Etats-Unis

Le Point sur les résultats des entreprise du SP500 US au 1er Trimestre et à venir

On a terminé le premier trimestre à -34% par rapport à l’an dernier, mais les gérants s’attendaient au pire, notamment dans les financières…

LA SUITE EN SUIVANT :

On a terminé le premier trimestre à -34% par rapport à l’an dernier, mais les gérants s’attendaient au pire, notamment dans les financières. Celles-ci ont affiché des résultats meilleurs qu’attendus et les non financières ont également fait mieux que ce que l’on attendait au mois de Mars (4% de mieux en moyenne). Mais c’est surtout le 2ème trimestre qui a été à peine retouché par les sociétés suite aux parutions, puisque les chiffres ont été révisés d’à peine 1%. Compte tenu de la prudence habituelle, on peut espérer que les résultats de ce deuxième trimestre soient mieux qu’attendus par rapport au cadrage de fin Avril. Ils devraient malgré tout rester dans le rouge avec -29% mais les financières devraient afficher un profit contre une perte l’année dernière. Si tout va bien, le troisième trimestre sera le PREMIER à afficher une croissance positive des profits après 8 trimestres consécutifs de baisse. Il devrait être sauvé par les financières qui étaient en perte sévère l’année dernière. Le secteur non financier devrait par contre continuer à baisser au 3ème et au 4ème trimestre. Les résultats par secteur au 2ème trimestre montrent un décalage entre les cours qui se sont envolés sur les cycliques, et leurs résultats qui vont rester assez pitoyables. On retrouve là la faculté d’anticiper la reprise avant que les sociétés ne la voient venir.

L’effet Mondialisation: envolée boursière des pays et secteurs sensibles à la croissance mondiale

La convalescence du système financier se transmet graduellement aux autres secteurs, avec l’envolée boursière des pays émergents qui restent la locomotive de la reprise de la croissance mondiale. La Chine, la Russie, le Brésil, l’Inde, la Turquie… figurent en tête des hausses par rapport à leur point bas. De tels mouvements  ne sont pas le fruit de quelques spéculateurs mais bien des gestes de gérants avertis qui jugent que l’histoire de la croissance mondiale et la globalisation est loin d’être terminée. L’optimisme d’une future reprise se perçoit également à travers les secteurs sensibles à la reprise économique comme les produits de base, l’informatique, le secteur industriel exportateur et les small caps….

Source Facset

EN COMPLEMENT INDISPENSABLE :

https://lupus1.wordpress.com/2009/05/18/le-point-sur-les-premisses-d%e2%80%99un-nouveau-cycle-des-marches-financiers/

15 réponses »

  1. J’avais poste ca sur un autre fil, je m’excuse je ne sais si tu lis les commentaires sur les vieux fils.

    (c’est concernant le credit)

    “dommage pour toi Dacian il est déja reparti le crédit”

    Pas de probleme pour moi, j’y suis pas vraiment acro. Mais t’as raison, il est parti. L’image ci-contre est la pour le prouver.

    “Le crédit à la consommation continue de baisser, mars 2009 ayant même été le mois où ce crédit a le plus baissé depuis 1990.

    Le crédit revolving connaît quand a lui sa première baisse sur un an depuis le début de la statistique (1968).

    En Europe…la contraction du crédit en place depuis octobre 2008 se maintient selon les dernières données de la BCE (mars 2009)”

    Je pense que les statistique de la BCE sont pas si recentes que celle de la FED, mais bon, tout montre que le credit repart fortement 😉

    http://tropicalbear.over-blog.com/article-31364563.html

    Est-ce que tu peux me donner tes sources? C’est LIBOR peut-etre?

    J'aime

    • Non, non je suis tous les commentaires et y répond quant il y a lieu d’être ou quand j’ai quelque chose à dire 🙂 … Question de respect pour ceux qui se sont donnés la peine d’en laisser un …

      Toujours pareil tu réduis le crédit a un problème de solvabilité de l’emprunteur individuel…. quand je parle crédit je raisonne offre de crédit et structuration de celui-ci, et ensuite soutien de la demande… En faisant de la sorte cela évite de raisonner avec des indicateurs en permanence retardés et ètre amené à faire de simples constats à la « Muppets show »…
      l’offre de crédit me renvoie donc à l’intermédiation bancaire et au cout effectif de l’argent…
      Et là tu découvres quoi par exemple que L’ÉCONOMIE D’EUROPE CONTINENTALE EST LARGEMENT PLUS INTERMÉDIÉE QUE LE MONDE ANGLO-SAXON. LE CRÉDIT BANCAIRE REPRÉSENTE 145% DU PIB DANS LA ZONE EURO CONTRE 63% AUX ÉTATS-UNIS (dixit l’excellent Jean pierre Petit, analyste et stratège indépendant)…Alors à ton avis qui est davantage dans la « merde » les américains stupides et surendettés ou les européens super intelligents et véritables fourmis…

      J'aime

  2. Sur les emergents, j’y suis moi aussi plus positif pour le LT (20ans) et je suis d’accord avec toi, meme si pour l’instant pas mal des emergents restent avec un niveau de consomation bien inferieur aux pays occidentales, surtout US (ou en tout cas le niveau d’avant la crise).

