Marchés Financiers et Boursiers Actions

Nouveau point complémentaire sur le rebond en cours des Marchés

Forte dispersion des performances, volumes relativement faibles (le volume journalier moyen des titres du DJ Euro Stoxx 50 apparait à 9.1 Mia EUR en Avril 09 contre 16 Mia EUR en 2008), recherche de valeurs massacrées avant le 9 Mars (souvent des sociétés cycliques ou financières dont les fondamentaux sont fortement dégradés mais qui pourraient effectuer une recovery). Ainsi les 10 titres du DJ Stoxx 600 ayant au 9 Mars les moins bonnes performances 2009 affichent entre ce point bas et le 4 Mai 2009 une performance moyenne de 206%! A l’inverse les 100 meilleurs performeurs au 9 Mars se contentent de 11.4% depuis. On note que les indices européens de petites capitalisations gorgés de penny stocks et de valeurs industrielles ont de nouveau fortement surperformé les grosses capitalisations (+21.1% en EUR pour le MSCI Europe Small Cap en Avril) ; depuis le 10 Décembre 2008 la surperformance par rapport au DJ Stoxx 600 est de 20%.

ENCORE PLUS D’INFOS :

 Quant aux annonces de résultats des entreprises pour le premier trimestre 2009, ce fut dans l’ensemble de bonnes surprises : sur 367 sociétés du S&P500 ayant publié leurs résultats trimestriels, on compte, si l’on considère les profits récurrents (retraités des charges exceptionnelles, provisions et dépréciations), 242 surprises positives contre seulement 103 surprises négatives. Au total les profits récurrents sont 8.7% au dessus des attentes des analystes financiers. Malgré l’ampleur de la hausse récente, les modèles de prime de risque font toujours apparaitre un fort potentiel d’appréciation pour les marchés actions. Seules des hypothèses extrêmement noires (chute des profits de 50% en 2009 sur les valeurs du DJ Stoxx 600, puis croissance molle de 5% par an jusqu’à 2016), que la stabilisation actuelle des profits estimés rend de plus en plus improbables, permettent de justifier les cours actuels. La faiblesse des volumes témoigne du fait que beaucoup d’investisseurs, riches en liquidité, guettant un point d’entrée ou encore sonnés par une baisse si violente, sont restés spectateurs de la hausse, surpris qu’elle intervienne si tôt dans le cycle économique. Il est probable que la recherche de la rémunération, et donc du risque, crée enfin un flux acheteur qui limite les mouvements baissiers et permette la poursuite du rebond.

Source Facset

POINT PRECEDENT :

https://lupus1.wordpress.com/2009/05/04/petit-point-complementaire-sur-le-rebond-en-cours-des-marches/

2 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s