REBLOG

Douce France : Et maintenant un Observatoire de la haine ou la banalisation du Mal !

Et maintenant un Observatoire de la haine

Où étiez-vous le 24 juillet 2020 ? En vacances ? Au travail, en pensant aux vacances passées ou futures ? Masqués ? Pas masqués ? En quarantaine ? Quoiqu’il en soit le texte n°59 du Journal Officiel du jour vous a sans doute échappé. Il acte la naissance de l’Observatoire de la haine par le CSA. Petite visite.

Objectifs et gouvernance

Les mis­sions sont :

  1. D’analyser les con­tenus relat­ifs à la haine en ligne, notam­ment en les quan­tifi­ant.
  2. D’améliorer la com­préhen­sion de ce phénomène, notam­ment en suiv­ant son évo­lu­tion.
  3. De favoris­er le partage d’information entre les dif­férents acteurs con­cernés, publics et privés.

L’Observatoire est présidé par le prési­dent du CSA (voir notre arti­cle sur Roch-Olivi­er Maistre) ou son représen­tant. Les ser­vices sont assurés par ceux du CSA.

Les membres

D’abord tous les GAFAM et assim­ilés : Google, Face­book, Microsoft, Twit­ter, Wikipedia (voir notre arti­cle), LinkedIn, Qwant, Tik Tok, Twitch, Qwant, Yubo, Dai­ly­mo­tion. Tous là en tant que tuyaux et pos­si­bles « trans­met­teurs de haine ».

On trou­ve par­mi les mem­bres qual­i­fiés (liste non exhaus­tive) :

  • Le CRIF Con­seil Représen­tatif des Insti­tu­tions Juives de France
  • InterL­GBT
  • Ligue des droits de l’homme
  • Licra
  • Obser­va­toire du con­spir­a­tionnisme
  • SOS Homo­pho­bie
  • SOS Racisme
  • Stop Homo­pho­bie

Big Brother CSA is watching you

C’est comme une recette de cui­sine. Prenez une bonne pincée de volon­té de cen­sure, saupoudrez d’institutions représen­tant les intérêts de minorités actives, liez avec des fonds gou­verne­men­taux et quelques intérêts privés, faites cuire à feu très doux pour obtenir un machin sup­plé­men­taire con­tre la lib­erté d’expression voire d’opinion. Ver­dict : immange­able.

Et maintenant un Observatoire de la haine

Banalisation du mal

A la gare du Nord, en plein jour, un homme a été agressé et égorgé et son bourreau est toujours en fuite. Une tentative de meurtre sanglante, au mobile inconnu, au milieu de la foule, dans l’une des gares les plus fréquentées de France, cela n’émeut (presque) plus personne tant le sang qui coule devient une sale habitude. Mais cette fois ci, nul ne fait semblant de s’en émouvoir ni de s’y intéresser: pas de gesticulation, aucun défilé de personnalité, pas de communiqué.  Les politiciens s’étripent sur les mots. A-t-on le droit de parler d’ensauvagement? Bataille de mots, bataille de formules magiques, comme si marteler quinze fois le même mot comme un perroquet avait jamais suffi à régler le moindre problème. Et il se trouve encore une personnalité clé du pouvoir pour affirmer que l’insécurité n’est qu’un sentiment. « Sentiment d’insécurité »: l’insécurité serait un sentiment, une impression, une illusion. Ceux qui le disent ou ceux qui le pensent ont-ils des enfants, mettent-ils jamais le pied dehors, dans la rue ou le métro? 812 000 victimes de la violence en un an. Et Charlie, et le Bataclan, et Nice, et la gare de Marseille, oubliés? La vraie guerre, les massacres perpétrés sur le territoire français par la barbarie islamiste, 260 morts, n’auraient-ils jamais existé? La France est otage de deux extrêmes: les uns au plus haut sommet de l’Etat, ont la tête dans le sable idéologique et continuent de penser que l’insécurité n’est qu’un sentiment; en face, des charognards démagogues exploitent la violence sanguinaire dans un intérêt  électoral (l’Elysée vaut bien un aboiement). Aveuglement et démagogie font semblant de se combattre mais se valorisent mutuellement dans un jeu complice. Il faudrait des années voire des décennies de courage, d’efforts et de volonté acharnée pour mettre fin au délitement de l’Etat qui se traduit dans le chaos sanguinaire et restaurer l’ordre dans ce pays, mais la pente que nous suivons en ce moment est diamétralement opposée.

Maxime TANDONNET

https://maximetandonnet.wordpress.com/2020/09/08/banalisation-du-mal-2/

Catégories :REBLOG

Tagué:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :