Art de la guerre monétaire et économique

Nos démocraties reposent sur l’obscurantisme, pas sur l’intelligence Par Bruno Bertez

Nos démocraties reposent sur l’obscurantisme, pas sur l’intelligence Par Bruno Bertez

Le débat sur le populisme est en lui-même un débat politique. Nous même  l’avons abordé à plusieurs reprises, en particulier lors des campagnes contre Berlusconi, lors de l’affaire Depardieu etc… 

Je suis un populiste, même si, en tant qu’intellectuel, mes écrits peuvent paraître complexes ou sophistiqués. Je suis difficile  à déchiffrer. Mais la matière que je traite est , elle- même, difficile d’accès. Ma motivation est populiste !

Je dis souvent, si la chose monétaire était facile d’accès, si elle était transparente, alors, ils ne vous baiseraient  pas aussi facilement. La critique en costume cravate avec gilet trois pièces c’est pour les petits messieurs de l’UMPS.

Je pars de l’idée forte selon laquelle la classe politique, médiatique et les élites ont trahi le peuple, ils ont failli à leur mission à la faveur de la complexité. Ils s’en servent pour enfumer. Ils ne cherchent pas à clarifier, à faire comprendre. En tant que populiste, c’est ce que j’essaie, dans les limites de mes capacités, de faire.

Etre populiste, ce n’est pas être archaïque, ringard. Je suis pour l’ouverture globale, le progrès, et même l’universalisation, mais et le « mais » est important,  au rythme que souhaitent les peuples, pas au rythme qui convient à l’enrichissement des classes dominantes.

Le rythme des peuples doit être respecté, et s’ils ont un rythme d’adaptation plus lent, alors c’est ce rythme qu’il faut respecter.  Au lieu de cela, » ils » font en sorte de larguer les peuples, de les laisser à la traîne, pour mieux les exploiter.

Je vous présente ce texte que j’ai publié sur le blog de Nathalie MP, il fait partie d’un débat que nous avons  sur la Grèce, la démocratie. Comme ce texte explicite des idées que j’avance par ailleurs, il me parait utile.

bedtime cropped-3221618343_1_2_z5fwpbxc.jpg

Ce que demande Varoufakis (Le ministre des finances grecques) : une restructuration minimum qui n’effacerait absolument pas la dette, mais l’échangerait contre une autre à plus long terme, avec des taux plus bas et une franchise de remboursement de 3 à 5 ans. C’est l’idée que l’on toujours utilisée dans le passé, celle du Swap de dettes.

Il ne s’agit pas d’effacer la dette, mais de rendre sa valeur actuarielle plus basse afin de la rendre supportable. En parallèle, il s’agit de mobiliser ce qui reste encore de ressources Grecques non pour rembourser les usuriers, mais pour faire redémarrer le pays. L’idée est, au lieu de brader ce qui reste de bijoux de famille, l’idée est de les mobiliser financièrement, de les mettre au service de la collectivité, de s’en servir comme gage pour garantir le redémarrage.

19137820899_c736da0fa4_b

La Grèce ne peut redémarrer que si le système composé de l’état et des banques peut à nouveau créer du crédit productif. Je précise bien productif de richesses, d’investissements et d’emplois.

L’imbécile de Quatremer (Libération) n’a même pas compris la logique économique profonde des propositions de Varoufakis. On ne peut lécher les bottes et se relever pour se cultiver en même temps.

Les meilleurs, les vrais économistes, ceux qui qui ne sont pas salariés des banques et des institutions ploutos, sont d’accord sur ce point: le plan de Varoufakis est cohérent et il permet de relancer la production de richesses en Grèce et ainsi d’envisager de payer la dette restructurée. Avant de payer toute sa dette, il faut produire. Même DSK, entre deux parties carrées et deux tribunaux, le dit.

Au passage ce que vous dites sur les prêts est faux :

« Une fois ces concessions posées, il me semble utile de rappeler qu’un prêt se concrétise entre un prêteur et un emprunteur, et que ce dernier n’est nullement exonéré d’exercer aussi ses responsabilités ».

