à l’émigration africaine…oui, d’accord, je laisse tomber… 
Sachez tout de même qu’il y en a un troisième, en attendant mieux, qui attend son tour au large de Lampedusa! Le Alan Kardi-du nom du petit garçon trouvé l’an dernier sur une plage turque- Soixante-cinq « migrants à bord »! 
Tant qu’il fait beau et que la mer est belle, il a du souci à se faire, Salvini, s’il s’arrachait un poil de barbe pour chaque pote qui débarque, il finirait la saison quasiment glabre! Mais ne l’oubliez pas, il a tort Salvini! Il a tort parce que c’est un salopard d’extrême droite! Une ordure de facho, voilà! Et par dessus le marché il a une sale gueule, quand on est blanc et  pas de gauche c’est un délit! Si c’est pas une série de motifs d’opprobre universel, ça…Le plus bizarre, dans cette sinistre mascarade, reste qu’ils pourraient passer pas l’Espagne, plus lointaine, certes, mais parfaitement accueillante avec ses socialos au gouvernement…oui mais alors on se priverait de la confrontation avec les sales ritals du vilain barbu, parce que c’est tout de même ça, au bout du compte qu’ils cherchent, ces putains d’humanitaristes de mes deux! Ça crève les yeux mais personne ne le dit, surtout pas chez nous, parce que Présipède c’est son combat à lui aussi, il l’a dit à plusieurs reprises, Salvini c’est l’ennemi, faut le crever par tous les moyens…ah ben alors… et si, à Salvini, on lui faisait passer le bac?

https://nouratinbis.wordpress.com/2019/07/07/les-bacheliers-de-la-vodka/

TRISTES TROPIQUES, la suite…

Je me lève, de bonne heure et de bonne humeur, je te regarde, je te bouscule, bon bref et je lis: «Italie: un navire «humanitaire» accoste DE FORCE [on croit rêver] à Lampedusa»(l’équipage ayant refusé les couvertures, la nourriture et l’eau potable apportés par l’Italie, afin de pouvoir justifier ainsi son accostement DE FORCE à Lampedusa).

Et du coup, je ne comprends plus.

En effet, j’ai toujours été violemment opposée à la colonisation, dont en outre on m’a expliqué, à juste titre, qu’elle était un envahissement injuste DE FORCE et aussi une déculturation, une soumission indésirée, des peuples colonisés, ce que j’ai toujours trouvé effectivement inadmissible et je me suis toujours réjouie des mouvements de révoltes nationales contre ce que l’on me présentait, à juste titre, comme des envahissements et contre ces acceptations indésirées (parce que là, bizarrement, on ne nous a pas dit que les nations qui se révoltaient c’était mal, et l’on avait, je crois, raison…).

On m’a toujours expliqué, également, que cela se caractérisait par une arrivée non souhaitée, dans un pays et au sein d’un peuple qui ne vous a pas invité, PAR LA FORCE (les formes de ce passage en force étant variables). Pareillement, et à juste titre, que la colonisation était coupable de n’avoir pas respecté l’identité (qui, alors, curieusement, n’était pas un gros mot) et les équilibres des peuples nationaux au sein desquels elle a semé la loi du plus fort, celle -notamment « culturelle »- de l’ « arrivant de force », ce que j’ai parfaitement admis tant cela me semblait en effet évident au regard du raisonnement, de l’observation, mais aussi de la morale la plus élémentaire.

Et donc, je me demande : là, tout à coup, c’est devenu bien, finalement, comme truc, d’accoster DE FORCE dans des ports?

Non, décidément, je suis anticolonialiste.

(Demain nous parlerons de la 9ème partie de Tristes Tropiques, consacrée à l’islam, on ne va pas s’ennuyer…Je suis d’ailleurs surprise que cet ouvrage soit encore autorisé par le Ministère de La Vérité Historique…Pensez toutefois à activer vos boutons Aviaires).

 Anne Sophie CHAZAUD

EN BANDE SON :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s