Art de la guerre monétaire et économique

Face à l’Union bancaire pronée par l’alliance des Eurocrates/Banksters Helsinki veut un fonds d’aide européen financé par les banques

 Face à l’Union bancaire pronée par  l’alliance des  Eurocrates/Banksters Helsinki veut un fonds d’aide européen financé par les banques

Le Premier ministre finnois, Jyrki Katainen, souhaite la création d’un fonds d’aide européen pour recapitaliser les banques en difficulté, financé par le secteur bancaire, a-t-il déclaré dans un entretien publié dans la presse vendredi.

Jyrki profiilikuvaksi 

MARS ATTACK

Dans cet entretien réalisé le 1er août avec l’hebdomadaire financier Talouselaemae et publié vendredi, M. Katainen propose la création d’une autorité européenne unique de surveillance des banques, d’un fonds commun de secours en cas de crise bancaire et d’un fonds commun de protection des dépôts. « Nous devrions être capables de construire un système où les banques ne peuvent pas bouleverser des pays tout entiers. Une solution, en plus du contrôle, serait d’avoir un fonds européen de crise bancaire », a-t-il déclaré au magazine. Le fonds serait alimenté par les banques, a-t-il précisé.

Jyrki Katainen a désigné les liens entre les Etats et les banques comme le problème central de la crise de l’euro, et souligné la nécessité de les couper.

PLUS DE FINLANDE ET DALLEMAGNE EN SUIVANT :

Lors du sommet de l’UE fin juin, le Premier ministre finnois avait plaidé sans succès en faveur de collatéraux en échange de prêts aux Etats en difficultés. Le Premier ministre a indiqué qu’il souhaitait que cette proposition soit reconsidérée.

Helsinki est réticent à voir la zone euro intervenir collectivement sur les marchés de la dette, et elle a exprimé ses craintes que le FESF (Fonds européen de stabilité financière) et son successeur, le Mécanisme européen de stabilité (MES) n’épuisent leurs ressources trop rapidement en rachetant de la dette sur les marchés.

Début juillet, la ministre des Finances finlandaise Jutta Urpilainen avait dit qu’elle ne souhaitait pas se « préparer » à assumer « la responsabilité collective face aux dettes (…) et aux risques d’autres pays ».

La Finlande est l’un des rares pays de l’UE avec l’Allemagne, le Luxembourg et les Pays-Bas, toujours doté d’un « AAA » par les trois principales agences d’évaluation financières.

Source AFP Aout12

En RAPPEL  et Vue de l’Allemagne

Le sommet de l’Union européenne, qui s’est déroulé les 28 et 29 juin, a déclenché une violente controverse en Allemagne. Plus de 200 économistes ont signé une déclaration critiquant farouchement la chancelière Angela Merkel. Dans la première phrase on peut lire : « Les décisions que la chancelière s’est vue contrainte de prendre lors du sommet des pays de l’UE étaient mauvaises. »

Les économistes en particulier condamnent la décision du sommet de former une union bancaire parce que ceci signifie une « responsabilité commune pour les dettes des banques du système euro ».Les « pays européens solides » ne devraient pas être tenus d’offrir des garanties pour les dettes bancaires des pays en « crise », précise la déclaration. Une « mutualisation de la responsabilité de la dette bancaire » exposera toujours les « pays solides » aux « pressions » des pays débiteurs tant qu’ils « auront une majorité structurelle dans la région euro ». De plus, l’acceptation d’une telle responsabilité ne renforcera ni l’euro ni l’idée européenne, mais assistera « au lieu de cela Wall Street et la City de Londres. »

Dans d’autres interviews et articles, les deux initiateurs de la déclaration, le président de l’institut de recherches économiques Ifo de Munich, Hans-Werner Sinn, et le professeur de statistiques à l’université de Dortmund, Walter Krämer, ont tenu des propos similaires. Dans le quotidien d’affaires Handelsblatt, Sinn accuse les pays qui ont des problèmes de dette d’avoir « organisé une chasse aux sorcières » pour « mettre la main sur notre argent, en accusant l’Allemagne d’avoir un appétit impérial démesuré et en prédisant la haine des peuples contre nous ».

Dans un article conjoint paru dans le quotidien conservateur Frankfurter Allgemeine Zeitung, Sinn et Krämer accusent aussi d’autres pays de faire du chantage à l’Allemagne : « Le schéma est toujours le même : D’abord, on nous fait sortir notre portefeuille en nous faisant miroiter un placebo de barrières politiques et de règles de conduite, puis, une fois le portefeuille sur la table, on nous oblige à abandonner les barrières politiques. »

La déclaration des économistes reprend des positions qui furent précédemment préconisées par l’ancien patron de la Fédération allemande de l’industrie (BDI), Hans-Olaf Henkel, par le politicien social-démocrate (SPD) Thilo Sarrazin, ainsi que par divers représentants des partis dirigeants, l’Union chrétienne-démocrate (CDU), l’Union chrétienne-sociale CSU) et le Parti libéral démocrate (FDP). Ces derniers rejettent, au nom de l’intérêt national de l’Allemagne, tout soutien financier aux pays ayant des problèmes d’endettement ; certains veulent même abandonner l’euro. pas au gouvernement et à des partis politiques, mais aux « chers concitoyens » auxquels ils demandent d’exercer une pression sur les députés parlementaires dans leurs circonscriptions : « Nos élus devraient savoir quel danger menace notre économie. »

Les signataires comprennAnt de fervents partisans de la propriété capitaliste et du libre marché,  lancent des attaques contre banques et Banksters. Ils rejettent une « mutualisation des dettes » et exigent : « Les banques doivent pouvoir faire faillite. » Le fardeau de la faillite doit être assumé par les créanciers, « parce qu’ils ont délibérément pris le risque de l’investissement et eux seuls disposent des moyens nécessaires. »

Le secrétaire général de la CSU, Alexander Dobrindt, a fait l’éloge de la déclaration comme étant une « contribution prudente pour que les résolutions du sommet n’aillent pas dans la mauvaise direction. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s