Idées Courtes, Idées Fausses

Le retour des Prix Nobel libéraux

La plupart des commentateurs ont fait un contresens condamnable sur l’attribution du Nobel à Elinor Ostrom et Oliver Williamson.

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

 Sur l’environnement, beaucoup pensent que si le marché n’est pas capable de résoudre une difficulté, par exemple pour gérer une ressource naturelle non appropriée, le transfert de la décision à une autorité publique est la seule alternative valable. Ostrom a au contraire montré que des solutions bien meilleures que cet interventionnisme public émergent spontanément dès lors que les individus sont laissés totalement libres, écrivent dans le Figaro Mathieu Laine, président d’Altermind, et Frédéric Sautet, économiste au Mercatus Center. Ces arrangements privés forment le ciment de ce qu’il est convenu d’appeler la société civile. Ils donnent toute sa flexibilité et son efficacité à l’organisation spontanée de la société humaine. Quant à Williamson, il se veut l’héritier de deux grands penseurs libéraux, Ronald Coase et Friedrich Hayek…. Qu’on se le dise !!!!!!

EN COMPLEMENT INDISPENSABLE : Au-delà du marché, ce n’est pas contre le marché (cliquez sur le lien)

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s