Vous tombez dans le piège de l’unification mystifiante, qui vous fait considérer que l’emprunteur c’est le peuple! Vous tombez dans le piège de la pub d’Europe 1 qui veut vous faire croire : « vous, c’est nous », pour mieux exploiter votre crédulité. Non, Europe 1 ce n’est pas vous, c’est Lagardère , et sa famille, ses chevaux de courses etc . Bientôt vous allez tomber dans le piège L’Orèal : « parce que je le vaux bien ». Là aussi on est dans l’unification mystifiante, entre le produit qui est cher, le client qui croit se valoriser en l’achetant et la société qui est la seule à réellement se valoriser en Bourse en augmentant ses profits.

Le but de la pensée critique est de décaper, de dissoudre à l’acide ces unifications qui sont, c’est vrai, le propre de la pensée bourgeoise.

cropped-trickle-down-economics.jpg

Tenez un autre exemple: Je vois sur un panonceau sur une résidence pour les copains du pouvoir, de la Mairie de Paris, et autres dominants:

« Ces logements ont été financés par votre Mairie ».

Analysons:

-C’est de l’usurpation, car ce sont les contribuables qui ont financé, la Mairie de Paris qui prend 100 et n’en restitue que 60 car il y a tous les planqués qui croquent légalement et illégalement, la Maire de Paris est un parasite, pas un bienfaiteur.

-C’est une opération idéologique de mystification qui fait croire qu’une entité « Mairie de Paris » existe et qu’elle est généreuse, elle offre des logements sociaux. En réalité, il n’y qu’une bande de copains et coquins. Donc on doit l’aimer. Donc quand le Maire mettra sa photo avec la propagande pour les prochaines élections, on devra, par glissement, aimer le Maire.

Aux USA, la pudeur règne encore et quand on voit des panonceaux de ce genre, on ne voit pas « telle entité finance ceci », on voit « your tax dollars at work ». Bravo, cela est sain.

Le ressort de la démocratie, c’est le pari de l’intelligence. Ce pari qui, seul la rend défendable. C’est la possibilité de faire progresser les gens, de les élever, d’élever leur conscience sociale et politique. Ceux qui s’appuient sur l’ignorance, la propagande et les mystifications ne méritent pas le nom de démocrates. Non la fin de justifie pas les moyens, même si c’est pour faire avaler la mauvaise pilule européenne.

Je reviens à votre texte : Non l’emprunteur, c’est l’état et celui qui a la signature, c’est le gouvernement. Il y a des groupes, des dominants, des gens qui ont le pouvoir de décision et de mensonge et d’autres qui ne l’ont pas. Il y a des classes pour parler à l’ancienne; l’unification qui est l’un des ressorts de la domination, est l’un des trucs de la pensée positive, mécaniste. Elle est idéologique.

C’est l’unification scélérate qui justifie le positionnement politique d’un Juppé qui veut nous faire croire à la troisième voie, cette troisième voie fascisante ou les groupes sociaux abandonnent leur identité pour se fondre dans la masse, fascinés par la parole et les promesses du Chef. Faites taire vos divisions, acceptez MA VERITE et tout va s’arranger.

Si on avait dit au peuple:

  • -Attention nous allons dépenser de l’argent que nous n’avons pas,
  • -Cmais cet argent il va falloir le rembourser, avec intérêts en plus.
  • -Par ailleurs sachez que cet endettement pour jouir et consommer ne sera  plus disponible pour investir et préparer l’avenir de vos enfants.
  • -Enfin sachez qu’à un certain stade, la dette asservit, enchaine.
  • -Vous mangez votre pain blanc, plus tard vous devrez manger le pain noir.

Croyez-vous que l’on aurait pu accumuler 400 milliards de dettes?. Qu’est ce qui est le plus coupable, le banquier qui a toutes les statistiques, tous les mathématiciens, tous les économistes pour le conseiller ou le peuple qui a la naïveté de croire ce que la classe politique lui dit, c’est à dire que l’on rase gratis?

