A PROPOS

Eric Zemmour : Viviane Reding dirige-t-elle la France ? – 27 Septembre 2013 ( Avec Commentaire de Bruno Bertez)

Eric Zemmour : Viviane Reding dirige-t-elle la France ? – 27 Septembre 2013 ( Avec Commentaire de Bruno Bertez)

A PROPOS Par Bruno Bertez 

   Zemmour explique clairement la perte de souveraineté qui découle des pouvoirs exceptionnels  et exorbitants dont bénéficient les institutions européennes, les Commissaires européens et toute la clique des planqués , désignés , non élus , non responsables. il devrait insister un peu plus sur le fait que cette perte de souveraineté n’est possible que parce que les Moscovici et autres courbent l’échine, non parce qu’il le faut et qu’il n’y a pas d’alternative, mais parce qu’ils partagent les mêmes idées et qu’ils sont alliés au sein de la Grande Alliance. La Grande Alliance est hiérarchisée.

Nous insistons sur le « non élu » non parce qu’ils sont mieux quand ils sont élus, mais parce qu’au moins on reste dans un simulacre de système démocratique. Le simulacre ne se conforme pas à ce qu’il trahit et imite, mais au moins il lui en reconnait la valeur puisqu’il prend la peine de faire semblant. Simuler quelque chose c’est au moins reconnaitre la valeur de ce quelque chose tout comme mentir est, d’une certaine manière faire hommage à la vérité puisqu’on la redoute.

La comparaison avec la papauté est dangereuse; Elle suggère le sacré, le divin, le transcendant alors que les gens d’Europe ne sont rien de tout cela, ce sont des arrivistes, souvent lèche bottes qui satisfont une médiocre volonté de puissance à la faveur d’une idéologie tyrannique; Nous sommes avec l’Europe et ses eurocrates non pas dans le sacré , mais dans la tyrannie, la dictature. Le croyant discutera de l’autorité du pape, on peut comprendre, dans le cas de la religion que le croyant reconnaisse et obéisse à cette autorité. Mais Barnier, Rehn ou la Viviane Reding ne sont pas intermédiaires de Dieu sur terre. Ce sont des usurpateurs. Et il faut les traiter comme tels.

Le combat de Zemmour contre les eurocrates, si on en juge par son vocabulaire se fait au nom de l’idée nationale, ceci correspond à son positionnement général, à son biais. En ce sens, il s’éloigne de l’idée qui est au centre de nos analyses, de nos points de vue et donc de nos critiques, l’idée de liberté individuelle. Précision utile: Vous remarquerez que notre commentaire sur Zemmour vise la perte de souveraineté et non le contenu du débat à savoir la question de savoir si les Roms sont indésirables en France. Donc, pas d’amalgame s’il vous plait. Par pure association d’idées, sans intention aucune de nous lancer dans le débat nauséabond sur les Roms, nous vous conseillons d’acheter et de lire le petit recueuil de nouvelles de Cervantès qui débute par l’histoire de la petite gitane, Préciosa. Cette nouvelle est un régal, si vous n’aimez pas les Roms, vous les aimerez en dégustant la nouvelle. Préciosa vous enchantera, vous en tomberez amoureux comme le sont tombés les contemporains de Cervantès.

La nouvelle commence par une affirmation, tellement bien tournée que vous allez aimer les voleurs. Car en effet les premières lignes sont claires,  » Nous les gitans,  nous sommes des voleurs ».

Roms ou gitans ou tziganes comment ne pas être subjugués par le mode de vie,  la liberté de ces gens qui ont fait les délices des poètes, des surréalistes et de beaucoup de chanteurs compositeurs.

Le rejet à 93% -dernier sondage- des Roms est-il dû au spectacle insupportable qu’ils donnent d’être non intégrés et non intégrables, ou bien au fait qu’ils sont,  comme le dit Preciosa voleurs de naissance?

A l’occasion de ce débat sur les Roms, ne manquez de réfléchir, de vous documenter, d’essayer de comprendre mieux et …. de trier.

