A Chaud!!!!!

Humeurs de Loup du Samedi 30 Mars 2013: La tarte à la crème à la sauce Moscovici par Bruno Bertez

Humeurs de Loup du Samedi 30 Mars 2013: La tarte à la crème à la sauce Moscovici par Bruno Bertez

  

   Au lendemain de la publication des chiffres calamiteux du déficit français, la campagne de propagande s’est enclenchée. Tout a commencé avec les larbins keynésio-socialistes, quasi fonctionnaires, de l’OFCE.  L’argument est vieux comme le monde keynésien : Si il y a déficit c’est parce que la conjoncture a ralenti, la croissance a disparu.

Ben voyons, quelle surprise! Personne ne s’y attendait… Les keynésiens, OFCE en tète, disent que pour faire de la croissance il faut faire du déficit, mais quand vous tentez de réduire le déficit il n’est pas prévu que la croissance se réduise!  C’est tout à fait par un hasard non prévisible, s’il on suit Moscovici qui reprend l’argument, que la croissance ayant stoppé, le ratio de déficit augmente ou baisse moins que prévu.

A notre avis nos zozos utilisent des modèles manchots, ou dissymétriques, parce sinon ils auraient du en tenir compte. C’est vrai nous oublions, tout ce qui est bien est voulu, tout ce qui est mal est conséquence non voulue, hasard, facteur exogène.

Ah ces braves gens! La vérité et la rigueur n’est pas leur fort!

Du coup voilà qu’ils proposent aux Allemands, aux marchés, et donc à l’opinion française de nous refaire le vieux coup de la séparation du déficit en déficit structurel et déficit conjoncturel!

Mais attention un déficit structurel partiel, tronqué, qui ne tient pas compte du déficit structurel des dépenses sociales, des retraites, un déficit structurel instantané, qui ne se projette pas dans l’avenir.

Ces gens sont des incapables, on le savait, mais il était difficile d’imaginer autant de mauvaise foi. Or le problème est là, on ne peut corriger ses erreurs que si on les reconnait. Si on les nie, aucune chance d’amélioration.

Il faut savoir que Moscovici est un clone de DSK, il a été nommé au gouvernement en tant que tel, pour respecter l’équilibre des courants. DSK c’est le FMI en pire, pire encore que Lagarde, pire que le sinistre Blanchard, donc on nous balance les thèses qui exonère le FMI de ses échecs, de ses théories fausses.

Et la perte des banques à Chypre elle n’est pas conjoncturelle? On leur a imposé une perte de 10 milliards en dépréciant les bonds souverains grecs contrairement aux promesses et affirmations solennelles antérieures! Si ce n’est pas du conjoncturel, c’est du one-shot, de l’instantané, de l’exceptionnel comme on dit, donc il fallait ne pas en tenir compte n’est ce pas? La réalité est que l’on a fait un test doublé d’un ballon d’essai. 

Quand à l’affirmation subsidiaire selon laquelle la France n’est pas rabaissée, qu’elle compte encore, nos zozos devraient lire la presse étrangère dans le texte et ils découvriraient comment , contre l’avis de la France , l’Allemagne et la Finlande sont en train d »imposer le bail-in pour réduire leurs charges de  solidarité.

BRUNO BERTEZ Le Samedi 30 Mars 2013

llustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s