Immigration

L’Europe fait face à une « épidémie de syphilis imminente » alors que les applications de mises en relations deviennent virales (Zerohedge)

L’Europe fait face à une « épidémie de syphilis imminente » alors que les applications de mises en relations deviennent virales (Zerohedge)

Soyez prévenus…

La propagation de la syphilis en Europe s’intensifie, a déclaré Andrew Amato-Gauci, responsable du programme VIH/SIDA, infections sexuellement transmissibles et hépatites virales au Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). Il a déclaré à la RT que divers facteurs entrent en ligne de compte dans l’épidémie, tels que « les personnes ayant des rapports sexuels sans préservatifs, les partenaires sexuels multiples et une peur réduite d’attraper le VIH lors de rapports sexuels sans préservatifs ».

Un nouveau rapport de l’ECDC montre que le nombre de cas confirmés de syphilis dans l’UE a augmenté de 70% entre 2010 et 2017.

La plus grande innovation dans le monde des rencontres à cette époque est l’apparition d’applications de « mises en relations » comme Tinder, Grindr et Bumble – alias « l’économie du partage » dans le monde des rencontres.

Les taux de décès dus au VIH/sida ont diminué dans le monde entier après avoir culminé au début des années 2000.

You will find more infographics at StatistaCurieusement, le leader européen en Islande, un pays dont les 300.000 habitants sont tous, à tout le moins, des cousins éloignés. Le taux de syphilis en Islande a augmenté de 876%. En Irlande, les taux de syphilis ont augmenté de 224%, tandis qu’en Allemagne et en Grande-Bretagne, ils ont doublé.

Selon l’ECDC, les rapports homosexuels – en particulier les « hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes » – sont responsables des deux tiers des cas signalés entre 2007 et 2017. Les hommes hétérosexuels représentent 23% des cas et les femmes 15%.

Amato-Gauci a déclaré que les taux croissants de rapports sexuels non protégés ne sont qu’une partie du problème. Le manque de dépistage et d’éducation sexuelle est également un problème. Gauci a quelques idées de politiques qui pourraient faire baisser les taux.

Il s’agit notamment de l’augmentation des tests de dépistage de la syphilis dans certains groupes, comme les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, le manque ou l’insuffisance d’éducation sexuelle, l’accès insuffisant aux préservatifs pour les adolescents et les jeunes adultes, les rapports sexuels sous l’influence de l’alcool ou de drogues, notamment l’usage psychoactif de « drogues de fête ».

Amato-Gauci a dit que les applications de rencontre  » peuvent faciliter plus de rapports sexuels, et avec cette transmission des IST [infections sexuellement transmissibles] comme la syphilis « .

Lorenzo Giacani, professeur agrégé aux départements de médecine et de santé mondiale de l’Université de Washington, a déclaré qu’une  » réponse robuste  » sera nécessaire pour réduire les taux de syphilis.

« Les données de l’ECDC montrent clairement que la syphilis n’est pas une maladie du passé, mais qu’elle est très présente parmi nous », a-t-il dit.

Il n’existe pas de vaccin contre la syphilis, et bien que la pénicilline puisse guérir la syphilis à ses premiers stades, une fois qu’elle atteint un stade avancé, il n’y a pas de traitement.

Source : Zerohedge.com

Information complémentaire :

Crashdebug.fr : Les infections sexuellement transmissibles explosent en France. Les jeunes de 15 à 24 ans sont particulièrement touchés par cette recrudescence.


NOTE : C’est marrant mais « être blanchie » a signifié pendant tout le 19° et jusqu’à 1970 à peu près, être guérie de la syphilis, ne plus être contagieuse pour une dame horizontale dont le métier consistait à côtoyer la maladie au quotidien. N’y voir là bien sur aucune relation de cause à effet !

4 réponses »

  1. Plein d’épidémies de maladies disparues et très dangereuses sont en résurgence en Allemagne, et mème en France suite à la « crise » de l’invasion migratoire de 2015, dont je reste persuadé qu’elle n’est que le début d’un tsunami migratoire de masse à venir avec toutes ses conséquences mortifères associées …Car ce sont encore les pigeons de blancs européens qui sont majoritairement contaminés malgré eux, par la tuberculose résistante, les maladies épidémiques contemporaines-( voir la stupéfiante épidémie de rougeole en France en 2019, et ça va continuer…) ou des maladies « disparues » en Europe comme la Variole, la Typhoïde, le Typhus, toutes les hépatites, maladies du sang, pestes, galles, pneumonies sévères, maladies virales ect..ect …

    Aimé par 1 personne

Répondre à jocker Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :