Art de la guerre monétaire et économique

Nouvelles du Front : Brèves de Trottoir du 30 Septembre 2019

Nouvelles du Front : Brèves de Trottoir du 30 Septembre 2019

Prêts :  💶💶 En août, les entreprises de la zone euro ont emprunté 4,3 % de plus qu’il y a un an. Les entreprises françaises et allemandes en particulier ont emprunté beaucoup plus d’argent, ce qui a atténué les craintes d’une récession. Les familles ont également emprunté plus qu’il y a un an.

Est-ce que l’argent liquide est le nouvel or ?  💶💶Le nombre de billets en circulation dans la zone euro continue d’augmenter. En valeur absolue, la valeur des billets en euros en circulation s’est élevée à 1 251 milliard d’euros en août, soit 4,9 % de plus que l’année dernière. La valeur de toutes les espèces représente désormais 10,6 % du PIB de la zone euro. C’est un record.

Langue : 97,9 % des élèves du premier cycle de l’enseignement secondaire de l’UE apprennent l’anglais en tant que deuxième ou troisième langue. Viennent ensuite le français avec 33,4 %, l’allemand (23,3 %) et l’espagnol (16,9 %). Lorsque le Brexit sera bientôt un fait, il ne restera plus qu’un pays anglophone dans l’UE : l’Irlande, avec ses 6,5 millions d’habitants, soit 1,2 % de la population de l’UE.

Économie numérique : Pour la deuxième année consécutive, les ÉtatsUnis sont en tête de l’IMD, le classement des économies numériques les plus compétitives du monde. Les Pays-Bas, les 4 pays scandinaves et la Suisse se classent également dans le top 10. La Belgique occupe le 25e rang, soit 2 places de moins que l’an dernier.

Les guerres commerciales coûtent cher : Depuis le début de la guerre commerciale sino-américaine, le gouvernement Trump a versé plus de 28 milliards de dollars aux agriculteurs américains. Deux fois plus que lors du sauvetage des trois grands constructeurs automobiles (GM – Chrysler – Ford) en 2009. Les agriculteurs se préparent à une nouvelle salve de soutien l’année prochaine.

Licencier des CEO coûte cher : 💰💰 Le gendarme américain des marchés boursiers, la SEC, a accusé l’ancien dirigeant de Nissan-Renault, Carlos Ghosn, de ne pas avoir déclaré plus de 90 millions de dollars de revenus entre 2009 et 2018, afin d’augmenter son indemnité de licenciement de 50 millions de dollars.

Les mesures climatiques coûtent cher : Sur les 157 pays qui ont adopté en 2015 (COP 21) des « engagements volontaires »  pour réduire leurs émissions de CO2, seuls 58 ont converti cet engagement en mesures législatives. À peine 16 ont effectivement pris des mesures suffisamment ambitieuses. Aucun de ces 16 membres n’est membre de l’UE.

Génocide des oiseaux : 🐦🐦 Une nouvelle étude publiée dans la revue Science indique que depuis 1970, la population d’oiseaux sauvages aux États-Unis et au Canada a diminué de près de 30 %. C’est une perte de près de 3 milliards d’oiseaux nicheurs, dont 862 millions de moineaux, 618 millions de parulines et 440 millions de merles.

Les femmes en Iran : ⚽ La FIFA a informé l’Iran qu’il n’y avait plus aucune raison de ne pas admettre de femmes dans les stades. Récemment, une femme déguisée en homme qui avait été surprise à l’entrée d’un stade iranien s’était immolée et est décédée des suites de ses blessures. L’Iran devrait lever l’interdiction ce mois-ci.

Rappel : Sahar Khodayari, 29 ans, s’est immolée par le feu. Elle risquait une peine d’un an de prison car elle s’était habillée en homme pour pouvoir assister à un match de football, ce qui est interdit pour les Iraniennes. La femme est morte de ses blessures.

Transports à Londres : 🚕Uber découvrira cette semaine si elle peut continuer à travailler à Londres. En 2017, Transport for London avait révoqué la licence de 5 ans d’Uber et ne lui avait accordé qu’un permis temporaire. La société emploie 40 000 personnes et compte 3 millions de clients.

Transports au Japon :  ♿ Le gouvernement japonais et Suzuki ont conclu un partenariat pour promouvoir l’utilisation des fauteuils roulants électriques par les personnes âgées. Plus de 421 190 aînés japonais ont remis leur permis de conduire l’année dernière. Seulement 3 % d’entre eux ont choisi de remplacer leur voiture par un fauteuil roulant électrique.

Elections en Espagne : l’Espagne investira 139 millions d’euros supplémentaires pour organiser un scrutin pour la quatrième fois en 10 ans, le 10 novembre. Depuis 2015, 540 millions d’euros ont été consacrés à l’organisation des élections.

I.A. : Nombre de startups en intelligence artificielle, par pays : US : 1 393, UE : 402, Chine: 383, Israël 362, UK: 245.

OVNIS : 👽👽 La US Navy a publié trois clips vidéo montrant des «phénomènes aériens non identifiés». Des objets se déplaçant rapidement peuvent être vus sur les images datant de 2004. L’un des objets se déplace si rapidement que les capteurs le perdent de vue

Barça : ⚽⚽ Le FC Barcelone a réalisé un chiffre d’affaires de 990 millions d’euros la saison dernière. Un record absolu, car aucun autre club de football ou autre club du monde ne fait mieux. On s’attend à ce que le club franchisse cette année la barrière magique du milliard d’euros.

Fukushima : Jeudi, 3 anciens dirigeants de la firme japonaise Tokyo Electric Power (Tepco) ont été acquittés à l’issue de l’unique procès au pénal découlant de la catastrophe de Fukushima en 2011. Ils avaient été accusés de ne pas avoir pris les mesures qui auraient pu empêcher la catastrophe atomique. Cette dernière, qui a fait suite au tsunami qui avait frappé cette région, avait causé la mort de 44 personnes, et forcé 160 000 résidents à évacuer la zone. Aujourd’hui encore, on ne sait que faire de l’eau contaminée.

Soudan : Les recrutements d’enfants soldats ou esclaves sexuels se sont intensifiés au Soudan, en dépit de l’accord de paix qui a été conclu, rapporte l’ONU. Ironiquement, cet accord lui-même favorise ces recrutements, dans la mesure où il prévoit de conditionner le versement de fonds pour la réintégration et le désarmement aux effectifs des camps armés

Guantanamo : Le coût du maintien de la prison de Guantanamo est estimé à 12 millions d’euros par prisonnier. Aujourd’hui, 40 hommes y sont toujours détenus, y compris ceux soupçonnés d’avoir coopéré aux attaques terroristes du 11/09/2001.

Netflix : 🎥 En 1998, Jeff Bezos, patron d’Amazon, a offert  15 millions de dollars à Netflix. C’est ce qu’on peut lire dans les mémoires du co-fondateur et ancien CEO de Netflix, Marc Randolph. Lui était d’accord, mais son partenaire Reed Hastings voulait plus d’argent. Aujourd’hui, Netflix vaut 117 milliards d’euros. C’est 7 800 fois plus.

Forex : 💵💵 Selon l’IBS, le dollar américain reste la monnaie la plus utilisée dans les transactions internationales. Dans 88 % des transactions, le dollar est utilisé par au moins une des parties. L’euro arrive en deuxième position avec 32 %, devant le yen japonais, qui apparaît dans 17 % des transactions.

FIV : 👶 Les bébés nés grâce à la fécondation in vitro  pèsent en moyenne 270 grammes de plus que les bébés nés naturellement. C’est ce qu’écrit Scientific Report. Selon les chercheurs, c’est important. Le poids à la naissance influe sur la santé de l’enfant.

Intérêt négatif : 💶💶 La Banque Suisse Lombard Odier répercutera l’intérêt négatif sur ses clients français. Une première pour la France. Pour l’instant, seuls les clients disposant d’un minimum de 1 million d’euros sur leur compte seront ciblés.

What’s in a name?  🏀🏀 Le producteur de porno américain BangBros offre 10 millions de dollars pour lier son nom à l’American Airlines Arena de Miami. Le temple du basketball et port d’attache du Miami Heat seraient alors renommé BangBros Center, ou «BBC».

