Art de la guerre monétaire et économique

Grand Remplacement : Selon un rapport, les gros patrimoines quittent la France

Selon un rapport, les gros patrimoines quittent la France

http://www.researchandmarkets.com/reports/3517160/the-europe-2016-wealth-report

Selon le cabinet sud-africain, New World Wealth (NWW) les gros patrimoines quittent la France. En 2014, ce dernier avait déjà marqué les esprits en affirmant que plus de 30.000 millionnaires avaient quitté le pays en 10 ans. Pour NWW, le rythme s’est accéléré. Dans son rapport publié la semaine passée, il révèle que 10.000 millionnaires ont fui la France sur la seule année 2015 (solde net). La Chine a perdu 9.000 millionnaires et l’Italie 6.000.

La France se distingue puisqu’elle a vu partir 3% de ses 323.000 millionnaires. Seule la Grèce affiche une statistique plus défavorable (5%).

Sur les 10.000 millionnaires partis de France, 7.000 résidaient à Paris.

Le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Canada ou encore l’Australie et Israël arrivent en tête des destinations choisies par les exilés français. Il est d’ailleurs à noter que l’Australie, les Etats-Unis, le Canada et Israël ont de leur côté bénéficié de flux migratoires positifs l’an passé. Israël a même vu sa population de millionnaires augmenter de 6% en 2015 (71.700).

NWW indique que les raisons les plus souvent données pour l’exil concernent le manque d’opportunités et les tensions religieuses dans le pays, notamment dans les zones urbaines.

1 réponse »

  1. Les lois de finance il ne faut surtout pas rêver, n’ont qu’un but.

    Tout le monde admet que les aides sociales sont les pompes aspirantes pour l’immigration en France, mais personne n’a jamais réalisé que les impôts sont des repoussoirs pour les gens fortunés.

    Nos impôts et cotisations sont utilisées dans le but d’organiser le monde selon, non plus des critères de cultures, d’identités etc… le monde se réorganise selon qu’on est riche ou pauvre.

    C’est aussi pourquoi les classes moyennes sont dépouillées.

    Ce sont elles qui financent les aides sociales sans en bénéficier, et ce sont elles qui ne peuvent pas défiscaliser ou se délocaliser. Elles sont donc les bonnes vaches à lait qui resteront coincées entre le marteau et l’enclume. Ils peuvent taper dessus, ils le savent.

    Il n’y a pas de fatalité dans tout ça… la crise à bon dos, elle permet aux socialistes fabiens toutes sortes de faux prétextes utiles à leur gloriole de « régulateur » …

    Il n’en reste pas moins qu’une fois de plus on constate dans cet article que ce sont les pays anglo-saxons qui profitent de nos « riches »… Si ne je m’abuse, le grand bénéficiaire reste encore « le royaume du Commenwealth »… et ses descendants Américains qui partout où ils passent un peuple trépasse.

Laisser un commentaire