Gold et Métaux Précieux

Regard sur le Gold : Du plus liquide au plus solide le Métal Jaune est en (ef)fusion…

Trackers, Fonds, ou Lingots : Pour toutes les bourses, pour tous les Alchimistes…

PLUS DE GOLD EN SUIVANT :

 L’alchimie des trackers.

Les trackers or connaissent un succès mérité. Ils sont faciles d’accès car cotés en Bourse, ce qui permet d’acheter ou de vendre pendant toute la séance, et d’utiliser toute la panoplie des ordres afin de maîtriser les cours d’intervention.
Leur grande souplesse explique la forte croissance de leurs encours ces dernières années.

 Au début de 2007, les ETF détenaient 600 tonnes d’or, total porté à près de 1.400 tonnes au début de février 2010.
Les trackers or sont en fait des obligations à durée indéterminée ou des certificats qui peuvent être créés ou annulés à la demande. Leur cours reproduit fidèlement les évolutions du cours de leur sous-jacent. Attention, cependant, car tous les trackers ne suivent pas la même référence, et leur proximité à l’or dépend du produit.

Ainsi, le promoteur britannique ETF Securities propose quatre trackers.

Trois d’entre eux se classent dans le segment des ETC (exchange traded commodities), tandis que le quatrième est un ETF (exchange traded fund). La différence est importante.
Parmi les trois ETC, le Gold Bullion Securities (GB00B00FHZ82) et l’ETFS Physical Gold (JE00B1VS3770) reproduisent les variations du prix de l’or au comptant. En outre, les encours de ces deux produits sont adossés à un stock d’or déposé dans les coffres de HSBC.
Le troisième ETC, l’ETFS Gold (GB00B15KXX56), réplique quant à lui le DJ-UBS Gold Sub-Index, composante de l’indice global DJ-UBS Commodity. Son cours est déterminé par référence aux cours des contrats à terme du Nymex (New York Mercantile Exchange), ce qui signifie qu’il ne reproduit pas les mouvements de l’or au comptant
. En outre, la garantie n’est pas un stock d’or. La fiche du produit précise ainsi que « ces contrats sont couverts par une caution égale à 100 % de la valeur journalière des contrats d’exposition en circulation. Caution détenue chez BNY Mellon dans un compte séparé ».
Le quatrième produit est l’ETFX Daxglobal Gold Mining Fund (IE00B3CNHG25). Il n’évolue pas en fonction des variations du prix de l’or mais de celui d’un indice de mines d’or, le Daxglobal Gold Miners. Il s’agit donc d’un indice boursier et non d’un indice de matières premières.

Préférez les trackers indexés sur les prix de l’or au comptant.

————————————————————–

L’alchimie des Fonds de Mines d’or

La catégorie a bien protégé contre les crises.

Les écarts de performance entre les fonds spécialisés sur l’or et les métaux précieux ont tendance à se réduire à long terme.

Délaissés pendant la phase de forte croissance, les fonds de mines d’or extériorisent des performances flatteuses à court et à moyen terme. Ils ont bénéficié de la convergence de deux tendances fortes ces dernières années.
Tout d’abord, les marchés financiers ont subi deux chocs majeurs, avec l’éclatement de la bulle Internet et, dernièrement, la remise en cause du surendettement dans les pays industrialisés. Compte tenu de la faible corrélation entre le cours de l’or et celui de la plupart des classes d’actifs, les fonds de mines d’or ont bénéficié d’un environnement bien plus favorable que pendant la dernière décennie du XXe siècle.
 

La baisse du prix de l’énergie bénéficie aux minières
Ensuite, la montée des risques géopolitiques et les craintes d’un effondrement des devises des pays industrialisés, et notamment du dollar, ont incité les investisseurs à s’intéresser à nouveau au métal jaune. Depuis août 2008, les actions de mines d’or bénéficient en outre de la baisse du prix du pétrole, celui-ci entrant pour une part non négligeable dans le coût d’extraction et de traitement du minerai.

