Art de la guerre monétaire et économique

A Chaud du Dimanche 1er Mars 2015: La situation russe. Danger. Un scénario connu! Par Bruno Bertez

A Chaud du Dimanche 1er Mars 2015: La situation russe. Danger. Un scénario connu! Par Bruno Bertez 

Nous sommes face à une colossale provocation, intoxication, récupération. C’est une sorte de tentative désespérée des Ukrainiens et des Atlantistes pour déstabiliser Poutine. 

Les Ukrainiens ont subi une défaite militaire incontestable, ils n’arrivent pas à décider Obama à intervenir plus avant, et l’Allemagne de Merkel a envie de stopper l’escalade d’où les accords de Minsk. 

Nous sommes face à un « coûte que coûte », une tentative désespérée. Les fascistes Ukrainiens et les néocons ont bien senti que la tension était en train de retomber et que l’on s’acheminait vers une phase de détente. 

Je tombe sur une dépêche dont le titre est : Paris et Londres réaffirment leur ligne anti Bachar Al Assad. 

Tiens, tiens! Y aurait-il anguille sous roche? Ce genre de réaffirmation s’apparente à une dénégation; on réaffirme parce qu’il y a un doute; pire il y a peut-être des indices qui font croire que la ligne anti Bachar Al Assad, n’est plus aussi droite qu’on le prétend. 

Et ce serait normal, pour essayer de réduire la menace d’ISIS, il n’y a pas trente-six solutions, il faut nouer de nouvelles alliances et tant pis si elles sont scandaleuses et contradictoires. Les Etats-Unis ne sont ils pas contraints de s’entendre avec l’Iran pour obtenir l’aide du Hezbollah? 

On peut faire le rapprochement avec ce qui s’est passé récemment, le cessez le feu en Ukraine et la ratification implicite de la position quasi victorieuse des Russes. 

Le camp Atlantiste essuie échec sur échec en voulant courir trop de lièvres à la fois, il se disperse et fait preuve d’une redoutable inefficacité.

L’Allemagne considère, en effet, qu’elle doit consacrer toute son énergie à sauver la construction européenne et le conflit russe sous cet angle est contreproductif. La France a fait un pas également dans cette direction.

La provocation de l’assassinat est une dérisoire manœuvre de la dernière chance, mais elle est dangereuse. Le Printemps d’Alexandre Navalny repris par Nemtsov puait la provocation plein nez et avait été décodé comme tel. 

L’histoire du mannequin ukrainien de trente ans, cadette de Nemtsov qui l’accompagnait sur le pont après avoir diné et alors qu’ils se dirigeaient vers un hôtel de luxe est révélatrice du montage, tout comme la biographie, réécrite de ce même Nemtsov. La fuite du mannequin ukrainien indemne, malgré un tir en rafales, qui court sous la pluie avec ses talons de 12 cmd a quelque chose de pathétique.

Attention pour comprendre ce qui se passe et va se passer, il ne faut pas se tromper de grille d’interprétation et juger en fonction de nos critères occidentaux. Les Russes sont moins sensibles aux politiques de communication en vigueur dans les pays occidentaux et Poutine s’exprime pour les russes, pas pour l’opinion publique occidentale. 

Les néocons et leurs alliés veulent tenter une sorte de grand mouvement de foule du type  » je suis Charlie » pour mettre Poutine en difficulté, le forcer à la répression avec l’enchaînement habituel. C’est une politique irresponsable, ce sont des incendiaires. Ils allument des mèches comme toutes celles qu’ils ont allumées, en Irak, en Libye, en Syrie, en Ukraine etc… 

L’escalade est probable. Boris Nemtsov ne représentait rien de l’avis des russes, des vrais russes, pas de l’avis de la presse ou des services de renseignements. Son soutien populaire est bidon, il n’a pas réussi à se faire élire maire de Sotchi. Comme le disent les russes, Nemtsov « is a small potatoe ».

L’enquête avance…

Comme on pouvait s’y attendre les pancartes ont fleuri dès le regroupement des manifestants à Moscou. On pouvait lire « Poutine assassin » ou « Je suis Nemtsov » . Le tout complaisamment couvert par les chaines de télé occidentales. Une chaine française a titré, « Un assassinat politique de plus », suggérant les résultats de l’enquête avant même que celle-ci ait pris corps.

Selon les journalistes à peu près indépendants voilà ce que l’on sait:

La personne pudiquement désignée comme « modèle » qui accompagnait la victime était Anna Duritskaya; elle était vêtue d’un manteau blanc, bien repérable ajoute-t-on, elle venait de diner avec Nemtsov dans un restaurant du grand magasin Gum. Le couple a été abondamment filmé au restaurant; on ignore si l’examen des caméras a pu faire ressortir une quelconque surveillance ou repérage anormaux au restaurant. Tout comme on ignore le sort d’Anna.

Les deux personnes se dirigeaient non pas vers l’hôtel de luxe qui se trouve au bout du pont, mais vers un pied a terre de Nemtsov, pied à terre qui se trouvait dans cette direction. Le tireur était en embuscade.

La scène a été filmée par des caméras méteo mais la qualité est mauvaise, en revanche un témoin a fourni une description précise du tueur. Un chasse neige était dans le voisinage.

Le tueur était attendu à quelques mètres de là, par une voiture immatriculée en Ossétie du Nord, de couleur argent, il semble que le numéro ait été relevé. Le tueur est monté sur le siège passager à l’avant.

La vie sentimentale de Nemtsov était assez compliquée avec une femme légitime, une compagne régulière et visiblement des maitresses occasionnelles

Son activité politique était secondaire par rapport à ses activités dites « business ».

Les autorités imaginent:

-une provocation liée à l’Ukraine
-une affaire crapuleuse liée au business
-une affaire personnelle
-un lien avec l’affaire « je suis Charlie »

Bien entendu elles n’évoquent pas une affaire intérieure Russe.

BRUNO BERTEZ Le Dimanche 1er Mars 2015 

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON 

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

18 réponses »

  1. L’enquête avance.

    Comme on pouvait s’y attendre les pancartes ont fleuri dès le regroupement des manifestants à Moscou. On pouvait lire « Poutine assassin » ou « Je suis Nemtsov » . Le tout complaisamment couvert par les chaines de télé occidentales. Une chaine française a titré, « Un assassinat politique de plus », suggérant les résultats de l’enquête avant même que celle-ci ait pris corps.

    Selon les journalistes à peu près indépendants voilà ce que l’on sait:

    La personne pudiquement désignée comme « modèle » qui accompagnait la victime était Anna Duritskaya; elle était vêtue d’un manteau blanc, bien repérable ajoute-t-on, elle venait de diner avec Nemtsov dans un restaurant du grand magasin Gum. Le couple a été abondamment filmé au restaurant; on ignore si l’examen des caméras a pu faire ressortir une quelconque surveillance ou repérage anormaux au restaurant. Tout comme on ignore le sort d’Anna.

    Les deux personnes se dirigeaient non pas vers l’hôtel de luxe qui se trouve au bout du pont, mais vers un pied a terre de Nemtsov, pied à terre qui se trouvait dans cette direction. Le tireur était en embuscade.

    La scène a été filmée par des caméras méteo mais la qualité est mauvaise, en revanche un témoin a fourni une description précise du tueur. Un chasse neige était dans le voisinage.

    Le tueur était attendu à quelques mètres de là, par une voiture immatriculée en Ossétie du Nord, de couleur argent, il semble que le numéro ait été relevé. Le tueur est monté sur le siège passager à l’avant.

    La vie sentimentale de Nemtsov était assez compliquée avec une femme légitime, une compagne régulière et visiblement des maitresses occasionnelles

    Son activité politique était secondaire par rapport à ses activités dites « business ».

    Les autorités imaginent:

    -une provocation liée à l’Ukraine
    -une affaire crapuleuse liée au business
    -une affaire personnelle
    -un lien avec l’affaire « je suis Charlie »

    Bien entendu elles n’évoquent pas une affaire intérieure Russe.

    J'aime

  2. Il faudrait vraiment que Poutine soit le dernier des crétins, pour ne pas se douter que s’il ordonnait un tel assassinat, ce serait totalement contreproductif pour lui !!
    Par contre on peut imaginer que les amerloques compte tenu de la nullité de leur politique internationale ces dernières années aient pu trouver judicieux de faire intervenir la CIA.

    J'aime

  3. En Russie, ça va mal.

    Et chez nous ?

    C’est un petit dessin animé, en pâte à modeler, qui dure 7 minutes 23.

    C’est l’histoire de la démocratie française, ou de la démocratie étatsunienne, ou de la démocratie anglaise, ou de la démocratie grecque, etc.

