crédit crunch

BCE – Baisse des achats d’obligations et des prêts à une semaine, le taux Euribor à trois mois est remonté quant à lui à près de 0,9%, non loin de son plus haut d’un an

BCE – Baisse des achats d’obligations et des prêts à une semaine, le taux Euribor à trois mois est remonté  quant à lui à près de 0,9%, non loin de son plus haut d’un an

 Les banques de la zone euro ont réduit mardi le montant des liquidités empruntées à la Banque centrale européenne (BCE) tout en s’efforçant de profiter au maximum des prises en pension décidées par la BCE pour compenser ses rachats d’obligations sur les marchés.

PLUS DE QUANTITATING EASING EN SUIVANT :

La Banque centrale européenne a prêté mardi 154,8 milliards d’euros à 125 banques installées en zone euro lors de son opération principale sur sept jours,  contre 190 milliards la semaine dernière.

Ces dernières semaines les mêmes opérations avaient flirté, voire allègrement dépassé, les 200 milliards d’euros et rassemblé environ 150 instituts financiers chaque semaine. Il faut remonter au 22 juin pour trouver une allocation inférieure (151,5 milliards d’euros).

L’opération principale de la BCE, qui se déroule chaque semaine au taux fixe historiquement bas de 1% et qui offre aux banques autant de liquidités qu’elles le souhaitent, est devenue depuis la crise financière un indicateur important de la santé du marché du prêt interbancaire

L’institut d’émission a récolté sans aucune difficulté les 60,5 milliards d’euros à une semaine qu’elle souhaitait pour « neutraliser » les rachats effectués depuis mai. Cette opération hebdomadaire est destinée à neutraliser les risques inflationnistes de ses achats d’obligations publiques, qui ont atteint un total équivalent depuis le début de ce programme le 10 mai.

Pour parvenir à ce montant, elle n’a eu besoin d’offrir aux banques qu’une rémunération moyenne de 0,45%, nettement inférieur à celle de 0,55% payée pour l’opération équivalente de la semaine dernière. 

Au total, 93 banques ont soumis des offres pour un montant dépassant 115 milliards d’euros, près de deux fois l’objectif

 Le fait est qu’il y a énormément de liquidités excédentaires en circulation pour assurer la pression à la baisse sur les marchés monétaires », a commenté Klaus Baader, économiste de Société générale.

Il s’attend à ce que la banque centrale maintienne ses prêts à une semaine et à un mois durant une bonne partie de 2011, une décision qui devrait être entérinée lors de la réunion de politique monétaire du 2 septembre.

Le montant des liquidités excédentaires est aujourd’hui inférieur de plus de 50% à son niveau de la fin juin, avant le remboursement par les banques d’environ 500 milliards d’euros empruntés à un an.

Cette évolution a fait nettement remonter les taux des marchés monétaires ces dernières semaines. Le taux Euribor à trois mois est remonté à près de 0,9%, non loin de son plus haut d’un an, avant les opérations réalisées mardi par la BCE. 

Graphique sur le niveau de liquidités dans la zone euro:

La BCE a commencé en mai à racheter des obligations d’Etat et d’entreprises sur les marchés dans le but d’apaiser les tensions sur les marchés de la dette.

Ces rachats, contestés par certains responsables de la banque centrale, notamment allemands, car ils remettent en cause le tabou de sa participation au financement des dettes publiques, sont désormais quasi-nuls, ce qui pourrait conduire la BCE à y mettre fin officiellement.

Graphique des rachats d’obligations de la BCE:

 source agences aout10

EN COMPLEMENT : L’obligataire européen repart à la hausse

Le marché obligataire européen a grimpé mardi, remontant la pente après avoir baissé la veille, attirant des investisseurs enclins à prendredes bénéfices sur les marchés boursiers.

A 18h00 (16h00 GMT), le rendement du Bund, l’obligation allemande à 10 ans, se détendait à 2,600% contre 2,695% lundi soirtout comme celui de de l’OAT française à 2,886% contre 2,958% la veille. Le marché des obligations souveraines profitait du «léger coup d’arrêt des actions», observe CyrilRégnat, stratégiste obligataire chez Natixis, les investisseurs préférant alors se tourner vers des actifs jugésplus sûrs.

Le stratégiste avertit en outre que «les marchés sont quand même assez calmes», mois d’août oblige.

Le taux du Gilt britannique se détendait à 3,264% contre 3,342% lundi. Aux Etats-Unis, le rendement du bon du Trésor à 10 ans baissait à 2,907% contre 2,963%lundi soir, tout comme celui du bon à 30 ans à 4,042% contre 4,067% la veille. Les taux à échéances courtes diminuaient à 0,13% contre 0,14% la veille. Sur le marché interbancaire, l’Euribor, taux de référence de la zone euro, est monté à 0,899% contre 0,898% lundi tandis que le Libor à trois mois en dollars a baissé à 0,434% contre 0,444%._

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s