Etats-Unis

USA : 98 banques déjà renflouées par le contribuable sont en danger de faillite

USA : 98 banques déjà renflouées par le contribuable sont en danger de faillite

Encore une preuve s’il en fallait  de la bonne utilisation de l’argent public et de la bonne allocation du capital par l’Etat…. 

 Une analyse des résultats financiers du troisième trimestre des banques américaines par le Wall Street Journal révèle que près 98 établissements qui ont été renfloués par des fonds publics provenant du gouvernement fédéral montrent des risques inquiétants de faillite.

Ces banques présentent un niveau de capital qui s’est beaucoup érodé (avec un ratio Tier 1 en dessous de 6%), un empilement de mauvais crédits (représentant plus de 10% des portefeuilles). Nombreuses d’entre elles ont par ailleurs eu des avertissements de la part des régulateurs….

PLUS DE BAIL OUT ET DE FAILLITES EN SUIVANT :

Banks That Went Bust (cliquez sur le lien)

Track U.S. bank failures since January 2008.

[bankfail_promo]
source WSJ
(cliquez sur la carte pour aggrandir+infographie)

De l’argent jeté par les fenêtres

Ces banques avaient pourtant reçu 4,2 milliards de dollars de fonds du Trésor américain dans le cadre du programme TARP (Troubled Asset Relief Program).

Ce programme financé par les contribuables américains à hauteur de 25 milliards de dollars, devait initialement uniquement aider des banques en bonne santé. Or, la profondeur des difficultés rencontrées par certaines institutions suggère le fait qu’elles étaient dans une mauvaise passe lorsqu’elles se vues octroyées l’aide publique

Sept institutions qui ont bénéficié du programme ont déjà fait faillite. Les fonds publics qui avaient été reçus, et qui ont donc été perdus, s’élevaient à 2,7 milliards de dollars.

«Si la plupart des institutions recensées dans l’enquête du WSJ affichent une plus mauvaise santé financière que les plus grandes banques américaines comme Citigroup ou Bank of America, c’est parce que ces dernières ont bénéficié en plus du TARP d’autres aides de la Réserve fédérale américaine», tente de justifier Chris Cole, conseiller juridique au sein de la ICBA (Independent Community Bankers of America).

Selon le journal américain, ce sont au total 814 institutions bancaires, parmi les 7760 banques que comptent les Etats-Unis, qui s’inscrivent dans une situation financière très affectée. Le journal avait compté 729 banques à la fin du deuxième trimestre 2010.

Le Fonds fédéral de garantie des dépôts (Federal Deposit Insurance Corp ou FDIC) en dénombre 860.

En octobre, l’Office de la comptabilité fédérale avait signalé que 78 des 860 banques qui figurait sur la liste du FDIC avaient reçu des fonds du programme TARP (47 banques de plus par rapport à fin 2009). Selon l’Office, une douzaine de ces 78 banques étaient des «institutions marginales» qui n’auraient pas du recevoir les fonds publics.

Un exemple frappant est celui de la Legacy Bank de Milwaukee. La banque détenait 205 millions de dollars d’actifs au 30 septembre 2010 et avait reçu 5,5 millions du programme TARP en janvier 2009. Mais plus de la moitié des prêts étaient des prêts immobiliers et les prêts non performants ont ainsi atteint 23% du portefeuille global de l’établissement. La banque a ainsi essuyé des pertes d’un montant de 11,6 millions de dollars.

click for interactive graphic

source : WSJ dec10
 

 (cliquez sur la carte pour aggrandir+infographie)
  
EN COMPLEMENT : Les Faillites des banques US en 2010 
All charts courtesy of the Chart Store via The Big Picture:
 (cliquez sur les graphiques pour les agrandir)

EN BANDE SON :  

Laisser un commentaire