    C’est l’histoire de nos démocraties en 2015 :

    http://tinyurl.com/od69rpe

    J'aime

  4. poutine responsable de l’assassinat de l’opposant , poutine responsable du tir qui a descendu en plein vol tel ou tel avion , poutine responsable du chaos ukrainien…..il va sans dire que ça put la propagande usa à plein nez ; obama s’accroche à n’importe quoi pour éradiquer poutine; les américains sont prêt à tout pour arriver à leur fin et déclancher un bordel monstre en russie et en europe ne les dérange pas vu que eux ne seront pas touchés par les conséquences de ce qu’ils ont crée ; je pense que poutine , qui est trés intélligent , va faire tout ce qu’il peut pour découvrir les dessous de ce meurtre , mais quand bien même il trouverait les commanditaires , sera t’il cru ?

    J'aime

  5. Bonjour,
    si l’époque est différente et la société a changé, il ne faut négliger comment les choses ont dégénéré menant l’Europe à la guerre de 14/18.

    Si Nemstov n’est pas l’archiduc François Ferdinand, la presse aux ordres, (voir le doc « Les chiens de garde ») oeuvrera à l’assimilation de la masse qu’il était un combattant de la vérité, et abreuvera de qualificatifs spécieux l’opposant Number One à Poutine, le « DICTATEUR » , sur tous les canaux et ondes du continent.

    La masse boira jusqu’à la lie, sans se poser de question puisque c’est acquis, acté, et les « imagounettes » le disent.

    Personnellement, je ne pense pas Poutine assez fou pour commanditer l’exécution d’un opposant qui représente 1% de l’opinion.

    Par contre je pense les « Oxydentaux » assez psychopathes pour monter l’opinion et manipuler les esprits les conditionnant et les conduisant à l’escalade.

    Juste 2 choses, pour étayer mes propos.

    1/ Il suffit de voir depuis 15 jours comment les « merdias de masse » s’évertuent à passer le message du Rafale, accompagné de pub s’engager.fr.
    La premier message est l’image, le fleuron, la technologie, mais le message caché reste l’acte, la pub restant un vecteur et un marqueur de conscience.

    2/ Franchouillard 1er n’est pas en reste. Il accompagne, il donne le tempo.
    Il y a 15 jours quand il est rentré de Kiev, c’était « si…si… si…. se sera la guerre ».
    Il a remis ça aux Philippines avec les 2 pintades du cinéma, et le combat contre le pseudo réchauffement en employant encore « la guerre ».
    A chaque sortie il évoque …. « la guerre »,
    Un vrai VRP, un vrai « guerriero », un porte parole de l’OTAN comme on en avait plus vu depuis longtemps totalement synchro dans l’action avec les Présidentielles US de 2016, dont les 2 prétendant sont de vrais vrais « va t’en guerre ».

    Cordialement.

    J'aime

    • Votre remarque peut-etre interprétée comme raciste, je vous prie de bien vouloir vous contrôler et d’intérioriser les interdits dominants. Cela evitera des censures toujours désagréables. Le noir est une couleur classée « 1984 ».

      Sur le fond je ne suis pas d’accord, tout indique qu’ Obama veut faire baisser la tension et qu’il est victime des néocons alliés des extremistes Ukrainiens. La provocation ne se comprend que si on la rapproche des accords de Minsk.

      J'aime

      • Rares sont les « hommes politiques » à ne pas avoir des cerveaux noirs
        Quand « on » vous gratifie d’un prix NOBEL de la PAIX,et qu’on a représenté l’ESPOIR des minorités,quand le slogan a été « Yes We Can »
        « on » aurait pu se fendre d’un minimum d’honnêteté
        La noirceur est dans la TRAHISON
        Ceux qui verraient du racisme dans mon approche,comparant l’assassinat en Russie et la tentative contre Maduro ,passent à côté de l’essentiel,
        Deux mandats et 50 millions de pauvres (tickets repas)
        Il pouvait être l’exception
        Pour ce cas unique,il faudra inventer une nouvelle couleur
        Genre Coluche « Plus blanc que blanc »
        Les assassins financiers d’Obama,les guerres qu’il a provoqué sous de faux prétextes
        et la manipulation du dollar….quelle couleur?

        J'aime

        • Bruno,
          Je sais le vice des hommes politiques
          Le comportement de ce « triste sire » est une OFFENSE permanente à DIEU
          Le MAL se combat
          Se taire ,c’est se coucher
          Nous sommes en GUERRE
          et il faut savoir qui est qui!
          Je sais ta VOLONTE de RESISTER
          « LA PEUR N’EVITE PAS LE DANGER »
          Ton sillon est profond
          Il est VERITE

          J'aime

  6. Arrachez les électeurs au FN.

    François Hollande change de tactique, il a senti le vent du boulet des enquêtes, il sait que le FN mord maintenant chez les déçus du socialisme. Après Sarkozy, il se jette dans la bataille anti-FN.

    Il se trompe de cible, ce n’est pas un parti politique qu’il faut combattre, c’est la pauvreté, la misère, le chômage, l’absence d’avenir, la perte de dignité. Le même jour dans le même texte, il ose retourner sa casaque électorale, celle qui lui a servi à battre Sarkozy: il déclare qu’il n’y a pas de remède miracle contre le chômage.

    Quelle volte-face, lui et ses amis qui n’ont eu de cesse de le faire croire. Quelle maladresse que cette acceptation de la fatalité. Quel mensonge aussi, car si le chômage n’est pas susceptible d’un traitement magique, il est susceptible de régresser avec une bonne politique. Une bonne politique pour la France, les Français qui remplaceraient la politique de soumission à la finance, à l’idéologie Européenne et au rêve mondialiste.

    François Hollande ose prendre les gens pour des imbéciles. Non seulement il méprise les sans-dents, mais aussi les sans-cerveaux. Qu’il le fasse avec des journalistes passe plats, passe encore, mais avec l’ensemble du pays, c’est un peu trop.

    Il dit que contre le chômage, on ne peut rien faire tant qu’il n’y a pas de Croissance! Ses conseillers ont-ils réfléchi en écrivant son texte? Certes non. Qu’est-ce que cette affirmation idiote qui proclame que le chômage continuera tant que la croissance ne sera pas là? C’est une tautologie, c’est du Molière: le chômage durera tant que l’on ne mettra pas les gens au travail, tant que votre fille sera muette, elle ne parlera pas! Qu’est-ce que la croissance, si ce n’est la mise au travail des gens? Donc pour lutter contre le chômage, on attend la croissance, laquelle n’est rien d’autre que … la mise au travail des gens. La croissance, cela consiste à mettre de plus en plus de gens et d’équipements au travail, ce qui veut dire qu’en clair et au-delà du charabia, Hollande nous dit que l’on ne pourra rien faire contre le chômage tant que l’on ne mettra pas les hommes et les machines au travail. Beau programme d’action, bien concret, bien convaincant!

    Pendant longtemps, les socialistes ont joué la carte du Front National. Nous nous souvenons de négociations secrètes, par personnes interposées, entre des conseillers de l’Elysée de Mitterrand et les responsables du Front. Il s’agissait d’accords de non-agression entre le PS et le FN afin de faire battre des gens de la Droite classique. Nous nous souvenons du temps ou un ministre socialiste finançait des défilés dans la rue, des colloques de la mouvance extrême droite et ou, même, c’est un comble, des gens très à gauche comme Fabius ou Questiaux assuraient la promotion de ces colloques. Tout cela afin de gêner la droite et le patronat.

    Hélas, le Front National a progressé, la créature a échappé à ses manipulateurs. Et après avoir pris sur la droite, puis sur le PC, il prend maintenant sur le PS. L’allié objectif d’alors devient l’ennemi, puisqu’il marche sur vos plates-bandes. Nous y sommes, puisque les enquêtes montrent que le FN récolte des transfuges de la clientèle PS. C’est l’arroseur arrosé, c’est comme en politique étrangère, ou ceux que l’on a financé contre la Libye et la Syrie, les gens d’ISIS se retournent contre vous et utilisent vos armes pour vous défaire.

    Le FN est devenu l’ennemi commun de la sociale démocratie de droite, UMP et de la sociale démocratie dite de gauche, le PS. Bref c’est l’ennemi commun de l’UMPS, que nous appelons le SSDA, le système de la sociale démocratie alternée.

    Ce qu’ils n’ont pas compris, les gens du SSDA c’est que le FN d’aujourd’hui n’est plus le FN d’avant; on ne peut traiter un tiers des français comme on traitait auparavant les 10% hétéroclites qui votaient pour le charisme de Jean Marie le Pen. Un tiers des électeurs, cela ne s’attaque pas en surface, par les insultes, les contrevérités et les anathèmes, non cela se conquiert par des actions, par des résultats. Et les mensonges, les propagandes au lieu de décourager ceux qui se sentent proches du FN, les renforcent dans leur conviction. En un mot, cela s’attaque, se conquiert par le respect de leur qualité de citoyen de la République.

    Ceux qui se sentent proches du FN en ont marre des discours politiciens, du politiquement convenu, des rengaines d’enfumage. En continuant d’utiliser ces pseudos-armes, les gens du SSDA renforcent au contraire les convictions des proches du FN. Ils attestent du fait qu’on ment sans arrêt, que l’on méprise le peuple, que l’on n’a aucune empathie pour lui. Bref on renforce la conviction qu’il n’est ni écouté ni pris en compte. Le peuple ressent le mépris qu’on lui adresse indirectement par les anathèmes anti-FN; il se braque, il se cabre, il a envie de se venger, « il a envie de leur montrer à ces messieurs ».

    Ce qui est étonnant, c’est que le FN aussi imparfait qu’il soit, aussi indigent qu’il apparaisse fasse plus de 30% des intentions de vote. Les dirigeants du FN ont fait un beau parcours, quand on sait d’où ils viennent, mais beaucoup reste à faire pour qu’ils atteignent la maturité, l’organisation, la rigueur d’une vraie formation politique. Et néanmoins, ils font 30% et plus.

    Alors on peut se dire que le SSDA, l’UMPS, ont finalement beaucoup de chances que le FN soit ce qu’il est! S’il était comme ils le souhaitent, alors il ferait 50% et plus.

    Il y a en France une majorité pour refuser la politique suivie par l’UMPS, une majorité pour vouloir une autre politique. Une majorité qui sait au fond d’elle-même, dans son bon sens, par son sens des réalités, que l’on est dans une impasse, que l’on ne fait que gagner du temps au prix d’une aggravation de la situation. Une majorité qui pressent ce qui va se passer dans quelques années, quand tous les subterfuges de la manipulation monétaire et de la manipulation des esprits auront cessé de produire effet.

    J'aime

  7. Tout l’article me semble sonner juste . C’est clair qu’ils sont en échec tous azimuts .
    Le bémol ce que peut étre me trompe-je , vous suggérer par le flop du dernier épisode , la fin du scénario . On pourrait envisager celà , autrement , savoir , que Poutine gagne , une fois de plus , le Mal triomphe , donc la tension dans le film s’accroit et attend avec d’autant plus d’empressement le ressaisissement du Héros . Peut étre qu’Obama n’est pas le bon acteur pour çà , le vrai héros va surgir et reprendre là où l’autre fatiguait .

    J'aime

  8. A propos du chômage de janvier en France

    Des consultations électorales importantes se profilent en Europe. Nous avons expliqué que le résultat des dernières élections européennes avaient beaucoup inquiété les autorités; elles ont compris que les partis anti-euro ou anti-austérité risquaient de venir perturber les alternances sociales démocrates.

    Ceci s’est concrétisé avec le vote Grec en faveur de Syriza et se concrétise avec la montée de Podemos comme premier parti espagnol. De la même façon que Draghi a mis en place le coûte que coûte monétaire et financier pour tenter de sauver la monnaie européenne, au plan politique on met tout en œuvre pour contrer la montée des partis anti-euro ou anti-austérité. C’est l’union sacrée.

    Les autorités politiques et les eurocrates ont mis en place un véritable plan de communication et de propagande afin d’y faire face. Parallèlement, les aspects les plus rugueux de l’austérité et des réformes ont été gommés. A part quelques bavures comme celles des espagnols qui ont révélé qu’un nouveau plan était en préparation pour la Grèce, l’Europe ne laisse plus rien filtrer de négatif. Ainsi on ne vous a pas parlé de la faillite d’une grande banque Autrichienne et du bail-in qui va être mis en place. Pas plus qu’on ne vous parle du conflit très dur qui oppose la Bavière à l’Autriche, non, tout va bien.

    Tout, absolument tout est à interpréter à la lueur de cette politique de construction d’un ensemble Potemkine, carton-pâte généralisé.

    Les chiffres économiques, les chiffres de l’emploi, les congratulations de Merkel à ses bons élèves et sujets obéissants, les délais donnés aux pays comme la France pour atteindre les objectifs, les faveurs consenties au Portugal pour faire croire que la politique menée a été un succès, tout, absolument tout est à prendre avec des pincettes critiques.

    N’oubliez pas que les journalistes ne travaillent pas, ils font du « copié collé » avec les dépêches officielles et recueillent les commentaires des conseillers du Pouvoir.

    Lisez l’analyse ci-dessous, objective, afin de mieux relativiser l’amélioration de l’emploi claironnée il y a quelques jours.

    http://leseconoclastes.fr/2015/03/chomage-et-indecence/

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s