REBLOG

La ville de Québec déclare qu’elle isolera les citoyens « non coopératifs » dans une installation secrète prévue pour le Corona / Australie : La police du Corona a arrêté une grand-mère assise dans un parc car elle ne portait pas de masque

Les professionnels de santé se rendent également dans les foyers pour emmener les personnes qui enfreignent les mesures de quarantaine.

Les autorités de la ville de Québec, au Canada, ont annoncé qu’elles allaient isoler les citoyens « non coopératifs » dans un centre de traitement du coronavirus, dont l’emplacement reste secret.

Au cours d’une conférence de presse, le Dr Jacques Girard, qui dirige la direction de la santé publique de Québec, a attiré l’attention sur un cas où des clients d’un bar avaient reçu l’ordonnance d’attendre le retour de leurs tests de la COVID-19, mais ont ignoré cette ordonnance et ont quitté les lieux avant que les résultats ne reviennent positifs.

Ils ont alors été jugés « non coopératifs » et ont été internés de force dans une installation de quarantaine.

« Nous pouvons isoler quelqu’un pendant 14 jours », a déclaré M. Girard lors de la conférence de presse. « Et c’est ce que nous avons fait ce matin… nous avons forcé une personne à coopérer à l’enquête… et la coopération policière a été exceptionnelle. »

Le responsable de la santé a ensuite expliqué comment l’État traque également les personnes qui violent leur quarantaine à domicile et les emmène de force dans l’installation secrète.

« Parce qu’on a eu des personnes qu’on a isolées, chez eux. A un moment donné, la personne on voyait bien que elle était pas chez elle. On lui a fait donc.. on est allés chez elle et là on lui a dit ‘on vous isole là où on veut que vous soyez’ », a déclaré M. Girard.

« Six autres bars de Québec « connus pour avoir été fréquentés par des habitués de Kirouac » sont maintenant examinés par les responsables de la santé publique », a rapporté la Fondation RAIR.

« Il faut noter qu’on ne prétend pas que quelqu’un soit réellement malade du coronavirus. Mais l’État a le pouvoir de contraindre un citoyen à l’isolement de toute façon ».

Comme nous l’avons souligné précédemment, le gouvernement néo-zélandais a annoncé des mesures similaires, déclarant qu’il mettrait toutes les nouvelles personnes infectées par le coronavirus et les membres de leur famille proche dans des « installations de mise en quarantaine ».

Source : La ville de Québec déclare qu’elle isolera les citoyens « non coopératifs » dans une installation secrète prévue pour le Corona

Australie : La police du Corona a arrêté une grand-mère assise dans un parc car elle ne portait pas de masque

L’application draconienne du confinement pour enrayer le COVID-19 s’accélère.

Une autre vidéo choquante en provenance d’Australie montre la police appliquant les mesures sur le coronavirus en arrêtant une femme âgée assise sur le banc d’un parc pour ne pas avoir porté de masque.

« C’est illégal, pour quel motif suis-je en état d’arrestation ? » demande la femme.

Un officier fait alors le tour du banc et arrache le téléphone de son amie, l’empêchant de filmer l’interpellation.

La femme est informée qu’elle est en état d’arrestation pour ne pas avoir donné son nom et son adresse.

 

Toutefois, comme nous l’avons vu dans de nombreux autres cas, cela ne constitue qu’une partie de l’application des règles relatives au coronavirus.

Une fois qu’une personne a été ciblée pour ne pas avoir porté de masque ou avoir enfreint une autre règle relative aux coronavirus, il lui est demandé de fournir un nom et une adresse afin de pouvoir recevoir une amende.

Si elle refuse de le faire, elle est alors arrêtée.

Une autre vidéo que nous avons diffusée montre une jeune femme traînée au sol et malmenée par un policier pour ne pas avoir porté de masque.

 

Les citoyens de l’État de Victoria, en Australie, ont été soumis à l’un des confinements relatifs au COVID-19 les plus draconiens du monde développé.

Comme nous l’avons souligné hier, un journaliste a été traîné au sol et arrêté simplement pour avoir couvert une manifestation anti-confinement.

Une femme enceinte a également été arrêtée devant ses enfants à son domicile pour avoir publié un message sur une manifestation contre le confinement avec sa connexion internet sur Facebook.

Les autorités se sont également octroyé le pouvoir de demander à la police de retirer les enfants de la garde de leurs parents afin de garantir le respect des règles relatives aux coronavirus.

La police de Melbourne a également annoncé qu’elle utiliserait des drones de surveillance pour attraper les personnes qui ne portent pas de masque et pour suivre les voitures qui circulent à plus de 5 km de chez elles.

Les autorités ont également reçu le pouvoir d’entrer chez les gens sans mandat et d’effectuer des contrôles ponctuels de mise en quarantaine.

Catégories :REBLOG

Tagué:

5 réponses »

  1. Les NAZIS sont de retour !
    Comme en 1940, la population est muselée, aucune révolte, tout est sous contrôle
    L’histoire se répète !

    J'aime

  2. apeler trump revolter vous dictatures attaque des droit de l homme il faut rèagires dictatures atteinte des droits ils faut savoir la vèritè sur se virus la sa tourne en couillllll

    J'aime

  3. en france pour quand a paris une conferences avec les resistents en france jacque creve coeur et d autres beaucoup dinfo vrais et lanceures de veritè une guerre des ames tres courageux merci a vous vous vous ètes batttu pacifiquement depuis le debut de cette fausses pandemie une grosse grippet qui a servit a museler l humanitè

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s