Art de la guerre monétaire et économique

Marchés: Les affaires de manipulation se succèdent, cette fois c’est au tour de l’énergie!

Marchés: Les affaires de manipulation se succèdent, cette fois c’est au tour de l’énergie!

JPMorgan pourrait payer une somme record pour éviter des poursuites aux Etats-Unis

Après Barclays mercredi, c’est au tour de JPMorgan Chase de se voir rattrapé par une affaire de manipulation des prix de l’énergie. Le Wall Street Journal a révélé hier que la première banque américaine en termes d’actifs était proche d’un accord à l’amiable avec la Commission fédérale de régulation de l’énergie (FERC). Des montants de l’ordre de 500 millions à 1 milliard de dollars étaient évoqués dans la presse américaine. JPMorgan avait annoncé un bénéfice trimestriel de 6,5 milliards de dollars la semaine dernière.

Selon le New York Times, qui cite un document de la FERC, les courtiers en énergie de JPMorgan Chase sont accusés d’avoir «transformé des centrales électriques déficitaires en puissants centres de profit». Ils auraient offert de l’énergie à des prix «calculés de manière erronée pour apparaître comme étant attractifs» aux yeux des acheteurs, précise le quotidien new-yorkais. Une pratique qui aurait eu cours de septembre 2010 à juin 2011 et qui aurait coûté 83 millions de dollars aux autorités de Californie et du Michigan.

Un accord à l’amiable permettrait donc à JPMorgan Chase de mettre un terme aux soupçons de manipulations des cours de l’électricité en Californie et dans le Midwest américain qui pèsent sur lui depuis le printemps dernier. Et d’éviter ainsi des poursuites de la part des autorités américaines.

Surtout, une telle option représenterait un changement de stratégie de la part de la banque américaine qui avait, jusqu’à présent, fait part de son intention de se «défendre vigoureusement» dans cette affaire, rappelle le New York Times.

Libor, pétrole et marché des devises

Une stratégie de défense pour laquelle Barclays a justement op­té. Mardi, la banque britannique a en effet contesté une décision de la FERC. Cette dernière venait d’annoncer qu’elle lui infligeait ainsi qu’à quatre de ses courtiers une amende de 450 millions de dollars pour avoir «manipulé les prix de l’électricité en Californie et dans d’autres marchés de l’ouest [des Etats-Unis] de novembre 2006 à décembre 2008».

Depuis qu’a éclaté le scandale du Libor l’été dernier, les affaires de manipulation se succèdent dans le monde de la finance. Mi-juin, vingt banques soupçonnées de manipulations sur le marché des devises – dont UBS et Credit Suisse – ont dû verser une caution de près de 900 millions de francs à Singapour. Elles doivent désormais informer les autorités locales tous les trois mois des mesures prises pour éviter toute nouvelle manipulation si elles entendent récupérer leur caution.

Enfin, les autorités européennes et américaines ont récemment ouvert des enquêtes préliminaires sur la manière dont sont fixés chaque jour les prix du pétrole et des biocarburants.

Par Sébastien Dubas/le temps 19/7/2013

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/a14dcdc6-efd5-11e2-9ace-9cc790411062/Les_affaires_de_manipulation_se_succ�dent

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s