Art de la guerre monétaire et économique

Monétarisation de la Dette européenne : prêt pour le grand saut ???

Et tout ça pour ça….pantomime, vanité et vacuité quand tu nous tiens…

La BCE prête à acheter des emprunts d’Etat de la zone euro (Berlusconi)

Charles Gave : Quand les bornes sont dépassées, il n y a plus de limites (cliquez sur le lien)

PLUS DE PLANCHE A BILLET  ET DIGNORAMUS TRICHET EN SUIVANT :

La Banque centrale européenne a ouvert la porte vendredi à des achats d’emprunts d’Etat émis par les gouvernements de la zone euro pour les aider si nécessaire face à la crise, a affirmé le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi. 

« La réunion est arrivée à un résultat positif grâce au soutien apporté par la BCE qui a signifié qu’elle ferait tout ce qu’elle peut pour soutenir les titres d’Etat qui seront émis » par les pays de la zone euro, a-t-il déclaré à la presse à Bruxelles, à l’issue d’un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement dans la nuit de vendredi à samedi. 

Interrogé par un journaliste lui demandant si cela incluait l’achat de ces titres obligataires le cas échant, il a ajouté: « par exemple ». 

« Il y aura des interventions multilatérales de la part de l’Europe pour réagir à ce qui est en train de se passer », a ajouté M. Berlusconi. 

Toutefois, de son côté, le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a indiqué qu' »on a pas débattu » de cette question lors du sommet. « C’est leur décision » au sein du conseil des gouverneurs de la BCE, a-t-il ajouté. 

Selon des sources diplomatiques, lors des réunions bilatérales qui se sont tenues en marge du sommet, plusieurs participants ont bien plaidé en faveur d’un tel geste de la part de l’institut de Francfort, y compris la Commission européenne. 

La BCE est sous pression depuis plusieurs jours des marchés financiers pour accepter de recourir à des mesures exceptionnelles de soutien aux pays de la zone euro, afin d’endiguer la contagion de la crise, comme l’achat d’obligations d’Etat, ainsi que le font les banques centrales américaine et britannique. 

Jeudi, lors de sa réunion mensuelle au Portugal, l’institut de Francfort avait toutefois indiqué ne pas avoir discuté du sujet. 

Et vendredi soir, M. Trichet est resté à nouveau muet sur le sujet. Il s’est borné à dire aux journalistes que la déclaration finale adoptée par les dirigeants de la zone euro à l’issue de leur sommet était « un excellent communiqué ». 

Il a refusé de commenter le projet de mécanisme d’aide aux pays en difficulté qui sera finalisé dimanche. « Ce mécanisme est de la responsabilité du Conseil (l’organe des Etats de l’Union européenne) et de la Commission » européenne, a-t-il dit. 

Un achat d’emprunts d’Etat est normalement interdit par le règlement de la BCE mais elle pourrait être appliqué en cas de circonstances exceptionnelles, selon les analystes. 

Selon les analystes de BNP Paribas, ces mesures exceptionnelles « ne sont pas définitivement exclues » par M. Trichet et ses déclarations « reflètent une plus grande flexibilité sur la question que précédemment ». 

La BCE a déjà pris des mesures inhabituelle en assouplissant ses règles de prêts pour pouvoir accepter plus facilement les obligations grecques dégradées en échange de liquidités fraîches.

La BCE prend une mesure exceptionnelle pour soutenir la Grèce (cliquez sur le lien) 

BRUXELLES, 8 mai 2010 (AFP)

4 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s