    J'aime

  3. Voici un article interesant sur le deleveraging en cours et qui donne une idee de l’evolution du comportement des consomateurs dans les annees a venir (la consomation est pour 70% de l’economie comme meme). Il y a dans l’image ce qu’on appelle le « peak credit » et qui represent un changement tres important dans l’attitude vis-a-vis du credit.

    (c’est une etude de la FED de San Francisco, ce n’est pas la bible du libertaire moralisateur cette fois :))

    http://globaleconomicanalysis.blogspot.com/2009/05/effect-of-household-deleveraging-on.html

    J'aime

    • Je m’excuse de faire autant de commentaires 🙂

      L’article dit long sur le « cash on the sidelines » pret a etre investi; je ne suis pas sur que ce cash va aller dans les actions forcement… (une partie oui, mais ceux qui se sont fait tendre 2 fois dans 10 ans, je ne suis pas sur qu’ils ont envie); en plus ils ont d’autres priorites: payer des dettes.

      J'aime

      • et je m’excuse d’y répondre 🙂
        Pour ta gouverne cher Dacian La NON-participation aux marchés financiers des ménages aux Etats-Unis est élevée (75% des ménages aux Etats-Unis si l’on exclut les plans de retraite)…..Par conséquent ce n’est pas du point de l’investisseur individuel que l’on doit se placer mais du point de vue des zinzins, des fonds alternatifs….Et eux ne se placent pas en fonction de leurs aversion aux pertes mais de leur âpreté aux gains… Et ils se doivent de tenir un objectif de rentabilité un peu malmené ces derniers temps je te le concède, mais cela vaut mieux que des retraites non provisionnés comme en France qui voient leur taux de conversion se réduire comme peau de chagrin d’année en années…Pour l’instant il y a énormément de cash sur l’obligataire d’état, qui se déplace en priorité vers le corporate, l’heure des actions au sens gros boom n’a donc pas véritablement encore sonné…

        J'aime

    • Toute ton argumentation est basée sur la « demande » et en cela libertarien et néokeynésien socialiste se donnent la main, unis de plus pour honnir « la sainte Amérique « et le « roi dollar »… tu décris un consommateur US un et unique alors que celui-ci est multiforme, prendre une catégorie globale sans analyse discriminante revient à faire de la vulgate marxiste et utiliser le consommateur comme un nouvel outil de lutte de classe contre le grand kapital… Dans l’hypothèse ou l’on est incapable de faire une analyse fine des différents types de consommateur (certains y arrivent et cela change considérablement la donne) mieux vaut s’en tenir alors aux agrégats monétaires qui permettent d’établir avec justesse le taux d’épargne des ménages et l’évolution de celui-ci dans le temps et je te renvoie aux analyses très pertinentes de JEAN PIERRE CHEVALLIER sur son site :

      http://www.jpchevallier.com/article-31458797.html

      Mais franchement l’idée d’un peak crédit c’est aussi délirant que tout l’argutie sur un éventuel peak oïl et la date de celui-ci… 🙂

      J'aime

      • Je reconnais que je ne regarde pas la blog de JP Chevallier, mais si je comprends bien, il a sous-estime la crise.

        « Cependant, il n’y a rien de grave car les fondamentaux de l’économie américaine sont excellents. La croissance repartira quand la Fed aura baissé ses taux. » (août 2007)

        « tout reviendra dans les normes au début du 2° trimestre 2008 car il faut un délai de 6 mois pour que la baisse des taux de la Fed donne des effets positifs observables.Ce sera le début d’une longue période de croissance et de prospérité aux Etats-Unis sur de bons fondamentaux » (janvier 2008)

        Bon, une fois il l’aura bon :); en plus, je ne remets pas du tout en cause son travail sur le blog pour suivre les statistiques et la politique monetaire de la FED; je reconnais egalement que cela me depasse concernant les effets multiples de la politique de la FED (je comprends un minimum tout de meme), mais reduire l’evolution possible de l’economie a la seule politique de la FED c’est un peu reducteur ama.

