Art de la guerre monétaire et économique

Mister Market and Doctor Conjoncture du Vendredi 23 Janvier 2015: Super Mari(ole), quand Robin des Bois vient au secours des riches Par Bruno Bertez

Mister Market and Doctor Conjoncture du Vendredi 23  Janvier 2015: Super Mari(ole), quand Robin des Bois vient au secours des riches Par Bruno Bertez

View this content on MarketWatch's websitePermalien de l'image intégrée

Permalien de l'image intégrée

Permalien de l'image intégrée

Nous sommes face à l’un des plus grands hold up de l’histoire.

On ne sait si il faut s’affliger du cynisme des riches ou bien s’il faut se révolter de la bêtise des pauvres ou de leur soi-disant défenseurs. C’est vrai que des gens comme Bernard Maris manquent pour secouer un peu tous ces guignols de la bien-pensance économique et de la complaisance réunis. je n’ai vu aucune analyse intelligente, adéquate des mesures scélérates que vient d’annoncer Super Mari(ole) de la BCE. Scélérates est un mot que j’emploie souvent, pour la circonstance, il n’est pas assez fort, le mot « obscènes » me parait mieux choisi.

Rien, le grand vide, ou plutôt la répétition jusqu’à l’écœurement des mêmes sottises susurrées par les gouvernements, les eurocrates, les médiacrates et les pseudo-économistes de banque: le Quantitative Easing annoncé par la BCE a pour objectif de lutter contre la déflation!

Bien sûr que non!

Voilà la vérité et pour commencer il faut appeler un chat un chat et cesser de parler obscur pour donner une apparence technique à ce qui est une vilenie, un détournement de fonds, une escroquerie. Le QE dont on parle, c’est un rachat sur le marché secondaire, sur le marché de l’occasion des obligations à long terme émises par les gouvernements, le tout pour une enveloppe de plus de 700 milliards d’euros.

Qui dit rachat sur le marché secondaire pour assouplir les conditions financières dit, en français achats pour faire baisser les taux et donc monter les prix. Donc on va encore faire baisser les taux sur les obligations, les fonds d’état qui ont été émis dans le passé. Donc on va encore faire monter les prix. On va se porter contrepartie, avec l’argent tombé du ciel, mais volé de la poche des citoyens ordinaires, on va se porter acheteur face aux ventes de titres opérées par les Banques, les Hedge Funds, les Proprietary Trading, les Ultrariches.

Ainsi on va leur offrir la contrepartie des spéculations qu’elles ont accumulées depuis la mi 2012 grâce aux précédents cadeaux de Draghi.

Cette opération d’achats de 700 milliards de fonds d’état est une escroquerie, elle fait la contrepartie des ventes auxquelles tous ces gens énumérés ci-dessus, allaient être obligés du fait de la fin de la politique monétaire non conventionnelle Américaine. le robinet central va se fermer peu à peu, et on se prépare à la hausse des taux. Ce qui est évident c’est que la donne change.

Les USA qui donnent le « la » en matière monétaire et de taux, ont imposé des taux bas dans le monde avec leurs opérations de Quantitative Easing, on voit se profiler le retournement. La remontée des taux mondiaux n’est qu’une question de calendrier et il va être temps, pour ceux qui ont acheté en spéculation de sortir et de prendre leur colossal profit.

A la mi-2012, Draghi a déclenché une énorme spéculation sur les fonds d’état Européens et singulièrement sur ceux des pestiférés. Il a promis « le coûte que coûte », le gros bazooka. Les Hedge funds, les Pimco, les Proprietary Trading, les Fonds de Pension Japonais, se sont littéralement goinfrés. Ils ont ramassé à tour de bras, tout ce qui trainait sur les marchés comme fonds d’état pestiférés sur la base de taux de 6 voire 7 % et ils ont attendu. Ils ont attendu quoi? Que Draghi tienne sa promesse coûte que coûte, qu’il vienne les racheter au plus haut, et encore plus haut, sur la base de rendements de …. 1,5%.

Les profits sont absolument colossaux, ils se chiffre par centaines de milliards, vous lisez bien! Et ils étaient garantis! Quand un titre est massacré et décote pour offrir un rendement de 7% qu’ensuite on le fait remonter pour réduire son rendement jusque 1,6%, la plus-value est fantastique. Oui, mais il faut un pigeon pour venir faire la contrepartie, pour que vous puissiez vendre. Et le pigeon, c’est vous. Le total de bilan de l’Eurosystem Banque Centrale Européenne/BCN , vos  banques, va enfler de plus de 1,1 trillions en deux ans, pour que ces gé(r)ants de la kleptocratie puissent revendre avec profit ce qu’ils ont acheté sur les conseils et promesses de Draghi en mi-2012. Et encore acheté à crédit, en leverage, avec de l’argent gratuit, ce qui est le comble.

Voilà pourquoi les banques en particulier les Italiennes ont passé avec succès les stress tests, elles étaient bourrées de fonds d’état Italiens, et elles avaient des plus-values tellement importantes que ce n’était plus nécessaire de les recapitaliser. il suffit, pour boucler l’opération, pour que le tour soit joué que quelqu’un fasse la contrepartie et offre de se porter acheteur sur les cours inflatés, bullaires actuels. L’insanité de la complicité entre les banques italiennes, le gouvernement Italien et les banques de la ploutocratie Italienne et les Institutions Européennes est à son comble. Ils n’ont pas payé les pertes de la crise, ils n’ont pas remis d’argent pour reconstituer le capital, ils sont restés propriétaires, ils ont fait des profits faramineux et qui paie? Le bilan de la Banque Centrale, par la dilution du stock monétaire, de votre stock monétaire.

Permalien de l'image intégrée

Le pire est de voir ces socialistes qui froncent les sourcils dès qu’un chef d’entreprise ou un cadre ou un commerçant ou un vrai investisseur gagnent un peu d’argent et s’élèvent dans la société, et au contraire les ferment pendant que leurs complices et Maîtres pillent les biens communs populaires.

Y aura-t-il une grande Commission d’Enquête ouverte au niveau Européen? Nous attendons de pied ferme.

L’argument de la déflation que l’on instille depuis des mois grâce à la propagande a quelque chose de pitoyable et là aussi nous attendons la nomination d’une Commission d’Experts, sans économiste de banque bien sûr, rien que des universitaires de haut niveau. Et il y en a de bons.

Permalien de l'image intégrée

Il n’y a pas en Europe de risque de déflation

  • Pour les raisons suivantes :

1 De déflation il n’y a pas, il n’y a aucune spirale négative en ce sens qui se soit enclenchée. L’essentiel du ralentissement de la hausse des prix a pour origine la chute des prix des matières premières provoquée par le retrait de la demande chinoise et le dégonflement de la spéculation du Reflation Trade.

2 Les salaires en Europe continuent de croître au même rythme, environ 1,2 % l’an ce qui n’est pas différent du rythme de long terme, il n’y a aucune échelle de perroquet qui soit descendue et encore moins dévalée.

3 La rigidité dont on se plaint en Europe a au moins un avantage, tout est figé, sticky.

4 Les prix des services continuent de monter et pas seulement ceux qui sont « offerts » par l’état et les monopoles, non, tous les prix. Les prix administrés ou non restent sur leur tendance. On est sur un rythme de 1,2 à 1,3 %. Au début des années 2000 et 2010 on a connu des hausses plus modérées.

5 Les prix des services de logement continuent d’osciller entre une hausse de 1,5 et 2%. Dans le passé, au début des années 2000 on a connu des hausses plus modérées

6 Certes les prix de l’alimentation ont rétrogradé, mais le recul n’est rien à côté de l’envolée que l’on avait connu à partir de la fin 2009, c’est une régularisation, correction

7 Là, ou on note des baisses de prix, c’est dans les secteurs ou le progrès des techniques et technologies est rapide ou là où la dérégulation produit son effet comme dans les télécommunications. Rien de négatif dans ce phénomène.

8 le comportement des indices est exactement le même que celui observé en 2008 lorsque l’on a eu une forte baisse des commodities et du pétrole. Il est sûr qu’il s’agit d’un accroc, temporaire qui va se trouver corrigé ces prochains mois.

Et puis last, mais not least , la modération des prix est provoquée par l’Europe elle-même par ses exigences de rigueur, par l’austérité imposée! Ce n’est pas un hasard si les baisses de prix les plus spectaculaires sont dans les pays les plus visés par l’austérité/ rééquilibrage. ILS, le grand « ils’ ne peuvent quand même pas se plaindre de ce dont ils sont les responsables. On ne peut vouloir réduire les revenus des populations et en même temps s’étonner que le symétrique des revenus, les prix soient eux-mêmes modérés.

Tout cela est une escroquerie qui complète le grand processus qui a été lancé dès 2008/ 2009 et qui vise à faire payer le poids de la crise aux populations.

