Changes et Devises

De Bric et de Broc / La Chine en pleine « débauche : immobilier over the top, mercantilisme à fond et crédit à tout va….

De Bric et de Broc  / La Chine en pleine « débauche » :  immobilier over the top, mercantilisme à fond et crédit à tout va….

Mais n’ayons crainte le Parti veille et tout est sous controle…

PLUS DE CHINAMERICA EN SUIVANT :

Moody’s abaisse la note de l’immobilier chinois

Les ventes dans le secteur résidentiel pourraient baisser de 25 à 30% au cours de l’année à venir. Toutefois les prix ne devraient pas baisser. 

L’agence de notation Moody’s Investors Service a dégradé jeudi la note du secteur immobilier chinois de «stable» à «négative», mettant en garde contre la hausse des taux d’intérêt et la réduction des prêts bancaires qui pourraient affecter la demande.
L’agence a également estimé que les efforts de Pékin visant à endiguer l’inflation et à éviter une bulle immobilière pèseraient sur les promoteurs immobiliers dans certaines villes.
Les mesures prises par Pékin ont entraîné une baisse de près de 40% des achats immobiliers à Pékin au 1er trimestre 2011, par rapport au trimestre précédent, a indiqué Moody’s.
Les ventes dans l’immobilier résidentiel pourraient baisser de 25 à 30% au cours de l’année à venir mais les prix ne devraient pas baisser, selon l’agence. «Nous pensons que le secteur va être sous pression au cours des 12 à 18 prochains mois», a estimé Peter Choy, vice-président de Moody’s, au cours d’une conférence de presse à Hong Kong.
Des livraisons d’appartements neufs vont également inonder le marché, résultat de la volonté de Pékin d’offrir plus de logements et à des prix plus abordables, avec l’objectif de construire ou de rénover cette année 10 millions d’appartements pour les ménages à faibles revenus. «La priorité du gouvernement de maintenir la stabilité sociale, en contrôlant l’inflation et en contenant toute bulle immobilière, va continuer à avoir une lourde influence sur le marché immobilier», a encore estimé Moody’s dans son rapport présenté jeudi.
La banque centrale chinoise a annoncé début février un nouveau relèvement des taux d’intérêt de référence de 25 points de base, une mesure destinée à contenir l’inflation et à limiter le volume des prêts bancaires.
Dans un contexte d’accélération de la hausse des prix qui a atteint 5,1% sur un an en novembre et 4,6% en décembre, la banque centrale avait déjà relevé deux fois ses taux au 4e trimestre 2010.
Pour Moody’s, au moins 10 grands promoteurs chinois pourraient connaître des difficultés ou ralentir leurs projets si les ventes baissent de 25% cette année.
«Mais nous continuons à admettre que l’urbanisation croissante et la création de richesse soutiennent à long terme la croissance du secteur immobilier», relève encore Moody’s.

Les réserves de changes dépassent les 3000 milliards de dollars

Les réserves de change de la Chine, les plus importantes au monde, ont atteint 3044,7 milliards de dollars fin mars, a rapporté jeudi la banque centrale chinoise sur son site internet. Leur montant, qui atteignait déjà un record fin 2010 à 2847 milliards de dollars a augmenté de 24,4% sur an, a précisé la banque centrale.
L’accumulation colossale de ses réserves de changes par Pékin reflète le déséquilibre des échanges extérieurs du pays.
La Chine maintient administrativement son taux de change à un niveau très bas, ce qui favorise ses exportateurs, tandis que l’afflux de capitaux dans le pays gonfle la masse monétaire et crée de l’inflation. L’excédent commercial de la Chine s’est élevé l’an dernier à 183 milliards de dollars, un peu moins qu’en 2009.
Selon les analystes, ces réserves de la Chine sont encore massivement en dollars, la Chine étant le premier créancier des Etats-Unis devant le Japon.

Les nouveaux prêts bancaires en forte hausse au mois de mars

Le volume des nouveaux prêts accordés en mars par les banques chinoises a fortement augmenté par rapport à février, à 679,4 milliards de yuans, et ce malgré plusieurs mesures de resserrement monétaire, a rapporté jeudi la banque centrale.
En février le volume des nouveaux prêts accordés était de 535,6 milliards de yuans. Pour mars les économistes s’attendaient à des nouveaux prêts de 585 milliards de yuans.
La masse monétaire, mesurée par l’agrégat M2, a augmenté de 16,6% sur un an en mars, après une hausse de 15,7% en février. M2 regroupe la monnaie en circulation et les dépôts à vue (M1), plus les dépôts à court terme et les comptes d’épargne.
Malgré les différentes mesures prises par les autorités chinoises depuis début 2010 pour durcir les conditions de prêts par les banques et lutter contre l’inflation, celle-ci a encore atteint le niveau de 4,9% en février, bien au-dessus de l’objectif officiel de 4%.

source agences avril11

Laisser un commentaire