Agefi Suisse

Draghi a été initialement mal interprété par les marchés par Pierre Leconte

Draghi a été initialement mal interprété par les marchés par Pierre Leconte

DR DEALGOOD

Loin de constituer un non évènement, comme l’ont interprété initialement et négativement à tort les marchés financiers le jour même pour se raviser le lendemain et remonter, le plan Draghi exposé le 2 août 2012 dans ses grandes lignes signifie que la BCE va prochainement fonctionner sur le modèle et avec les méthodes de la Federal Reserve US, en particulier en créant toute la liquidité ex nihilo nécessaire à l’achat direct ou indirect des obligations des Etats européens (PIIGS en particulier) et des “actifs” toxiques bancaires. Liquidité qui ne sera probablement pas stérilisée. Et cela, que les Allemands (et la Bundesbank en particulier) dans un premier temps s’y opposent ou pas, tout en passant outre aux dispositions des traités européens et des statuts de la BCE. Il s’agit en fait d’un coup d’Etat monétaire aidé par la haute finance internationale (FMI, Goldman Sachs, Trésor US, etc.), l’Italie voire l’Espagne et la France, dirigé contre l’Allemagne et autres Etats de l’Europe du Nord qui ne pourront pas s’y opposer sauf à accepter la création d’euro-bonds permettant de mutualiser les dettes européennes.

Draghi a expressément déclaré: “It is pointless to short the Euro because the Euro is irreversible” (Il est absurde de vendre l’euro puisque l’euro est irréversible). Parce qu’il a compris que pour être finalement accepté nolens volens par les Allemands, et permettre aussi la stabilisation des marchés obligataires des PIIGS, son plan doit conduire à la remontée de l’euro (sur-vendu) contre le dollar US (sur-acheté) puisque c’est la défiance à l’égard de l’euro qui est en grande partie la source de l’instabilité des marchés financiers européens.

 

 Nous déduisons de tout cela que l’euro/dollar US devrait progressivement remonter (vers 1,30) avec un effet très haussier sur l’or et l’argent-métal exprimés en dollars US (actuellement à des prix très bas) puisque ces métaux ne montent que lorsque la monnaie dans laquelle on les exprime chute. Mais, en revanche, l’or exprimé en euros (actuellement à son sommet) devrait stagner voire rebaisser. Les marchés d’actions, européens surtout, devraient eux-aussi profiter de l’entrée de la BCE dans le club des faux-monnayeurs aux côtés des deux autres banques centrales occidentales (la Federal Reserve et la Banque d’Angleterre) qui pour le moment n’ont pas encore lancé de nouveaux Quantitative Easings afin de ne pas gêner la BCE dans sa manoeuvre actuelle. Comme l’a écrit Bruno Berthez dans l’Agefi Suisse du 3 août 2012: “La finance privée va mettre à profit le pillage de la monnaie pour réduire ses risques sur le dos de la BCE et des contribuables européens”. Une bonne nouvelle à court terme pour les spéculateurs mais une très mauvaise nouvelle à moyen et long terme pour les épargnants dont le pouvoir d’achat sera laminé…

http://blog.kimblechartingsolutions.com/2012/07/two-reasons-the-u-s-dollar-is-due-a-pullback/

http://online.wsj.com/article/SB10000872396390443866404577564362406672118.html?mod=WSJUK_hpp_sections_markets

http://www.businessinsider.com/draghi-just-staged-a-dramatic-power-play-2012-8

http://www.moneynews.com/StreetTalk/hsbc-gold-1-900/2012/08/03/id/447473

http://www.zerohedge.com/news/stolper-alert-goldman-says-go-long-eurusd-130-target

http://ftalphaville.ft.com/blog/2012/08/03/1106771/the-great-draghi-re-think/

http://online.wsj.com/article/SB10000872396390444840104577553180613931736.html

SOURCE ET REMERCIEMENTS : LE FORUM MONETAIRE DE GENEVE

http://www.forum-monetaire.com/?p=6537

 EN BANDE SON :

6 réponses »

    • Votre raisonnement ne tient pas compte d’un autre phénomène, celui de la stagflation qui réunit perte du pouvoir d’achat et croissance nulle.

      La stagflation est un pur produit de la création monétaire et je pense pour ma part que celle-ci s’est déjà mise en marche.