Robin des Bois s’est trompé, il prend aux pauvres pour continuer d’engraisser les ultras riches et leurs complices.

Honte à lui.

Permalien de l'image intégréeImage preview

BRUNO BERTEZ Le Vendredi 23 Janvier 2015 

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON 

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

10 réponses »

  1. oui mais non ! cela relève d’une variante du jeu de bonneteau imaginé par la FED.

    Pourquoi seules les banques US (et l’état US) pourraient-elles profiter de l’escroquerie qui leur permet d’afficher un bilan artificiellement équilibré par la lévitation des cours des actions et autres obligations entretenue par les QE de la FED ? les banques US pourraient alors s’offrir l’économie (industrie réelle) européenne avec leurs « vrais-faux » dollars.

    La « concurrence libre et non faussée » étant battue en brèche, la BCE avait-elle d’autre choix que de jouer à ce jeu de cons ?

    A mon avis, ce n’est désormais plus une monnaie qui risque de disparaitre, mais toutes les monnaies des grands pays endettés … ce qui change totalement la donne en réduisant le risque d’occurrence d’un événement aussi cataclysmique, tout en explosant les conséquences s’il advenait.

    Seules les monnaies non imprimables –dont l’or– me semblent des refuges sûrs pour l’épargne monétaire, mais la BNS et les BC des pays bien gérés pourront-elles poursuivre dans leur voie ?

    J'aime

  2. Analyse parfaite, rien a redire !!
    Action réaction, que faire ?
    Se cacher en métaux precieux ? oui mais mon immobilier va partir en fumée et c’est sans commune mesure…
    Voter ? si cela faisait changer quelque chose, ce serait interdit disait Coluche.
    Protester en manifestant ? Comparution immédiate, sanctions, contrôle fiscal, « soins » psychiatriques, etc etc la liste des coercitions est longue et lourde et ils ne reculeront pas sauf soulèvements massifs !!! et encore !
    Allez y les gars, je vous rejoins..
    Réaliser mes biens et partir, oui mais où.
    Je me sens très impuissant devant ce tsunami des ploutocrates et de leurs chaouches politiques, ceux que nous avons élu pour nous défendre nous ont trahis et vendu a l’encan.

    J'aime

    • Exactement, on se pose plein de questions. Vendre ses investissements locatifs? Et puis? De toutes façons de moins en moins de personnes pourront emprunter alors.. autant garder ce qui rapporte encore. Sinon tout vendre et se trimballer avec des pièces d’or? Et puis? Vivre en Asie? Mais vous êtes tributaire d’un ‘associé’ local et beaucoup on tout perdu… Et pour faire ou créer quoi en plus….? A moins d’être embauché dans une grande société…. Bref, légère sensation de se trouver pris au piège…

      Ceux qui ont des bons plans sont les bienvenus…

      J'aime

  3. Le plus rigolo, c’est de voir les pigeons descendre dans la rue pour demander 5% d’augmentation sur les salaires, en espérant obtenir 2,5% pendant qu’une dévaluation leur fait perdre 30% en pouvoir d’achat !

    Même en demandant 50 % et en obtenant 25 %, ils perdent encore 5%, les cons et moi avec, pour supporter l’ignominie.

    Faut dire qu’il y a de l’inflation sur le prix des maths et toutes les formules trouvent preneur… incroyable.

    Maintenant que nous avons compris que 1+1=5, ils en sont à 1+1= 1000 et bientôt 10 000, quand nous serons à 0 contre 1 … ah ! nous y sommes déjà !

    C’est beau l’exponentielle, puisque nous le valons bien et que nous réglons sans broncher la facture des fraudeurs. C’est la fête tous les jours,…et ils n’ont pas d’autres solutions ! Si si, c’est pour notre bien à eux.

    Si vous avez compris, c’est que je me suis mal exprimé… j’adore.

    J'aime

  4. Merci pour votre gratitude

    Certains me remercient de mes textes et cela me touche. La gratitude est quelque chose qui se perd dans ce monde ou on a droit à tout, ou tout est dû ou encore s’achète.
    Ce monde, ou plutôt cette partie du monde s’efforce de détruire tout ce qui de près ou de loin peut ressembler à une dette ou à un héritage. C’est un processus idéologique qui a sa logique: si vous ne devez rien à personne et surtout rien à ce qui vous ont précédé, alors vous devez tout à ceux qui sont en place et qui vous commandent. La négation de la dette que nous avons vis à vis des générations qui nous ont précédé est la condition de leur pouvoir sur vous. Il faut que vous ne dépendiez que d’eux, que leur emprise soit sans limite. Tout est lié.

