Commentaire de Marché

La japanisation rampante des Pays développés de l’Ouest ? par The Wolf

La japanisation rampante des Pays développés de l’Ouest ? par The Wolf

source Wall Street Journal

L’exemple le plus frappant de la «Japanisation » des pays comme les États-Unis, Royaume-Uni ou l’Allemagne se trouve dans leurs coûts d’emprunt de référence. Si vous prenez sur 15 ans les bons du  Trésor à 10 ans, les rendements du Bund et du Gilt il ya une similitude remarquable avec les performances du Japon de 1988 à 1996….

Source Financial Times 

PLUS DE JAPANISATION EN SUIVANT :

La japanisation rampante du marché action US

source The Big Picture

   Le nouveau Japon ? L’ampleur du repli des marchés reflète les pressions budgétaires subies par l’OCDE et les inquiétudes relatives au ralentissement de l’économie mondiale. Notre thèse depuis longtemps est celle de marchés tiraillés entre les vents contraires structurels (dus à un désendettement généralisé) et les vents porteurs cycliques (grâce aux plans de relance de 2008/2009). Cette thèse a toujours laissé planer un doute sur les perspectives 2012/2013, anticipant à un moment donné un retournement du cycle économique. Une part de l’incertitude actuelle est probablement liée à la perception que ces freins structurels vont être ressentis plus tôt que prévu. Au vu de la volatilité extrême des marchés, les actifs risqués sont peut-être en train d’intégrer un changement fondamental des cycles, qui deviendraient plus courts et de moindre amplitude.

Sur ce point, la comparaison avec le Japon est sans doute valable, sans pour autant impliquer une déflation inéluctable et des rendements obligataires tendant vers 1 %.

De 1975 à 1995, le Japon a connu trois cycles économiques (d’un creux à l’autre) durant en moyenne un peu plus de six ans. De 1995 à 2009, il a connu quatre cycles d’une durée légèrement inférieure à quatre ans. Le paradoxe de l’expansion de l’économie américaine depuis juin 2009 tient peut-être au fait que le cycle se rapproche de sa fin, malgré de très importants niveaux de capacité disponible tant au niveau des biens que sur le marché de l’emploi. Les dernières statistiques décevantes, notamment l’indice de confiance des consommateurs, ne peuvent que nourrir les inquiétudes des investisseurs….

EN BANDE SON :

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s