      On peut par exemple constater depuis 2009
      une décorrélation entre les prix du fret maritime (qui n’ont pas chuté en raison d’un excès d’offre mais bel et bien suite à une diminution importante de la demande mondial) et les prix des matières premières qui ont augmenté de 50% sur la même période (sur la base du CRB Index).

      http://www.lgifinance.com/baltic-dry-index-indicateur-avance-de-crash-boursier/

      C’est un exemple parmi d’autres et nous n’en vivons que les prémices. Une seule chose est certaine, il est illusoire de penser que le pouvoir d’achat ne répondra pas à la création monétaire en raison du contexte économique récessif…

      J'aime

  1. Les marchés n’ont pas mal interprété. le scénario était écrit comme les algos de knight sont programmés avant la séance. On a ouvert en gap haussier weekly lundi ce qui est assez rare et on a tenu jusqu’à jeudi ce qui l’est encore plus…et le discours de Draghi. Baisse de 5 % entre 14 h30 et 17 h 30 avec clôture au plus bas histoire de « tuer » les longs et pouvoirs remonter entre soi le lendemain… Toute personne doté d’un cerveau a peu près irrigué c’est demandé ce qui se passait jeudi, Draghi n’ayant fait que confirmer et étayer ce qu’il avait dit précédemment… Ceux qui ont eu raison » un jour trop tôt » sont morts sur les dérivés à effet de levier. Le marché va certainement poursuivre par inertie car ils vient de déclencher un mouvement puissant mais à moyen terme rien n’est réglé par ce discours. Il reste de nombreuses inconnues : acceptation par le peuple espagnole d’une mise sous tutelle corollaire à l’aide de la BCE- attitude des finlandais- attitude des allemands dont le silence cette semaine ne dit rien qui vaille- enfin le cas grecque reste un sacré cailloux dans la chaussure…

    J'aime

  2. Samedi 4 Aout : suite Draghi suite./Déclaration de guerre

    Comme le souligne très justement Pierre Leconte, Draghi a ouvert la porte a la monètisation: Le fait que le discours soit abscons, opaque et alambiqué ne change rien à la réalité, il a posé des jalons, articulé un plan pour y parvenir.
    L’Êurope étant divisée, non pas de façon claire mais de facon hypocrite, un combat va s’engager .

    Dans ce combat les lignes de partage et de division des différents camps seront brouillées. Brouillées car il faut manipuler les Marchés, manipuler les Souverains Pestiférés, manipuler les Partis politiques, maipuler les Opinions publiques. On va mentir partout, sur tout et à qui mieux mieux. Ainsi en Allemagne Merkel , fille du chef klepto Helmut Kohl , lequel a derrière lui la casserole de la raffinerie de Leuna, Merkel ne pense qu’à se faire violer, à condition qu’elle reste vierge. Peut ètre mème vierge et martyr, qui sait ?

    La communication et la propagande sont difficiles lorsque l’on doit s’adresser à des cibles différentes avec des messages contradictoires. D’où soit dit en passant le bien-fondé de notre méthode de travail qui consiste à ne rien prendre pour argent comptant, mais à critiquer, déconstruire, confronter et in fine à tenter de révèler ce qui est dissimulé.

    Le combat va ètre terrible et il n’a pas d’initié car les peuples, non controlables ont encore dans certains pays, leur mot à dire et les systèmes politiques non unifiés et non centralisés leur permettent encore de se faire entendre.

    Ce qui n’est plus le cas en France ou, soit en passant, ou le peuple, ex souverain accepte une fois pour toutes qu’on soit élu sur des promesses que l’on ne tient pas, que l’on cache, que l’on organise l’opacité et la non transparence avec la complicité des médias et des corps intermédaires .

    En France on en est au point de considérer qu’un grand homme politique est celui qui a le courage de se renier¨.

    Les peuples qui ne veulent pas payer les dettes des kleptos, les remettre en selle par la monètisation n’ont que très peu d’alliés, mais ils en ont au moins deux :

    -Une partie du peuple des pays du Nord

    -Le réel , lequel , par la loi du triangle, modifie toutes initiatives des soit disants responsables et les transforme en un monstre qu’ils n’ont pas prévu. La loi du triangle crée des conséquences non prévues, des opportunités qui vont fournir des armes dans le combat contre la scandaleuse monètisation mais il faudra beaucoup de clairvoyance pour les discerner.

    Attention les marchés ne sont ni espace d’information, ni espace d’anticipation, ce sont des pièges au service des souverains kleptos et de leurs valets. Pour manger avec le diable, il faut une très longue cuillère.

    L’un des meilleurs alliés des peuples contre les kleptos, c’est l’ensemble des conséquences unintended, non prévues, que les démiurges ne réussissent ni à contrôler, ni méme à envisager. Le réel fait toujours retour, c’est une raison fondamentale d’optimisme.

    J'aime

  3. @ Bruno Berthez. Je ne remettais pas en cause l’analyse de fond de Pierre Leconte mais simplement sa vision d’une erreur d’analyse du marché jeudi. C’est la preuve d’une certaine idéalisation du marché boursier et en tout cas d’une méconnaissance de son fonctionnement actuel.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s