    C’est le processus qui est à l’œuvre à grande échelle dans la destruction de la famille et des héritages, destruction des classes sociales, destruction des vraies solidarités: il faut que vous soyez nus comme l’agneau qui vient de naitre pour vous rendre dépendant.

    Je vous remercie de manifester votre gratitude, c’est déjà un geste politique, un geste de révolte dans un monde dont l’objectif est de tuer la gratitude en général.
    La gratitude est ce qui fonde nos sociétés. Gratitude envers nos parents, envers ceux qui nous ont précédé et qui nous ont légué ce stock considérable d’acquis humains sans lesquels nous ne serions pas ce que nous sommes.

    ILS, le grand ils, s’étonnent de la haine qui submerge de toutes parts la société Française. Ce sont des bandes d’idiots, ils ne voient pas le lien entre la destruction de la gratitude d’une part et la montée des haines d’autres part. Ils ne voient pas à quel point la gratitude est l’un des fondements du vivre ensemble.

    Tout ce qui se précipite maintenant, le terrorisme entre autres, a à voir avec la délitation du tissu familial, social, local, culturel. on ne peut atomiser la société, la réduire à des individus manipulés, sans liens authentiques entre eux et espérer que ce tissu social puisse être solide et sain. Ils ont fabriqué un bouillon de culture et s’étonnent que la vermine y prospère. Pour couronner le tout, ils vont en guerre, ils sont en guerre, en guerres lointaines, iniques, pourries et ils s’étonnent que certains esprits fragiles et échauffés reviennent pratiquer, dissymétriquement cette guerre en France.
    Tout est fait pour occulter les vrais liens entre les phénomènes clefs qui caractérisent nos sociétés

    -destruction du tissu social et familial.
    -destruction des principes qui fondent la vie en société.
    -destruction même des références à ce qui est trait d’union entre les hommes: La vérité.
    -multiplication des guerres lointaines et lâches par sniper et drones.
    -pillage des ressources naturelles des autres.

    Les liens, tous les liens spontanés, historiques voilà leurs ennemis. Pourquoi? Parce que si vous êtes lié à autre chose, alors, vous leur échappez. Vous conservez une part d’indépendance, ou d’authenticité qu’ils ne peuvent réduire.
    Le seul vrai lien auquel ils veulent vous attacher, c’est celui de la consommation, consommation au sens large des signes et marchandises qu’ils sont à même de manipuler. Ils ne veulent plus d’êtres profonds, riches, complexes, qui pensent et qui contestent et qui critiquent, non, ils veulent des êtres qui n’ont que deux dimensions, et sur lesquels ils peuvent écrire, faire des combinaisons, noir/blanc, bon/mauvais ; raciste/pas raciste, zero/un, etc Ils veulent un univers binaire, vous êtes avec eux ou contre eux. Voilà ou nous en sommes.

    A ceux qui disent « merci », je sais gré de faire circuler mes textes auprès de gens, proches, dont ils pressentent qu’ils sont réceptifs ou sur le point de l’être. Faire venir ceux qui sont proches et qui ont une béance, une ouverture sur la Vérité et les Valeurs, oui, convaincre les autres, non, inutile.

    J'aime

  5. ou il se dit que tout cela va permettre aux banques de fournir des crédits aux entreprises et aux particuliers ; mais comment peut on se mettre un crédit sur le dos quand on n’est pas sure d’avoir du travail dans les mois qui suivent ,? et si les gens freinent leur demande de crédit , que vont faire les banques de cet argent censés aller aux entreprises et aux particuliers ? car il va sans dire que de tout cet argent balancé à tout va , nous , lambdas , ne vérront jamais la couleur ;

    J'aime

  6. Le prix, le cours du titre varie en sens inverse de son rendement ;

    Quand les rendements offerts sur les titres nouveaux sont en baisse, le prix des titres anciens déja émis monte pour s’ajuster au nouveau rendement pratiqué sur le marché. Sur un marché les rendements de tous les titres d’une même catégorie s’égalisent.

    J'aime

  7. Le prix evolue dans le sens inverse du rendement. Quand le rendement baisse le prix du contrat monte et inversement. Ceux qui ont donc acheté à bas prix et fort rendement (investissement spéculatif) peuvent désormais revendre cher et encaisser la plus-value.
    Gavage est bien le bon mot.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s