Art de la guerre monétaire et économique

Mister Market and Doctor Conjoncture du Lundi 3 Novembre 2014: Un « run » silencieux sur l’Europe et l’Italie Par Bruno Bertez

Mister Market and Doctor Conjoncture du Lundi 3 Novembre 2014: Un « run » silencieux sur l’Europe et l’Italie Par Bruno Bertez

Un « run » c’est quand les capitaux fuient. Un « run » bancaire c’est quand les déposants veulent récupérer leur argent.

En six mois, à fin Aout près de 240 milliards de dollars ont quitté l’Europe; cela nous fait penser à ce qui s’est passé en 2012, lorsque Draghi a été obligé de réagir et de décréter son « coûte que coûte ». Décréter le « coûte que coûte » ‘est comme décréter l’état de panique, le sauve qui peut.

Mais il y a plus, beaucoup plus. Et nous ne l’avions pas remarqué avant, car nous ne suivions plus les balances dites Target 2; les dettes de l’Italie à l’égard de la Bundesbank recommencent à galoper, elles ont enflé de 67 milliards en deux mois pour atteindre 197 milliards.. C’est colossal; les capitaux fuient l’Italie, le pays subit un « run » silencieux.

Et cela c’était avant les no-stress tests! or les no-stress tests ont montré du doigt, si nos souvenirs sont bons…. neuf banques Italiennes!

Il y a un risque très important de fuite devant le risque à la périphérie de l’Europe et ce que l’on voit sur l’Italie et dans une moindre mesure la Grèce le confirme. Surveillez les spreads.

Nous comprenons mieux la décision surprise de Kuroda. cette décision est à interprêter non seulement au plan domestique, mais surtout et prioritairement au plan international. Il fallait à tout prix, et nous pesons nos mots, relancer le « carry » global car on était sur le point de risquer une nouvelle vague de déleveraging et de fuite devant le risque au niveau mondial.

View this content on zerohedge's website

Nous faisons le pari que la décision de Kuroda s’inscrit dans le cadre d’une concertation. Elle ne s’imposait pas au niveau japonais. Il fallait impérativement, réaffaiblir le yen, monnaie qui sert à financer la spéculation mondiale pour échapper à une flambée de fuite devant le risque.

gateway.aspx (600×525)

Il n’y a que Kuroda qui pouvait le faire car Draghi a les mains liées pour le moment, il ne réussit déjà pas son objectif de remonter le bilan de la BCE de 1 trillion. Tout ceci est cohérent avec les ballons d’essai qui ont été lancés ces derniers temps, ballons d’essai selon lesquels Draghi ne réussissant pas à trouver de quoi enflater le bilan de la BCE de 1 trillion envisageait d’acheter des obligations Corporate.

Tout ceci est également cohérent avec la baisse de l’or, chaque fois que le stress menace sur les marchés, nous l’avons expliqué, l’or chute.

BRUNO BERTEZ Le Lundi 3 Novembre 2014 

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON : 

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

9 réponses »

  1. « Tout ceci est également cohérent avec la baisse de l’or, chaque fois que le stress menace sur les marchés, nous l’avons expliqué, l’or chute. »

    la derniere liquidation que vous nous aviez expliqué juste avant flash ou mini crash était une vente de liquidation car l’or est en ce moment le SEUL truc liquide (c’est la monnaie):
    elle annonçait bien un gros pb sur le marché

    cette fois ci c’est plutôt parce les BC ont repris la main, ce n’est pas un petage de stops, le risque CT a été traité

    J'aime

  2. Bonjour,

    Peut t’on penser que les US ont également téléguidé le Japon pour exercer une pression supplémentaire sur Draggi/Allemagne : Je JPY devenant plus compétitif, cela ne risque t’il pas de défavoriser les produits allemands et ainsi accroitre la déflation ?

    J'aime

    • le parti au pouvoir au Japon est totalement dépendant des US.

      Lorsqu’il y a eu une tentative de s’émanciper de la tutelle US il y a quelques années, la coalition anti US au pouvoir a été déconsidérée en très peu de temps. C’est donc le bon vieux PLD totalement sous la coupe americaine qui a repris les rênes.

      Les USA se servent de leur colonie japonaise pour contrer l’expansion chinoise, ce qui explique qu’ils aient autorisé les japonais à dévaluer. Ceci est très défavorable à l’Europe mais les priorités stratégiques américaines ne sont plus en Europe.

      J'aime

  3. Italie, le bonheur c’est toujours pour demain.

    Selon l’Institut Istat , l’Italie va connaitre une nouvelle récession en 2014, avec un recul du GDP de 0,3%. Cette prévision nous semble encore optimiste au vu du ralentissement en cours de la demande extérieure.

    Comme c’est le cas depuis près de 10ans l’Institut annonce une croissance positive en 2015 et 2016. En 2015 la croissance serait de 0,5% et en 2016 de 1%. Ben voyons, c’est évident, le bonheur c’est toujours pour demain.

    L’Italie se disloque, le tissus social se déchire et le pays s’enfonce. Quasi tout a déjà été essayé san succès. De ceci témoigne la situation politique ingérable et la montée des extrèmes et surtout des marginaux que même, le Beppé Grillo n’arrive plus à encadrer et séduire.

    Nous vous rappelons que Beppé Grillo est une créature des milieux kleptos, l’origine de ses financements ne laisse aucun doute. Ils se sont résolus à financer une « alternative » aux partis politiques dits de gouvernements afin de conserver un certain contrôle sur les masses.

    Notre sentiment est que les « runs » en cours sur le système italien sont à mettre en relation avec:

    -la poursuite de la dégradation économique

    -l’ingérabilité politique

    -l’état du système bancaire

    -le fait que la dette italienne soit surtout possédée par les Italiens

    L’Italie est la première en ligne pour les bail-in et les prélèvements autoritaires sur les comptes bancaires.

    J'aime

  4. La BOJ va assurer le relai de … la FED. Il est très peu probable que la croissance US tienne seule ce qui donnera un prétexte pour un QE 4, n’en doutons pas…

    J'aime

  5. La croissance US peut faire illusion quelques temps sans le QE, grâce aux pétroles de schiste qui boostent le PIB. Mais lorsque les réserves se seront – vite – taries, ils n’auront plus aucune cartouche « réelle », ancrée dans le tangible je veux dire, pour booster la croissance. Et puis, le PIB US intègre aussi la richesse virtuelle à présent, me semble-t-il (depuis un an non ?). Bientôt les putes et la drogue en relais eux aussi…

    J'aime

  6. pas de rapport hormis sur le silence
    pas trouvé l’endroit
    je voulais absolument vous dire que concernant les drones ai tout de suite pensé à nos amis du collectif azf (qui font partie de l’armée ama à 100%)

    il se passent bcp de choses en Allemagne au sein du top executif et aussi en F mais plus grave (ça dépend comment on voit les choses ;-)) dans l’armée

    concernant Drahi qui le finance? in fine? GS? delicat pour GS (un TRUST selon terminologie des années 1900/1930 aux us) de controler de l’acier (arcelor) puis des telco ? puis TNU puis… à creuser

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s