Douce France

Politique Friction du Lundi 1er avril 2013 : Hollande, Porcinet, Manny et ses outils, ou le monde infantile de Disney socialiste par Bruno Bertez

Politique Friction du Lundi 1er avril 2013 : Hollande, Porcinet, Manny et ses outils, ou le monde infantile de Disney socialiste par Bruno Bertez

EN LIEN: Humeurs de Loup du Samedi 30 Mars 2013: La tarte à la crème à la sauce Moscovici par Bruno Bertez

   Ayrault a, dit-on,  viré son équipe de communicants. Nous conseillons à Hollande de faire de même.

Les enquêtes indiquent que les Français considèrent que Hollande n’est pas à la hauteur, il a un déficit de présidentialité. Il a commis l’erreur dramatique de chercher à se définir et démarquer par rapport à Sarkozy en endossant le paletot de Président « normal », cela lui a ôté toute autorité, privé du respect dû à la fonction. La normalitude est devenue une plaisanterie rabaissante.

Les incapables qui le conseillent n’ont pas compris que l’exercice du Pouvoir a ses règles et que, contrairement à la sagesse des nations, l’habit fait le moine. Surtout quand on n’est pas fait pour être Président, il faut au moins en endosser l’habit. Et même le faire tailler sur mesures.

Les sobriquets dont Hollande est affublé sont dévalorisants, ce n’est pas un hasard. Porcinet, Flamby, les allusions au coquelicot de Fabius, etc., tout cela ne le grandit guère.

///////////////////////////////////////////////////////////

« Hollande, à l’exception de l’épisode Monsieur Normal, ne fait que creuser le sillon qui est le sien depuis qu’il existe en politique: l’école enfantine. Guimauve le Conquérant, Carambar (à cause des blagues), capitaine de pédalo, Flamby, pirouette cacahuète (à cause des blagues bis), Babar, patapouf, fraise flagada, famille Bidochon.

Peut-on survivre à tant de sot-briquets? Car, s’il n’a pas la puissance du fatum de la tragédie grecque, le sobriquet a quelque chose de terriblement programmatique. On ne peut pas s’en défaire, il colle à la réputation comme le sparadrap du capitaine Haddock, s’obstine, et par la force de sa répétition finit souvent par accomplir la prophétie. Comme le surmoi, le surnom empêche.

De tous les petits noms qui lui ont été attribués, c’est pourtant l’acratopège «pépère» qui agace le plus François Hollande. Parce que sa compagne devient mémère ou parce qu’il prend d’un coup cinquante ans? »

 Marie-Claude Martin/Le Temps

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

La fonction présidentielle repose sur une imposture qui consiste à faire croire qu’une fois porté au Pouvoir par la grâce démocratique, le candidat subit une transmutation qui fait de lui un sujet omniscient, omnipotent et bien sûr légitime. Sarkozy, après l’avoir nié, a fini par le comprendre.

PLUS DE BERTEZ EN SUIVANT:

Le fonctionnement politique repose sur cette illusion: le Président, et même souvent les Ministres « savent », ils « peuvent ». Vieil héritage des rois de droit et d’origine divine entretenu par la disjonction entre le Monde et ses signes, le gaspillage, les fastes, l’Etat spectacle, etc.

Les peuples ont beau savoir au fond d’eux mêmes que c’est faux, ils veulent y croire quand même.

Exactement comme les enfants croient au Père Noël. C’est un besoin pour justifier ses rêves, ses excuses d’impuissance, sa lâcheté de ne pas oser prendre sa vie en mains. Il faut, à la fois croire au miracle du Maître qui sait et peut tout, et en même temps, dans le même processus, croire à l’action maléfique des boucs émissaires, de tous ceux qui l’empêchent de miraculer en rond. Quand il est magnifié, porté sur le piédestal, le candidat, miraculeusement, gagne en popularité, stature, … même si c’est pour mieux s’effondrer ensuite. On retrouve le processus de la construction du père idéal, construction qui tient tant qu’elle tient, jusqu’à ce qu’elle s’effondre sous les coups de boutoir du minable du réel.

Dans l’inconscient populaire, fonctionne la dénégation, la Verneinung freudienne, on sait, mais on refuse de savoir. On rejette l’évidence du fameux: pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes!

La démocratie fonctionne sur des mythes qu’il ne fait jamais bon de contester ou de détruire, une quantité incroyable de mythes:

–        Le règne de l’intelligence

–        La préoccupation de l’intérêt général

–        Le désintéressement de la fonction publique

–        L‘égalité devant la loi

–        L‘existence d’une majorité consciente qui confère la légitimité

–        L‘équivalence de la Vérité et de l’opinion

etc. etc.

