Au coeur de la création de richesse : l'Entreprise

Analyse de Marché : Savoir rester liquide en attendant la décote par Dylan Grice,( SG)

 Analyse de Marché : Savoir rester liquide en attendant la décote par Dylan Grice,( SG)

– « Les gens disent que la conjoncture actuelle est particulièrement déprimante, mais quand ne l’est-elle pas ? Comme nous le savons tous, chaque titre s’échange régulièrement à une valorisation anormale. Ainsi l’idéal est d’analyser la vraie valeur des choses avant d’attendre une déviation significative des prix. Aujourd’hui, je pense que les marchés actions sont généralement plutôt chers, néanmoins les opportunités n’ont pas complètement disparu », note Dylan Grice de SG Cross Asset Research.

« Certaines valeurs, dont les bilans sont solides, s’échangent à des décotes significatives par rapport à la valeur intrinsèque. Malheureusement il existe peu d’opportunités de ce type en ce moment. »

PLUS DINVESTISSEMENT VALUE EN SUIVANT :

« Nous n’avons pas besoin d’être en mesure de prédire le futur. Il suffit de faire ses devoirs, d’identifier là où se trouve la valeur et de ne réaliser des transactions que lorsque les prix s’écartent significativement de leur valeur intrinsèque, un travail plus complexe que d’aucuns l’imaginent. Rappelons que Ben Graham disait que, si à court terme, le marché est une machine à voter, à long terme, il est une machine à pondérer. »

« (…) la valeur est certes statistiquement insignifiante à court terme mais la stratégie axée sur la valeur est gagnante à long terme. (…) En un sens, cela ne devrait pas être surprenant. L’un des (nombreux) défauts empiriques bien connus de l’hypothèse d’efficience du marché (HEM) provient du fait que les valeurs à faible bêta, qui présentent un faible risque et qui, par conséquent, devraient avoir un rendement plus faible ne suivent pas forcément cette règle. »

« Supposons que nous utilisions le score Piotroski pour isoler les valeurs de grande qualité. Nous soumettons alors ces sociétés de grande qualité à la classique discipline value, qui consiste à ne sélectionner que celles qui s’échangent avec une décote par rapport à leur valeur intrinsèque estimée (j’applique une décote de 33%). De telles valeurs affichent un rendement historique mensuel d’environ 1,9%, soit un rendement annualisé autour des 25%, une performance de portefeuille enviable par tout un chacun. » « Le problème c’est que pratiquement aucune valeur ne passe un test aussi strict. En effet, certains diront que je pratique une quête de valeurs fortement décotées jusqu’à l’absurde. »

« (…) M. Marché enregistre, en certaines rares occasions, des périodes fastes au cours desquelles un bon nombre de valeurs s’échangent à des décotes significatives par rapport à leur valeur intrinsèque. Si nous ne traversons pas aujourd’hui une telle phase, nous ne connaissons pas non plus les épisodes des années 2005 et 2006 où les titres présentant une décote par rapport à leur valeur intrinsèque étaient rares. »

« Nous ne savons jamais quand ces périodes fastes se matérialiseront, nous savons juste qu’elles se produiront, un jour. Conserver son cash dans l’attente de telles opportunités constitue par conséquent la bonne chose à faire. Supposons que vous souhaitiez détenir dans votre portefeuille (dénué de toute option d’assurance) trente titres au maximum. Chaque mois, vous allouez un trentième de votre capital à chaque titre sélectionné par votre filtre de valeurs décotées jusqu’à l’absurde. Si, en ces rares occasions, vous trouvez plus de trente titres, je suppose alors que votre portefeuille est équipondéré. »

« Mais si vous ne parvenez pas à réunir trente valeurs, j’en déduis que le capital déjà alloué est simplement conservé sous forme de liquidités. Vous détenez ainsi du cash de manière opportuniste, donc si vous ne parvenez à identifier que quinze valeurs, votre pondération en cash représente 50%. Si votre filtre ne sélectionne aucun titre, votre pondération en cash correspond à 100%. (…) A l’heure actuelle, selon cette stratégie, le cash représenterait 70% et refléterait le nombre actuellement limité d’opportunités. »

« Il est donc judicieux, dans le contexte actuel, d’être liquide et de détenir du cash en abondance. Savoir ce qu’il est avisé de faire, même lorsque c’est très simple, ne rend pas forcément les choses plus faciles. (…) Je vous conseille donc d’identifier les actifs qui ont de la valeur à vos yeux, d’évaluer la valorisation du titre en question par rapport à son cours et d’acheter uniquement les actifs offrant une décote attrayante. Si faire la bonne chose revient à perdre des affaires parce que vous ne suivez pas la tendance, tant pis ! »

source AOF / Funds/SG fev11

Laisser un commentaire