3 réponses »

  1. Zemmour explique clairement la perte de souveraineté qui découle des pouvoirs exceptionnels et exorbitants dont bénéficient les institutions européennes, les Commissaires européens et toute la clique des planqués , désignés , non élus , non responsables. il devrait insister un peu plus sur le fait que cette perte de souveraineté n’est possible que parce que les Moscovici et autres courbent l’échine, non parce qu’il le faut et qu’il n’y a pas d’alternative, mais parce qu’ils partagent les mêmes idées et qu’ils sont alliés au sein de la Grande Alliance.
    La Grande Alliance est hiérarchisée.

    Nous insistons sur le « non élu » non parce qu’ils sont mieux quand ils sont élus, mais parce qu’au moins on reste dans un simulacre de système démocratique. Le simulacre ne se conforme pas à ce qu’il trahit et imite, mais au moins il lui en reconnait la valeur puisqu’il prend la peine de faire semblant. Simuler quelque chose c’est au moins reconnaitre la valeur de ce quelque chose tout comme mentir est, d’une certaine manière faire hommage à la vérité puisqu’on la redoute.

    La comparaison avec la papauté est dangereuse; Elle suggère le sacré, le divin, le transcendant alors que les gens d’Europe ne sont rien de tout cela, ce sont des arrivistes, souvent lèche bottes qui satisfont une médiocre volonté de puissance à la faveur d’une idéologie tyrannique; Nous sommes avec l’Europe et ses eurocrates non pas dans le sacré , mais dans la tyrannie, la dictature. Le croyant discutera de l’autorité du pape, on peut comprendre, dans le cas de la religion que le croyant reconnaisse et obéisse à cette autorité. Mais Barnier, Rehn ou la Viviane Reding ne sont pas intermédiaires de Dieu sur terre. Ce sont des usurpateurs.
    Et il faut les traiter comme tels.

    Le combat de Zemmour contre les eurocrates, si on en juge par son vocabulaire se fait au nom de l’idée nationale, ceci correspond à son positionnement général, à son biais. En ce sens, il s’éloigne de l’idée qui est au centre de nos analyses, de nos points de vue et donc de nos critiques, l’idée de liberté individuelle.
    Précision utile: Vous remarquerez que notre commentaire sur Zemmour vise la perte de souveraineté et non le contenu du débat à savoir la question de savoir si les Roms sont indésirables en France. Donc, pas d’amalgame s’il vous plait.
    Par pure association d’idées, sans intention aucune de nous lancer dans le débat nauséabond sur les Roms, nous vous conseillons d’acheter et de lire le petit recueuil de nouvelles de Cervantès qui débute par l’histoire de la petite gitane, Préciosa. Cette nouvelle est un régal, si vous n’aimez pas les Roms, vous les aimerez en dégustant la nouvelle. Préciosa vous enchantera, vous en tomberez amoureux comme le sont tombés les contemporains de Cervantès.

    La nouvelle commence par une affirmation, tellement bien tournée que vous allez aimer les voleurs. Car en effet les premières lignes sont claires,  » Nous les gitans, nous sommes des voleurs ».

    Roms ou gitans ou tziganes comment ne pas être subjugués par le mode de vie, la liberté de ces gens qui ont fait les délices des poètes, des surréalistes et de beaucoup de chanteurs compositeurs.

    Le rejet à 93% -dernier sondage- des Roms est-il dû au spectacle insupportable qu’ils donnent d’être non intégrés et non intégrables, ou bien au fait qu’ils sont, comme le dit Preciosa voleurs de naissance?

    A l’occasion de ce débat sur les Roms, ne manquez de réfléchir, de vous documenter, d’essayer de comprendre mieux et …. de trier.

    J'aime

    • Il devient évident au fil du débat et des interventions que la vraie question est la non volonté d’intégration des personnes déterminées comme les Roms ou leur volonté de non intégration, ce qui est constitutif d’un refus insupportable par nos démocraties bien pensantes. A aucun moment n’est posée la question des origines, des raisons pour lesquelles cette communauté s’est tournée vers des espaces géo politiques qui n’étaient pas les siens.

      Malgré de magnifiques reportages diffusés a plusieurs reprises sur Arte ou autre chaine culturelle qui font pleurer le bon peuple en montrant la maltraitance dont cette communauté fait l’objet dans les pays dits d’origine il y a un monde entre faire pleurer les bobos franco allemands et prendre les décisions justes.

      Que Precioza règne!
      Libre elle est née
      Libre elle mourra

      Discours insoutenable aux yeux de notre classe politique mais aussi aux yeux de nos biens pensants de tous bords.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s