Nos démocraties sont fondées sur l’escroquerie, l’escroquerie est institutionnelle. Elle consiste à toujours escamoter les prix à payer, à ne présenter que l’actif, jamais le passif: Tout a un prix dans le monde réel, mais pas dans celui de nos démocraties. Donc il faut que ce prix revienne sous une forme magique, tombé du ciel, c’est à dire tombé du ciel des Allemands. « Il faut rembourser », comme le fameux « il pleut »! Cela devient un impératif dont se saisissent les bourgeoisies kleptos.

amnistie-banques-gouvernement

Je soutiens qu’un peuple, comme un enfant, n’est responsable que si son choix est éclairé, c’est la raison pour laquelle je critique votre affirmation. Dans le cas de la dette souveraine, je démontre dans un autre texte que les chefs ne satisfont leur volonté de puissance, leur jouissance des richesses, des honneurs, du prestige et des femmes que par un système de tiers payant et ce tiers payant c’est le peuple. Vous qui vous annoncez comme libérale, devriez relire tout ce que le gourou du libéralisme, Friedman écrit sur le système du tiers payant. C’est un de ses dadas.

Le contrat de prêt est signé entre le gouvernement en place et les banques, pas entre le peuple et les banques. Le peuple est dans la double situation de tiers recevant maintenant et de tiers remboursant plus tard. Mais même cela est faux, unification mystifiante, car le peuple qui jouit maintenant, n’est pas le même que celui qui va devoir assurer le remboursement: On achète les votes actuels en créant de la dette maintenant, mais le tiers payant qui n’a rien demandé et qui ne reçoit rien si la dette est improductive, ce tiers payant à venir, est spolié.

cropped-badtime.png cropped-bedtime-for-demoreagan.jpg

BRUNO BERTEZ Le 01/7/15

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON : 

 NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
Image d’aperçu

10 réponses »

  1. Nous ne sommes pas en démocraties, le peuple de décide pas vraiment et les élus nous trahissent.

    – L’eau du robinet contaminée par le nouvel ordre mondial pour nous manipuler ? par Vincent Flibustier le 1 juillet 2015
    Une récente étude réalisée par des chercheurs dissidents de l’université de Lyon montre que l’eau du robinet de tout le territoire français contient diverses substances étrangères.
    La plupart des substances trouvées s’apparentent à des psychotropes. Le mélange de ces substances a pour effet de ralentir l’activité cérébrale et permet donc de « calmer » les personnes consommant ces substances.

    On y trouve, entre autres:

    – Du Thiopental (déprime le système nerveux central)
    – De la dopamine de synthèse (molécule assimilée au plaisir)
    – De l’éthanol (alcool)
    – De la psilocybine (stupéfiant)
    – De la scopolamine (calmant utilisé pour soigner la maladie de Parkinson).

    Même si les doses retrouvées dans l’eau peuvent sembler ridicules (0,02% en moyenne), consommées régulièrement il en est tout autre. Des études réalisées sur des rats en laboratoire ont montré que les animaux soumis à ce type de substances dans des doses similaires pendant une période prolongée devenaient plus serviles, calmes et moins sujets à l’activité physique. L’asservissement de l’humanité pourrait donc passer par des moyens bien plus invisibles que les chemtrails qui polluent d’ores et déjà notre air.
    http://nordpresse.be/leau-du-robinet-contaminee-nouvel-ordre-mondial-manipuler/

    J'aime

    • Euh….le journal Nord presse qui diffuse l’info , c’est l’équivalent de notre Gorafi national… vérifie tes sources camarade , avant de plonger dans la tête la première dans le conspirationnisme à 2 balles ….
      Sinon , merci , ça m’a payé une bonne tranche de rigolade .