Des communicants qui auraient réfléchi sur autre chose que la vente du « parce que je le vaux bien » auraient évité de rabaisser le Président et d’en faire un personnage de Disney. Aller sur Google et cliquez sur « Manny et ses outils, amis pour toujours », vous y découvrirez la chanson du Président de la France.

Chez Manny, il y a même un petit cochon rose, sorte de Porcinet avec ses outils! Incroyable mais vrai.

Ces gens ont un problème, non seulement avec le pouvoir, mais avec le monde en général. Ils vivent dans le monde de Peter Pan, un monde infantile où tout est possible; les vilains, ce sont ceux qui ne votent pas pour eux ; les bons, ce sont ceux qui s’endorment dans leurs bras, non pas comme on le fait dans les bras de ses parents quand on est enfant, non pas comme on le fait dans les bras de son amant ou de sa maîtresse, mais comme on le fait entre frères, grands frères et grandes sœurs qui nient la différence des sexes et l’amour d’objet, c’est à dire l’obligation du choix.

Ce n’est pas un hasard si le maire de Paris veut faire de la ville un « Main Street » de Disney, un Paris de rêve, féerique, festif, dont il exclut les travailleurs, les gens qui sentent la sueur, le conflit… Paris festif, c’est le même monde que celui de Manny et ses outils.

C’est le monde socialiste.

BRUNO BERTEZ Le Lundi 1er Avril 2013

llustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON:

   NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

5 réponses »

  1. Très bonne analyse, qui rejoint celles de Philippe Muray… dans l’Emire du Bien .. et ailleurs;

    Exemple:
    « (…) Le Bien est la réponse anticipée à toutes les questions qu’on ne se pose plus. Des bénédictions pleuvent de partout. Les dieux sont tombés sur la Terre. Toutes les causes sont entendues, il n’existe plus d’alternatives présentables à la démocratie, au couple, aux droits de l’homme, à la famille, à la tendresse, à la communication, aux prélèvements obligatoires, à la patrie, à la solidarité, à la paix. Les dernières visions du monde ont été décrochées des murs. Le doute est devenu une maladie. Les incrédules préfèrent se taire. L’ironie se fait tout petite. La négativité se recroqueville. La mort elle-même n’en mène pas large, elle sait qu’elle n’en a plus pour longtemps sous l’impitoyable soleil de l’Espérance de Vie triomphante. (…) »

    Cf quand Hollande affirme devant le Plt européen que l’ « EUROPE NE DEMANDE RIEN POUR ELLE MEME »

    J'aime

  2. Oubli sélectif ou volontaire ?

    LE RESPECT DU SUFFRAGE UNIVERSEL, ne fait pas parti des 6 « mites » (sic) que vous évoquez ?
    Il serait donc dans les etc, etc ?

    Notez, c’est EFFECTIVEMENT là qu’il se situe de fait, VU LE NOMBRE DE FOIS OÙ ON l’a impunément bafoué et qu’on continue de le faire.

    Étonnant de voir ce que la base même de la chose (la démocratie) peut-être renversé sans qu’au final, on s’en indigne … trop ?
    Une preuve de plus que l’humain EST CAPABLE DE TOUT AVALER.

    CE N’EST PAS POUR RIEN QU’ON DIT DE NOUS QUE NOUS SOMMES DES « OMNIVORES » ! QUELLE DESCENTE HEIN ?

    Pfiouuuuuuuuuuuuu !

    J'aime

  3. Bjr à ts,
    Maintenant regardons le monde avec mes yeux. Moi, j’observe que les hommes d’etat sont manipulés à leur insu qd ils ne sont pas assassines. Nous, pauvres gens du peuple, nous ingerons des produits chimiques qui diminuent notre QI. Ces produits que nous respirons, mangeons nous rendent dociles comme des moutons. Pourtant tous les problèmes sont correctement poses donc déjà résolus à moitié. Pareto nous dira que le problème
    sera résolu à 80 % si vous agissez sur 20 % des causes.
    Aussi moi, en tant que grand naïf, je me demande pourquoi nous nous enfoncons vers un demain qui apportera la 3 eme guerre mondiale, des souffrances, et peut etre la destruction de l’humanité.
    Alors pourquoi cette paralysie ? Pourquoi rien n’est fait ? Pourquoi l’humanité est-elle profondément silencieuse ? Est-ce un silence de résignation ?
    Qu’en pensez-vous ?

    Bne journee à tous !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s