Agefi Suisse

Zinzins /Sondage Merrill Lynch aout : l’escalade prévisible des positions en cash

Zinzins /Sondage Merrill Lynch aout :  l’escalade prévisible des positions en cash

Sondage BofA Merrill Lynch. Les liquidités sont presque au niveau de fin 2008.

Au lendemain du bradage des actions, les positions cash se rapprochent de celles observées lors de la crise du crédit en décembre 2008.

Le sondage de BofA Merrill Lynch, réalisé entre le 5 et le 11 août,  porte sur 244 allocataires contrôlant une masse sous gestion totale de 718 milliards de dollars.

Les investisseurs s’accordent à conclure que l’économie globale se ralentira de manière significative au cours des 12 prochains mois mais devrait éviter une véritable récession. Ce sentiment reflète un revirement important des attentes de juillet, lorsque 19% du panel était confiant dans une amélioration de l’économie, alors qu’aujourd’hui 13% sont devenus pessimistes. Un tiers des répondants s’attend à une baisse des profits. Toutefois, 42% considère qu’une récession globale est peu probable.

 Suite aux ventes massives d’actions -surtout des cycliques – les positions cash sont montées en flèche à 5,2%, proches du maximum de 5,5% enregistré en décembre 2008, et 30% des investisseurs se retrouvent surpondérés. Seuls 2% des investisseurs restent surpondérés en actions contre 35% le mois précédent. Les positions obligataires et celles sur les matières premières ont également été réduites. Seule la Chine a échappé à la correction globale.

Ce sont les perspectives américaines qui ont été le plus atteintes. Les investisseurs américains ont fait littéralement volte-face avec 14% des répondants estimant que leur économie s’affaiblissait alors qu’ils étaient 29% à penser, en juin, qu’elle se renforcerait.  Pour ce qui est de l’Europe, 71% du panel s’attend à un fléchissement de l’économie contre seulement 22% en juillet. Néanmoins, peu s’attendent à une récession en Europe. La zone euro a échappé au bradage global. La sous-pondération des actions européennes est passée à 15% en août contre 21% en juillet.

La perception des perspectives chinoises s’améliore. La proportion de gestionnaires qui s’attend à un affaiblissement de l’économie chinoise est encore de 11%, mais en nette amélioration par rapport aux attentes de Juillet (24%) et surtout de juin (40%).

Ce sont les valeurs cycliques qui ont été le plus touchées par la désaffection des investisseurs. Les investisseurs ont sous-pondérés ces titres dans 16% des cas. Trois quart des investisseurs identifient le risque de cycle économique comme le plus susceptible d’affecter la stabilité du marché. Ils n’étaient que 42% en juillet. La proportion d’investisseurs surpondérés en actions énergétiques est passée de 27% à 14% en un mois. Près de la moitié des répondants (43%) estiment que l’or est surévalué.

Nicolette deJoncaire/agefi aout11

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s