Qu’est ce que la guerre ?   La guerre en Afghanistan est maintenant le plus long conflit militaire de l’histoire américaine. Le coût – 900 milliards de dollars – dépasse celui du plan Marshall. Plus de 2 500 Américains sont déjà morts sur le sol afghan.

Qu’est-ce que Londres après le Brexit ? : Le Hong Kong Stock Exchange (la bourse de Hong Kong) offre 33,2 milliards d’euros en numéraire et en actions pour l’acquisition du London Stock Exchange. Ce dernier étudie l’offre.

Médias sociaux : 💶 Les politiciens européens tentent d’accroître leur influence sur les médias sociaux en achetant des likes supplémentaires et des interactions pour leurs comptes. C’est ce qui ressort de la recherche lettone. 15 % des faux « j’aime » sont utilisés à des fins politiques.

Google : Le Financial Times révèle que Google a violé sa propre politique en matière de confidentialité des données, ainsi les réglementations de l’UE en matière de vie privée exigeant le consentement et la transparence. La firme attribuait un « tracker » pour identifiier les internautes. Elle invitait ensuite ses clients annonceurs à se connecter à une page Web cachée contenant une adresse unique qui leur permettait de connaître l’activité de navigation de ces utilisateurs. Elles pouvaient ainsi leur adresser des publicités ciblées.

Robots taxis : Didi Chuxing – l’Uber chinois – met en circulation 30 robots taxis dans une zone délimitée à la périphérie de Shanghai. La société s’est engagée à devenir le premier fournisseur à grande échelle de robots-taxis en Chine.

Contrôle des capitaux : l’Argentine restreint la libre circulation des capitaux afin de soutenir le taux de change du peso. Le cours du peso est inférieur de 25 % à son cours du 12 août. L’Argentine s’enfonce dans la crise avec une inflation de 55 %, un endettement public de 100 % du PIB, un rééchelonnement demandé pour 50 milliards de dollars de la dette, le classement par Standard & Poor’s des obligations argentines en catégorie spéculative, le spectre de la banqueroute et du défaut de paiement.

Grand Israël : Le Premier ministre israélien, Benjamin Nétanyahou, a annoncé qu’il annexerait la vallée du Jourdain et la partie nord de la mer Morte, en Cisjordanie. La vallée du Jourdain représente 2 400 km², soit environ 30 % de la Cisjordanie. Selon Netanyahou, ces initiatives ne seront pas un obstacle pour le processus de paix israélo-palestinien. Les Palestiniens ne semblent pas partager son avis. Dans un communiqué rédigé peu après l’annonce de cette promesse, Mohammad Chtayyeh, le premier ministre palestinien, a qualifié son homologue israélien de « premier fossoyeur du processus de paix »

Une crise des liquidités tout à fait semblable à celle de 2008 sur un marché monétaire interbancaire bloqué, suite à la crise des crédits hypothécaires subprime, est apparue pour la première fois, le mardi 17 septembre 2019, à Wall Street. La Fed, qui se veut rassurante et invoque des raisons techniques, a dû injecter, en quatre jours, 278 milliards de dollars pour rassurer les marchés et faire retomber le taux d’intérêt, qui était monté jusqu’à 10 %. Selon certaines rumeurs, la Fed pourrait être amenée à augmenter de nouveau la taille de son bilan de 400 milliards de dollars.

Selon la BRI, des crédits très risqués (leveraged loans), pourris (junk), à des entreprises zombies atteignent aujourd’hui 1.200 milliards de dollars aux États-Unis et 200 milliards de dollars en Europe. Tout comme les crédits hypothécaires subprime aux particuliers avant 2007 avaient été découpés en tranches et intégrés dans des titres financiers « CDO » (collateralized debt obligations), les crédits très risqués aux entreprises ont été découpés en tranches et intégrés dans des titres financiers appelés « CLO » (collateralized loan obligations). Bref, rebelote, les crédits très risqués aux entreprises, en 2019, ont remplacé les crédits hypothécaires subprime très risqués aux particuliers, tandis que les titres financiers « CLO » de 2019 ont remplacé les titres financiers « CDO » de 2008. Un grand nombre de fonds (Stifel Financial) et quelques banques (Bank of California) possèdent, aujourd’hui, ces actifs illiquides et risqués pour des montants élevés dans leurs portefeuilles et se trouveront en difficulté si les investisseurs veulent retirer leur argent. Fitch Ratings, la BCE et la BRI ont reconnu le problème de ces crédits très risqués, tandis que la Fed se fait au contraire très discrète et noie le poisson, afin d’éviter la panique.