      J'aime

      • De toute façon a un moment ou a un autre il arriveront a cette méthodologie. Par uniquement pour asservir les peuples mais aussi pour les rendre dépendants a certains produits et ainsi garder leur client. Mettre un peut de nicotine dans certains aliment par exemple pourrait fidéliser, grâce a la dépendance que cela crée, ses clients. C’est se qui se passe dans certaines sectes, la dépendance peut être un excellent outils de contrôle. Les Psychopathes par exemple sont dépendants du sadisme entrainant la mort d’autri.
        Je pense qu’il n’hésiteront pas a utiliser se genre de moyen a la fois pour se garantir la docilité du peuple mais aussi pour garder leur clients.
        L’humain étant devenu un produit de consommation. Rien ne les empêchent donc de mélanger plus produits. C’est déjà la cas dans certaines drogues ou on y retrouve des éléments en surdose par rapport au produit de base bio. 🙂 🙂 🙂
        C’est vrai que c’est aussi un point important a soulever, même si cela implique la notion de conspiration. Il ne faut pas oublier que la conspiration est pour l’humain le principale outils de prise de pouvoir, de contrôle et de manipulation. Faire un piège c’est l’essence de la conspiration, c’est la base même de la société humaine. La stratégie ne peut être que conspiration puisqu’elle ne doit être connu que de quelques uns. Il en va de même de la diplomatie et de beaucoup d’autre choses. L’humain est un conspirateur a partir du moment ou il vie en société. C’est d’ailleurs la source du mensonge de la trahison et autre qualité humaine dont l’humanité devrait apprendre a se débarrasser. Mais pour se débarrasser d’une chose il faut être capable d’en prendre conscience. Hors la conspiration même si elle est consciente pour ceux qui l’exerce reste inconsciente pour ceux qui la subissent. La conspiration et le complot sont a la stratégie se que le sourire et a la séduction. Les outils essentiels ….. Par contre les buts ne sont jamais avoué.

        J'aime

  2. c’est la doctrine de la dette odieuse

    A l’heure actuelle je considère que seul un dirigeant ayant une « maturité » égal à celle de la dette souscrite peut le faire (à ce tx de dette/ pib)
    de sorte qu’au Maghreb il n’y a par exemple que Mohammed VI qui puisse emprunter
    les pays du nord qui disposent d’une monarchie…

    J'aime

  3. C’est du racket organisé donc nous avons une mafia qui ce fait passer pour des politiques le problème est de la même façon que la mafia procède si vous ne vous pliez pas à leur désir vous subirez en violence le prix de votre révolte aussi en retour il faudra aussi faire violence pour se débarrasser de ces parasites la question est : le peuple en a t il encore la volonté ????

    J'aime

  4. Finalement, elle reprend le principe de dette illégitime dont parlait déjà Rothbard.

    On peut dire aussi que le principe de dette publique est en soi illégitime, étant donné qu’il s’agit d’une dépense publique pour laquelle il n’y a eu aucune forme de consentement à l’impôt pour la financer.

    Cependant, d’un point de vue plus empirique, je n’oublierais pas non plus qu’il s’agit aussi d’une forme de gestion qui se fait traditionnellement depuis des temps immémoriaux.
    Entre une gestion historique éprouvée et une gestion à l’intention éthique, discerner celui qui a tort ou raison n’est pas si évident que cela.

    J'aime

  5. Tu joues ou tu n’joues pas, si tu joues tant mieux, si tu ne joues pas tant pis, je n’en ferais pas une maladie…

    Ah la dette, et plus si affinité, qui n’en redemande ?

    La dette comme la monnaie ( pléonasmes ?), sont devenues un non-respect absolu de la valeur, c’est dire la profondeur des dérives actuelles.

    Merci de démonter l’usure, ce pouvoir de l’argent par la bêtise. L’insulte suprême de nos sociétés, dites civilisées, qui s’autodétruisent laissant la cupidité faire son œuvre magistrale, pour avoir dépassé les bornes des limites depuis belle lurette. Et supportons encore des imbéciles pour claironner du grand yacafaucon.

    Nous n’avons jamais été aussi pauvre dans notre richesse, et aussi riche dans notre pauvreté. et ce n’est pas demain que cela changera, puisque même en faillite frauduleuse, ils imposent leurs échecs aux survivants.

    En 20 000 ans d’histoire, nous sommes encore au point mort. Enfin presque.

    Chaud devant, c’est maintenant, comme prévu en été et oui je vous suis toujours dans vos réflexions, de Mr Bertez au loup et toujours avec ce regard hagard. Mais jusqu’où iront-ils, mais jusqu’où irons-nous, dans les choux ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s