Agefi Suisse

Indicateur de Marché / Sondage BofA-MERRILL LYNCH : SEP10

Indicateur de Marché / Sondage BofA-MERRILL LYNCH : SEP10

La Chine à nouveau en Deus ex machina/ Possible rally sur les actions européennes./ Prudence confirmée.

PLUS DE SONDAGE EN SUIVANT :

Pas d’amélioration de la croissance, des marges en recul et des niveaux de cash en hausse. De retour de leurs vacances d’été, les gérants de fonds interrogés pour le sondage Bank of America Merrill Lynch sont toujours aussi prudents et peu disposés à prendre du risque.

Leur seule pointe d’optimisme concerne la Chine, pour laquelle une large majorité de sondés est désormais optimiste.

En net, 11% des 215 gérants interrogés entre le 2 et le 9 septembre estiment que l’économie chinoise va progresser au cours des douze prochains mois. En août, ils pensaient majoritairement (19% net) qu’elle allait régresser, et encore plus en juillet (39% net se déclaraient baissiers sur la Chine). Ce renversement de tendance par rapport à l’Empire du Milieu est la plus importante progression positive enregistrée depuis mai 2009 dans le cadre du sondage.

Dans la lignée de ce nouvel enthousiasme sur la Chine, les marchés émergents restent la zone préférées des sondés pour les actions, avec une avance accentuée sur la zone euro, à propos de laquelle le sentiment des investisseurs est globalement neutre, tout comme il est neutre sur les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Reste que globalement, l’édition de septembre demeure dans la lignée prudente des mois précédents.

Trois quarts des sondés prévoient une croissance et une inflation inférieures à la moyenne au cours des douze prochains mois. Les prévisions de marges des entreprises ont été massivement revues à la baisse.

Ce manque d’enthousiasme sur l’Europe n’empêche pas deux tiers des sondés  d’estimer que les actions européennes sont bon marché – la plus haute proportion depuis février 2003.

Ce qui pourrait ouvrir la porte à un rally si les nouvelles s’améliorent sur le front économique, estime Gary Baker, chef de la stratégie actions européennes chez BofA Merrill Lynch.

Le retour de l’optimisme sur la Chine suffira-t-il à engendrer une amélioration du sentiment général des investisseurs au cours des prochains mois?

En tout cas, les inquiétudes des sondés demeurent centrés sur le risque de maladresse au niveau de la politique économique – une remontée trop rapide des taux, en particulier.

Un autre signe que les sondés sont toujours réfractaires au risque peut se lire dans l’importante proportion qui estiment à la fois que les actions sont sous-évaluées et que les obligations sont surévaluées.

Le spread entre les valorisations des actions et des obligations atteint ainsi plus de 100 points, un niveau record depuis le début du sondage en 2003.

La sous-pondération en obligation est néanmoins moins marquée qu’au cours du mois précédent, alors qu’un net 20% du panel se dit surpondéré cash – le double du mois d’août.

L’allocation globale traduit une approche défensive, avec une baisse des valeurs industrielles et des techno. L’or est perçu comme surévalué par un net 19% des sondés.

Sondage précédent : Indicateur de Marché / Sondage BofA-MERRILL LYNCH : aout10

source agefi sep10

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s