La situation économique réelle des États-Unis ne correspond en rien à l’image médiatique répandue dans le monde. Le chômage est à un niveau minimum de 8-10 %, selon Béatrice Mathieu, la rédactrice en chef de L’Express, très loin du plein-emploi tant vanté. La dette globale de 72.000 milliards de dollars des États-Unis ne sera jamais remboursée car elle a été gaspillée dans des achats de biens de consommation et des rachats d’actions au lieu d’investissements réels dans les entreprises. La dette des particuliers américains (crédits hypothécaires, cartes de crédit, dépenses médicales, achat de voiture, crédits étudiants) s’élève à 13.500 milliards de dollars, soit 1.000 milliards de plus qu’en 2008. 54 % des États américains sont en quasi-faillite avec une classification D ou F, les dépenses pour les futures retraites n’étant pas provisionnées. Les fonds d’investissement, les assurances et les banques sont assis, aux États-Unis, sur une bombe à retardement.

La volatilité augmente sur les Bourses avec des cours artificiellement gonflés par les taux d’intérêt au plus bas et les flux de liquidités des banques centrales, tandis qu’une lente et progressive euthanasie des épargnants avec des fonds en euros rémunérés d’une façon ridicule a déjà commencé dans l’assurance-vie (1.700 milliards d’euros, soit un peu moins que la dette française).

Depuis 2011, les banques centrales ne vendent plus mais achètent de l’or (Chine et Russie, plus particulièrement) ; elles ont rétabli le métal jaune, le 29 mars 2019, comme un actif de classe 1 sans risque (« tier 1 »).

En Chine, Pékin prépare les esprits à une croissance inférieure à 6 %, avec un ralentissement inédit à 4,4 % de la production industrielle depuis 17 ans. Certains experts sont même persuadés que ces chiffres sont surévalués, en dépit des mesures de soutien de l’État chinois.

Dans la France de Macron, qui brille par des élucubrations sur le réchauffement climatique, une immigration de 460.000 personnes par an, un taux de chômage à 8,5 % de la population active, une balance commerciale négative de 2,2 % du PIB, un déficit, une dépense publique et une dette publique de respectivement 3,2 %, 56 % et 99,6 % du PIB.

Les entreprises mondiales continent d’emprunter 150 milliards de dollars par semaine. L’économiste suisse Egon von Greyerz estime l’endettement mondial à 250.000 milliards de dollars, les engagements hors bilan à 250.000 milliards et le marché bancaire des produits dérivés à 1.500.000 milliards de dollars.

EN BANDE SON : 

 

 

3 réponses »

    • Merci j’essaierais de renouveler la formule chaque fin de mois…Au delà des effets de manche 2 news d’importance géopolitique me paraissent importantes à retenir
      C’est d’abord le possible rachat de la bourse de Londres par celle de Hong Kong en cas de Brexit avéré. Hors l’on sait que la Bourse de Londres est la source de financement du socialisme fabien et de l’idéologie mondialiste. En cas de Brexit c’est l’oncle Sam devenu néocon qui aurait la main mise sur le Royaume Uni. Un déplacement de Londres vers Hong Kong, terre de blanchiment d’argent du PC Chinois signifierait que la Chine communiste deviendrait la référence ultime du mondialisme.
      C’est ensuite la poursuite du rêve messianique du grand Israël voulu par les Évangélistes américains au pouvoir aux États Unis et que l’on désigne sous le vocable de néocon, annonciateur de la poursuite des guerres de religions par l’Empire US.

      Aimé par 1 personne

  1. Un dernier Hommage pour la route:

    >> Notre maison brûle {depuis 40 ans au moins…} et nous regardons ailleurs.>>

    Vous avez oubliez de dire que si Greta était premier ministre ou, soyons fou, Présidente de la République Franzaise, nous ne verrions que du feu !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s