        J'aime

        • Je m’élève et ne te permet pas de jeter le discrédit sur le boulot de JEAN PIERRE CHEVALLIER que je juge par ailleurs tout à fait exceptionnel, pédagogique et rare surtout en France….Que le monétarisme ET LES REAGANOMICS ne soient pas ta tasse de thé je puis tout à fait l’admettre, par contre extraire quelques phrases de JEAN PIERRE CHEVALLIER en omettant le fil conducteur de ses propos c’est porter atteinte à la pensée de l’auteur et tu m’en vois là fort courroucé… Des évènements de géopolitique et la folie des hommes font que le futur n’est pas pleinement maitrisable….Pour le reste je te renvoie a la lecture de chacun des billets de JEAN PIERRE CHEVALLIER les uns après les autres et ceci depuis 2007… A bon entendeur salut !!! 😦
          ET PUIS FRANCHEMENT QUEL SUFFISANCE ET HAUTE OPINION DE SOI FAUT IL AVOIR POUR S’IMAGINER QUE LA PLUS GROSSE BANQUE CENTRALE DU MONDE EMPLOIE A SA TETE UNE BANDE DE BRANQUIGNOLES…

          J'aime

          • Mon commentaire a etait insere plus haut ?!

            « ET PUIS FRANCHEMENT QUEL SUFFISANCE ET HAUTE OPINION DE SOI FAUT IL AVOIR POUR S’IMAGINER QUE LA PLUS GROSSE BANQUE CENTRALE DU MONDE EMPLOIE A SA TETE UNE BANDE DE BRANQUIGNOLES »

            Mais dit moi comme meme concernant ton afirmation, ces professeurs brillants avec des PhD, a qui on doit confier nos destins, ils ne sont pas pour rien dans la bulle qu’on est en train de degonfler, non? Donc il me semble qu’ils ont echoue un peu avec leur politique de micro-management des taux, au depart le Maestro et puis le Professeur, non? Et les super regulateurs la, qui ont a leur tete des mecs super intelligents, comment n’ont pas vue des affaires genre Madoff (et autres) depuis des annees? Ces schemas de Ponzi?

            J'aime

            • Dacian persiste et signe : il ne comprend rien a la politique de la FED et au monétarisme mais se permet de juger ce qu’il a eu la paresse intellectuelle de chercher à comprendre….Et en plus il se plaint d’intolérance en faisant preuve d’un antiamericanisme primaire et d’une ignorance crasse…Tu as dix mille sites et blogs ou tu peux débiter tes conneries a 2 balles alors fonce y parce que là tu commences sérieusement à me fatiguer l’ami… 😦

              J'aime

  4. Excuse-moi si c’est ca ce que j’ai laisse entendre. Je ne jete aucun discredit sur aucun blog! Ni sur aucun travail! Je veux juste dire qu’il c’est trompe voir les problemes d’aujourd’hui a plusierus reprises. Encore une fois, je ne lis pas le blog courament pour en apprecie ou pas le contenu, mais j’ai lus des commentaires sur son point de vue. Mais c’est meme pas ca ce qui m’agace, mais plutot l’intolerance (ce que j’ai donne comme lien, plusierus sources, c’est du socialisme ou je ne sais plus quoi, et JPC c’est la bonne source).

    « ET PUIS FRANCHEMENT QUEL SUFFISANCE ET HAUTE OPINION DE SOI FAUT IL AVOIR POUR S’IMAGINER QUE LA PLUS GROSSE BANQUE CENTRALE DU MONDE EMPLOIE A SA TETE UNE BANDE DE BRANQUIGNOLES… »

    C’est gens la sont nommes politiquement et ils essayent d’agir en fonctionne des positionement des uns ou autres (c’est comme ca qu’on peut expliquer les interventions dans la vie des entreprises prives – limite les salaires, les maries de force, etc. etc.). Ce n’est pas comme ca qu’une entreprise marche d’apres ce que je sais (c’est plutot ca du socialisme – la politique de ces brillants professeurs – et non pas les liens que j’ai donnee). Mais bon on ne va pas debattre de la politique maintenant…

    J'aime

    • Dacian on lui donne les coordonnées du site de JEAN PIERRE CHEVALLIER mais lui parce que c’est trop fatigant il se contente de commentaires de merde faits par d’autres sur le dit site et vient dégoiser gentiment sur le dos de JEAN PIERRE sur le site de son pote LUPUS : tu te crois ou? au cirque PINDER dans le role du clown blanc… t’es vraiment pas tomber ni sur la bonne personne, ni sur le bon public 😦

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s