Christian Foriel-Destezet, gé-rant de CM-CIC Or et Mat, reste confiant dans la poursuite de la tendance malgré les bonnes performances engrangées en 2009 : « Les mines d’or apparaissent sous-évaluées par rapport au prix de l’or, surtout après le mouvement de correction de janvier. Elles devraient bien performer sur tout mouvement de hausse de l’or. »

D’ailleurs, précise Robert Cohen, gérant du fonds Dynamic Precious Metals Fund, qui est commercialisé en France depuis un peu plus d’un an, « en règle générale, les titres aurifères fluctuent d’environ 4 % pour toute variation de 1 % du prix du lingot ». Dans ces conditions, si l’once d’or vient à dépasser son plus haut de 1.226 dollars atteint en décembre 2009, les fonds de mines d’or apporteront encore quelques satisfactions à leurs souscripteurs.

Investissez 5 % de votre portefeuille dans un fonds de mines d’or pour améliorer sa résistance aux chocs du marché

Les écarts de performance entre les fonds spécialisés sur l'or et les métaux précieux ont tendance à se réduire à long terme.

——————————————-

L’alchimie des (ber)Lingots 

Les lingots restent la référence

Le lingot de 1 kilo est la seule vraie référence d’un placement or.

Il pèse de 995 à 1.005 g et a une pureté de 995 millièmes.
Sa principale qualité est de conserver sa valeur commerciale partout dans le monde, d’où sa réputation de valeur refuge.
Son principal inconvénient est de constituer un investissement assez lourd. Le 9 mars, CPoR Devises cotait le lingot à 26.130 euros
.

Plus maniables, les pièces sont très demandées par les particuliers.

Deux pièces font l’objet d’échanges réguliers, mais leur cours dépend de l’évolution de l’offre et de la demande. Lorsque ces pièces sont peu demandées, il peut se développer une décote par rapport au lingot. Cette décote représente, d’une part, les frais de refonte de la pièce, et, d’autre part, l’extraction des autres métaux qui entrent dans la composition de l’alliage afin de ne conserver que l’or fin. La plupart des pièces sont en effet constituées en alliage afin d’augmenter leur résistance à l’usure. La pièce de 20 francs (napoléon) et celle de 10 francs (dite demi-napoléon) sont composées d’or fin à 900 millièmes. Pour connaître la valeur de l’or contenu dans une pièce de 20 francs, il faut donc tenir compte de sa teneur en or et de son poids (6,4516 g). Ainsi, au 9 mars, la valeur de l’or contenu dans un napoléon était de :
26.130/1.000×6,4516×900/1.000 = 151,72 euros.
A cette date, le napoléon valait 154,80 euros. Il comportait donc une prime de 3,08 euros.
Un calcul analogue pour la pièce de 10 francs aurait fait apparaître une prime de 14,16 euros. Les investisseurs doivent donc intervenir avec précaution, d’autant que les cours peuvent varier sans aucun lien avec l’évolution du prix du lingot.

 achetez des pièces quand la prime est nulle

MARCHE DE L’OR au 11/3/10
Lingot : 25.810 eur
Once (Londres, 1er fixing) : 1.104 USD
Napoléon : 147,50 eur
20 francs suisses : 147,50 eur
20 $ US : 960 eur
50 pesos : 980 eur

source jdf mars10

EN COMPLEMENTS INDISPENSABLES : Petite chronique du chercheur d’or : Gold /Euro versus Dollar (cliquez sur le lien)

Gold : L’or sous 9 formes inhabituelles (cliquez sur le lien)

Gold : il y a tracker et tracker…. (cliquez sur le lien)

Gold : Les mines ont encore du potentiel (cliquez sur le lien)

Acheter de l’or en ligne : simple mais cher (cliquez sur le lien)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s